AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 77 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Limouzinière , le 16/11/1944
Biographie :

François Guérif est un éditeur, directeur de collection littéraire et critique de cinéma français. Il est né le 16 novembre 1944 à La Limouzinière en Loire-Atlantique.

François Guérif est arrivé dans le monde de l’édition pour échapper au professorat. Son premier contact se fait par l’intermédiaire de la librairie. En 1977 il ouvre la librairie "le Troisième œil" qui est spécialisée dans le cinéma, le roman policier et la science-fiction.
À partir de 1978 il devient éditeur d'abord pour Red label puis pour Fayard noir. Ces deux collections s’essoufflent rapidement avec 22 et 24 titres parus.
François Guérif est le créateur en 1986 des collections Rivages/Noir et Rivages/Thriller au sein de la maison d'édition Payot. À ce titre, il est le découvreur pour le monde francophone de quelques-uns des plus grand écrivains américains de romans policiers et de romans noirs au premier rang desquels James Ellroy.
Il est très fidèle à ses auteurs dont il publie régulièrement l’œuvre entière en y attachant souvent un seul et même traducteur. Ces auteurs le lui rendent bien. Quand une bataille d'éditeurs s’engage pour acquérir les droits de L.A. Confidential, James Ellroy le soutiendra en lançant "L'argent, on s'en fout. Le livre, c'est avec François, sinon rien."
En 1997, il reçoit le Prix Ellery Queen du meilleur éditeur de l’année. Il est le premier non-Américain à recevoir ce prix.
Il est l’auteur de nombreux ouvrages dans le cadre de ses différentes activités.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
? L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! ? ? Retrouvez leur dernière sélection de livre ici ! ? ?? ? ? ? La Maison de Emma Becker aux éditions Flammarion ?? https://www.lagriffenoire.com/1011231-divers-litterature-la-maison.html ? ? Je parle le parisien 2015 de Jean-laurent Cassely et Camille Saferis aux éditions Parigramme ?? https://www.lagriffenoire.com/101785-divers-para-scolaire-je-parle-le-parisien-2015.html ? ? Robicheaux de James Lee Burke, Francois Guerif aux éditions Rivage/Noir ?? https://www.lagriffenoire.com/1011046-nouveautes-polar-robicheaux.html ? ? Dans la brume électrique de James Lee Burke et Freddy Michalski aux éditions Rivages/Noir ?? https://www.lagriffenoire.com/28333-poche-dans-la-brume-electrique.html ? ? Papa Graine de Isabelle Maltese, Audrey Hervé et Guillaume Chérel aux éditions Anne Carrière ?? https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1018141&id_rubrique=338 ? ? La pâtisserie en famille: A votre tour de pâtisser et de vous amuser en famille ! de Christophe Michalak aux éditions Harper Collins ?? https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1019268&id_rubrique=1 ? ? Loin de Alexis Michalik aux éditions Albin Michel ?? https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1013560&id_rubrique=338 ? ? Chirac intime - Un retraité comme les autres de Véronique de Bure aux éditions Flammarion ?? https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1019267&id_rubrique=1 ? ? le Club des Gourmets et autres cuisines japonaises de Ryoko Sekiguchi, La Cocotte et Patrick Honoré aux éditions P.O.L. Poche https://www.lagriffenoire.com/1015754-divers-litterature-le-club-des-gourmets-et-autres-cuisines-japonaises.html ? ? Correspondance avec sa mère de Marcel PROUST et Jean-Claude ZYLBERSTEIN aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1013847&id_rubrique=341 ? ? ? ? Chinez & découvrez nos livres coups d?coeur dans notre librairie en ligne ? ?? lagriffenoire.com ? ? Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv ? ? Notre Newsletter ?? https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter ? Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel ? ? ? #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #rentréelittéraire2019 #éditionsseuil #éditionsxo #éditionsbuchetchastel #éditionspocket #éditionsflammarion #éditionsfleuve #éditionsactessud #éditionsgallimard
+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
carre   08 novembre 2016
Du polar : Entretiens avec Philippe Blanchet de François Guérif
Un jour (James Cain) il rend visite à un de ses amis, Vincent Lawrence, qui lui raconte qu'il attend un colis, mais qu'il saura quand le facteur sera là, parce que le facteur sonne toujours deux fois. Et soudain Cain s'exclame :"Vincent vous venez de me donner le titre de mon roman!"
Commenter  J’apprécie          250
koalas   19 octobre 2018
Du polar : Entretiens avec Philippe Blanchet de François Guérif
Figure toi que Pierre Siniac était aussi astrologue. Un très bon, soit dit en passant. Je ne mens pas : Pierre Siniac m'a prédit que...
Commenter  J’apprécie          190
bibiouest   25 juin 2017
Steve McQueen de François Guérif
"Avec Bob Ekins nous avons pris une moto rapide, nous l'avons démontée et avons remplacé toutes les pièces en alliage d'aluminium. Ensuite nous avons bricolé le moteur pour en tirer le maximum. Enfin, nous avons "habillé" notre engin en moto de l'armée allemande. Ainsi révisée, la chère petite a si bien marché qu'on n'a trouvé personne pour jouer le S.S. motocycliste chargé de me courir après.. Alors John Sturges a eu une idée de génie : il m'a fait endosser l'uniforme vert-de-gris et je me suis poursuivi moi-même.(...) La grande évasion représente un des meilleurs moments de ma vie. Je trouve même injuste d'avoir été payé pour le tourner car il m'a donné beaucoup de joie."
Commenter  J’apprécie          163
manU17   30 septembre 2016
Le film policier de François Guérif
Si l'on peut noter, dès 1896, l'apparition du genre en Angleterre avec deux bandes intitulées : Arrest of a Pickpocket et Arrest of Bookmaker, il ne connait son épanouissement qu'avec The Lodger, réalisé en 1926 par "un jeune homme au cerveau de maitre" (comme l'avait qualifié le London Daily Express) : Alfred Hitchcock.

Adapté de la célèbre pièce de Mrs Belloc-Lowndes, le film raconte l'histoire d'un mystérieux locataire que l'on soupçonne d'être Jack l'Éventreur. Les thèmes et la "manière" d'Hitchcock sont déjà là : innocent accusé d'un crime, soupçons, suspense.
Commenter  J’apprécie          160
bibiouest   26 juin 2017
Steve McQueen de François Guérif
"En repensant à ma vie, dis l'acteur pendant le tournage de Papillon, je crois que j'ai dû en passer un tiers à être en colère et sans savoir pourquoi. Peut-être parce que j'étais un garçon des rues, j'avais le sentiment de n'être rien du tout, et cela provoquait en moi une colère qui se transformait en rébellion et en hostilité."
Commenter  J’apprécie          130
manU17   08 octobre 2016
Le film policier de François Guérif
En Italie, le film noir est "jaune" ("giallo"), appellation dont l'origine remonte à une collection de romans policiers publiée par l'éditeur Mondadori dont la couverture était jaune canari (comme la "Série Noire" en France avec le roman noir).
Commenter  J’apprécie          100
bibiouest   25 juin 2017
Steve McQueen de François Guérif
"Je suis un mal aimé, déclare Steve McQueen à la fin du tournage des Sept Mercenaires. J'ai contre moi un tas de gens dont Yul Brynner. Pendant le tournage, nous étions à couteaux tirés. Figurez-vous qu'il voulait m'en imposer. Nous incarnions tous deus des gars qui n'ont pas froid aux yeux, qui se sentent plus à l'aise sur un cheval que sur leurs jambes, qui savent dégainer et abattre leur adversaire une minute avant qu'il ait songé à tirer son revolver. Ce Yul est sans doute bon comédien, mais médiocre cavalier. Quant à jouer du revolver, laissez-moi rire !"
Commenter  J’apprécie          90
Charybde2   03 août 2018
Du polar : Entretiens avec Philippe Blanchet de François Guérif
Au-delà de tout cela, tous ces polars constituent le meilleur reflet de la société, dans toute sa complexité. Je pense que si aujourd’hui on veut parler du monde, il faut entrer dans le monde du polar. Au moment où on a l’impression que le monde déraille complètement, le roman noir s’attache à décrire cet instant. Les adversaires du roman noir vont dire que ce succès tient au fait que c’est facile à lire – ce qui n’est bien sûr pas toujours le cas. En fait, ce qui fait la richesse inépuisable du roman policier, c’est qu’il s’est adapté à toutes les époques sans jamais faiblir. Corneau, dans la préface qu’il m’avait écrite pour un bouquin sur le film noir américain, disait : « Peu importe la sauce à laquelle on veut me le fourguer, SF, fantastique, épouvante, drame psychologique, au goût du jour, je ne dis jamais non. Le polar est un virus qui s’infiltre partout, même dans les citadelles apparemment les mieux protégées. » Je partage cette idée. En fin de compte, j’aurais tendance à faire la même remarque que Robin Cook : je me rends compte que, personnellement, 80 % de ce qui m’intéresse dans mes lectures, c’est du roman noir. Voilà…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
vonio   25 juillet 2013
Du polar : Entretiens avec Philippe Blanchet de François Guérif
A la fin,la salle était bouleversée. Je n'oublierai jamais les mots de la fin. John Williams a dit : "Arrêtez, je vois que vous êtes bouleversés, il ne faut pas, la mort de Robin Cook n'a rien eu de triste. Elle s'est passée comme ceci : l'infirmière s'est penchée sur lui pour changer le goutte-à-goutte. C'était une très jolie femme. Il l'a regardée et il a dit : "My dear, your hunsband is a lucky bastard !" Et il est mort."

.

http://www.babelio.com/auteur/Robin-Cook-II/132764
Commenter  J’apprécie          50
Walden-88   26 septembre 2013
Du polar : Entretiens avec Philippe Blanchet de François Guérif
C'est là où le roman policier et le cinéma noir sont les genres qui reflètent le mieux leur époque : ça se gâte, parce que le crime, dans la réalité, a changé de visage. Terminé les petits voleurs des années cinquante, les petits pickpockets sympas. On tombe désormais sur de terribles serial killers, d'horribles violeurs, sur des crimes absolument abominables... Tout ça sur fond de misère sociale. Et au fur et à mesure que ces crimes s'aggravent, les policiers changent.
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Sale temps !

Poème de Pierre Corneille

Orage, Oh désespoir !
Orage et désespoir !
Ô rage ! ô désespoir !

12 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , fables , littérature , films , chanson françaiseCréer un quiz sur cet auteur
.. ..