AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782013976404
222 pages
Éditeur : Hachette Black Moon (27/01/2016)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Léna a vingt-trois ans. Sa seule passion est le graff, et elle a déjà réalisé des fresques murales remarquées sous le pseudo de FéeBriLe. Mais entre soirées alcoolisées et histoires d’un soir, Léna ne supporte plus la vie qu’elle mène. Sur un coup de tête, alors qu’elle vient de mettre fin à ses études aux Beaux-Arts, elle part à la recherche de Caden. Celui avec lequel elle a vécu une relation passionnée et qu’elle ne réussit pas à oublier. Celui qui, parti à Londr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
PandoLivresavie
  01 avril 2016
Fanny André est une auteure que j'aime beaucoup lire, j'avais donc très envie de découvrir son nouveau roman.
Léna a grandi en banlieue parisienne, fille unique elle va faire la rencontre de Ellen dans des circonstances peu glorieuse pour Léna, elles vont rapidement devenir très proches, voir inséparables. C'est grâce à cette amitié qu'elle va faire la connaissance de Caden qui n'est autre que le frère jumeau d'Ellen. Ce garçon aux allures de Bad boy ne va pas tout de suite remarquer la jeune fille, son look garçon manqué, graffeuse ne fait pas toujours rêver les garçons, pourtant au fur et a mesure, ils vont se rapprocher, elle va devenir bien plus pour lui que l'amie de sa soeur.
Tous les deux vont se voir en secret, leurs relation va vite devenir sérieuse, ils vont partager beaucoup de bons moments ensemble et les sentiments qu'ils vont éprouver vont vite prendre une part importante dans leur vie. Sauf que du jour au lendemain la famille de Caden repart vivre en Angleterre, sans raison, ni explication. Léna est anéantie par ce départ précipité et en veut énormément à ce garçon qui lui a pris son coeur. Elle ne comprend pas pourquoi il l'abandonne et encore moins pourquoi il ne lui a rien dit.
On retrouve Léna quatre ans plus tard, elle vient de quitter ses cours aux Beaux Arts, elle continue de vivre sa passion pour le graff mais n'a toujours pas fait le deuil de sa relation. C'est sur un coup de tête qu'elle décide de partir vivre à Londres pour comprendre les raisons du départ de Caden et peut être essayer de le reconquérir. Sur place, elle retrouvera Ellen qu'elle n'a pas revu depuis qu'ils sont partis mais elles vont vite reprendre leurs habitudes et redevenir très amies. Elle va aussi retrouver une fille avec qui elle partageait des cours dans son école d'art et devenir sa colocataire, ils vont former une petite bande sympathique.
Les retrouvailles avec son amour de jeunesse ne vont pas être vraiment ce que Léna espérait. L'homme qu'il est devenu, bien que toujours aussi attirant, n'est plus celui qu'il était, mais dans certains de ses regard elle sent bien que ce garçon n'est pas très loin. Ils vont souvent devoir se côtoyer, et cela ne se pas passe toujours bien. le fait que celui-ci soit fiancé ne va pas aider. Léna souffre de cette proximité mais ne montrera rien, elle va secrètement tout faire avec l'aide de ses nouveaux amies pour essayer de le retrouver tout en gardant sa passion pour le graff !
Cette histoire m'a vraiment beaucoup plu, surtout au début, le fait de revivre certaines scènes de son passé avec Caden, les flashs back permettent de bien comprendre le type de relation qu'ils entretenaient, de voir leur vécu. Léna est une femme forte, elle se bat pour ce qu'elle aime et pour sa passion pas toujours bien vue. J'aurais tout du moins pensé que l'histoire par rapport au titre et au résumé parlerait plus de sa passion pour le graff…
J'ai quand même apprécié l'histoire, pleine de hauts et des bas, les retrouvailles et tout ce qu'ils vivent. J'ai vraiment été dedans, mais la fin m'a laissé un peu dubitative, elle est arrivée trop vite, trop facilement, sans vraiment d'explications, bien qu'il y en ait eu, il me manque quelque chose. Ce qui est un peu dommage.
Cela reste une belle histoire que j'ai aimé et qui m'a permis de passer un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TheLovelyTeacherAddictions
  11 mai 2016
J'ai quasiment lu tous les titres de Fanny André et c'est donc avec un grand plaisir que j'ai découvert Graff'Coeur. Ce que j'apprécie avec Fanny c'est qu'elle nous emmène à chaque fois dans un domaine artistique différent. Après avoir découvert le monde de la célébrité,et de la danse avec sa saga Premier rôle , nous voici plongés dans un autre domaine artistique , celui du graff. Pour un néophyte comme moi, j'ai particulièrement apprécié le fait d'avoir les termes techniques sans jamais être submergée par les informations techniques.
Lena est donc une jeune femme de 23 ans qui vient d'échouer à l'examen des Beaux Arts. Cette claque lui donne le courage nécessaire de tout abandonner afin de reconquérir Caden son premier amour qu'elle n'a jamais pu oublier. Elle part donc pour Londres pour mener à bien son projet. Là bas , elle retrouve ses amies Anna et Ellen. Cette dernière est la jumelle de Caden. J'ai apprécié tout au long du roman la force de caractère de Lena. Elle a souffert de ce départ précipité 4 ans plus tôt sans aucune explication. Pourtant malgré la douleur, elle ne va pas se laisser abattre quand elle retrouve Caden qui s'est métamorphosé physiquement et psychologiquement. Comment peut elle le reconquérir ? Doit elle s'avouer vaincue? Doit être le confronter? Faut il l'ignorer pour susciter de nouveau son intérêt?
Par le biais de flashbacks judicieux, nous découvrons le passé commun de Caden , Lena et Ellen. On tente donc de comprendre ce qui a pu pousser un jeune homme rebelle à devenir un homme d'affaires implacable et froid. Lena va donc se construire une toute nouvelle vie à Londres où Caden n'est jamais très loin. Lena est une artiste dans l'âme et j'ai aimé découvrir ses graff. J'arrivais presque à les visualiser . Je me demande donc si Fanny s'est inspirée de graff déjà existant ou si ils sont le fruit de son esprit fertile. En tout cas, j'ai adoré les descriptions faites de ces oeuvres et de cet art .
L'art est aussi présent avec le personnage de Caden. Ce dernier a toujours apprécié la poésie et il y faisait beaucoup référence lorsqu'il vivait en France. On veut donc savoir ce qui a conduit à cette métamorphose si soudaine et si stupéfiante. Caden a un sacré poids sur les épaules et on se demande si trop de gens ne se reposent pas sur lui pour un oui et pour un non. On découvre donc au fur et à mesure les raisons de ce changement mais aussi les causes de ce déménagement soudain. Malgré un train de vie des plus agréables , on voit que le contexte familiale n'est pas des plus joyeux. Que dire du père de Caden? Mr Hayden est un monstre de cruauté et l'étendue de son cynisme et de son dénigrement est sans fin. Il manque incroyablement d'humanité et on a envie qu'il se casse la figure ou que ses plans tombent à l'eau. Quant à Marie, sa maman, il l'a en quelque sorte perdue. Je ne vous dirais pas pourquoi afin de ne pas vous spoiler mais son amour envers cette dernière est très touchant et émouvant. Caden c'est le protecteur qui met les besoins des autres avant les siens. Va t-il redevenir celui qu'il était au contact de Lena? Saura t-il mettre de côté les impératifs familiaux?
Aux côtés de ces deux artistes torturés, nous avons une pléiade de personnes secondaires très attachants et essentiels au déroulement de l'intrigue. La plus importante est sans aucun doute Ellen. La jumelle de Caden est une jeune femme fragile au caractère délicat. On a parfois envie de la secouer pour qu'elle prenne les choses en main mais elle lutte contre ses propres démons. le poids familial est bien trop important pour ses frêles épaules. Pourtant , elle sera d'un soutien sans failles pour Lena et leur amitié est très essentielle. Anna quant à elle était en première année aux Beaux Arts avec Lena à Paris. On sent également l'amitié qui lie les deux jeunes femmes. J'ai aimé leur scène et les moments qu'ils passent tous ensemble ne fait que renforcer leur lien. La musique tient donc une nouvelle fois une place importante si ce n'est essentielle dans cette nouvelle romance.
Bref, j'ai passé un excellent moment de lecture avec Graff'Coeur. On s'attache rapidement aux personnages et on a envie de savoir ce que le destin et l'avenir leur réservent. Une fois de plus , Fanny André réussit à nous emmener dans son monde artistique et c'est un vrai régal.
Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ninis47
  25 février 2016

Léna se réveille une nouvelle fois dans le lit d'un garçon qu'elle a rencontré la veille après une soirée trop arrosée. Elle vient de laisser tomber les Beaux Arts, elle rêve d'être reconnue pour sa passion, le Graff. Mais elle se rend surtout compte que sa vie prend une direction qu'elle ne souhaite pas et qu'elle n'arrive pas à oublier son amour de lycée Caden, qui la quittait du jour au lendemain pour partir à Londres 4 ans plus tôt. Ni une, ni deux, elle décide de partir pour Londres afin de le retrouver et mettre tout ça au clair. Là bas, elle retrouve deux amies, Ellen, la soeur jumelle de Caden et Anna, qui va rapidement devenir sa colocataire. Lorsqu'elle retrouve enfin Caden, c'est un choc, au lieu de l'ado rebelle se tient en face d'elle un homme en costume sur mesure, un vrai chef d'entreprise froid et distant. Elle va tout faire pour découvrir pourquoi et comment il est devenu comme ça, pourquoi il a changé à ce point...
Je dois dire que j'ai passé un excellent moment avec ce livre.
J'ai réellement apprécié les personnages Léna et Caden. Léna est une jeune femme assez atypique pour ce style de roman. Elle est graffeuse, elle s'habille dans un style très streetwear, elle n'est pas féminine pour deux sous. C'est une forte tête, elle dit ce qu'elle pense, elle n'y va pas par quatre chemins, elle a un très fort caractère et ne se laisse pas marcher sur les pieds, j'apprécie ce style d'héroïne.
Caden, on ne sait jamais trop sur quel pied danser avec lui. Il est tantôt très froid, très distant et tantôt très (trop) protecteur avec Léna. Il protège sa soeur de tout, surtout d'elle même. On a l'impression qu'il porte le poids du monde sur ses épaules, je reconnais qu'il m'a touché quand on apprend tout ce qu'il a enduré depuis son départ de Paris.
Les personnages secondaires sont également très intéressants et apportent leur petite touche à l'histoire.
J'ai beaucoup apprécié l'environnement du roman. le graff est un univers peu abordé dans les romans et j'ai vraiment senti que l'auteure connaissait bien son sujet. J'ai pris plaisir à me plonger dans l'histoire de Caden et Léna. Leur romance n'est pas gagné d'avance, et il n'y a pas qu'eux, pas mal de chose interfèrent et j'ai aimé cet aspect là, que tout ne soit pas simple, que tout ne se règle pas en un battement de cil.
Le style de Fanny André est agréable, fluide mais pas simplet, il est bien construit, assez élaboré je dirais. La seule chose que je déplore un peu, c'est que j'ai trouvé certains longueurs, certains passages auraient pu être plus raccourci, sans moi de détails, mais vraiment là ce n'est qu'un détail pour le coup! Je regrette également qu'il n'y ai pas eu ses petits papillons dans le ventre qui transforme un livre classique en coup de coeur!
Mais vous l'aurez compris, cela reste une romance que j'ai apprécié, qui sort de l'ordinaire, que je conseille aux amateurs du genre!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Gr3nouille2010
  13 mars 2016
Si je n'étais pas plus emballée que ça par les premières pages, j'avais tout de même constamment cette envie de reprendre ma lecture et ne plus m'arrêter. Ressenti assez contradictoire mais c'est pourtant comme ça que j'ai passé mes premières heures de lecture avec ce roman : je le reposais souvent mais j'avais tout le temps envie de le lire. J'ai donc fini par ne plus le lâcher et j'ai carrément adoré !
Quatre ans. Ça fait quatre ans que Léna tente d'oublier Caden, le seul homme qu'elle ait jamais aimé, en vain. Sa passion, les soirées alcoolisées, les nuits dans le lit d'inconnus, rien ne lui fait oublier son premier amour. Sur un coup de tête, elle décide de le rejoindre à Londres, afin de le reconquérir mais, le cas échéant, elle veut au moins savoir pourquoi il l'a quittée comme ça du jour au lendemain, après tous les beaux moments qu'ils ont vécus.
Lorsqu'elle le revoit après toutes ces années, Caden n'a plus rien de l'homme qu'elle a connu. Mais, avant de tourner la page et se fier uniquement à ce qu'elle voit, Léna a envie de s'assurer qu'il ne reste pas un peu du vrai Caden sous ses apparences de business man.
Je ne saurai même pas dire pourquoi j'ai été sceptique au début de ma lecture, peut-être parce qu'il ne s'y passait pas grand chose, mais une fois que Léna débarque à Londres, qu'elle revoit Caden, j'ai eu moi-même envie de creuser sous les apparences de ce jeune homme. Il est tellement à l'opposé de son souvenir que l'envie de découvrir ce qu'il y a en dessous est terriblement tentante. Et, en effet, il ne faut pas s'arrêter à ce départ un peu plat, car il ne s'agit pas d'une simple histoire d'amour ; Léna ne fait pas que courir après un homme, il y a beaucoup de secrets à découvrir qui vont tisser des liens et donner beaucoup d'émotions à la lecture.
Il y a quelques longueurs qui tombent mal à cause de certains passages très forts, on ressent du vide d'un seul coup mais, pour ma part, ça n'a pas gâché ma lecture, loin de là. J'appréciais finalement tout ce que je lisais, car les émotions sont tellement fortes, l'histoire est tellement belle, que les points négatifs passent largement en second plan.
Léna est un personnage très agréable à suivre. Je l'ai surtout appréciée parce que je me suis retrouvée en elle mais, mis à part ça, c'est une femme forte qui ne se laisse pas facilement abattre malgré, peut-être, les apparences du début. Elle sait simplement ce qu'elle veut et elle fait tout pour l'obtenir, surtout quand ça en vaut la peine. Ce qui l'a rend encore plus attachante. On la découvre également à travers sa passion, le graff, et ça fait plaisir de découvrir cet art dans un roman car il en fait partie intégrante et n'est pas juste un décor à l'histoire.
J'ai eu un mauvais avis sur Caden au départ, mais plus on creuse, plus on s'attache à lui, et plus on a envie de le découvrir en profondeur. C'est un personnage avec beaucoup de secrets et d'obligations, on en a apprend, sur lui et sa soeur jumelle, jusqu'à la fin.
Tous les personnages secondaires sont également intéressants à découvrir : Ellen, la soeur jumelle de Caden, qui a elle aussi ses secrets ; leur père, qui ne nous laisse pas indifférent... ; leur mère et sa maladie... Sans oublier les amis de Léna qui ont un bon rôle de soutien pour cette dernière.
J'ai découvert cette auteure avec ce roman et je dois dire que j'aime beaucoup sa plume. Ce roman se lit tout seul, l'histoire est très prenante, la romance est poussée, les personnages sont super attachants, de quoi passer un excellent moment de lecture. C'est un beau coup de coeur pour moi parce que malgré ses défauts, cette histoire est très touchante par bien des aspects !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Luxnbooks
  01 février 2016
A vingt-trois ans, Léna prend conscience que sa vie prend un tournant plutôt éloigné de ses projets. Malgré sa passion pour les graffitis, elle n’a pas réussi à continuer ses études aux Beaux-Arts et se réveiller à côté d’un type inconnu est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Sur un coup de tête, elle décide de retourner à Londres car les souvenirs qui y sont affectés sur les plus heureux de son adolescence et puis Caden, celui avec qui elle a vécu une relation passionnelle y vit avec sa sœur Ellen. Nostalgique de cette époque, elle va y voir un signe pour renouer ses relations avec les jumeaux.
Et c’est également l’occasion de redonner du souffle à son art de rue et tenter sa chance dans un pays étranger. Alors qu’à son arrivée, la complicité renait immédiatement avec Ellen, ses retrouvailles avec Caden vont s’avérer glaciales. En effet, elle n’est pas la seule à avoir changé depuis quatre ans et le poète romantique, au look un peu bohème a laissé la place au business man, contrôle freak. Sans compter, qu’elle attend toujours les explications de son départ précipité, seulement elle va également devoir faire avec son adorable fiancée, aux manières parfaites et qui correspond totalement au mode de vie du tout nouveau Caden. Alors que Léna est tout le contraire, et malgré les années elle a gardé son esprit rebelle et son goût de l’insouciance, au grand désarroi de celui-ci.
Je n’avais aucune attente en commençant ma lecture, donc globalement c’est plutôt détente et il m’aura tenu compagnie pendant l’après-midi. Pourtant, malgré tout l’intérêt de l’intrigue, j’ai trouvé ça un peu trop calme et je m’attendais à ce que ça bouge un peu plus. La passion de Léna n’est pas suffisamment mise en avant, on a l’impression que c’est un petit passe-temps. Par contre, j’ai beaucoup aimé l’esprit rebelle de l’héroïne, elle ne se laisse pas dicter sa conduite et s’éloigne du moule. C’est d’ailleurs cette partie de sa personnalité qui a toujours séduit Caden et même s’il a changé, il est ravie de voir qu’elle a conservé son grain de folie. Leur échange dégage une bonne dose d’électricité et on voit tout de suite que la flemme n’est pas éteinte, donc évidemment on veut savoir pourquoi il est parti et surtout pourquoi il a renoncé à sa personnalité, pour cette vie parfaite et bien rangée.
A côté de ça, j’ai l’impression que les personnages sont survolés, l’univers artistique est vraiment présent que ce soit l’art de rue évoqué, la musique qui a une place importante, ou la poésie. Mais, on a des personnages qui demeurent un mystère et qui soient dits en passant, n’ont pas l’air de beaucoup travailler, mais bon ça à la rigueur ça me fait sourire. J’ai du mal à expliquer les raisons de cette impression d’être restée à l’extérieur, la romance est mignonne, l’univers plutôt bien trouvé, mais je n’ai pas le sentiment de connaître le moi-intérieur des personnages et même si j’ai passé un bon moment, je voulais davantage d’explications que les personnages soient plus approfondis, avoir le sentiment de les avoir rencontrés le temps d’un après-midi et mieux les connaître. Sans compter que du côté des personnages principaux on avait beaucoup de potentiel avec Dane, Anna et même Ellen.
En bref, ma chronique peut paraître dure et en me relisant, on a l’impression que je n’ai pas aimé grand chose, alors qu’au contraire pour une première lecture de l’auteure, je trouve ça plutôt encourageant et j’aime beaucoup le style d’écriture. Peut-être que mon impression est due à une plume débutante, ou peut-être que c’est moi qui suis passée à côté… Mais ça reste une lecture vraiment agréable et je suis loin d’être déçue par ma lecture, puisque ça m’a permis de découvrir l’auteure.
Lien : http://wp.me/p4u7Dl-1Nf
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   23 février 2016
Je me réveillai dans un lit à côté d’un type pas aussi beau que j’aurais pu l’espérer ou, en tout cas, pas assez pour supporter son haleine – sûrement proche de la mienne, celle des lendemains de cuite.

— Salut…

— Je… désolée, croassai-je. Les toilettes ?

Nue comme un ver, je suivis la direction qu’il m’indiquait aussi dignement que possible. J’attendis que la nausée passe et me promis de ne plus jamais boire autant. Promesse déjà faite deux semaines plus tôt, mais cette fois-ci j’allais m’y tenir.

Assise sur un carrelage qui aurait dû être plus blanc, devant un tas de linge sale aux airs de tour de Pise, j’accueillis une série de constatations brutales. Surtout vu mon mal de crâne.

D’abord, le goût dans ma bouche était exécrable, il me fallait régler ça. Ensuite, je me rappelai ce qui m’avait poussé à trop boire : un furieux besoin d’oublier que j’avais planté mon année aux Beaux-Arts dans les grandes largeurs et, comme si ça ne suffisait pas, que je me sentais nulle et seule.

À ce moment, j’aurais pu pleurer de dépit entre le bac à linge et le lavabo. Mais j’avais la glande lacrymale mesquine en général. Sinon, j’aurais pu rejouer une tragédie et refaire l’acte deux, scène trois : « Pourquoi moi ! Ô rage, ô désespoir », etc. Sauf que je m’étais doutée que j’allais rater mon année. Ce n’était pas plus simple à admettre, mais ce n’était pas non plus la surprise du jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
Je ne passais pas ma vie à me décalquer, mais il m’arrivait de plus en plus souvent de me laisser aller à cette solution de facilité. Je ne voulais pas finir comme ces étudiants saouls chaque week-end – voire plus. Ça ne me ressemblait pas, je préférais occuper mon temps plutôt que le perdre dans une bouteille.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
Ce baiser m’avait rappelé tant de souvenirs ! Une nostalgie douloureuse me submergeait, réveillant un manque que je devais ignorer depuis des années.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
La chaleur qui m’enveloppa me sauva des larmes. Peu importe qui, j’avais besoin que des bras m’étreignent pour m’épargner la solitude. Je me fichais bien, à cet instant, de ce que pouvait penser de moi l’inconnu, qu’il me traite de fille facile ou autre.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
Pendant que je ramassais les tessons de la coupelle brisée, je ne pus endiguer les souvenirs qui m’assaillaient. Ceux que j’aurais aimé pouvoir effacer d’une pression sur une touche, comme on le ferait d’un texto désagréable.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Fanny André (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fanny André
La romance New Adult qui mélange les genres, par Fanny André !
autres livres classés : graffitiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3924 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..