AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
baladin   17 janvier 2018
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
Il était encore relativement tôt. Je suis entré sans frapper. Le choc. Eva Braun était encore au lit, pratiquement nue avec une simple nuisette sur les épaules. Je me suis dit que tout était fini. Qu'on allait me virer, me mettre dehors. Pas un seul de mes camarades ne m'avait prévenu, personne pour me dire qu'elle était à Berlin et non au Berghof, dans les montagnes où elle passait une très grande partie de son temps. J'ai retenu mon souffle. Pris peur aussi. Eva Braun s'est alors redressée sur le lit. D'un geste de la main, elle m'a fait comprendre que ce n'était rien, que je ne devais pas m'inquiéter. J'ai tourné la tête et me suis cogné à la porte avant de sortir de cette chambre à toute vitesse. Il n'y a pas eu de suite. Eva Braun ne m'en a jamais parlé. Il n'y a pas eu de remarque, ni même une vague allusion. Personne n'a été au courant. Je crois.
Commenter  J’apprécie          00
citePMFdu51   17 janvier 2018
Oliver Twist de Charles Dickens
" Peu à peu il se calma, et d'une voix faible et tremblante, il conjura le ciel de lui venir en aide au milieu des dangers qui le menaçaient, d'avoir pitié d'un pauvre enfant abandonné qui n'avait jamais connu l'affection d'un parent ni d'un ami... "

Emma
Commenter  J’apprécie          00
baladin   17 janvier 2018
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
Hitler était déjà allongé sur le sol. Linge, Günsche, Kempka et un membre du RSD que je ne connaissais pas soulevaient son corps pour l'enrouler dans une couverture grise. J'ai demandé à Hentschel ce qu'on allait faire. Il m'a simplement répondu : "On attend". Les quatre hommes ont ensuite transporté le Führer par la sortie de secours. Je vois encore ses chaussures dépasser de la couverture. J'ai quitté le bunker à ce moment-là, bien décidé à faire passer l'information à la nouvelle chancellerie.
Commenter  J’apprécie          00
NatachaEN   17 janvier 2018
Le Chirurgien, L'Apprenti de Tess Gerritsen
L'apprenti.



Depuis tout gosse, j'aime regarder les cortèges funèbres. C'est beau. C'est digne. C'est la seule chose que les gens font encore bien. La seule chose qu'ils n'aient pas gâchée. Pas comme les mariages, avec ses singeries comme sauter d'un avion. Ou dans une piscine, devant les caméras de la télé. Aux enterrements, les gens montrent encore le respect qui s'impose...
Commenter  J’apprécie          30
Bouvy   17 janvier 2018
A town where you live T26 de Kouji Seo
Être amoureux de quelqu’un, la raison pour laquelle on aime l’autre … n’est finalement pas une chose évidente. Ça doit être une chose plus complexe… ou bien de plus simple…
Commenter  J’apprécie          50
Enroute   17 janvier 2018
Entre tensions et passions : constructions de l'espace littéraire européen de Éric Lysøe
L'espace de la fiction ne possède pas les attributs de l'espace euclidien et ne se fonde en rien sur une démarche objective.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Flore   17 janvier 2018
Raghnarok, Tome 4 : Légendes urbaines de Boulet
Proverbe barbare : Quand il y a un troll derrière une porte, c'est que cette porte ne suffit pas !



[p42]
Commenter  J’apprécie          10
jack56   17 janvier 2018
14 Juillet de Eric Vuillard
Or, on apprend beaucoup, à chômer. On apprend à traîner, à regarder, à désobéir, à maudire même. Le chômage est une école exigeante. On y apprend que l'on est rien. Cela peut servir.



Page 76/77
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2018
Mademoiselle Obama de Audren
Aujourd’hui, le hasard avait réuni cette catégorie d’artistes moins toniques à mes côtés. « Five, six, seven, eight !» Entre ces saltimbanques peu enclins aux arabesques, ma prestation, même médiocre, me permit tout de même d’accéder au second tour.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   17 janvier 2018
Mademoiselle Obama de Audren
Je trichais, zieutais à droite, à gauche. Deux métisses aux formes sculpturales me servaient de paravents, lorsque j’hésitais. J’avais un petit faible pour le port altier de l’un, un grand faible pour les fesses parfaites de l’autre. Trop de faibles en de telles circonstances altéraient ma concentration. J’avais l’habitude d’imaginer tous les beaux garçons dans mon lit et, même si cela me jouait parfois des tours, j’aimais me laisser ainsi distraire par ces fantasmes.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   17 janvier 2018
La theorie de la relativite d'einstein oeuvres volume XX de Ernst Cassirer
L'un [le philosophe] va de l'expérience à l'idée, l'autre [le physicien] va de l'idée à l'expérience.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   17 janvier 2018
La theorie de la relativite d'einstein oeuvres volume XX de Ernst Cassirer
La masse n'a d'autre fonction que d'exprimer certaines coordinations de grandeurs spatio-temporelles.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2018
Mademoiselle Obama de Audren
C’est fou ce que l’homme parvient facilement à se mentir.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   17 janvier 2018
La theorie de la relativite d'einstein oeuvres volume XX de Ernst Cassirer
L'objet empirique ne signifie absolument rien d'autre qu'un ensemble légal de relations.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   17 janvier 2018
La theorie de la relativite d'einstein oeuvres volume XX de Ernst Cassirer
"Le plus grand art dans la vie mondaine et dans l'étude consiste à transformer le problème en postulat."



Goethe
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2018
L'art discret de bien mentir de Audren
Son avenir ne dépendait que d’elle-même, du travail qu’elle fournirait, des choix qu’elle ferait, de son obstination, sa détermination, son sérieux. L’avenir des saltimbanques, lui, se construisait sur la chance, les pistons, les rencontres et, souvent, sur la filiation. Le show-business était envahi de « fils et filles de », comme si ces enfants devaient
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   17 janvier 2018
La theorie de la relativite d'einstein oeuvres volume XX de Ernst Cassirer
Toute mesure soutient un moment purement idéal : ce n'est pas tant à l'aide des instruments de mesure sensibles et réels que nous mesurons les processus naturels, mais c'est bien plutôt avec nos propres pensées.
Commenter  J’apprécie          00
nikiteam   17 janvier 2018
La nuit des temps de René Barjavel
il serait peut-être temps de se demander si la perfection n'est pas dans l'enfance, si l'adulte n'est pas qu'un enfant qui a commencé à pourrir...
Commenter  J’apprécie          60
baladin   17 janvier 2018
L'Homme debout de Marc Gioria
Enseigner. Une tâche difficile qui requiert l'entente entre les parents et les professeurs. Sans confiance, point de certitude pour l'enfant qui voit par trop souvent les adultes se déchirer sur les méthodes employées. Car ajoutais-tu : "l'énergie des enfants s'engouffre avec délice et cruauté dans les failles."
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2018
L'art discret de bien mentir de Audren
J’aimais passer des journées dans la peau d’un être maléfique et crasseux tout en sachant que cela n’influencerait en rien les journées suivantes. L’habit faisait le moine ou la sorcière, et aujourd’hui ma duperie prenait l’allure de l’un de ces déguisements de carnaval. Un jeu sans conséquence.
Commenter  J’apprécie          00