AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757800485
Éditeur : Points (14/09/2006)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 54 notes)
Résumé :

En l'an 668, surpris par une inondation spectaculaire, le juge Ti se réfugie dans une auberge de province. Le lendemain, un des hôtes est assassiné. D'autres cadavres flottent bientôt sur les eaux d'une crue toujours plus menacante. Accompagné de son fidèle Hong, Ti suit la piste d'un splendide château aux occupants étranges et inquiétants. Quel secret protègent-ils si farouchement?

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
idevrieze
  23 septembre 2013
Une lecture qui va vous détendre en vous faisant résoudre une énigme
Quoi de mieux pour se délasser le soir que de se retrouver dans un livre se déroulant dans une Ancienne Chine, avec un juge itinérant qui se retrouve avec deux meurtres sur les bras, une demeure dont les habitants sont franchement bizarres et une crue qui va l'empêcher d'atteindre sa destination première.
Comment peut-on relier ces meurtres avec cette demeure étrange, alors que personne ne coopère ? Et bien Frédéric Lenormand va vous écrire tout cela dans un petit livre bourré de réflexions et d'humour.

Quel homme ce juge Ti !
Le juge Ti pourrait être l'équivalent d'un Lieutement Columbo chinois. Il est doté tout d'abord d'un sens de l'observation très aigu. En effet, il arrive naturellement à discerner les dissimulations des habitants du village. de son sens de l'observation, on découvre un humour caustique absolument irrésistible. S'il y a bien une chose qui peut vous amener à vous détendre d'une longue journée de travail, ce sont bien les réflexions critiques du Juge Ti. Il ne s'en cache pas, il est aussi fortement imprégné de l'esprit de Confucius
C'est avec cet homme délicieux que vous découvrirez les mystères du Lac Tchou An, des scènes de quiproquos très amusantes. J'ai eu l'impression que tout me venait petit à petit, guidée par l'auteur, dans un rythme approchant la perfection. Un premier tome à déguster pour ceux qui aiment les enquêtes policières et les meurtres crapuleux.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
chris0675
  23 décembre 2014
Le juge Ti est un personnage historique du 7eme siecle en Chine.
Un livre du 18eme siecle fut traduit par Robert van Gulik en 1945.
Il s'agit donc du plus ancien policier chinois.
Commenter  J’apprécie          130
KiriHara
  30 décembre 2017
Frédéric Lenormand est un auteur de plus de 50 ans, habitué des romans policiers historiques et de littérature jeunesse et qui a déjà une belle bibliographie.
Parmi celle-ci, plusieurs personnages reviennent régulièrement, dont, notamment, le Juge Ti, inspiré d'une figure historique dont le réalisateur Tsui Hark s'est inspiré pour son « Détective Dee » et qui fût un personnage littéraire inventé par Robert van Gulik.
Frédéric Lenormand reprend donc le personnage, d'où le nom de la série : « Les nouvelles enquêtes du Juge Ti ».
Comme pour toute série, quand je le peux, j'essaie de la découvrir par le premier épisode et, comme les choses sont bien faites, « le château du lac Tchou An » est le premier titre de la série.
Autant le dire tout de suite, je ne vais pas m'éterniser sur ce roman pour le simple fait que j'ai abandonné ma lecture en cours de route. Non pas que le style soit mauvais, que le personnage soit inintéressant ou que l'histoire soit inepte !!! Non, juste parce que, je pense, cela n'est pas du tout mon genre de lecture.
Ce constat est assez étrange, surtout pour qui me connait, parce que je suis un passionné de cinéma asiatique... mais, le cinéma asiatique et la littérature asiatique n'ont pas les mêmes caractéristiques et comme l'auteur, si j'ai bien suivi, a pour ambition de proposer un style et une ambiance proche de ses inspirations...
Et c'est probablement parce qu'il a réussi ce qu'il a entrepris que je n'ai pas vraiment apprécié et que je ne suis pas entré dans l'histoire, dans le style et que je ne me suis pas attaché au personnage.
Pourtant, l'ensemble est assez poétique, relativement spirituel, mais très lent... trop lent à mon goût.
Au final, un roman et une série qui ne sont pas faits pour moi, ce qui ne retire rien à leurs qualités.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Herve-Lionel
  09 février 2014
LE CHATEAU DU LAC TCHOU-AN [Les nouvelles enquêtes du juge Ti, vol.1] – Frédéric LENORMAND – Editions FAYARD.
Décidément, Ti est encore une fois ce « malheureux juge perdu dans un univers de crime et de vice omniprésents ». le voilà effectivement en train de mener une enquête hors de sa circonscription sur des meurtres inexpliqués, au beau milieu d'une inondation qui l'a contraint à aborder dans la ville de Tch'ouan-Go [« l'endroit le plus paisible du monde »], alors qu'il rejoignait, accompagné de son seul sergent, sa nouvelle affectation. Soucieux d'échapper au confort plus que relatif de l'auberge locale, il obtient avec quelques difficultés l'hospitalité des châtelains locaux, les Tchou.
Dès lors, les choses se compliquent. Non seulement ses hôtes résident à l'écart de la ville mais semblent vivre dans un autre monde, entourés qu'ils sont d'un univers de légendes mais aussi de manifestations surnaturelles, jouissent d'une immense fortune dont ils ne semblent pas avoir cure, mènent une vie recluse et quasi monastique alors qu'ils pourraient connaître les fastes de la cour impériale des T'ang, ont une attitude des plus bizarres et changeantes. Et puis il y a «  ce château étrange et ... son intrigant secret » et l'invitation appuyée de ses habitants à le voir quitter les lieux au plus vite et les laisser en paix. Tout cela n'est pas sans étonner notre juge dont l'esprit pétri de confucianisme est toujours en éveil et la passion pour la loi et l'ordre public intacte. A tout cela viennent s 'ajouter des cadavres, retrouvés flottant dans cette ville désormais envahie par l'eau mais dont tout le monde se moque, le niveau de la rivière étant pour l'heure la seule préoccupation des habitants. Bref, ces personnes maintenant réduites à l'état de cadavres avaient été des gens qui se déplaçaient librement dans cette cité et devaient bien en savoir long sur elle et sur ses habitants. Pourtant Ti « ne connaissait rien de plus secret que la façon de vivre de ces Tchou, dans leur château, sur leur île, au milieu de leur lac, dans leur parc fermé, derrière leur portail qui protégeait il ne savait quelle turpitude digne qu'on tuât pour en préserver l'incognito. »
Était-ce le contexte climatique, cette maisonnée bizarre où il est un peu perdu parmi les secrets de famille, une pratique culinaire des plus douteuses, le mauvais sort qui semble s'acharner sur ses membres, comme si ce château portait malheur à ceux qui l'habitent, les hypocrisies qu'ils pressent ou les mutismes qu'ils supportent, mais notre juge hésite, se reprend, doute et s'égare un peu... A force de rebondissements de fausses pistes, d'impressions non vérifiées, Ti finit par entrapercevoir la vérité « La lumière jaillissait enfin. Elle était aveuglante. » En effet, la sagacité du mandarin, alliée cependant à la crédulité populaire, au contexte de légendes et de superstitions, au hasard et à la chance aussi, lui a permis de délier l'écheveau compliqué de cette histoire. Tout cela n'était donc rien d'autre qu'une tromperie macabre dictée par l'appât du gain, la fièvre de l'or, la convoitise qui ne font pourtant rien d'autre que de perdre ceux qui s'y laissent prendre.
Ti est décidément un fin observateur de la triste condition humaine et même s'il a été, lui aussi, un peu abusé, il se montre à sa manière, un tantinet opportuniste pour cacher cette mystification et même profiter de la situation. Mais, peut-on lui en vouloir?
©Hervé GAUTIER – Août 2008.http://hervegautier.e-monsite.com 
Lien : http://hervegautier.e-monsit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
kedrik
  07 septembre 2011
J'ai déjà essayé de lire des enquêtes du juge Ti signées par Robert van Gulik, et je dois avouer que, telle la nourriture sur la poêle en téflon, je n'ai pas accroché. Peut être que j'ai choisi les titres les moins réussis, peut être est-ce moi qui était insensible au charme de la série, mais la mayonnaise n'a pas prise entre nous. Je suis toutefois tombé par hasard sur la nouvelle série de Frédéric Lenormand qui reprend le personnage du juge Ti à son compte. Car le juge Ti, c'est comme Nasreddine : ce sont des personnages universels qui transcendent le concept de la propriété intellectuelle.
Or donc, dans la Chine lointaine, vit le juge Ti, grand serviteur de l'empereur et de la vérité. Alors qu'il doit se rendre à sa nouvelle affectation, le bon juge est obligé par des pluies diluviennes à s'arrêter pour un temps dans une auberge quelconque. Hélas, un homme décide alors de se faire assassiner dans cette petite bourgarde. le juge Ti mène donc l'enquête pour tuer le temps en attendant la décrue. Évidemment, rien n'est ce qu'il parait au premier regard, et très vite le juge découvre d'autres étrangetés et comportements louches chez les habitants du cru, en particulier une famille noble. Je mentirais en disant que l'intrigue est surprenante : tout y est prévisible, même les retournements de situation.
Ce qui fait toutefois le charme de ce court roman de 200 pages, c'est l'humour avec lequel l'auteur anime son juge Ti. Ce n'est pas sur le ton permanent de la comédie, c'est au contraire par petites touches assassines qu'il dépeint ce fonctionnaire si imparfait dans sa légende. Discrètement, Frédéric Lenormand mine la crédibilité du juge pour en faire le personnage central d'une farce finalement plus molièresque que véritablement chinoise. Entendez-le décrire les combats virevoltants d'arts martiaux ancestraux :
Il avait reçu dans sa jeunesse une formation aux arts martiaux. Ses enquêtes musclées dans les bas-fonds lui avaient permis de se conserver et d'appliquer ses connaissances dans ce domaine. Il prit la position dite du « tigre furieux » pour s'élancer sur son adversaire. Celui-ci lui envoya son pied dans l'estomac. le juge Ti adopta la position dite de « l'escargot dans sa coquille » et se recroquevilla en geignant.
Et que dire de la logique parfois spécieuse du juge qui, certes, a des fulgurances inquisitoriales, mais passe son temps à juger ses contemporains sans remarquer la poutre qui lui obstrue l'oeil :
« Quand comprendront-ils que la réussite n'est fondée que sur les vertus et le travail ? », se demanda le juge qui, pour sa part, était issu d'un père préfet et d'un grand-père ministre.
On pense bien évidemment beaucoup à Barry Hughart et à sa magnifique "ancient China that never was" (La Magnificence des oiseaux). Si la suite de la série est aussi légère et acidulée que ce Château du lac Tchou-An, où le Grand-Guignol foule du pied le caractère sacré du personnage du juge Ti, alors je me laisserais volontier embarquer dans d'autres enquêtes de cet acabit.
Lien : http://hu-mu.blogspot.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
kedrikkedrik   07 septembre 2011
Il avait reçu dans sa jeunesse une formation aux arts martiaux. Ses enquêtes musclées dans les bas-fonds lui avaient permis de se conserver et d’appliquer ses connaissances dans ce domaine. Il prit la position dite du « tigre furieux » pour s’élancer sur son adversaire. Celui-ci lui envoya son pied dans l’estomac. Le juge Ti adopta la position dite de « l’escargot dans sa coquille » et se recroquevilla en geignant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kedrikkedrik   07 septembre 2011
« Quand comprendront-ils que la réussite n’est fondée que sur les vertus et le travail ? », se demanda le juge qui, pour sa part, était issu d’un père préfet et d’un grand-père ministre.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Frédéric Lenormand (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenormand
Panique à Rouen: Une enquête de Voltaire à Rouen de Frédéric Lenormand
1731. Contrarié par la censure parisienne, Voltaire s?en vient faire profiter de ses lumières la bonne ville de Rouen. Rouen ! Cité enchanteresse ! Ses vieilles églises ! Ses bords de Seine ! Son sympathique tribunal qui ne poursuit pas les philosophes ! Sa tarte au camembert ! Sans oublier ses imprimeries, où l?on peut fabriquer de beaux livres pour éclairer l?humanité ! Hélas, rien ne se passe comme prévu. Un assassin mystérieux se plaît à semer de cadavres la route de notre philosophe, que les magistrats de Rouen contraignent à enquêter en échange d?une permission d?imprimer. Voilà de retour notre San Antonio des Lumières, notre Hercule Poirot en pourpoint brodé, notre Attila de l?investigation après qui ni le crime ni l?intolérance ne repoussent. Frédéric Lenormand nous offre une nouvelle enquête de Voltaire pleine de bonne humeur, de mots d?esprit et de crêpes flambées au calvados.

Le piège de verre de Eric Fouassier aux éditions JC Lattès
Automne 1503, trois alchimistes sont retrouvés assassinés dans des circonstances dramatiques. Convaincue qu'un terrible complot se trame à l'ombre de la Couronne, la reine Anne de Bretagne lance sur la piste des suspects le plus improbable des duos d'enquêteurs : le baron de Comballec, un soldat rude et autoritaire, accompagné d Héloïse Sanglar, une séduisante jeune femme experte en apothicairerie. Pour déjouer l'incroyable machination conçue par un esprit dérangé, ils devront décrypter les énigmes d'un mystérieux parchemin et récolter des indices en différents hauts lieux symboliques du Royaume. Mais les apparences sont souvent trompeuses. Dissimulés en coulisses, les véritables ennemis sont bien décidés à contrecarrer les efforts de nos héros. Dans ces conditions, le chasseur peut rapidement devenir gibier à son tour... Vitrail aux pouvoirs mortifères, sciences occultes, disparitions mystérieuses... les menaces ploient sur la jeune Héloïse, bien décidée à venir à bout des adversaires du roi. Mais les temps sont difficiles quand on est une femme, et afin de survivre, il lui faudra l'aide de tous ses alliés. Peut-être même devra-t-elle faire appel à son amour de jeunesse, le chevalier Bayard. À moins que l'attrait grandissant que Comballec exerce sur elle ne bouleverse ses plans...
https://www.lagriffenoire.com/68979-romans-le-piege-de-verre.html
Quand les oiseaux s'étaient tus de Fred Houel aux éditions du Masque
Port Scott, mars 2017. Un promontoire de basalte noir perdu dans les eaux de l'Antarctique, un monde de glace et de roche battu par les vents qui s'enfonce dans la nuit. Ici reposent les membres de l'expédition Scott, décédés dans leur tentative de rallier le pôle. Seuls Jim et Thorn, les gardiens du phare, affrontent les rigueurs hivernales retranchés dans une complète solitude. Lorsque Thorn trouve la mort dans un accident, Jim, sous le choc, alerte les secours. Mais à leur arrivée, ils ne retrouveront de Jim qu'un cadavre aux membres disloqués et un journal halluciné. Commence alors pour le capitaine de police Brad Morney et la jeune docteure Mary Seurley une sombre enquête où planent les angoisses délirantes du récit posthume de Jim.
Un huis clos infernal au bout du monde où la violence des hommes et de la nature nous plonge dans un univers hostile et mystérieux.
https://www.lagriffenoire.com/80893-divers-polar-quand-les-oiseaux-s-etaient-tus.html
Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Thé vert et arsenic" de Frédéric Lenormand.

Quelle femme accompagne le Juge Ti ?

la première
la deuxième
la troisième

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Les nouvelles enquêtes du juge Ti, tome 15 : Thé vert et arsenic de Frédéric LenormandCréer un quiz sur ce livre