AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.03 /5 (sur 469 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Rome , le 18/08/1912
Mort(e) à : Rome , le 25/11/1985
Biographie :

Elsa Morante est une romancière italienne.

Elle passe son enfance dans le quartier populaire du Testaccio. Fille d'une institutrice d'origine juive et d'un employé des postes, elle est en fait reconnue par Augusto Morante, surveillant dans une maison de correction.

Dès l'âge de treize ans, Elsa Morante publie des récits dans plusieurs journaux pour enfants, et à dix-huit ans, elle décide de se consacrer à l'écriture, quittant famille et études. Elle collabore à l'hebdomadaire Oggi, de 1939 à 1941.

Elle épouse l'écrivain Alberto Moravia en 1941 (le couple se séparera en 1962, sans jamais divorcer). Elle le suit dans l'exil décrété par les fascistes de 1943 à 1944.

Elle publie son roman "Mensonge et sortilège" en 1948 et obtient le prix Viareggio, puis elle est lauréate du prix Strega, avec son roman, "L'île d'Arturo" en 1957. Sa situation matérielle s'améliore et elle emménage avec son mari dans un appartement qui deviendra vite un haut lieu de l'intelligentsia italienne.

Elle voyage en Espagne, en URSS, en Chine et en 1960 aux États-Unis, où elle se lie avec un jeune peintre, Bill Morrow, qui se suicide en 1962.

En 1974, elle publie "La Storia", qui suscite la polémique et où elle rend hommage en filigrane à Antonio Gramsci, puis "Aracoeli" en 1982. Malade des suites d'une fracture du fémur, elle tente de se suicider en 1983. Elle recevra le Prix Médicis en 1984 pour "Aracoeli".

Elsa Morante est la tante de l'actrice et réalisatrice Laura Morante.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
En 2005 a paru Dictionnaire égoïste de la littérature française , immense succès immédiat critique et public. Chroniqué par tous les médias en France et beaucoup même à l'étranger, ce livre qui n?avait pas d?équivalent a reçu cinq prix littéraires. Il est aujourd?hui devenu un classique.  Le Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale est consacré aux littératures des autres pays du monde. Et non pas « étrangers ». Un article l?explique, l?auteur ne croit pas à la notion d?étranger, surtout en matière de littérature. Nous ne sommes pas seuls au monde, et aucun lecteur français n?a été constitué par l?unique lecture de livres français. de même, aucun lecteur n?est constitué par l?unique lecture des livres de son temps. Un lecteur est de tous les temps et de tous les pays. Et c?est ainsi que ce livre comprend aussi bien Eschyle (le plus ancien) que Gabriel García Márquez (le plus récent). Pour « égoïste », cela signifie que l?auteur ne parle que de choses qui, en bien ou en mal, l?intéressent, le passionnent, l?éveillent, et non à partir d?on ne sait quels canons de la littérature.  Le « DELM » comprend, comme son frère aîné, quatre types d?articles : sur des auteurs (Karen Blixen, Jorge Luis Borges, F.S. Fitzgerald, Yukio Mishima, Elsa Morante, Platon, Gertrude Stein?), des ?uvres ( Amant de Lady Chatterley (L?) , Guépard (Le) , Petit Livre rouge (Le)? ), des personnages (Ali-Baba, Lady Bracknell, Mademoiselle Else, le prince André, Arturo Ui?), des notions (« Bonheur », « Enterrements d?écrivains célèbres », « Imagination », « Verbes réfléchis »?). Il a, en plus, des « express » (« Esthétique Express », « Machiavel Express »?). On y retrouvera tous les grands noms célèbres, et on y découvrira des méconnus délicieux. On y trouvera un esthétique, et des anecdotes qui sont peut-être un peu plus que des anecdotes, comme Joyce en train de dicter Finnegans Wake à Beckett qui répond « entrez » à un visiteur, Beckett écrivant le mot par mégarde et Joyce lui disant : « Laissez. » Allègre, partial, drôle, sérieux, brillant, inattendu. Un livre qui donne envie d?en parler avec l?auteur. Venez converser avec Charles Dantzig... En savoir plus sur le "Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale" : https://www.hachette.fr/livre/dictionnaire-egoiste-de-la-litterature-mondiale-9782246820741
+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous

Citations et extraits (160) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   06 février 2017
Pour ou contre la bombe atomique de Elsa Morante
La Gloire a souvent un comportement frivole et libertin ; elle menace d'abandonner son féal si elle ne trouve pas en lui des grâces toujours nouvelles.
Commenter  J’apprécie          250
Sachenka   29 décembre 2016
La Storia de Elsa Morante
1- Le mot fascisme est de frappe récente, mais il correspond à un système social de décrépitude préhistorique, absolument rudimentaire et, même, moins évolué que celui en usage chez les anthropoïdes (comme peut le confirmer quiconque a des notions de zoologie) ; 2- Ce système est fondé, en effet, sur la domination par la violence de ceux qui sont sans défense (peuples, classes ou individus) par ceux qui disposent des moyens d’exercer la violence ; 3- En réalité, depuis les origines primitives, universellement et tout au long de l’Histoire de l’humanité, il ne subsiste pas d’autre moyen que celui-ci. Récemment, on a donné le nom de fascisme ou de nazisme à certaines de ses manifestations extrêmes d’ignonomie, de démence et d’imbécillité, propres à la dégénérescence bourgeoise : mais le système en tant que tel est en activité toujours et partout (sous des apparences et des noms différents, voire contradictoires…), toujours et partout depuis le début de l’Histoire de l’humanité.
Commenter  J’apprécie          230
Sachenka   02 février 2017
Pour ou contre la bombe atomique de Elsa Morante
La réalité est perpétuellement vivante, ardente, actuelle. Elle ne peut s'avarier ni se détruire, et elle ne dépérit pas.
Commenter  J’apprécie          250
Sachenka   25 décembre 2016
La Storia de Elsa Morante
Le pouvoir, expliquait-il à Santina, est dégradent pour celui qui le subit, pour celui qui l'exerce et pour celui qui l'administre. Le pouvoir est la lèpre du monde!
Commenter  J’apprécie          220
Sachenka   01 février 2017
Pour ou contre la bombe atomique de Elsa Morante
Non : tout le monde sait désormais que dans l'histoire collective (comme dans l'individuelle) mêmes les hasards apparents sont au contraire presque toujours des volontés inconscientes (que, si l'on veut, on pourra bien appeler destin) et, en somme, des choix.
Commenter  J’apprécie          210
Sachenka   05 février 2017
Pour ou contre la bombe atomique de Elsa Morante
Et rares sont les époques où le sommeil de la raison a été secondé, bercé, flatté autant qu'à la nôtre.
Commenter  J’apprécie          200
Sachenka   17 décembre 2016
La Storia de Elsa Morante
Pour quelqu'un qui se promène à moitié ivre, tous les miracles, pendant au moins quelques minutes, sont possibles.
Commenter  J’apprécie          192
Sachenka   22 décembre 2016
La Storia de Elsa Morante
«Le jour viendra où bourgeois et prolétaires, blancs et noirs, femmes et hommes, juifs et chrétiens seront tous égaux, unis par le seul honneur d'être homme!»
Commenter  J’apprécie          180
Sachenka   03 février 2017
Pour ou contre la bombe atomique de Elsa Morante
Un vrai roman, donc, est toujours réaliste : fût-ce le plus fabuleux! et tant pis pour les médiocres qui ne savent pas reconnaître sa réalité.
Commenter  J’apprécie          180
Sachenka   31 décembre 2016
La Storia de Elsa Morante
«... car, en somme, l'Histoire toute entière est celle de fascisme plus ou moins larvé... dans la Grèce de Périclès... et dans la Rome des Césars et des Papes... et dans la steppe des Huns... et dans l'Empire aztèque... et dans l'Amérique des pionniers... et dans l'Italie du Risorgimento... et dans la Russie des Tsars et des Soviets... toujours et partout ceux qui sont libres et les esclaves... les riches et les pauvres... les acheteurs et ceux qui sont vendus... les supérieurs et les inférieurs... les chefs et le troupeau... Le système ne change jamais... il s'appelait religion, droit divin, gloire, honneur, esprit, avenir... rien que des pseudonymes... rien que des masques... Mais avec l'ère industrielle, certains masques ne tiennent plus... le système montre les dents, et tous les jours il imprime dans la chair des masses son vrai nom et son vrai titre... et ce n'est pas pour rien que, dans son vocabulaire, l'humanité est appelée MASSE, ce qui veut dire matière inerte... Et ainsi, nous y voilà maintenant... cette pauvre matière de servitude et de travail devient une masse à exterminer et à désintégrer... [...]»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Harry Potter à l'école des sorciers (très difficile)

Quel était le coffre où se trouvait la pierre philosophale ?

913
813
713
613

10 questions
2695 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur
.. ..