AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 1148 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1971
Biographie :

Hélène Gestern vit et travaille à Nancy. Elle est également enseignante-chercheuse à l'Université, où elle est rattachée à un laboratoire spécialisé dans l'étude du lexique.

Elle est l'auteur, à ce jour, de 5 romans, un récit autobiographique et une biographie.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
"Armen" d'Hélène Gestern, coll. 1er mille, Arléa, 2020. Interview & extrait du livre. Index de la vidéo 0:13 Qui était Armen Lubin ? 0:50 Comment l'avez-vous découvert ? 1:21 À quel moment avez-vous décidé de raconter la vie d'Armen Lubin ? 2:02 Il est beaucoup question d'exil et d'écriture dans le livre... 3:08 Photographies d'archives liées à Armen Lubin 3:42 Extrait lu par l'auteur Vidéo : Hélène Gestern & Lucie Lesvenan Musique : morceau méditatif joué au Duduk, flûte traditionnelle arménienne.
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (252) Voir plus Ajouter une citation
joedi   22 mars 2017
Eux sur la photo de Hélène Gestern
Je me demandais ce qui fait la vérité d'un être, ce que l'on devient quand on a grandit sans souvenirs, qui étaient ces gens qui m'avaient connue et dont je ne savais rien, s'il restait en moi quelque chose d'eux, un mot, une image, une odeur.
Commenter  J’apprécie          340
Piatka   11 mai 2017
L'odeur de la forêt de Hélène Gestern
Nous sommes retournés au salon, où la présence d’Alix demeurait inscrite dans chaque objet. Un cardigan de laine bleu pâle était encore accroché au dossier d’une chaise. J’ai déchiffré le titre du livre resté ouvert sur la tranche : Albertine disparue. Dans le jardin, que l’on voyait depuis la porte-fenêtre, des massifs de roses anciennes déployaient leurs nuances enflammées par l’été : blanches, crème, jaunes bordées de rose. J’ai effleuré du doigt la porcelaine de Sèvres, la théière posée sur la table basse. Une bouffée de chagrin m’est montée à la gorge à l’idée qu’Alix et moi ne boirions plus jamais de Darjeeling ensemble.

Commenter  J’apprécie          320
Bookycooky   18 mai 2019
L'eau qui dort de Hélène Gestern
Le mariage c'est cela aussi. L'art de se torturer au long court sans en avoir l'air.

p.110
Commenter  J’apprécie          320
torpedo   07 février 2019
La part du feu de Hélène Gestern
Pour le moment, je ne voyais qu'un gâchis, celui des illusions d'une jeunesse, leur jeunesse à tous. Certains avaient voulu la liberté, mais avaient retourné l'aiguillon de leurs batailles contre eux. D'autres croyaient aux vertus de la violence, et la violence les avait plaqués au sol.

(p. 201)
Commenter  J’apprécie          280
Bookycooky   18 mai 2019
L'eau qui dort de Hélène Gestern
Le Precy n’était ni un jardin de luxe, ni une démonstration de virtuosité horticole: au contraire, il révélait une profonde intelligence de la nature, l’équilibre subtilement ménagé entre l’imprévisibilité végétal et sa domestication. Celle qui l’avait conçu avait dû y créer des rythmes, marier la grâce des vides et la beauté du plein. Grâce à elle, la nature composait ici une partition discrète et sûre, offrant, au milieu de ses jaillissements chamarrés, la basse continue et apaisante des verts. Peut-être est-ce pour cette raison que le lieu offrait un tel sentiment de paix à qui parcourait ses allés.

p.77
Commenter  J’apprécie          270
Ladybirdy   01 janvier 2019
Eux sur la photo de Hélène Gestern
J’aime beaucoup l’hiver, qui est devenu au fil des ans ma saison préférée. Celui-ci, qui protège ma tristesse, est un sortilège auquel je ne parviens pas à m’arracher.
Commenter  J’apprécie          271
domisylzen   15 novembre 2016
Portrait d'Après Blessure de Hélène Gestern
Même s'il fallait pour cela demeurer aveugle à une autre vérité, plus sombre et plus sordide : l'image est une tueuse en série. Et même sans m'en rendre compte, j'avais été son complice.

Commenter  J’apprécie          260
Annette55   19 octobre 2014
Portrait d'Après Blessure de Hélène Gestern
"La souffrance, ça vieillit d'un coup "
Commenter  J’apprécie          271
Bookycooky   18 mai 2019
L'eau qui dort de Hélène Gestern
Ce qui frappe, au Precy, c'est la qualité du silence. Un silence dense, vidé des bruits mécaniques de la ville, dû chuintements des voitures,

p. 95
Commenter  J’apprécie          255
araucaria   29 juillet 2015
Eux sur la photo de Hélène Gestern
La photographie a fixé pour toujours trois silhouettes en plein soleil, deux hommes et une femme. Ils sont tout de blanc vêtus et tiennent une raquette à la main. La jeune femme se trouve au milieu : l'homme qui est à sa droite, assez grand, est penché vers elle, comme s'il était sur le point de lui dire quelque chose. Le deuxième homme, à sa gauche, se tient un peu en retrait, une jambe fléchie, et prend appui sur sa raquette, dans une posture humoristique à la Charlie Chaplin. Tous trois ont l'air d'avoir environ trente ans, mais peut-être le plus grand est-il un peu plus âgé.
Commenter  J’apprécie          230
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Eux sur la photo #Prix DLAL

Comment s'appelle l'héroïne

Natalia
Natacha
Hélène
Geneviève

9 questions
55 lecteurs ont répondu
Thème : Eux sur la photo de Hélène GesternCréer un quiz sur cet auteur
.. ..