AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Aude Bellenger-Sugai (Traducteur)
ISBN : 2877302423
Éditeur : Editions Philippe Picquier (19/05/1998)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 35 notes)
Résumé :
La famille Hayakawa est une drôle de famille. Mais Tachibanagen, le roi du pétrole, se révèle lui aussi un personnage bien mystérieux. Chacun ici a un secret ou un cadavre à cacher, et la seule chose claire, c'est la célèbre collection de diamants qui est l'objet de toutes les convoitises.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Iansougourmer
30 janvier 2013
Un polar très distrayant, drôle et léger, parfois burlesque.
La famille Hayakawa est constituée de personnages hauts en couleurs : la mère professionnelle du vol d'objets d'art et de luxe, un frère tueur à gages, l'autre policier incompétent et une soeur qui séduit de vieux hommes riches pour les arnaquer. Et, au milieu d'eux, le personnage principal, devenu avocat pour tenter de protéger sa turbulente mais attachante famille. Pour couronner le tout les membres de la famille ne sont pas au courant des activités les uns des autres, sauf l'avocat. Un homme va les réunir le temps d'un week-end, dans un improbable concours de circonstances. Il s'agit d'un mystérieux magnat du pétrole de retour au Japon qui attire tous les membres de la famille : la mère veut lui voler la collection de diamants qu'il possède tandis que le policier est chargé de la protection de ceux-ci, le frère assassin a un contrat sur l'homme et la soeur espère le séduire...désespéré, l'avocat se donne la mission, impossible, de tous les protéger d'autant qu'une série de meurtres vient encore compliquer la situation...
Ce qui m'a plu est le caractère drolatique et distrayant de ce livre. L'intrigue est improbable, certes, mais si l'on prend le parti de ne pas la prendre trop au sérieux, on peut alors considérer le livre comme une parodie de polar et alors on rit de cette situation improbable qui provoque des scènes hilarantes ! Certains passages sont très drôles en effet et l'atmosphère générale du bouquin est légère avec des personnages qui doublent l'intrigue policière de nombreuses histoires de coeur. le dénouement est d'ailleurs tellement improbable qu'il en devient très amusant. le livre se lit d'une traite, car le style est assez simple, pour ne pas dire banal, l'auteur semble avoir privilégié le côté comique de son récit...
Cependant il ne faut pas rechercher un suspense haletant ni un moment de réflexion dans ce livre...
Un livre sans autre prétention que de distraire le lecteur, ce qui n'est, à mon humble avis, déjà pas si mal. Sans être impérissable, un bon moment de lecture détendue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Mimeko
08 août 2015
Dans la famille Hayakawa, il y a Kayoko la mère, veuve, la soixantaine fringante qui projette de dérober des diamants avec ses deux acolytes, il y a Katsumi le fils aîné soi-disant journaliste mais en fait tueur à gages, il y a Mika la fille, officiellement décoratrice en fait usant de ses charmes pour escroquer les riches messieurs, il y a Keisuke, le fils cadet devenu avocat (on ne sait jamais cela peut servir dans cette famille) et il y a Masami, le vilain petit canard qui a mal tourné, puisqu'il est.........flic et chargé de la sécurité pour éviter le vol des diamants.
Tout ce petit monde et d'autres vont se retrouver à l'hôtel VIP, lieu d'exposition des fameux diamants.
Beaucoup de rebondissements, de personnages j'ai trouvé que cela avait un petit côté pièce de boulevard de Feydeau, tant le rythme est une des composantes de la réussite de ce roman qu'il vaut mieux lire de façon continue car reprendre le rythme en cours de route est un peu difficile; ce bémol mis à part, c'est une très bonne lecture de vacances, c'est alerte drôle et rondement mené.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Fiorile
05 août 2012
Un seul mot : réjouissant !

Ce livre a été conseillé lors d'une soirée littéraire, et j'ai trouvé le titre excellent. L'histoire est à la mesure : une famille japonaise, dont le père a été soupçonné d'escroquerie après avoir péri dans le naufrage de son navire, la mère qui, une fois veuve et pour subvenir aux besoins de la famille, devient voleuse d'oeuvres d'art, le grand frère tueur à gage, la petite soeur escroc (enfin selon les propos de l'auteur, je dirais plutôt « poule de luxe »), le petit dernier policier (mais médiocre). Aucun n'est au courant des activités des autres, à part le héros, devenu avocat parce que dans une telle famille, il aura sûrement à intervenir.

Un événement fait déraper l'équilibre de la famille : l'exposition d'une impressionnante collection de diamants.

Collection que la mère entend bien voler, tandis que son fils aîné est chargé de tuer le propriétaire, propriétaire que sa fille entreprend de séduire. Et pour couronner le tout, le petit dernier est chargé de la sécurité de l'exposition.

C'est complètement invraisemblable, la fin inattendue, et on passe un excellent moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
porthos
11 juin 2013
Lors d'un petit tour chez mon bouquiniste préféré, j'ai découvert ce livre. de prime abord, je ne connaissais pas Akagawa Jiro, il faut dire que les écrivains japonais ne font pas vraiment parti de mes auteurs de références.
Par curiosité je l'ai acheté dans l'espoir d'avoir trouvé une histoire qui me fasse passer un bon moment de lecture.
Et me voilà plonger dans une nouvelle intrigue policière.
Une famille bien étrange entoure cette enquête la mère d'abord une femme d'une soixantaine d'année, anarchiste d'un côté voleuse de l'autre, un fils flics qui se sous estime, un autre qui aux yeux de tous est un journaliste mais est en réalité un redoutable tueur à gage, une fille qui est architecte d'intérieur mais qui arrondis ses fin de mois en escroquant de riche individus et enfin un fils avocat, peut être le seul qui est honnête, d'ailleurs ce métier n'est pas une vocation. Il s'est juste rendu compte que toute sa famille était des criminels et qu'ils pourraient un jour ou l'autre avoir besoin d'un avocat pour les sortir d'affaire.
Bref une famille tout sauf ordinaire. Qui comme il est écrit à la toute fin du livre : « C'est un des charmes de la famille Hayakawa, voyez-vous, que de n'être pas trop à cheval sur les principes. »
C'est une histoire pleine d'humour avec beaucoup de rebondissement, trop peut être on y est confronté a des vols, des escroqueries, des meurtres, et bien sur un peu d'amour beaucoup trop pour un livre comme celui là selon moi.
Il est à regretter le nombre important de personnages, cela rends plus difficile de suivre l'histoire, cela fait un peu fouillis surtout lorsque l'on n'est pas familiarisé avec les noms japonais, j'avoue que parfois on peut confondre les personnages
Dans le texte, le point de vue de chaque personnage s'imbrique l'un dans l'autre, ce qui signifie que l'on passe des impressions d'un personnage à un autre avec vivacité il peut être nécessaire de revenir en arrière pour bien suivre l'enquête.
En bref c'est amusant et plein de dérision mais il faut reconnaitre que ce n'est pas le meilleur polar mais on peut passer un agréable moment à lire ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
idevrieze
19 août 2013
Un roman de pure détente, parfait pour le week end
Il n'est pas dit qu'il faut lire uniquement pour se cultiver, pour découvrir des choses fantastiques. C'est un peu comme les films : vous avez les chef d'oeuvres et vous avez les films pop corn . Pour les livres, j'ai le même sentiment : ou je recherche la perle rare, ou je pose mes neurones dans un sac et je suis parties pour 300 pages de rires. Ici, les ingrédients étaient parfaits pour cette configuration : je venait de passer une semaine de folie au travail et je venais de finir un énorme coup de coeur. Il me fallait d'urgence un livre de transition et quoi de mieux qu'un petit policier japonais pour faire me faire passer une soirée tranquille ?

Ainsi commençais-je ma lecture d'un air malicieux pour tomber sur la famille Hayakawa. Je ne vous donnerai pas les noms, mon cerveau étant, je vous le rappelle, à côté du canapé et les noms japonais sont - comment dire ?- difficiles à mémoriser. En substance, voici ce que nous avons. Une veuve respectable qui tient un magasin d'antiquités, une jeune fille qui fait de la décoration intérieure, un avocat, un journaliste et un jeune policier forment cette famille à l'apparence unie et totalement banale. Mais voilà : le jeune avocat sait lui que sa mère est une grande voleuse, sa soeur, une prostituée de luxe, son frère un tueur à gages. le seul étant honnête est le policier et lui, a décidé de faire avocat le jour où il a appris que sa famille pourrait justement avoir besoin de lui.

Un roman aux allures de pièces de théâtre.
Il s'en faut de peu en effet pour que je réclame une adaptation en pièce de théâtre, tant la situation est drôle. Vous voyez déjà la famille que j'ai sous les yeux. Et bien imaginez qu'un grand homme richissime va exposer sa collection de diamants. Que le petit frère sera préposé à la garde des diamants. MAIS ! La mère voudra voler le trésor, la soeur voudra le vieil homme richissime, le frère le tuer et le narrateur.... Voudra tous les sauver, vu qu'il est le seul à savoir que tout le monde sera dans le fameux hôtel où se trouve l'exposition.
Alors oui, l'intrigue n'est pas parfaite et haletante. Nous avons l'impression parfois de regarder une série télévisée à petits budgets. Mais le plaisir et la détente sont toujours présents car on actionne des leviers d'humour bien connus et qui fonctionnent partout. Aussi, avec ce petit roman policier, j'ai pu passer un très bon moment à imaginer ces scènes comiques. Un seul bémol peut être : le passage d'un personnage à un autre se fait sans prévenir et ceci associé à ma totale ignorance des prénoms, j'ai eu du mal parfois à différencier tout le monde.

Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MimekoMimeko02 août 2015
En présence d'un coffre-fort, son visage poupin prenait l'expression gourmande d'un chat devant une sardine. C'est tout juste s'il ne se mettait pas à ronronner.
Commenter  J’apprécie          140
MimekoMimeko05 août 2015
- Mais qu'est-ce que j'ai fait au ciel ! Keisuke maudit Dieu et tous ses saints; mais comme il n'y croyait pas , il n'y avait pas vraiment d'offense.
Commenter  J’apprécie          110
MimekoMimeko02 août 2015
- Bien sûr, vous en avez entendu parler, poursuivit le chef de service. (C'est là un trait de tout responsable de service de tenir pour acquis que tout leur service est au courant de ce que eux savent).
Commenter  J’apprécie          30
porthosporthos11 juin 2013
Il y a de la beauté dans un crime minutieusement préparé. L’acte d’un criminel de génie est une oeuvre d’art. Je rêve d’être confronté à un crime original. Si retentissante que soit une affaire, elle ne m’intéresse pas si elle est trop simple. Mais, récemment, je n’ai guère eu l’honneur de rencontrer ce style de crime pour moi exceptionnel.
Commenter  J’apprécie          10
nounours36nounours3601 février 2014
- Je disais ceci : De même que l'eau coule vers les creux et les remplit, il faudrait que l'argent coule vers les pauvres.
- En fait c'est l'inverse, dit froidement Katsumi, l'argent remonte vers les riches, même si c'est une insulte à Newton
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Jiro Akagawa (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
303 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre