AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.84 /5 (sur 51 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Haute-Savoie , 1974
Biographie :

Jessie Magana est auteure, éditrice indépendante et directrice de collection.

Elle travaille sur des ouvrages historiques et de sciences humaines à destination des adultes et adolescents.

Elle dirige notamment "Français d'ailleurs", une collection sur l'histoire de l'immigration, aux éditions Casterman et "Les Héroïques", une collection de romans pour adolescents aux éditions Talents Hauts.

Les livres qu’elle publie, ceux qu’elle écrit, témoignent de son engagement pour légalité entre les peuples, entre les sexes. Cet engagement se prolonge sur le terrain, grâce aux ateliers qu'elle anime en milieu scolaire.

Elle partage sa vie entre Rennes et Paris.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
« L'Histoire n'est pas écrite à l'avance, ce sont les hommes qui la font. Cet atlas, unique en son genre, montre comment les nombreux peuples qui se sont succédé, ancrés, mélangés sur le territoire devenu France ont construit une nation. Nous avons la conviction qu'il s'agit d'une richesse et qu'en comprenant d'où vient leur pays, enfants et adolescents peuvent devenir les acteurs conscients de la France de demain. » Outil indispensable pour les enseignants, cet atlas intergénérationnel enchantera tous les passionnés d'Histoire ! ATLAS D'HISTOIRE, D'OÙ VIENT LA FRANCE ? Autrices : Jessie Magana et Laure Flavigny. Cartographe : Aurélie Boissière. Illustrations : Julien Billaudeau. Relecture scientifique : Joël Cornette, historien. Publié par Actes Sud junior / dès 9 ans / parution octobre 2020
+ Lire la suite

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rabanne   10 janvier 2017
Riposte ! : Comment répondre à la bêtise ordinaire de Jessie Magana
"Les filles sont des chochottes."



"Elles sont plus faibles, pleurnichent dès qu'on les bouscule !"

Les filles ont tendance à être moins physiques que les garçons car, depuis qu'elles sont toutes petites, on leur a appris à être sages, alors qu'on aime voir les garçons se dépenser. Dire que toutes les filles sont des pleurnicheuses est un stéréotype : une idée fausse mais si répandue qu'on pourrait la croire vraie. Et puis on n'est pas obligé de se bousculer dans la cour de récré !
Commenter  J’apprécie          192
Jangelis   05 juin 2020
Des mots pour combattre le racisme de Jessie Magana
Préjugés

Les préjugés sont des idées tellement répandues qu'on pourrait les croire justes. Jean-Jacques Rousseau avait coutume de dire : "La raison, le jugement viennent lentement, les préjugés accourent en foule".

C'est particulièrement vrai dans le cas du racisme, où les préjugés font d'énormes dégâts.
Commenter  J’apprécie          70
PegLutine   22 mai 2018
Les mots indispensables pour parler du sexisme de Jessie Magana
Je joue oui



Miss-Tic



Grâce à cette peinture au pochoir évocatrice, réalisée en 2006 sur un mur du 13è arrondissement de Paris, l'artiste MissTic dit tout de la sexualité: entre plaisir et jeu érotique.
Commenter  J’apprécie          40
PegLutine   22 mai 2018
Les mots indispensables pour parler du sexisme de Jessie Magana
Queer est un mot anglais signifiant "étrange". C'est à l'origine une insulte contre les gays et les lesbiennes. A l'image des Noirs, qui ont transformé le terme "nègre" en "négritude" pour revendiquer leur identité, certain(e)s homosexuel(le)s et trans se sont approprié le mot "queer" pour se définir. Mais de quoi s'agit-il au juste? (...)

Pour bien comprendre le terme "queer", il faudrait le traduire par "ambigu": les êtres humains ne rentrent pas tous dans des cases, ni biologiquement, ni sexuellement, ni au niveau du genre. Et certains, partisans de la pensée queer, refusent toute catégorisation.
Commenter  J’apprécie          20
zity   16 janvier 2014
Gisèle Halimi : de Jessie Magana
Comment leur expliquer cette atmosphère étouffante des années 1950 ? Les femmes aux fourneaux, les hommes au travail, tous occupés au redressement de la France. Les rôles bien définis, et elle, qui veut bousculer tout ça, qui se marie, oui, mais décide de ne pas avoir d'enfants, pas tout de suite, et qui veut plaider les cas les plus difficiles, réservés aux hommes. Au début de chaque plaidoirie elle compte au moins dix minutes pour forçer l'attention des juges, pour qu'ils la prennent au sérieux.
Commenter  J’apprécie          20
Nadael   26 octobre 2018
Rue des Quatre-Vents de Jessie Magana
« 2018. « Aïssatou va rester! » « Aïssatou va rester! » Le cri s’élève dans la cour de récré. Depuis des mois, les parents de l’école se sont mobilisés pour qu’Aïssatou et sa maman ne soient pas expulsées vers leur pays, la Guinée. Ils ont multiplié les pétitions, les lettres à la préfecture. (…) Des années qu’elles vivent dans la peur, Aïssatou et sa maman, « sans papier », sans pouvoir rester, mais sans pouvoir repartir non plus, dans ce pays où leur vie était en danger. »
Commenter  J’apprécie          20
Bibliotekana   06 août 2014
Riposte ! : Comment répondre à la bêtise ordinaire de Jessie Magana
Pourquoi ranger tout le monde dans des catégories ? Il y a plusieurs formes d'intelligence. Car l'intelligence, c'est une manière de voir le monde et de s'interroger.
Commenter  J’apprécie          30
JessieMagana   21 septembre 2016
Des cailloux à ma fenêtre de Jessie Magana
Nous sommes toutes là, sur le quai, à genoux, tournées

vers la mer. Les hommes sur les bateaux, les femmes à

terre, tout le monde prie, tête baissée pour ne pas voir.

Mes lèvres suivent mais mes yeux s’échappent.
Commenter  J’apprécie          20
Nadael   26 octobre 2018
Rue des Quatre-Vents de Jessie Magana
« 1955. Mais voilà, des logements, il n’y en a pas assez. Tout ce qu’on a construit après la guerre n’est pas suffisant. Claudia, elle, a eu un appartement en HLM, elle a une bonne place, comme assistante sociale. Mais elle a aussi connu le froid et la faim, quand elle était enfant, en Espagne. Elle pense à son père, Octavi, mort en déportation, parce qu’il a résisté pendant la guerre. Il aurait voulu qu’elle se batte pour les autres, elle aussi. (…) C’est décidé, demain, elle ira voir son chef et ils vont trouver un solution pour les habitants des bidonvilles. »
Commenter  J’apprécie          10
Bibliotekana   06 août 2014
Riposte ! : Comment répondre à la bêtise ordinaire de Jessie Magana
Dans notre société, les apparences sont reines. On préfère souvent juger au premier regard plutôt que de prendre le temps de connaître la personne.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
44 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur

.. ..