AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221103890
304 pages
Éditeur : Robert Laffont (08/09/2004)
3.73/5   31 notes
Résumé :

A la mort de Lucie, sa mère, Marie découvre, dans les affaires de celle-ci, des cahiers quadrillés sur lesquels Lucie avait noté de sa belle écriture penchée « 1939 vacances à La Baule », « 1938 voyage en Alsace » ou ces simples mots « La guerre ». Marie se plonge dans les souvenirs maternels et découvre, longtemps après les événements, la vie de Lucie pendant la guerre :... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Epictete
  24 janvier 2014
Ce livre aurait pu être un journal. Or le choix de l'auteur , qui imagine (?) une fille découvrant les cahiers personnels de sa mère après sa mort, en fait un roman descriptif. Un très beau roman.
Celui-ci nous ramène dans cette période si difficile que fut le moment de la seconde guerre mondiale, avec ses notions d'exode de courage,de protection d'enfants, et aussi de totale incompréhension de la situation pour beaucoup de personnes.
Les personnages ne sont pas des supers héros, mais des gens ordinaires qui tout à coup font preuve d'un courage, d'une détermination, dont ils n'étaient même pas conscients et qui avec le recul et quel que soit leur niveau d'action, ont contribué à l'orientation de l'issue finale de ce conflit.
Et ils ne sont plus des "gens ordinaires".
J'ai lu ce livre avec passion et avec grand plaisir. L'écriture est agréable, l'histoire est originale et semble vécue....
"De Borée" nous offre des collections simples, riches et de belle qualité.
Commenter  J’apprécie          80
Neneve
  17 novembre 2018
J'ai choisi ce roman au hasard d'une virée dans une bouquinerie... Hasard, pas tant... mais bon, c'est la photo de couverture qui m'a de suite attirée... Et puis, la 4e de couverture promettait une lecture passionnante... J'aime beaucoup lire sur l'époque de la 2e guerre mondiale... Un sujet sensible, dur, mais qui est nécessaire pour ne pas refaire les mêmes erreurs... Et puis, cette histoire de garçons juifs, cachés dans un pensionnat de province... Je l'ai donc pris sans hésiter... Et puis, au final, j'ai trouvé cette lecture plutôt brouillonne... Des chapitres mal découpés, et à l'intérieur même de ces chapitres, des changements de narrateur, de personnages, sans vraiment de transition... Bref, je me suis perdue à un moment dans tous ces morceaux mis bout à bout... et j'ai jamais retrouvé mon chemin. Dommage, puisque cette histoire aurait pu me plaire... Un problème de style d'écriture...
Commenter  J’apprécie          40
josette-costeux
  26 janvier 2019
Je ne sais pas vraiment pas comment résumer mes impressions au terme de cette lecture car je suis passée par toute une série de réactions complètement différentes. Un peu d'ennui, tout d'abord, parce 620 pages, c'est long et ça m'a paru très long. Aussi, le manque d'action à certains moments notamment les passages consacrés à l'exode.J'ai pu sourire ou rire suite à des descriptions (l'amie parisienne est assez drôle), à des réactions (marie, ! ans a des réflexions enfantines vives et natures) à des situations (les essais de conduite de Lucie)...j'ai été écoeurée par l'attitude des dirigeants français, par le climat de dénonciation, d'intolérance...J'ai admiré le courage, la volonté, la droiture de l'héroïne mais aussi celui de toutes les femmes qui l'entourent.J'ai été émue par le sort des soldats, des Juifs, des familles séparées et endeuillées.Un peu déçue par les carnets de Lucie annoncés dans la quatrième de couverture mais qui ne sont pas assez mis en valeur dans la narration. j'ai été complètement surprise par les quelques dernières pages qui m'ont vraiment séduite...C'est vraiment dommage que ce roman soit si long !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PREFACE
  19 février 2015
Un super beau roman émouvant ... Merci Josette de votre belle plume !
Voici le début de ce livre...Il vous donnera la 1ère trame... C'est vraiment un bon conseil de lecture avec des pages qui se lisent facilement ...à partager avec vos jeunes ados, une bonne façon pour eux de découvrir cette époque.
A la mort de Lucie, sa mère, Marie découvre, dans les affaires de celle-ci, des cahiers quadrillés sur lesquels Lucie avait noté de sa belle écriture penchée « 1939 vacances à La Baule », « 1938 voyage en Alsace » ou ces simples mots « La guerre ». Marie se plonge dans les souvenirs maternels et découvre, longtemps après les événements, la vie de Lucie pendant la guerre : sa nomination à la tête du pensionnat dirigé par son mari, parti se battre ; l'arrivée de dix petits garçons juifs envoyés par l académie de Paris ....
Commenter  J’apprécie          20
elozanam
  06 novembre 2017
Cet ouvrage parle d'un pensionnat pour garçons durant la guerre. je n'ai pas lu cet ouvrage jusqu'à la fin, parce que j'ai eu du mal a rentrer dans l'histoire. de ce que j'ai comprise j'ai crue comprendre un décalage entre la 4eme de couverture et le livre en lui même. j'ai eu du mal à comprendre lorsque c'était Lucie qui parlait ou bien Marie sa mère. Mais ce n'est pas pour autant que je n'ai pas aimée lire le livre. je l'ai juste trouvée complexe. le sujet traité est très intéressant cela parle d'une femme qui reprend le pensionnat lorsque son mari par pour la guerre et un groupe de jeunes parisiens arrive et je ne connais pas la suite de cet ouvrage donc je ne pourrais pas en dire plus.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
EpicteteEpictete   24 janvier 2014
Serge n'avait pas rejoint sa classe. Il s' était enfermé dans le dortoir. Assis sur son lit, il relisait la lettre de sa mère. Pourquoi avait-il été incapable de dire à Madame Garnier toute la vérité ? Bien sûr, sa mère ne pouvait plus payer la pension. Mais le pire c'était que son père avait été arrêté. Des gendarmes Français - oui sa mère avait bien écrit Français - étaient venus le chercher à l'aube. Il n'était pas le seul, la rafle avait touché tout le quartier. Pourquoi ? On ne savait pas. Ils étaient des juifs étrangers, personne ne leur donnerait la moindre explication.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
EpicteteEpictete   24 janvier 2014
Pourtant, pendant les récréations le ton montait parfois entre les professeurs qui battaient la semelle pour se réchauffer.
"En avoir bavé dans les tranchées comme on en a bavé ! Tout ça pour que ça recommence, grognait Monsieur Prévost. Qu'est-ce qu'on attend pour leur rentrer dedans, aux boches ? Gamelin traîne trop. L'offensive, l'offensive, il n'ya a que ça de vrai ! "
Commenter  J’apprécie          60
LevantLevant   18 janvier 2014
Il se pencha brusquement, saisit la main de Lucie avec délicatesse et la baisa comme un vrai gentleman. Puis il sortit, tout rouge. Lucie, interdite, ne put s'empêcher de sourire. Ils étaient parfois bizarres ces petits Parisiens. Mais tellement sympathiques. Elle avait bien fait de changer leur nom. Juifs ou pas juifs, qui irait vérifier ? Maintenant tout était en règle vis-à-vis des Allemands. Quel soulagement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
josette-costeuxjosette-costeux   26 janvier 2019
Assez étonnée de trouver chez Marie ce mélange de candeur et de sens pratique -mais peut-être étaient-ils ainsi , ces enfants de la guerre que rien n'étonnait plus
Commenter  J’apprécie          10

Video de Josette Alia (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Josette Alia
Vidéo de Josette Alia
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2424 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre