AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791032705841
375 pages
Éditeur : Editions Ki-oon (05/03/2020)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Akari se familiarise petit à petit avec sa nouvelle vie sur Aqua. Arrivée au printemps, la jeune fille a entamé sa formation chez ARIA et a même réussi avec brio l'examen pour devenir aspirante ondine ! Elle a désormais le droit d'accueillir des clients sur sa gondole, à condition d'être accompagnée de son mentor...

Et voilà justement qu'apparaît son premier passager : Akatsuki, salamandre en apprentissage qui vit sur l'île suspendue, a besoin de rent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Rickola
  20 mai 2020
Plus je lis des mangas, plus je me questionne sur les genres que j'aime le plus, et force est de constater que si j'aime varier les plaisirs, les mangas tranche de vie qui dégagent une certaine douceur et sérénité me plaisent particulièrement. Je pense que mon naturel de personne très stressée a besoin de petites soupapes de décompression comme cela. Et dans le domaine, la série Aria que Ki-oon nous propose en volume double de très belle qualité sous-titrée à juste titre « The Masterpiece » remplit vraiment bien ce rôle. Mettons nous donc ensemble dans un mood détendu, laissons nous porter au gré du courant par cette belle série et voyons en quoi c'est une lecture qui fait du bien !
Akari se familiarise petit à petit avec sa nouvelle vie sur Aqua. Arrivée au printemps, la jeune fille a entamé sa formation chez ARIA et a même réussi avec brio l'examen pour devenir aspirante ondine ! Elle a désormais le droit d'accueillir des clients sur sa gondole, à condition d'être accompagnée de son mentor…
Et voilà justement qu'apparaît son premier passager : Akatsuki, salamandre en apprentissage qui vit sur l'île suspendue, a besoin de rentrer au plus vite chez lui. La demoiselle déploie alors tout son talent pour atteindre le téléphérique à temps ! Mais l'aventure ne s'arrête pas là… À la fin de l'été, elle monte à son tour jusqu'à la cité dans les airs, d'où elle peut admirer un vrai feu d'artifice ! Quelles autres jolies surprises lui réservera l'automne ?
J'avais situé un peu l'univers de la série dans mon article sur le premier tome, qui dégage un sentiment de familiarité en même temps que de dépaysement, le cadre science-fictionnel et spatial étant contrebalancé par le fait que la ville de Néo-Venise soit clairement inspirée de la fameuse ville italienne, qui fait finalement partie d'une forme d'inconscient collectif donnant l'impression de la connaitre quand bien même on n'y est jamais allé (ce qui est notamment mon cas). Ainsi, entre l'architecture spécifique et les gondoles, on se retrouve dans une forme de folklore familier, rendu néanmoins dépaysant par certains éléments purement science-fictionnels. le mélange fonctionne parfaitement et donne déjà un cadre de toute beauté à l'histoire qui se déploie.
Et concernant l'histoire, j'avais expliqué dans mon précédent article qu'il n'y avait pas de réelle trame qui se dégageait, mais plutôt des moments de vie capturés au gré de chapitres indépendants, quand bien même l'apprentissage du métier d'Ondine par Akari est au coeur de l'histoire. Après m'être renseigné, il semblerait que toute la série suive cette structure narrative. Je le précise car je sais qu'on peut être allergique à cela. Me concernant, je ne suis pas contre en fonction des cas, et je dois dire que dans Aria, cette structure narrative me convient vraiment bien, car cela participe au côté tranche de vie, contemplatif du titre.
En effet, les chapitres se focalisent parfois sur des moments de la vie professionnelle de nos personnages, ou au contraire des moments de pause et de battement, mais dans tous les cas, il y a un vrai côté « on profite au maximum du moment présent », et en cela, la lecture fait du bien. Car il y a une vraie invitation à contempler la beauté de cet univers, ce qu'il a de spécifique par rapport à Man Home (l'autre nom donné à la Terre), et ce faisant, nous partageons le point de vue et le plaisir d'Akari.
Un élément que je n'avais d'ailleurs pas évoqué lorsque j'ai parlé du premier tome, le patron d'Akari, qui est un chat, est au centre de plusieurs chapitres et je dois avouer que c'est surement mes moments préférés. C'est souvent drôle mais en même temps, il y a une ambiance vraiment particulière, avec un côté très spirituel notamment via la figure du Cait Sith (le roi des chats), personnage évanescent qui semble aller et venir et apporter une tonalité particulière à ces moments.
Et pour mettre l'univers et ces moments de vie en valeur, tout comme dans le premier volume, l'esthétique de grande qualité contribue évidemment à l'ambiance et au plaisir de lecture, le tout encore une fois supporté par une édition impeccable de la part de Ki-oon. Ce second tome est un peu plus épais que le premier (il fait plus de 370 pages), et de ce fait, le prix de 15€ pour ce volume double en grand format n'est clairement pas déconnant selon moi.
En résulte une lecture toujours aussi agréable, si tant est que l'on soit sensible aux oeuvres contemplatives. Je me rend compte qu'à la lecture de cette série, c'est clairement mon truc, et je me demande d'ailleurs si je ne devrais pas mettre un peu plus le nez dans le catalogue de Ki-oon, qui semble regorger de petites pépites dans le genre. Je pense évidemment à Amanchu de la même Kozue Amano, mais une série comme Barakamon me fait aussi pas mal de l'oeil. Mais avant cela, je vais continuer avec grand plaisir de suite le parcours d'Akari et ses ami(e)s dans cet univers si reposant et enveloppant !
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MassLunar
  16 mai 2020
Délicat, fin et reposant, le premier volume de la réédition de la série Aria fut une bonne surprise. Contemplatif, doux et dépaysant, sans enjeu formel , le premier volume posait déjà les bases d'une série qui séduira ( et a déjà séduit) les esprits rêveurs.
Sans surprises, ce second opus poursuit les aventures d'Akari qui poursuit son entrainement pour devenir une Ondine, une pilote officielle de gondole dans une ville futuriste tout droit inspirée de la ville de Venise. Soyons honnête, ce second volume ne nous présente pas vraiment d'enjeux gravés sur le marbre. Aria, c'est d'abord une question de ballades et de surprises rencontrés au coin d'un canal. En l'occurrence, ce second volume nous gâte : un aperçu sur une petite île hanté par la mythologie japonaise, des flocons de neiges vivants, une course de gondoles, sans compter le fameux carnavel de (Néo) Venise, la géniale mangaka Kozue Amano s'amuse à nous surprendre. Chaque chapitre va ainsi nous présenter une facette de la beauté de Néo-Venise. Cet havre de paix est véritablement renforcé par le soin graphique qu'apporte l'auteure.
C'est simple, nous assistons parfois à des scènes, des cases qui n'auraient pas dépareillés dans un très bon film des studios Ghibli par exemple. Sans détour, la mangaka nous fait apparaitre au détour d'une page de véritables moments d'émerveillements Ces moments sont d'ailleurs renforcés par la colorisation de certaines pages et , encore une fois, par la qualité du travail éditorial.
L'histoire ne possède pas vraiment d'enjeux. Les plus impatients se demanderont sans doute où l'auteure va nous emmener. Pour autant, Kozue Amano développe peu à peu son histoire en introduisant de nouveaux protagonistes, notamment un nouvel ordre d'employés qui se charge de s'occuper des problèmes de gravité sur la planète Aqua. Il y a donc un background qui continue à être développé. de même, j'ai remarqué qu'Aria possède une certaine mélancolie face à la comparaison d'une planète appelée Manhome (qui n'est autre que la Terre) dans laquelle tout n'est qu'artificielle. Avec son manga, Kozue Amano semble aussi guider gentiment son lectorat vers des retrouvailles avec l'authenticité et l'émerveillement. Une pensée forte qui donne une certaine profondeur à ses ballades sur Néo-Venise.
Je finirais tout de même ma chronique sur une petite note négative qui n'enlève rien au charme de ce titre : les personnages. Il est clair que l'auteure ne cherche pas à développer ses personnages , à les rendre complexes. Nous sommes dans une atmosphère un peu candide qui invite à la simplicité. Les personnages correspondent bien à cette ambiance. Cependant, ils frisent un peu la coquille vide comme en témoigne le personnage d'Alicia, la mystérieuse et toujours souriante mentor. J'espère que ce protagoniste sera un peu plus développé par la suite.
Sans surprises, ce second opus poursuit doucement ses ballades dans des coins surprenants et dépaysants. Ode au voyage et à la surprise, porté par un dessin épatant , Aria volume 2 reste sur une bonne lancée. Cependant, son absence d'enjeux rebutera peut-être les lecteurs avides d'intrigues concrètes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mimouski
  14 décembre 2020
Qu'est-ce que c'est bien ! C'est mastoc en taille et en poids mais ça se lit avec plaisir et tant de rapidité. Quand je pars sur Aria avec Akari, c'est une bulle de douceur qui se compose autour de moi. Cela apaise et ce manga tranche-de-vie réussit à distiller une ambiance et un monde si positif. Akari est fleur bleue, et alors? C'est d'une fraicheur ! Elle va rencontrer de nouveaux apprentis qui vont devenir ses amis. Ce tome ouvre et enrichit le monde de la planète Aria où tout est revenu à la source par rapport à Manhome qui semble être notre planète Terre automatisée. J'ai beaucoup aimé les interludes sources d'eau chaude et puis les floconneux. Quand on parle du format masterpiece, ce n'est pas uniquement la taille qui prime, c'est surtout le contenu avec ces doubles pages fantastiques et cette Venise reconstituée aux multiples détails ! Tip top.
Commenter  J’apprécie          80
Tachan
  18 mars 2020
On ne change pas une recette qui gagne, l'autrice l'a bien compris. Dans ce deuxième tome d'Aria, elle reprend donc exactement les ingrédients qui avait réussi à me charmer dès le début pour nous embarquer à nouveau dans les aventures du quotidien de cette petit planète remplie d'eau.
Quel plaisir ce fut par les temps qui courent de retrouver l'ambiance calme, paisible et chaleureuse d'Aqua. J'ai été ravie de retrouver également nos petites ondines et apprenties ondines pour vivre de nouvelles aventures avec elles. Ce n'est toujours rien d'extraordinaire, on suit juste la vie saison après saison dans Neo Venise à leurs côtés, mais ça fait vraiment du bien. On découvre à leur côté un autre rythme de vie, plus calme et tranquille, où il n'y a jamais la moindre méchanceté, où tout le monde et gentil, s'amuse et se fait des farces parfois, au rythme du temps qui passe. On célèbre ainsi les changements de saison à travers des fêtes rituelles emblématiques comme le Carnaval. On fait la découverte de nouveaux endroits cachés comme les sources d'eaux chaudes, où l'île au sanctuaire japonais. On croise quelques nouvelles têtes et créatures comme celle qui ressemble à Soupinou ou le vieux monsieur perdu au début à qui Akari fait aimer cette ville. On revoit également des têtes connues et apprécié comme celui qui appelle notre héroïne "Miss couettes" ou encore sa grande amie Aika, son mentor Alicia et son patron le chat. Tous ensemble, ils s'amusent bien et nous avec eux. On les suit aussi bien lors de moments marquants que lors d'autres totalement banals et cela donne un savoureux mélange apaisant.
Aria confirme donc son statut d'excellent titre de SF tranche de vie dépaysant et relaxant. C'est à chaque un nouveau voyage tranquille et chaleureux qu'on vit en ouvrant un tome. Seul petit bémol : j'aimerais bien découvrir d'autres habitants de la ville de manière plus régulière et moins anecdotique.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Paauliine
  06 août 2020
Le contraste noir & blanc, les pages couleur, tout respire la sérénité et la poésie, comme une parenthèse de douceur et de bien-être. Chaque chapitre nous fait vivre une expérience fabuleuse, et je ne peux que vous conseiller cette super série !
Review complète sur Insta...
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Mae_liseuseMae_liseuse   22 décembre 2020
Je n'avais jamais vu un feu brûler à l'intérieur d'une maison. Pour les gens qui y sont habitués, ce n'est sans doute rien d'extraordinaire. Mais moi, j'ai l'impression de vivre un conte de fées !
Commenter  J’apprécie          10
Mae_liseuseMae_liseuse   22 décembre 2020
C'est une année toute neuve qui commence, comme une page blanche. C'est à toi de décider quelles couleurs tu souhaites lui donner !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Kozue Amano (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kozue Amano
Au XXIve siècle, la planète Mars a été terraformée sur le modèle de Venise. Elle abrite maintenant une magnifique cité bâtie sur les eaux, où les canaux jouent le rôle de routes et les bateliers celui de guides incontournables pour naviguer dans les méandres de cette ville au charme légendaire… Akari, terrienne d'origine, réalise un rêve d'enfance quand elle débarque à Néo-Venise afin de commencer son apprentissage du métier d'ondine, qui fera d'elle une professionnelle de la gondole. Pour cela, elle entre chez ARIA, une société tenue par… un chat doué d'intelligence ! L'unique employée, la belle et douce Alicia, sera son mentor et sa protectrice dans ce monde dont Akari a tout à apprendre… La série phénomène qui a rendu célèbre Kozue Amano (Amanchu !) est enfin de retour dans une édition somptueuse aux couvertures et pages couleur inédites qui ravira les fans comme les nouveaux venus ! ARIA vous fera voguer dans une Venise imaginaire empreinte de mystère, futuriste et nostalgique à la fois… Prenez un grand bol d'air avec cette chronique d'un quotidien atypique et plein de fraîcheur !
+ Lire la suite
autres livres classés : eauVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3423 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre