AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Prisonniers des Barbaresques

Liste créée par Pecosa - 28 livres. Thèmes et genres : esclavage , barbaresques , religion , islam , littérature , histoire , chrétien , musulmans , arabes , Galères , Harems



1 Captifs et corsaires
Gillian Weiss
4 critiques 2 citations

Captifs et corsaires n'est pas seulement un livre qui relate l'histoire des affrontements entre la France et les Barbaresques de 1550 à 1830, date de la conquête d'Alger par la France ; c'est un tour de force. En réglant sa focale sur les milliers de captifs français réduits en servitude dans les cités corsaires d'Afrique du Nord (au Maroc, Alger, 'l'unis et Tripoli) durant ces trois siècles, ce sont, en retour, de vastes pans de l'histoire de France que Gillian Weiss éclaire d'un jour nouveau. Car elle démontre comment ces captifs, au statut incertain et toujours susceptibles de renier leur foi ou leur allégeance politique, contraignirent l'Etat à reconfigurer les caractères de l'identité française et à étendre son emprise sur ses régions périphériques. Et par l'attention qu'elle porte à l'évolution de l'esclavage - d'abord considéré comme un accident de la vie, il sera peu à peu racialisé -, elle dévoile la façon dont la tortueuse lutte pour son abolition, ici en l'espèce l'esclavage des Blancs , a pu conduire à une légitimation de la colonisation. Un ouvrage stimulant qui, en faisant une histoire de l'idéologie de l'émancipation par la conquête, résonne de multiples échos. Ajouter à mes livres
2 Captifs en Barbarie : L'histoire extraordinaire des esclaves européens en terre d'Islam
Giles Milton
Ajouter à mes livres
3 Les Barbaresques
Jacques Heers
2 critiques 8 citations

Emanations du sultanat de Constantinople, les conquêtes des " barbaresques ", leurs razzias, leurs captures de chrétiens et leurs trafics sont au c?ur, durant deux siècles, de l'histoire de la Méditerranée et des rapports entre la chrétienté et l'islam. Le terme " Barbaresques " est apparu au XVIe siècle pour désigner les corsaires, généralement des officiers du sultan de Constantinople lancés à la conquête du Maghreb et de la Méditerranée occidentale. Les plus célèbres furent les frères Barberousse, fils d'un Sicilien passé à l'islam. Véritables fondateurs de la Régence d'Alger, ils furent durant trente ans la terreur des Espagnols et ravagèrent les côtes de Calabre et de Sicile, et même de Nice. Mais l'histoire des Barbaresques ne se limite pas aux Barberousse. Tout l'intérêt de l'ouvrage de Jacques Heers est justement d'embrasser l'ensemble de l'histoire de la course en Méditerranée avec ce qu'elle implique : les conquêtes ottomanes (notamment l'Egypte), les cités marchandes victimes ou complices, comme Gênes ou Barcelone, les émirs pirates, les razzias et les grands combats dont un des plus célèbres est celui de Lépante, les captures et l'esclavage des chrétiens, ainsi que les transactions de tout ordre auxquelles il donne lieu, les petits et grands trafics, les sociétés, les cultures et les peuples qui s'affrontent ou se mêlent. Deux siècles qui sont au c?ur des rapports entre la chrétienté et l'islam. Jacques Heers, professeur émérite à Paris IV-Sorbonne, a notamment publié : La Première Croisade, Négriers en terres d'Islam et Le clan des Médicis.Presse: "Le livre embrasse toute l'histoire de la guerre de course en Méditerranée.."Famille Chrétienne, 14 Juin 08 Ajouter à mes livres
4 Les Barbaresques
Jacques Heers
2 critiques 8 citations

Le terme " Barbaresques " est apparu au XVIe siècle pour désigner les corsaires, généralement des officiers du sultan de Constantinople lancés à la conquête du Maghreb et de la Méditerranée occidentale. Les plus célèbres furent les frères Barberousse, fils d'un Sicilien passé à l'islam. Véritables fondateurs de la Régence d'Alger, ils furent durant trente ans la terreur des Espagnols et ravagèrent les côtes de Calabre et de Sicile, et même Nice. Mais l'histoire des Barbaresques ne se limite pas aux Barberousse. Tout l'intérêt de l'ouvrage de Jacques Heers est justement d'embrasser l'ensemble de l'histoire de la course en Méditerranée avec ce qu'elle implique : les conquêtes ottomanes (notamment l'Égypte), les cités marchandes victimes ou complices, comme Gênes ou Barcelone, les émirs pirates, les razzias et les grands combats dont un des plus célèbres est celui de Lépante, les captures et l'esclavage de chrétiens, ainsi que les transactions de tout ordre auxquelles il donne lieu, les petits et les grands trafics, les sociétés, les cultures et les peuples qui s'affrontent ou se mêlent. Deux siècles qui sont au c?ur des rapports entre la chrétienté et l'islam. Ajouter à mes livres
5 Les corsaires en méditerranée
Salvatore Bono
La course en Méditerranée - souvent confondue à tort avec la piraterie - connut sa plus belle expansion au XVIè siècle, avec les corsaires barbaresques qui menaient la guerre sur mer contre l'Occident catholique. Les plus célèbres d'entre eux, les frères Barberousse, transformèrent ainsi Alger en véritable place forte d'où partirent les plus formidables expéditions contre Charles-Quint. Alger, mais aussi Tunis avec son chef corsaire Dragut, et Tripoli affrontèrent les Espagnols, les Gênois, les Français jusqu'à la terrible défaite de Lépante, en octobre 1571. A cette date, selon Braudel, "la Méditerranée sort de la grande Histoire". Pour autant les Barbaresques, soutenus par l'Empire Ottoman, ne cessèrent pas leurs attaques et instaurèrent une véritable guérilla contre les chrétiens. L'auteur nous entraîne dans les aventures de ces Barbaresques, jusqu'à leur fin en 1830, avec l'occupation d'Alger par les Français. Ajouter à mes livres
6 Histoire des établissements et du commerce français dans l'Afrique barbaresque, 1560-1793. Algérie, Tunisie, Tripolitaine, Maroc
Paul Masson (II)
Ajouter à mes livres
7 Esclaves chrétiens, maîtres musulmans : L'esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800)
Robert Charles Davis
1 critique 1 citation

Sujet politiquement incorrect, sous-estimé par Fernand Braudel et par nombre d'historiens, l'esclavage blanc pratiqué par ceux que l'on nommait alors les Barbaresques a bel et bien existé sur une grande échelle et constitué une véritable traite qui fit, durant près de trois siècles, plus d'un million de victimes. Qui étaient-elles ? Comment se les procurait-on ? Comment fonctionnaient les marchés d'Alger, Tunis et Tripoli, les trois villes qui formaient le noyau dur de la Barbarie ? Quelle forme prenait l'asservissement, tant physique que moral, de ces hommes et de ces femmes originaires de toute l'Europe, et principalement d'Italie, d'Espagne et de France ? Quelle était leur vie dans les bagnes et sur les galères ? Comment l'Eglise catholique et les Etats européens tentèrent-ils de les racheter ? Dans cet ouvrage, fruit de dix années de recherches, et qui s'appuie sur de très nombreuses sources et une abondante documentation, Robert C. Davis bat en brèche l'idée élaborée au XIXe siècle et encore dominante d'un esclavage fondé avant tout sur des critères raciaux. Ajouter à mes livres
8 Utopies pirates : Corsaires maures et Renegados d'Europe
Peter Lamborn Wilson
Du XVIe au XVIIIe siècle, tandis que les pirates des pays barbaresques sillonnent les mers et réduisent en esclavage des milliers de captifs, autant d’Européens, abandonnant la prude et despotique Europe chrétienne, se convertissent à l’islam et ­d’aucuns rejoignent les communautés pirates. Certaines d’entre elles « abritaient des micro-sociétés vivant délibérément hors-la-loi et étaient bien déterminées à le rester, ne fût-ce que pour une vie brève, mais joyeuse » écrit Hakim Bey dans le prologue de la TAZ. Peter Lamborn Wilson revient sur ces ­utopies pirates et plus particulièrement sur l’une d’entre elles, la République de Salé, où convergèrent au xviie siècle nombre de ces Renegados, dont l’histoire semble s’être abîmée en mer avec leurs rêves de société égalitaire. Ajouter à mes livres
9 Les Corsaires de Salé
Roger Coindreau
Ajouter à mes livres
10 L'amant généreux
Miguel de Cervantes
2 critiques 5 citations

L?Amant généreux est l?un des douze textes qui composent le recueil des Nouvelles exemplaires, paru à Madrid en 1613. « J?ai donné à ces nouvelles le titre d?exemplaires, car à bien les considérer il n?y en a aucune dont on puisse tirer un exemple utile » (Miguel de Cervantès, 1547-1616). Ajouter à mes livres
11 Topographie et histoire générale d'Alger
Miguel de Cervantes
Plus d'un simple récit, c'est un document véritablement exceptionnel que nous invite à découvrir Fred Romano. C'est en effet la première fois que "Topographie et histoire d'Alger" fait l'objet d'une traduction d'après la version originale de cet ouvrage du 16ème siècle, retrouvé par hasard dans une bibliothèque espagnole. L'auteur nous y fait découvrir dans les moindres détails la ville d'Alger et la société algéroise de l'époque. Une cité sous domination ottomane, mais qui constitue avant tout un repère de pirates de tous bords, toujours prêts à attaquer les galères et navires marchands chrétiens de Méditerranée. Le narrateur connaît d'autant mieux cette ville qu'il y a été retenu prisonnier durant plusieurs années. Plusieurs années durant lesquelles il a su faire preuve d'un sens de l'observation exceptionnel. Ce qui n'est finalement guère étonnant lorsque l'on sait que ce livre peut très certainement être attribué à un auteur de génie : Cervantès. Dans sa présentation, la traductrice s'emploie d'ailleurs à nous le démontrer avec brio, nous livrant même des informations totalement inédites sur le célèbre écrivain. Ajouter à mes livres
12 Le journal d'Aurelio Scetti, galérien florentin (1565-1577) : Galères toscanes et corsaires barbaresques
Aurelio Scetti
Ajouter à mes livres
13 L'exil de Polexandre [édition 1629]
Marin Le Roy de Gomberville
Ajouter à mes livres
14 Le Faucon des mers
Rafael Sabatini
3 critiques

L?action se déroule en Angleterre à la fin du XVIe siècle, après la déroute de l?Invincible Armada espagnole. Deux frères se haïssent. L?un finit par trahir l?autre l?accusant d?un meurtre qu?il n?a pas commis. Ce dernier est livré aux Espagnols qui en font un galérien. C?est pourtant sa chance car il finira par échouer à Alger où il fera la conquête du coeur du Pacha qui le nommera amiral. Histoires d?amour, intrigues, vengeance, piraterie? le destin des deux frères les amènera un jour à se recroiser? Ajouter à mes livres
15 Le barbaresque
Olivier Weber
8 critiques 9 citations

Exilé du royaume d?Espagne, Miguel de Cervantès est capturé en 1575 par des pirates et retenu prisonnier à Alger, capitale du commerce en Méditerranée. Avec son frère Rodrigo, il bénéficie d?un régime de faveur et peut évoluer dans la ville, prison à ciel ouvert, en attendant d?être échangé contre rançon. Miguel pense à s?évader lorsqu?il tombe amoureux de Zohra, la fille de Hadji Mourad Ajouter à mes livres
16 Les imposteurs
José Manuel Fajardo
4 critiques

La Havane, 1622. Deux jeunes hommes embarquent sur un galion : un mystérieux aventurier anglais et un jeune Juif converti qui cache ses origines. Sur le galion voyage aussi une femme? A la recherche de la liberté, ils vont devenir flibustiers et être confrontés aux limites de cette liberté et à la cruauté. Poussé par les vents de l'imposture, leur navire aborde un univers d'énigmes, de naufrages, d'enlèvements, d'amours, de chagrins d'amour, d'amitié. Hommage à Stevenson et à Conrad, un roman d'aventures brillant où tous les éléments romanesques se transforment avec légèreté en un monde d'idées et d'émotion. Ajouter à mes livres
17 Les aventures du capitaine Alatriste, Tome 6 : Corsaires du levant
Arturo Pérez-Reverte
12 critiques 12 citations

Le capitaine Alatriste et Iñigo de Balboa naviguent sur La Mulâtre, galère espagnole servant d?escorte à des navires marchands. Ils poursuivent une galiote barbaresque. L?abordage est sanglant. Les escales et une suite d?aventures truculentes les mènent d?Alger à Naples en passant par Malte. Ajouter à mes livres
18 La nuit du sérail
Michel de Grèce
17 critiques 10 citations

Aimée Dubuc de Riverie, cousine de la future impératrice Joséphine, naquit à la Martinique à la fin du XVIIIè siècle. Capturée par les pirates barbaresques à l'âge de quinze ans, offerte par le Dey d'Alger au Sultan de Constantinople, elle verra dès lors toute son existence se dérouler dans le Sérail. Favorite du vieux Sultan, amoureuse et aimée de son successeur, mère adoptive d'un troisième Sultan, elle détiendra un pou-voir occulte de plus en plus important. Rédigeant ses Mémoires alors que ses jours sont comptés, Aimée revit l'incroyable aventure de l'enfant qui croyait en son destin : comment l'adolescente réduite en esclavage devint, à travers l'amour et les larmes, une jeune femme passionnée puis une Sultane au sommet de la puissance dans le monde clos, violent, fastueux et fascinant de la cour de Turquie. Michel de Grèce, en donnant la parole à son héroïne, anime d'un souffle romanesque la parfaite reconstitution d'une vie hors du commun. Ajouter à mes livres
19 La Grande Sultane
Barbara Chase-Riboud
2 critiques 2 citations

La grande sultane, après La Virginienne qui a connu un immense succès international, nous amène à nouveau dans le monde de l'esclavage, mais cette fois de l'esclavage blanc. L'aventure singulière et grandiose d'une jeune Créole qui devint la mère de Mahmud II, Ombre d'Allah sur Terre et sultan de l'Empire ottoman au XIXe siècle, rejoint ici celle d'une des institutions les plus mal connues de toute l'histoire de la condition féminine : le harem, à la fois lieu sacré et lieu de servitude où les femmes trahissent pour survivre et parfois tuent pour conquérir le pouvoir. Pendant quarante années de guerres turbulentes avec Catherine de Russie et Napoléon, Naksh-i-dil, reines des Têtes voilées, va présider aux destinées de l'Empire et régir cette société de femmes qu'est le Grand Harem de Topkapi, mue par des règles aussi strictes que celles d'un couvent, mais dont le maître est le Grand Eunuque noir. La Grand Sultane, un roman brillant, tumultueux, sensuel et ambitieux. Ajouter à mes livres
20 Les aventures de Ferry Roy : De la Franche-Comté au Nouveau Monde
Jean-Pierre Gavignet
Janvier 1871. Le château de Villersexel, en Franche-Comté, est détruit par les combats de la guerre franco-prussienne. Dans les flammes disparaît un curieux manuscrit du xvi e siècle, qui n'est plus connu de nos jours que par une transcription tardive. On y trouve le récit de la vie aventureuse de Ferry, jeune "Bourguignon" (L'Europe des xvi e et xvii e siècles réservait ce nom aux Comtois), étudiant en médecine à Dole, puis, tour à tour, prisonnier des Français durant les guerres d'Italie, des pirates barbaresques d'Alger, des troupes de Charles Quint à Tunis, du saint-office ce de Palerme et des Indiens cannibales de la côte du Brésil, qui se proposent de le manger au cours d'une grande fête dont il sera le clou. Promené de rivage en rivage sans jamais comprendre ce que la Providence attend de lui, Ferry fait partout l'expérience de la cruauté des hommes (guerre, souffrance des bêtes, exécutions publiques, persécution des sorcières, esclavage), dont il cherche à soulager les effets par sa science médicale et sa générosité. Ajouter à mes livres
21 La sultane d'Almeria
Régine Colliot
2 critiques 4 citations

S'inspirant d'un court récit du XIIIème siècle - La fille du comte de Ponthieu -, la Sultane d'Alméria s'est développé, sous la plume de Régine Colliot, en une vaste fresque romanesque située tant en Europe qu'en Orient, dans les villes et les campagnes, à Jérusalem et en Espagne musulmane, ainsi qu'à Rome et à Saint-Jacques de Compostelle... Arelette, fille d'un seigneur picard du XIIème siècle, épouse Thibaut. De cette union ne naît aucun enfant. Pour conjurer le sort, le couple entreprend le long et périlleux pèlerinage de Compostelle. Au cours du voyage, un drame affreux va les précipiter dans une suite de calamités... Vendue au sultan d'Alméria, Arlette apprend à vivre en femme musulmane. Avec courage et audace, elle fait face à son destin. Devenue la favorite du sultan, elle saura, au moment opportun, trouver la porte du salut. Documenté aux meilleures sources, évoquant avec une minutie de détails la vie quotidienne au Moyen Age, le roman historique s'élève ici à la dimension de l'épopée lorsqu'il montre le choc de deux civilisations, de deux religions. De part et d'autre, Dieu guide la destinée des personnages. Seule Arlette, dame de Ponthieu et sultane d'Almeria, parvient à exercer son libre arbitre et à choisir sa vie. En ce sens, il s'agit d'une héroïne très moderne qui permet de réviser l'image stéréotypée que l'on pouvait se faire de la femme de cette époque. Spécialiste de littérature médiévale, agrégée de lettres, Régine Colliot est chercheur à l'université d'Aix-Marseille. Outre de nombreux travaux universitaires, elle a publié Agnès, princesse de Byzance et Vue avec personnages sur les jardins de Luzan. Ajouter à mes livres
22 Indomptable Angélique
Anne Golon
3 critiques 5 citations

Alors qu'elle allait rejoindre son mari, le comte Joffrey de Peyrac, le mystérieux ressuscité échappé aux flammes du bûcher, Angélique a été capturée par les Barbaresques. Devenue la propriété de Moulay Ismaël, elle connaît l'esclavage le plus odieux dans le harem de ce jeune souverain musulman, contemporain de Louis XIV, prince cruel et raffiné, ivre d'orgueil et de puissance. Chez les belles captives qui vivent dans l'attente des caresses de leur maître et la crainte de ses colères, le goût de la volupté et celui du sang mêlés créent d'étranges langueurs... Angélique, éternelle insoumise, refuse de céder à la magie de l'Orient. Elle décide de s'évader de ce sérail d'où jamais une femme n'est sortie vivante et d'affronter les pièges brûlants du désert pour recouvrer sa liberté perdue à la recherche de l'amour. Ajouter à mes livres
23 La Prisonnière de Malte
David W. Ball
8 critiques 9 citations

Malte, 1552. Inséparables, Nico, 10 ans, et sa soeur Maria, à peine plus âgée, jouent sur les falaises abruptes de l'île lorsque des corsaires turcs s'emparent du jeune garçon malgré la résistance acharnée de sa soeur. Nico sera vendu comme esclave à Alger tandis que Maria restera sur l'île, inconsolable. Des années plus tard, frère et soeur se retrouvent: ayant gagné la confiance du sultan, Nico doit mener l'assaut de son île natale, âprement défendue par les Chevaliers de l'ordre de Malte... dont Christian, l'homme qui a su conquérir le coeur de Maria. Nico, déchiré entre la loyauté qu'il doit au sultan et l'amour de son peuple, réussira-t-il à sauver les siens lors du terrible siège de l'île ? Ajouter à mes livres
24 Le faucon d'Istanbul
David W. Ball
1 critique

1565. Face à l'Empire ottoman et à l'islam triomphant, alors que les nations chrétiennes se déchirent entre elles, se dresse un ultime rempart : l'ordre de Saint Jean... Déjà chassé de Rhodes par le souverain de la Sublime Porte, quarante ans plus tôt, l'ordre s'arc-boute sur son dernier bastion : Malte. Cet ultime flambeau de la chrétienté est une épine dans le flanc de Soliman le Magnifique, qu'il importe d'arracher sans délai. A cette fin, une gigantesque armada est mise sur pied. Les forces turques vont fondre sur Malte pour l'assiéger. Parmi les plus brillants officiers de la flotte, un certain Asha se porte volontaire pour débarquer secrètement et faireoffice d'éclaireur. Qui pourrait se douter qu'Asha n'est autre que Nico Borg, celui-là même qui fut enlevé à l'âge de dix ans par les pirates barbaresques sous les yeux de sa s?ur Maria ? Converti à l'islam, il va se trouver confronté à un dilemme déchirant : entre la fidélité à la religion qu'il a adoptée, au sultan qu'il s'est donné pour maître, et l'amour de la terre qui l'a vu naître, que choisira-t-il ? Après La Prisonnière de Malte, le second volet de la saga de David Ball, où exotisme, aventures dramatiques, amours tumultueuses emporteront les amateurs de fresques historiques dans le souffle de l'épopée. Ajouter à mes livres
25 Yatagan, tome 1 : L'espionne ottomane
Alain de Savigny
1 critique

Immense empire parvenu à son apogée dans la seconde moitié du Xvie siècle avec le sultan Soliman le Magnifique, véritable organisation multinationale avant l'heure, l'Empire ottoman a suscité frayeur et fascination parmi les populations chrétiennes d'Occident. Entretenir des relations commerciales et politiques avec la république Sérénissime de Venise ne l'empêchait pas de grignoter petit à petit les possessions de celle-ci en Méditerranée orientale, tandis que, à la recherche d'esclaves et de butin en Méditerranée occidentale, ses corsaires barbaresques s'emparaient des navires chrétiens et des populations côtières. En même temps, récompensant l'excellence, la réussite et la fidélité, l'Empire ottoman a offert à ceux qui étaient entreprenants et compétents - sujets ottomans comme experts étrangers - d'extraordinaires opportunités d'aventures, de carrières et de richesses. Ce sont ces opportunités que vont tenter de saisir les héros de cette histoire. Antoine de Saint-Vallier, jeune médecin provençal, saura-t-il déjouer les pièges de l'espionne ottomane, la belle Monténégrine Mirjana ? Et son ami, l'architecte vénitien Giovanni Moro retrouvera-t-il la ravissante Kabyle Salima qui lui a été enlevée ? Sur fond de rigoureuse vérité historique, ce roman nous fait voyager sur les bords de la mer Adriatique, sur les côtes d'Afrique du Nord et dans îles de la Méditerranée occidentale. Ajouter à mes livres
26 Yatagan, tome 2 : La sublime porte
Alain de Savigny
1 critique

Immense empire parvenu à son apogée dans la seconde moitié du XVIe siècle avec le Sultan Soliman le Magnifique et Kheir-ed Din Barberousse, véritable organisation multinationale avant l'heure, l'Empire Ottoman a suscité frayeur et fascination parmi les populations chrétiennes d'Occident. Entretenir des relations commerciales et politiques avec la République Sérénissime de Venise ne l'empêchait pas de grignoter petit à petit les possessions de celle-ci en Méditerranée Orientale. De l'autre côté de l'Empire, l'avancée de ses troupes dans le Caucase et en Iraq, l'exploitation de l'Egypte prise aux Mameluks et la préparation de la conquête du Yémen ont porté le territoire ottoman aux limites du monde accessible. Ouvert aux experts étrangers comme à ses sujets des " religions du Livre ", sachant récompenser l'excellence, la réussite et la fidélité, l'Empire Ottoman a offert à ceux qui étaient entreprenants et compétents d'extraordinaires opportunités d'aventures, de carrières et de richesses. Ce sont ces opportunités qu'ont su saisir les héros de cette histoire dans le tome I, L'espionne ottomane. Cette fois-ci, Antoine de Saint-Vallier, jeune docteur provençal devenu médecin du Sultan Soliman, et son ami vénitien, Giovanni Moro, maintenant adjoint du Grand Architecte Sinan, sauront-ils neutraliser les plans diaboliques de la séduisante Monténégrine Mirjana ? Et leurs épouses, la brillante Vénitienne Anna-Laura et la charmante Berbère Salima pourront-elles trouver leur voie dans une société et à une époque où la place des femmes était à la maison... ou au harem. Sur fond de rigoureuse vérité historique, ce roman nous fait découvrir Istanbul et les routes d'Anatolie, voyager dans les îles de la Mer Egée et à Chypre, et traverser l'Egypte pour découvrir une merveille alors inexplorée, le Yémen. Ajouter à mes livres
27 L'esclave islandaise, tome 1
Steinunn Jóhannesdóttir
9 critiques 3 citations

Suggestion de Pappa. En 1627 aux îles Vestmann, au sud de l'Islande, les maisons de tourbe sont fouettées par les vents. À la fin de la saison de pêche, les retrouvailles sont fougueuses, mais brèves. Gudridur est enlevée avec son petit garçon par des pirates venus d'un monde lointain. Le Raid des Turcs fait prisonniers 400 Islandais, vendus comme esclaves au-delà des mers du sud. La jeune femme, battue et convoitée, est mise au service d'un dey et de ses quatre épouses, dans le climat torride de la riche Alger. Reverra-t-elle un jour son pays natal et son homme ? Ajouter à mes livres
28 L'esclave islandaise, tome 2
Steinunn Jóhannesdóttir
5 critiques 2 citations

Suggestion de Pappa. En 1627 aux îles Vestmann, au sud de l'Islande, le Raid des Turcs enlève 400 Islandais, vendus comme esclaves par-delà les mers du sud. Gudridur restera neuf ans au service d'un dey et de ses quatre épouses, battue et convoitée, dans le climat torride de la riche Alger. Le roi danois Christian IV participe au rachat des Scandinaves tenus en esclavage dans les Barbaresques, et Gudridur recouvre enfin sa liberté. Mais son jeune fils a été converti de force, et elle lutte pour le libérer par ses propres moyens. C'est le coeur lourd d'incertitudes qu'elle voit arriver le jour du départ d'Alger : que va devenir son fils, que lui réserve le voyage de retour, que sont devenus son homme et son pays ? Roman d'aventures basé sur des faits réels, L'esclave islandaise est ta saga en deux volumes d'une passionnante destinée. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          308