AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.95 /5 (sur 193 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Trappes , le 8/09/1901
Mort(e) à : Paris , le 10/12/1992
Biographie :

Jacques Perret, né le 8 septembre 1901 à Trappes dans les Yvelines et décédé le 10 décembre 1992 à Paris, est un écrivain français.

Il a mené une vie aventureuse, où se mêlent vie militaire, expéditions lointaines, journalisme et publications de romans.

Il part en Guyane en 1931. Elle sera le sujet de son premier roman Roucou (1936) et de plusieurs nouvelles telles que Un homme perdu, Une histoire en or, Vêpres indiennes. Il y effectue un travail d'études, mandaté par Paul Rivet le directeur du Muséum national d'histoire naturelle, portant sur les amérindiens Emerillons.
En 1937, il écrit Ernest le rebelle, qui sera incarné au cinéma par Fernandel.
Militant royaliste, ardent défenseur du Trône et de l'Autel, il collabore au journal Je suis partout.
Fait prisonnier pendant la guerre de 1940, il est envoyé en Allemagne, mais réussit à s'échapper. Il rejoint par la suite les maquis de la Résistance.
En 1947, paraît son plus grand succès, Le Caporal Épinglé, qui raconte avec drôlerie sa captivité en Allemagne et ses différentes tentatives d'évasion. Ce récit sera adapté au cinéma par Jean Renoir. En 1951, est édité Bande à part (prix Interallié), qui raconte son expérience dans le maquis.
Passionné par la mer, il écrit également plusieurs ouvrages sur ce thème, dont le Vent dans les voiles (1948) et Rôle de plaisance (1957).
Il est déchu, en mai 1963, de ses droits civiques, et rayé du contrôle de la médaille militaire pour la part active qu’il a prise dans la défense de l’Algérie Française et pour différents articles contre le général de Gaulle et quelques offenses à la Légion d'honneur.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Jean sans terre, 1980
Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
Jacques Perret
genou   24 février 2020
Jacques Perret
quel chapeau n'est pas curieux quand la tête n'est plus dedans ?
Commenter  J’apprécie          860
gill   31 juillet 2015
Bâtons dans les roues de Jacques Perret
Or, j'ai précisément un vieux saule devant ma fenêtre.

Il est feuillu, nourri d'excellent limon crétacé, sans parler des sédiments historiques.

En vérité ses expériences personnelles ne remontent guère au delà de Fallières, mais il est d'une vieille souche qui a vu passer les drakkars et fourni leurs bâtons aux pélerins de Saint-Wandrille.

Par le radotage des pies et des geais colporteurs de tradition orale, il sait que les fils de Clovis II ont dérivé sous mes fenêtres dans le brouillard du matin, vautrés sur leur radeau d'infortune et cachant leur tête rasée sous des lambeaux frangés d'or.

Bien sûr, je ne vous dirai pas tout, ni Philippe Auguste en amont, ni Saint-Louis en aval, ni Charles le Chauve en face.

Et pourtant si : de Charles le Chauve, j'ai quand même deux mots à dire, en passant, parce qu'on lui a joué un drôle de tour à propos de cette Europe dont il est tant parlé ....
Commenter  J’apprécie          190
moravia   12 août 2014
Articles de sport de Jacques Perret
Ma première raquette était une Williams, modèle 1912. La forme spatulée se faisait beaucoup cette année-là, ce qui favorisait le style dit "à la cuiller" où Marcel Proust ne craignait pas de s'essayer avec mille grâces, en veston d'alpaga, sans mouiller son faux col.

Il n'y a pas de quoi sourire. Le spectacle avait de la tenue. C'est également l'époque où furent inventées les chaussures de toile, dites tennis, à semelles de caoutchouc.

J'ignore où sont allés les faux cols, mais je crois savoir que les surplus de tennis ont été dirigés sur nos possessions de l'Afrique noire à l'intention des notables qui les apprécient beaucoup, sans pratiquer pour autant le tennis.
Commenter  J’apprécie          161
gill   05 août 2015
Bâtons dans les roues de Jacques Perret
Nous savions déjà que le rayonnement de la France est assuré jusqu'aux Fidjis par ses parfums, ses robes, ses colifichets et ses débats parlementaires.

Ce n'est pas rien, certes, et avec un peu de littérature comme nous savons la faire, il est permis d'affirmer que notre civilisation est tout entière dans l'allure d'un mannequin, que nos premières mains tissaient déjà pour la rançon des chevaliers, que le trémolo radical nous vient de la Gaule romaine, que la guirlande de Julie est tout entière effeuillée dans un parfum de Rochas, que le secret d'un beau tailleur est dans Descartes et l'âme d'un flou dans la chanson de Roland ...
Commenter  J’apprécie          160
moravia   14 août 2014
Articles de sport de Jacques Perret
A propos de silhouette noire et correcte, il convient de dire un mot du stand Rolls Royce. J'ai découvert que cette voiture royale et puritaine, que ce véhicule de conformisme invétéré commençait à présenter quelques signes d'émancipations, et si je n'étais tenu au respect, j'insinuerais qu'elle donne des gages de progressisme. Dans le mouvement de ses ailes par exemple, j'ai cru découvrir une velléité d'aérodynamisme qui m'a profondément attristé.

Je ne veux pas dire que la Rolls du salon 1953 s'oriente ouvertement vers la voiture de gigolo, mais elle m'inspire de l'inquiétude.
Commenter  J’apprécie          150
moravia   07 août 2014
Articles de sport de Jacques Perret
Raymond est un bel athlète du genre coquet, pourvu d'une indiscutable tête de boxeur, cheveu plat et raide, nez effacé, pommette profilée, œil enfoui, front en glacis.

Il ne cache pas son goût pour les petites comédies traditionnelles du métier : arrivée sautillante, flexion des jambes, emphatique abandon du peignoir, sourire à la galerie. Tant d'assurance me fait considérer avec un peu d'inquiétude mon champion à moustache, assis dans son coin, modeste et rêveur. Son visage n'est pas abîmé du tout et cela me tracasse un peu; il pourrait être celui d'un marchand de nouveautés ou d'un garçon d'honneur un peu ébloui par la noce. En outre, il a l'œil trop rond, à mon avis, pour un champion de sa catégorie. Il a l'air d'attendre chez le dentiste en rêvant à des chagrins d'amour. Quelque chose de somnambule.

Je commence à me demander s'il n'est pas prématurément marqué par le signe du Knock-out.
Commenter  J’apprécie          130
moravia   27 juillet 2014
Articles de sport de Jacques Perret
Il y a longtemps qu'on ne va plus à Roland-Garros pour voir gagner les français, mais cela n'enlève rien au charme de ces réunions; bien au contraire, elles sont d'autant plus charmante que la passion en est exclue.
Commenter  J’apprécie          140
moravia   22 juillet 2014
Articles de sport de Jacques Perret
Cette course contre la montre a encore l'avantage de nous laisser, à nous autres, un peu de temps pour voir le paysage.

J'adore la Lorraine avec ses belles routes d'invasion, ses chers vieux tas de fumier qui forment depuis Charlemagne ces collines inspirées et ces bistrots où nos petits soldats, de père en fils, vont prendre la mirabelle dans l'intervalle des batailles.
Commenter  J’apprécie          130
Jacques Perret
DocIdoine   13 février 2019
Jacques Perret
Chaque fois que j'ai offert mes services au règne végétal, j'ai compris qu'un malentendu nous séparait.
Commenter  J’apprécie          140
moravia   24 juillet 2014
Articles de sport de Jacques Perret
Tour de France 1952 (Les pavetons de l'enfer).



Tout cela, évidemment, m'a donné envie de faire une étape à moto. Et pour que l'expérience soit plus riche, le sort m'a réservé cette étape que les coureurs appellent "l'enfer du Nord". Il ne s'agit pas de ces bonnes intentions qui, après tout, feraient à l'enfer un pavage assez roulant, mais de pavés vrais, exquisément concrets, authentique invention des ingénieurs du XIIIe siècle, et non pas de ces pavés en mosaïque, ajustés à la règle, et qui font sous les sains boyaux des coureurs un crépitement léger, presque agréable, mais de ces gros pavés au sens le plus pavé du mot, pavés de style royal, casseurs de roues de carrosse, chahuteurs d'entrailles et tourmenteurs de cyclistes.
Commenter  J’apprécie          1210
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Effeuillons la marguerite

Pour Pierre Desproges, cette Marguerite n'a pas écrit que des conneries. Elle en a aussi filmé.

Marguerite de Navarre
Marguerite Monnot
Victor Margueritte
Marguerite Duras
Marguerite Gauthier
Marguerite de France

12 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , musique , chanson , écrivain , demi-mondaines , histoireCréer un quiz sur cet auteur
.. ..