AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266315869
301 pages
Pocket (17/03/2022)
3.77/5   44 notes
Résumé :
Une belle complicité féminine et intergénérationnelle face au deuil.
Une épopée savoureuse racontée à deux voix entre Normandie et Bretagne.
Un roman plein de charme et de profondeur !

A Trouville, lors de l'enterrement de son fils Arnaud mort d'un AVC, Camille, quatre-vingts ans, guette l'arrivée de son ex-belle-fille, Isabelle, la quarantaine, avec laquelle elle s'entendait très bien. Les deux femmes restent ensemble après l'enterremen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 44 notes
5
10 avis
4
16 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

beatriceferon
  30 septembre 2020
Cela fait cinq ans qu'Arnaud et Isabelle ont divorcé. Depuis, elle n'a plus eu de contact avec sa belle-famille.
Lorsqu'elle revoit Camille, c'est dans des circonstances dramatiques. Arnaud est mort subitement. Aux obsèques, Isabelle ne sait pas trop comment se comporter. Pourtant, Camille L accueille à bras ouverts. Elles se remémorent quelques bons moments passés ensemble et, notamment, la préparation d'un repas pendant laquelle elles avaient comparé les mérites de leurs pays voisins, Bretagne et Normandie. L'idée d'organiser un voyage de découverte les avait tentées sans aboutir toutefois. Ne serait-ce pas le moment de la réaliser ? Elles sont seules toutes les deux. Isabelle a perdu son travail. Pourquoi ne pas oublier leurs ennuis sur le chemin des écoliers ?
Mon rêve le plus cher serait de posséder une maison au bord de la mer. de ma fenêtre, je pourrais me perdre dans cette immensité. Donc, oui, je l'avoue, la première chose qui m'a attirée dans ce roman, c'est la couverture. Des personnages, on ne distingue que les bras, mais on comprend qu'il s'agit de deux femmes. On partage avec elles ce moment de quiétude. Sur la table, un thé et des gâteaux. Par la fenêtre, un petit port avec des bateaux et, au bout d'une jetée, un phare qui a l'air breton.
Après ce rêve de vacances, quel choc de lire les premiers mots : « un enterrement se doit d'être triste », car l'histoire commence mal. Arnaud, le fils de Camille, l'ex d'Isabelle, vient de mourir.
Le récit est pris en charge par deux narratrices intérieures qui prendront la parole chacune à leur tour, un chapitre sur deux.
En principe, rien ne devrait les rapprocher. Camille, quatre-vingt-un ans, se retrouve seule dans sa maison de Trouville. Bretonne d'origine, elle a suivi son mari normand et s'est coupée de sa famille qui ne lui a pas pardonné ce passage à l'ennemi. Épouser un voisin, c'était, pour eux, pire que de choisir un martien. Hervé, son époux, est mort, maintenant, son fils. N'a-t-elle vraiment plus personne ?
Isabelle, sa bru, a la quarantaine bien sonnée. Arnaud et elle ont divorcé cinq ans plus tôt. Avocate, elle s'est totalement investie dans son métier, à tel point qu'elle a été victime d'un burn out, ce mal du siècle qui, c'est un comble, rend honteux ceux qui en souffrent. Elle a perdu son travail. Ses parents ont disparu depuis longtemps. N'a-t-elle vraiment plus personne ?
Et pourtant, une profonde affection lie les deux femmes. Camille aime Isabelle comme sa propre fille. Quelle chance pour elle. Moi, j'ai été accueillie par un beau florilège de piques, ma belle-mère m'a toujours considérée comme une ennemie qui lui volait son fils. La gentillesse et l'ouverture d'esprit de Camille m'ont donc beaucoup touchée.
Le point de départ de l'aventure est une sorte de pari que se lancent Camille et Isabelle. Laquelle de leurs régions natales va-t-elle l'emporter ? Pour en décider, elles partent à la découverte d'endroits qu'elles ont envie de faire aimer à l'autre.
Pour ma part, j'adore la Normandie. Donc, je les suis avec enthousiasme. Et les sites choisis par Isabelle, je les connais bien et les adore (je préfère laisser la surprise aux futurs lecteurs et ne pas les dévoiler). J'ai ainsi pu mettre mes pas dans les leurs et visualiser ce qu'elles décrivaient.
Bien entendu, au long de leur périple, elles devisent et ainsi se dévoilent l'une à l'autre, exposant des pans de leur vie passée. Elles rencontrent des personnes chaleureuses et sympathiques (Sylvie et la petite Ambre, Sonia, Eliaz...) Elles apprennent à profiter de chaque instant (la cueillette des cerises, une promenade en tracteur, une baignade dans la mer glacée, le fest noz, un lever de soleil ou la dégustation du kouign-amann ). Mais surtout, et c'est ce qui m'a paru réconfortant, elles sont capables de se projeter dans le futur. La vieille dame plaisante avec une adolescente et s'étonne de certaines expressions employées par Lou, mais ne s'en offusque pas. (« Je lis des fics en anglais sur Wattpad. » Je ris à nouveau. -Ma petite Lou, je n'ai pas compris la moitié de ce que tu viens de dire. ») Elle m'a semblé très optimiste et surtout tolérante, bienveillante, tournée vers les autres, prête à accepter leurs personnalités et à accueillir la nouveauté.
Évidemment, de temps à autre, elle lance une remarque un peu acide, comme : « Devant son assiette, elle fait la moue : -Cette chose est tout sauf un beurre blanc, je l'avais bien dit. » Cet épisode m'a fait rire parce que ma belle-mère avait toujours à redire sur ce qu'on lui servait au restaurant. Mais, à la différence de Camille,elle faisait un vrai esclandre et expliquait sa propre recette aux serveurs médusés, à notre plus grande honte.
Ailleurs, Camille parle de son « attachement à la mer qui [lui] aurait même fait aimer un lieu nommé "Berck" plage. » Et il n'y a pas de raison de bouder Berck-sur-mer, une station très jolie, avec un concours de cerfs-volants très connu ! Mais c'est une plaisanterie, car Isabelle et elle auront, comme de vraies gamines, une crise de fou-rire en évoquant des villes aux noms improbables tels « Vatan » ou Trecon ».
Camille aime la peinture et s'absorbe des heures durant dans son carnet d'aquarelles. Elle découvre avec ravissement « Gymnopédies » et « Gnossiennes » d'Erik Satie que, pour ma part, je peux écouter en boucle. Par chance, les deux femmes vivent cette expérience dans la ville natale du musicien et le concert est donné par un jeune pianiste qui ne manque pas d'originalité, lui non plus, puisqu'il parcourt les rues sur une remorque où trône son instrument. Elles marchent pieds nus dans le sable en pensant que « le bruit de la mer a un effet zen », et moi qui adore cela par-dessus tout, je me sens prête à pleurer en me demandant quand je pourrai le revivre, puisque l'affreuse épidémie que nous connaissons nous tient loin de tout.
Ce roman entre donc en résonance avec mes propres goûts, je m'y sens bien, chez moi. J'y ai aussi appris certaines choses comme ce qu'est un « nemeton » ou la technique de ces magnifiques céramiques nommées « raku ».
Cette histoire pleine d'optimisme m'a donc beaucoup plu. J'ai seulement regretté le style un peu plat, quelconque, qui n'était pas à la hauteur des beautés évoquées.
J'adresse mes vifs remerciements à Babelio et son opération Masse critique, ainsi qu'aux Presses de la cité qui m'ont permis de vivre ces bons moments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sylvaine
  07 octobre 2020
Pour le sourire d'IsabelleFanny Andre aux Presses de la Cité
"Une belle complicité féminine et intergénérationnelle face au deuil. Une échappée savoureuse racontée à deux voix entre Normandie et Bretagne. Un roman plein de charme et de profondeur !"
Alléchée par ce résumé je me suis lancée. Un thème séduisant, une échappée Bretagne/ Normandie je n'avais rien contre au contraire.
Camille, 81 ans, Isabelle , 47, se retrouvent devant la tombe d'Arnaud le fils de Camille et l'ex-mari d'Isabelle. Elles s'entendaient bien autrefois mais le divorce les a éloignées , il faut ces circonstances tragiques pour que le lien se renoue. Elles décident sur un coup de tête de s'offrir une escapade en Normandie et en Bretagne afin d'essayer d'émerger du deuil pour l'une et d'un burn-out violent pour la cadette. Et nous voilà parties.Suivez le guide!!
Je n'imaginais pas voir resurgir au détour de ce livre les sempiternels clichés sur la rivalité voir la guerre ouverte entre bretons et normands. Tout y passe et ce n'est pas peu dire!!!. Quand au périple touristique aussi important soit il pour les protagonistes, il me semble de peu d'intérêt pour le lecteur. Je n'oublierais pas de signaler l'orgie pâtissière de nos héroïnes et mon effarement devant l'effet insoupçonné du kouign- amann sur Isabelle et Dieu sait si j'aime ce dessert.
A vouloir absolument une fin "feel-good" l'auteure me semble être passée à côté de son sujet. Quel dommage!
Merci aux éditions Les Presse de la Cité pour ce partage
#PourlesouriredIsabelle #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
stokely
  31 octobre 2020
Que ce livre m'a fait du bien oubliant ce qu'il se passe le temps de la lecture, on y suit deux personnages Camille qui vient de perdre et d'enterrer son fils et Isabelle son ancienne bru.
Le récit alterne entre ces deux femmes l'une octogénaire et l'autre ayant la quarantaine, sous fond de "rivalité" entre la Normandie et la Bretagne chacune va faire découvrir à l'autre certaines ville de sa région et quel bonheur de lire ces descriptions de ville ou de leurs spécialités culinaires. Mais ce qui est également très intéressant ce sont les parcours de vie de ces deux femmes, Isabelle qui n'est pas mère par choix et auquel on le reproche du côté de sa famille et le parcours de Camille qui a été mère sur tard pour l'époque.
J'ai aimé les messages véhiculé dans ce livre, le fait que les deux femmes soient de génération différente, le fait de véhiculer le message que l'on peut faire des changements de vie peu importe son âge, le fait que l'on peut tous partir du jour au lendemain sans problèmes médicaux particulier.
Une jolie découverte lu je pense au bon moment également
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
carine13400
  06 novembre 2020
Un deuil. Des obsèques. Un rapprochement de deux femmes qui se sont aimées, appréciées autour d'un même homme qu'un divorce a séparé. Un mari pour l'une, un fils pour l'autre. Une affection presque oubliée qui va renaitre des cendres de ce deuil, ainsi qu'un vieux projet jamais réalisé.
Pour le sourire d'Isabelle est un magnifique roman qui ne peut que vous toucher et dégager en vous des émotions qui sont parfois enfouies même très loin dans votre coeur. Parler du deuil n'est jamais simple, mais Fanny André le fait avec tact, délicatesse, nostalgie et émotions. Au travers de ce récit, nous partons dans un voyage imprévu, délicieux chargé de souvenirs, d'aveux et de confidences qui feront autant de bien que de mal, mais un mal pour aller bien. Un voyage intergénérationnel, un face à face, terroir contre terroir, qui gardera pour moi une belle saveur au sens propre, comme au figuré…
Deux générations.
Deux destinations.
Deux âmes en peine et bancales, peuvent-elles vraiment s'appuyer l'une sur l'autre pour se tenir à nouveau droite ? Et si au lieu de nager à contre courant, Isabelle et Camille se laissaient enfin porter vers une envolée qui sonnera le renouveau pour l'une et peut être la dernière pour l'autre. À moins qu'à plus de quatre-vingt ans on puisse aussi parler d'un nouveau départ ? Qui sait ? Entre la Normandie et la Bretagne, l'affection que ces deux femmes se portent renait de jour en jour. Elles se dévoilent plongées dans leurs souvenirs passés qu'elles se confient, nous confient aussi en nous faisant découvrir à notre tour leurs vies et leurs régions qu'elles mettent en avant par leurs patrimoines culturel et leurs spécialités culinaires. La Normandie que je ne connais pas et qu'il me tarde après lecture de pouvoir la découvrir de mes propres yeux. Puis la Bretagne et ses toitures en ardoises, ses saints, ses druides et ses forêts. Cette Bretagne que je connais et dont j'ai pris plaisir à visualiser lors de ma lecture et me remémorer mes visites et le goût du fameux Kuign-amann.
Un voyage livresque à la fois profond, nostalgique et introspectif, aux petits détails de la vie nombreux qui pourraient apporter des longueurs pour certains lecteurs qui ne « voient » pas leur lecture, mais qui pour moi, apportaient cette touche d'un échange des petits plaisirs simples de la vie. Cette vie qu'elles ne vivaient plus vraiment et qu'elles ont appris à apprécier à nouveau dans la simplicité.
Pour le sourire d'Isabelle est une lecture touchante, avec sa pointe d'humour. Une lecture simple et profonde à la fois dans laquelle je me suis sentie très proche des protagonistes qui sont comme vous et moi. Proche de Camille, car j'aurais pu faire ce voyage avec ma belle-mère qui a son âge et que j'adore, qui a aussi son histoire et connu un déracinement dont elle nous vante toujours ses spécialités autant que le pays et sa culture. Tout comme j'ai pu m'identifier facilement à Isabelle, même si nos vies sont à l'opposé l'une de l'autre, les femmes entre elles ne peuvent que se comprendre… et être touchées l'une par l'autre.
Une belle lecture pour une belle leçon de vie. Une histoire de renaissance par le retour aux sources qui passe par un road-trip pas comme les autres. Certes, Fanny André nous embarque en voyage, mais la route que vont emprunter Isabelle et Camille sera celle du coeur et de la vie. Celle qui vous fait comprendre à quel moment on a pris le mauvais chemin et si vraiment, il était si mauvais que ça. Raison ou tors ? Bonne route ou mauvaise, il n'est jamais trop tard pour prendre une autre direction. La direction qui va nous rendre tout simplement vivant ? Profiter des instants simples comme avoir des pieds nus sur le sable. Ne pas aimer notre assiette, pouvoir être fatigué ou encore profiter du grand air ? Qu'importe l'âge et la période dans laquelle on se trouve. Qu'importe les chemins pris et nos décisions, regarder en arrière ne nous bloque pas toujours dans un passé. Au contraire, il nous permet d'avancer avec un nouveau regard sur l'avenir. Que nous ayons trente, quarante, cinquante ou quatre-vingt ans, le jour qui vient est, et sera, toujours le premier jour du reste de notre vie. A nous d'en faire une chance.
Un grand merci à Fanny André pour sa confiance ainsi qu'aux Éditions Presses de la cité pour ce touchant service presse dans sa version brochée avec sa couverture qui donne envie d'ouvrir en grand nos fenêtres et nous dire : La vie est belle et cette journée le sera aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Waterlyly
  01 novembre 2020
Normandie. Camille, une octogénaire, assiste à l'enterrement de son fils unique, Arnaud. Isabelle, son ex belle-fille depuis que celle-ci a divorcé d'Arnaud, est également présente. Elle se remet peu à peu d'un burn-out laboral. Entre les deux femmes, pas de reproches. Au contraire, plutôt une amitié tacite. C'est ainsi qu'au détour d'une conversation, elles décident de prendre la route pour un voyage unique entre la Normandie et la Bretagne, la région d'origine de Camille, qui fera tout pour redonner le sourire à Isabelle.
C'est un très joli roman que je viens de découvrir, même si j'ai quelques petits bémols à émettre. J'ai trouvé le postulat de départ très original, puisque sous pretexte de pari pour savoir qui a la plus belle région, les deux femmes feront avant tout un voyage initiatique, qui leur permettra à chacune de se retrouver avec elle-même.
Malgré tout, je regrette que l'histoire semble perdre son entrain vers les trois quarts du roman, pour piétiner un peu parfois. Je me suis doutée du cheminement que prenait le récit et je n'ai donc pas eu de vraie surprise lors du dénouement.
Pourtant, comme je l'ai dit, cela n'est qu'un bémol, puisque tout au fil des pages, je me suis laissée porter par les pérégrinations des deux femmes, découvrant ainsi deux régions que je ne connais pas forcément. Personnellement, j'ai trouvé la partie sur la Bretagne très réussie, l'auteure mêlant paysages et traditions d'une manière très habile.
Mais ce roman, c'est avant tout l'histoire d'une reconstruction, d'un nouveau départ. J'ai trouvé les deux personnages touchants et très bien dépeints. Chacune a sa manière m'a paru forte et à la fois vulnérable. le lien qui les unit est très bien décrit et j'ai retrouvé beaucoup de réalisme et d'authenticité dans les sentiments.
La plume de l'auteure est tout en douceur. J'ai beaucoup aimé le schéma narratif, alternant ainsi d'un point de vue à l'autre, passant de Camille à Isabelle. J'ai trouvé cela judicieux. Les chapitres sont de taille moyenne. Sous un style entraînant, les pages ont défilé.
Malgré la prévisibilité de certains événements, ce roman tout en douceur est une très belle lecture. Les deux personnages principaux sont attachants et j'ai été très émue par leur belle amitié. Un road-trip résolument féminin entre Normandie et Bretagne réussi. À découvrir.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
beatriceferonbeatriceferon   25 juin 2022
Etre âgée veut-il forcément dire devenir vieille, gâteuse et impotente? L'idée de m'envoler dans mon jardin un jour de grand vent m'a toujours semblé plaisante.
Commenter  J’apprécie          10
beatriceferonbeatriceferon   24 juin 2022
Le rire est une forme de prière. Bien plus qu'on ne le croit.
Commenter  J’apprécie          40
beatriceferonbeatriceferon   23 juin 2022
La mort devrait rester personnelle et privée, nous ne devrions pas avoir à suivre des consignes préétablies par d'autres pour survivre à notre chagrin.
Commenter  J’apprécie          30
MONOSMONOS   09 octobre 2020
Les vieux sont tournés vers le passé pour éviter de se rappeler qu'ils n'ont pas d'avenir.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Fanny André (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fanny André
La romance New Adult qui mélange les genres, par Fanny André !
autres livres classés : road tripVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2903 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre