AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
Tandarica   23 juin 2018
Poezii si proza - Radulescu de Ion Heliade Radulescu
Le soir à la campagne



Le soleil s'est couché dans la paix d'un beau soir.

Les balanciers des chadoufs mêlent leurs voix grinçantes.

Lentement, lourdement, les bêtes mugissantes

Se pressent en désordre autour de l'abreuvoir.



Le bétail abreuvé chemine vers l'étable :

Les vaches en meuglant redemandent les veaux,

Le crépuscule vibre à la voix des taureaux.

Et le veau bondissant court au pis délectable.



Les bruits cessent enfin, et la source du lait

Commence à susurrer sous le flot qui se presse :

Le lourd pis s'abandonne à la main qui le presse

Et la génisse tourne autour des flancs pelés.



Comme les flambeaux clairs aux maisons du village,

Les étoiles au ciel scintillent dans la nuit.

La lune au doux regard tardivement surgit.

Parfois file une étoile, étrange et court présage.



Les laboureurs lassés par le travail des champs

Pour s'en aller dormir dépêchent leur pitance.

Et partout, maintenant, domine le silence

Coupé de loin en loin par de sourds aboiements.



De la voûte du ciel pendent les sombres voiles

Déroulant leurs longs plis parsemés d'astres d'or

Sur ce monde endormi qui se délasse encore

Dans le rêve éclairé par l'éclat des étoiles.



Du firmament sur nous descend un charme exquis.

Tout est silencieux, les lointains sont tranquilles.

Le vent n'agite plus les feuilles immobiles.

Les moulins se sont tus sur les biefs endormis.



(traduction de Nicolae Iorga et Septime Gorceix)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tipee   23 juin 2018
Le cinéma français c'est de la merde de Editions Distorsion
Et comment, sans filmer ni chatte ni bite, Clouzot aurait pu réaliser l’un des plus grands films porno de l’histoire. [A propos de L’Enfer de Henri-Georges Clouzot]
Commenter  J’apprécie          00
fanfan50   23 juin 2018
Tous les chiens de ma vie de Elizabeth von Arnim
Voilà pourquoi, reprenant à mon compte des vers sur lesquels je suis tombée il y a quelques jours, et qui me sont allés droit au coeur :

Je lève ici mon verre en l'honneur des bons chiens,

Qui n'ont ni pedigree ni ancêtres illustres,

Dont la race est douteuse et les manières frustres,

Je bois à la santé des simples plébéiens...

Je chante les façons fidèles et pudiques,

Les queues toutes frétillantes, et les grands yeux candides,

La loyauté, la foi, le courage intrépide

De nos amis les chiens, modestes et stoïques." *



* Lord Alfred Tennyson
Commenter  J’apprécie          00
joelle58   23 juin 2018
Prodigieuses créatures de Tracy Chevalier
Nous sommes sur la côte sud de l’Angleterre pour faire connaissance avec les deux personnages principaux : Elisabeth Philpot de la petite bourgeoisie et Mary Anning qui fait vivre sa famille en cherchant des fossiles. Ce roman nous montre la difficulté qu’on les femmes des années 1800 à trouver leur place dans la société et à s’exprimer. Une femme seule et indépendante dérange, surtout si ses idées empiètent sur un territoire typiquement masculin. C’est l’histoire du début de la paléontologie, de deux femmes précurseurs, infatigables, obstinées, assez courageuses pour braver la stricte morale de leur époque. A chaque chapitre, l’auteure raconte alternativement une partie de la vie de nos héroïnes. Livre intéressant pour une approche assez fine de la condition des femmes au 19ème siècle, quelque soit leur condition sociale.
Commenter  J’apprécie          00
Tipee   23 juin 2018
Il est difficile d'être un dieu de Arcadi Strougatski
Car l’élévation du niveau culturel du peuple, dans tous les domaines, depuis les progrès des sciences naturelles jusqu’à l’amour de la musique, est mortelle pour les égoïstes incultes et fanatiques… Puis vient une époque de gigantesques ébranlements sociaux, qu’accompagne un développement inouï de la science, et en corollaire, un très vaste phénomène d’intellectualisation de la société ; alors, la grisaille livre un dernier combat, dont la cruauté ramène l’humanité au Moyen Âge, elle subit une défaite, et disparaît pour toujours en tant que force réelle.
Commenter  J’apprécie          00
derisi0n   23 juin 2018
Danser au bord de l'abîme de Grégoire Delacourt
On essaie toujours de comprendre pourquoi les choses basculent. Mais quand on le découvreq, on est déjà de l autre côté.

P.52
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyoo   23 juin 2018
Hunt - Beast Side, tome 1 de Ryo Kawakami
-Si le garde du corps fait du bon boulot, personne n'est obligé de mourir !

-La nuit, peut-être. Mais nous devons faire un vote par soir. De plus, rien ne garantit que le garde du corps voie juste à chaque fois.

-Certes, mais pour l'instant, les villageois ont un léger avantage.

-Cette façon de parler... C'est comme si tu opposais les villageois aux loups-garous... Mais les loups-garous sont dans le même cas que nous, non ? Ils ont juste tiré une carte au hasard. Ce ne sont pas nos ennemis...
Commenter  J’apprécie          00
Jacopo   23 juin 2018
Les plantes magiques : botanique occulte, constitution secrète des végétaux, vertus des simples: , médecine hermétique, philtres, onguents, breuvages magiques, teintures, arcanes... de Paul Sédir
Chaque plante est une étoile terrestre. Ses propriétés célestes sont inscrites sur les couleurs des pétales, et ses propriétés terrestres sur la forme des feuilles ; toute la Magie y est contenue puisque les. plantes représentent tout l'ensemble des puissances astrales. Il y a trois clés différentes que l'on peut employer pour reconnaître à ses propriétés extérieures les vertus intérieures d'une plante la clé binaire, la clé quaternaire ou des éléments, ou zodiacale ; et la clé septénaire ou planétaire.
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyoo   23 juin 2018
Hunt - Beast Side, tome 1 de Ryo Kawakami
Merde. Finalement, on n'a pu tuer personne.
Commenter  J’apprécie          00
Jacopo   23 juin 2018
Les plantes magiques : botanique occulte, constitution secrète des végétaux, vertus des simples: , médecine hermétique, philtres, onguents, breuvages magiques, teintures, arcanes... de Paul Sédir
Tout l'Univers est une grande Magie, et le règne végétal en entier est animé d'une vertu magique ; aussi un titre tel que celui de ce petit livre comporterait-il, pris à la lettre, l'exposé complet de la Botanologie. Notre ambition n'est pas si haute et pour cause.

Comme en toute étude, il y a deux points de vue dans celle-ci : Un inférieur, naturaliste et analytique, un supérieur, spiritualiste et synthétique. La science moderne s'occupe du premier : nous ayons choisi la second parce qu'il es peu connu ou très oublié de nos jours. Il viendra certainement quelqu'un déplus autorisé pour présenter le troisième point de vue, le central, le véritable,
Commenter  J’apprécie          00
Floortje   23 juin 2018
Les feuilles d'automne de Victor Hugo
Heureux qui peut aimer, et qui dans la nuit noire,

Tout en cherchant la foi, peut rencontrer l'amour !

Il a du moins la lampe en attendant le jour.

Heureux ce cœur ! Aimer, c'est la moitié de croire !

Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 juin 2018
L'odeur de l'herbe après la pluie de Patrick Jacquemin
Préserve bien cette liberté, celle d’être qui tu es, de penser et d’agir de façon juste, généreuse et intègre.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   23 juin 2018
L'odeur de l'herbe après la pluie de Patrick Jacquemin
Les Japonais s’adonnent à des exercices de méditation et de relaxation avec les arbres. Ils les enlacent, restent auprès d’eux en silence. Ils appellent ça… « bain de forêt », en japonais shinrin yoku. Cela fait baisser leur tension et les… rassérène.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 juin 2018
L'odeur de l'herbe après la pluie de Patrick Jacquemin
Les Japonais s’adonnent à des exercices de méditation et de relaxation avec les arbres. Ils les enlacent, restent auprès d’eux en silence. Ils appellent ça… « bain de forêt », en japonais shinrin yoku. Cela fait baisser leur tension et les… rassérène.
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyoo   23 juin 2018
Hunt - Beast Side, tome 1 de Ryo Kawakami
-Pour le vote qui vient, je vous demande de voter contre moi.

-Quoi ?!?

-Lors du vote, je veux que vous votiez contre moi.

-Qu'est-ce que tu racontes ? Et si tu meurs ?

-C'est vrai... Peut-être que je vais mourir... Qu'ils vont me tuer... Mais c'est ce dont on doit s'assurer.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 juin 2018
L'odeur de l'herbe après la pluie de Patrick Jacquemin
Ce qui compte pour communiquer, c’est une sensibilité, une empathie, une écoute. C’est grâce à cela que des animaux et des plantes se marient et dépendent totalement l’un de l’autre. C’est par ces vertus que dans des lieux d’Afrique, à la fin de la saison sèche, certains animaux savent d’instinct où tombera la première pluie, alors que chaque année le lieu de cet événement est différent. C’est cela encore qui amène certains poissons, papillons, oiseaux, et tant d’autres à migrer, et à toujours retrouver le bon chemin. C’est cela enfin qui a poussé l’humain à développer, par la parole, une telle complexité d’expression. Nous ne savons que peu de choses sur la communication dans la nature et sur l’intelligence du vivant. Mais force est de constater que celle-ci est plus répandue qu’on ne le croit.
Commenter  J’apprécie          00
laboro   23 juin 2018
L'amie prodigieuse, tome 2 : Le nouveau nom de Elena Ferrante
...elle réagissait en m'expliquant qu'en réalité je n'avais rien gagné, que dans ce monde il n'y avait d'ailleurs rien à gagner, que sa vie était aussi débordante d'aventures surprenantes que la mienne, et que le temps ne faisait que passer, sans aucun sens: il était simplement agréable de se voir de temps en temps pour entendre la musique folle du cerveau de l'une faire écho à la musique folle du cerveau de l'autre.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 juin 2018
L'odeur de l'herbe après la pluie de Patrick Jacquemin
Une fleur, ça ne parle pas. C’est inconcevable… C’est un rêve, juste un rêve ! Un rêve comme tant d’autres.
Commenter  J’apprécie          00
patouch   23 juin 2018
Mémé dans les orties de Aurélie Valognes
La vie lui semble si douce tout d'un coup, de ces moments où l'on arrêterait le marque-page de sa vie à cet instant précis.

p.190
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   23 juin 2018
L'odeur de l'herbe après la pluie de Patrick Jacquemin
« Tu estimes tout avoir

Mais tu peux me croire

En réalité tu n’as rien

Car ce que tu détiens

N’est pas le fait

De ta propre volonté.

En vérité tu n’existes

Qu’à travers un monde matérialiste

Une civilisation qui te leurre

Qui crée la terreur

Un monde d’apparence

Et de concurrence

Un univers d’avoir

Et de pouvoir.

Nous les fleurs

Nous n’avons pas peur

Car c’est de terre et d’eau dont nous nous nourrissons

Du vent et du soleil dont nous jouissons.

En n’ayant rien développé

Nous n’avons rien à espérer.

Chaque année nous n’“éclosons” que peu de temps

Mais ce temps-là, nous le vivons pleinement

Sans contrainte et sans désolation

Sans aucune autre obsession

Que d’être le temps qu’on est.

C’est de la vie la seule vérité. »
Commenter  J’apprécie          00