AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017007900
Éditeur : Hachette Black Moon (13/01/2017)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 48 notes)
Résumé :
À l'adolescence, les liens parfois se renforcent? jusqu'à se briser. Depuis l'enfance Erine, Maël et Yano étaient amis. Quand Maël et Yano réalisent qu'ils sont en fait tous les deux amoureux d'Erine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l'un ni l'autre ne tiennent parole, et une tragédie se charge de mettre fin au triangle amoureux, en même temps qu'à l'amitié de l'inséparable trio. La mort de Maël plonge Yano et Rine dans la culpabilité, et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  04 mars 2017
J'ai bien aimé ce roman, qui est le premier d'une trilogie dont le deuxième tome devrait sortir en juillet. Pour l'instant, ce premier tome n'est disponible qu'en édition numérique, vendu par Amazon.
Ma lecture s'est faite en plusieurs temps, et je vais essayer de vous détailler au mieux, les points forts et les points faibles de ce livre. Tout d'abord, la plume de l'auteur est vraiment superbe, on rentre très facilement dans le récit, on s'intéresse très vite aux protagonistes, surtout les deux personnages principaux que sont Yano et Rine. La narration à deux voix est vraiment très pratique car cela permet de mieux cerner les personnages et de comprendre comment ils ont vécus ces quatre dernières années.
Très rapidement, un jeu du chat et de la souris se mets en place, et c'est plutôt plaisant, car chaque situation permet d'en apprendre un peu plus sur leur passé, et surtout cela les aide à construire leur présent. J'ai également beaucoup aimé les interludes que l'on retrouve de temps en temps entre deux chapitres et qui sont en fait des flash-backs, qui nous montrent des moments clés de l'époque où Mael était encore vivant. Au travers de ces interludes on voit ce qu'il s'est passé et on comprend la formation du triangle amoureux ainsi que la détérioration de leur belle amitié.
Le roman est plutôt épais. Oui, c'est bizarre de dire cela d'un livre numérique, mais on trouve le détail des pages sur Amazon, et il en fait 470. Je ne suis pas fan des livres de plus de 400 pages, surtout pour des livres de types relationnels comme celui-ci. Trop souvent, l'intrigue devient poussive, et une certaine lassitude s'installe. C'est clairement ce qu'il s'est passé avec ce livre.
Une fois passé les 150 premières pages, j'ai eu de moins en moins envie de replonger dans ma lecture, car l'auteur est vite tombé dans une routine, qui, si elle était sympathique au début, a fini par me lasser. En gros, chaque chapitre se compose toujours de la même manière. Que l'on suive soit Rine, soit Yano, on commence la journée par leur arrivée à la fac, ils se croisent devant la machine à café, puis ils vont en amphi, communiquent par SMS et après la fin des cours finissent par fricoter, dans les couloirs déserts ou dans les toilettes ou dans l'amphi etc...
Alors au début c'était plaisant, mais au bout de quinze fois, ça lasse quelque peu. Bon alors ce n'était pas toujours dans l'université, mais les journées finissaient toujours en coucheries. Personnellement je n'ai rien contre le sexe dans ce type de récit, les scènes sont d'ailleurs très vivantes, parfaitement expliqués et plus que l'acte en lui-même, l'auteur s'attarde sur les émotions des ses deux héros qui s'apprivoisent l'un l'autre au fil du récit. Mais au bout d'un moment, j'ai trouvé que c'était toujours la même mécanique, et hélas, je ne me suis pas trompé, c'est ainsi jusqu'à la fin.
Alors c'est sur, leur relation évolue, leurs sentiments également, on en apprends plus sur leur passé, on comprend bien mieux leur caractère, mais il aurait fallu que le récit ne soit pas systématiquement construit de la même manière.
Sur les 470 pages, j'ai bien aimé les 150 premières, et les 100 dernières. le reste n'était vraiment que du remplissage qui aurait pu être évité, ou alors mieux tourné. Les interludes étaient par contre très bien, dommage qu'il n'y en ai pas beaucoup. Pour être totalement plaisant, le livre n'aurait pas du dépasser les 300 pages. Là, je l'ai trouvé trop poussif, trop répétitif et un peu lassant.
Je ne pense pas lire les tomes suivants, car déjà que j'ai peiné pour aller au bout de celui-ci, je ne me vois pas m'infliger cela deux fois de plus. Par contre, ce n'est pas un mauvais livre, je le répète la plume est vraiment belle, les personnages sont très matures, mais à mon sens c'était trop long et trop routinier.
Lien : http://xander22.skyrock.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Marlene_lmedml
  01 mars 2017
Lire un roman d'Angel Arekin, c'est toujours un moment particulier, un privilège de découvrir son univers. Parce que cette auteure ose ce que d'autre n'ose pas, elle nous embarque dans des histoires torturées avec des scénarios surprenants qui font automatiquement réagir le lecteur, que ce soit en bien ou en mal et sachez qu'en amour le bien et le mal n'existe pas, la raison non plus d'ailleurs, seuls l'instinct et les sentiments comptent.
Je rumine depuis hier soir ce que je vais vous livrer dans cette chronique, j'ai tellement de chose à dire sur ce roman, et je savais dès les premiers chapitres que ce serait un coup de coeur, allez savoir pourquoi Angel Arekin est douée pour me captiver et pour me pousser à éprouver des émotions pleines de contradiction.
Le résumé annonce la couleur, l'histoire est complexe. Nous allons suivre Rine et Yano dans un jeu dangereux. C'est l'histoire d'un trio inséparable, d'un pacte entre deux amis au prise avec leurs sentiments pour Rine. Jusqu'au jour où tout bascule, Maël meurt et l'amitié de Yano et Rine meurt avec lui ce jour là. Rien ne sera jamais plus comme avant. Entre culpabilité, colère, haine, amour et désir, Angel Arekin nous dévoile une histoire époustouflante. Les années ont passées mais les souvenirs sont tels des plaies béantes qui suintent encore entre Rine et Yano. Elle voudrait avancer, il l'a retient captive en se jouant d'elle, en instaurant un jeu sensuel et entêtant, envoûtant même, qui ne pourra être dicté que par un désir incontrôlable, la raison n'a pas sa place dans la relation de Rine et Yano.
Mais plus ils jouent, plus on s'aperçoit que l'un possède l'autre, il n'y a pas de vrai meneur de jeu, Yano croit détenir le pouvoir sur Rine, mais est-ce bien ce qu'il va se passer ?
J'appréhendais de découvrir cette histoire, oui je sais j'appréhendais aussi [Jeu Vespéral], et pourtant j'avais aussi été captivée par ce récit au combien déroutant. Et bien avec [No Love No Fear], cela a été un peu pareil, bien que les deux récits n'ont rien à voir l'un avec l'autre. Ici l'auteur nous fait ressentir des émotions à l'état brute, telles qu'elles sont ressenties par nos personnages. J'adore me mettre à la place de l'héroïne, c'est généralement hyper efficace pour se rendre compte de l'intensité de l'histoire.
Et honnêtement qui ne voudrait pas se retrouver captive de cet homme ? Oui je sais certaines lectrices n'ont pas été fan du personnage de Yano, mais pourquoi ??? Mon dieu je l'ai aimé dès le début, malgré le fait que ce soit un connard, car oui c'est bel et bien un connard, hors catégorie d'ailleurs, tellement il sait appuyer là où ça fait mal, et il sait que ça fait mal parce qu'il souffre tout autant quand il s'acharne sur Rine. Yano est torturé au possible, mais avec ce qu'il a vécu et ce qu'il vit encore je n'ai pas été étonnée ou choquée par son attitude. On a tous notre façon de réagir face à la perte d'un être cher, et là, la situation est encore plus bordélique dans la tête de Yano. La culpabilité, les remords, la colère et la haine sont les moteurs de son univers, tout autant que son amour pour Rine. Une façon pour lui d'expier ses fautes mais tout simplement une façon pour lui de rester dans la vie de Rine.
Rine, on pourrait penser que c'est une jeune femme qui aime souffrir. Pourquoi accepte-t-elle de jouer ce jeu malsain avec Yano ? Où croit-elle que cela va la mener ? Rine est une héroïne passionnée et passionnante. Leur passé l'a forgée telle qu'elle est. Si elle souhaite avancer et oublier le passé, elle sait très bien que c'est impossible. Yano la possède corps et âme, mais Maël est dans toutes ses pensées. Rine aura des réactions qui pourront paraître insensées, mais pour qui ? Avez-vous déjà aimez quelqu'un au point de tout accepter pour avoir ne serait-ce qu'une toute petite place dans sa vie ? Et bien Rine est une femme qui donne beaucoup, même si elle reçoit peu. Elle a une force de caractère insoupçonnée. Si vous croyez que c'est par faiblesse qu'elle joue avec Yano c'est que vous n'avez pas bien lu entre les lignes. J'ai adoré son personnage, je l'ai trouvée vivante dans sa léthargie, profonde dans ses sentiments, elle se met à nu pour le lecteur et cela m'a touchée tout au long de ma lecture.
Maël… Quel énigme, franchement ! Maël a disparu il y a quatre ans… Et pourtant il est un des personnages les plus importants dans l'histoire. Même mort, il s'immisce entre nos deux amoureux transis. le mystère qui plane autour de son personnage est une véritable torture, j'ai émis je ne sais combien d'hypothèses le concernant, je suis d'ailleurs encore en train d'y réfléchir, mais bien sûr notre Angel est dans sadisme sans limite !!!
Le récit est rythmé et la dynamique de l'histoire assez surprenante, entre passé et présent on ne peut qu'être captivé par ce que l'on lit. On découvre petit à petit les éléments nécessaires à notre compréhension, pour mieux cerner le trio qu'ils formaient étant jeunes. Angel Arekin nous décrit tellement bien ses personnages que ça en devient troublant, on comprend très vite l'attitude de nos personnages. L'intrigue est multiple et vraiment bien menée et très complexe. Grâce aux personnages secondaires les scènes défilent à une vitesse folle emportant toute notre raison sur son passage. Une narration à la première personne et avec des points de vue alternés sont un choix judicieux et pertinent et c'est d'ailleurs le schéma que je préfère dans les romans. Cela nous permet d'être plus proches des deux protagonistes et surtout de bien se situer par rapport à leur façon d'agir.
Et le côté érotique du roman… On en parle ? Non, parce que c'est vraiment important d'en parler… Ici, encore, certaines ne verront qu'une succession de scènes malsaines, des scènes parfois choquantes, pas par leur contenu mais par leur contexte et pourtant c'est un élément essentiel dans la relation de Rine et Yano. le sexe renforce le côté sombre de l'histoire. le désir a toujours été présent entre Rine et Yano, à l'adolescence, mais ils n'ont pas pu étancher leur soif d'eux, alors pourquoi s'en priver ? C'est l'essence même de leur jeu dès le départ. La façon dont les choses se passent entre eux est une façon encore de souffrir pour ne pas oublier la trahison, ne pas oublier la culpabilité et se sentir vivant malgré tout en éprouvant des sensations indescriptibles tellement elles sont fortes. Chaque étreintes les ravage un peu plus et renforce leur lien indéfectible. Par contre elles ont réduit à néant mes sous-vêtements et m'ont laissée totalement pantoise et grisée !
En bref, parce que oui il faut bien conclure à un moment donné, même si je pourrais vous parler de ce roman pendant des heures, j'ai juste adoré ce premier tome. Il a fait battre mon petit coeur et fait vibrer le désir au fond de moi. Je retrouve le sadisme et la plume unique d'une auteure que j'admire de plus en plus, pour son audace et sa façon de se démarquer avec des histoires tellement passionnées. Elle ne fait pas dans la dentelle avec [No Love No Fear]. J'ai tout de suite accroché à son récit qui m'a fait ressentir une multitude d'émotions. Rine et Yano sont deux personnages qui m'ont marqué, et leur histoire est tellement belle au-delà de la noirceur qu'Angel fait ressortir entre ces pages. Vous recherchez l'addictivité ? Des personnages hors du commun qui vous retourneront la tête et le bas ventre ? Un scénario si complexe et bien travaillé que vous exulterez à chaque chapitres ? Des scènes érotiques grisantes et excitantes à vous faire jouir durant votre lecture ? Alors [No Love No Fear] est fait pour vous.
Maintenant il faut attendre jusqu'en…juillet ??? Mais mon dieu !
Lien : https://lmedml.com/2017/03/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
audrey1704
  03 mai 2017
Yano, Yano, Yano !!! J'ai un faible pour les bad boy sexy, hautain, mesquin et arrogant. Mais il faut avouer que Yano tient la palme du bad boy. C'est un connard fini !!! Il est macho, baise sans attaches, se sert des filles juste pour ce soulager….
Mais à qui on s'attache contre tout attente. J'ai aimé le détester autant que j'ai aimé l'adorer. Je l'aurai baffer autant que je l'aurai embrasser et bien plus encore…
Pour vous expliquer un peu, Erine ( dite Rine), Yano et Maël étaient les meilleurs amis du monde depuis leur enfance. Mais à l'adolescence Rine est devenue une jeune femme séduisante et les 2 garçons avec leurs hormones en ébullition ne sont pas restés insensibles à ses charmes. de son côté, elle n'est d'ailleurs pas insensible non plus aux atouts de ses amis, surtout vis à vis de Yano qui l'attire irrésistible. Mais Yano ne cesse de la repousser, de l'ignorer. La faute à un pacte qu'il a conclu avec Maël. Ils ne touchent pas à Rine pour préserver leur amitié. Mais quand l'amour s'en mêle il est difficile de tenir parole.
A l'âge de 16 ans, Maël a un accident et sa mort fait exploser ce trio jusqu'à lors inséparable. Rine se sent coupable, Yano se sent coupable mais aucun ne sait comment affronter cette culpabilité. Alors que Rine a besoin du soutien de Yano, ce dernier fuit, la rejette. Yano en colère, se sent abandonné et trahit. Il va faire d'elle son souffre douleur, son jouet.
Rine se retrouve alors seule, la risée de tous. Elle se mûre dans la solitude et voue un culte à son ami décédé. Ce bout de femme de 20 ans est attachante. Son personnage m'a émue, bouleversée et m'a impressionnée. Sa force de caractère, son abnégation et son courage sont impressionnants. Elle va jouer et va affronter Yano de la meilleure des manières qui soit. Elle va jouer son jeu et le prendre à son propre piège. Et là je me dit, elle est forte quand même. Elle va comprendre les tourments de Yano et les utiliser à son avantage pour le faire succomber.
Premier avertissement: ayez le coeur accroché car Yano joue aussi bien avec les nerfs de Rine qu'avec les nôtres. Il souffle le chaud et le froid en permanence, ça en est déstabilisant. Il est horripilant, insensible et cruel. Enfin c'est ce que j'ai pensé au début. Oui car au fil des pages, on le découvre vraiment et le comprend, on s'attache et on finit par l'apprécier. Quand à Rine, elle va vous surprendre.
Second avertissement pour vous lectrices: évitez la lingerie fine. Yano est un gros connard mais aussi un serial-baiser !! Il fera fondre vos culottes en moins de temps qu'il n'en faut pour dire » glaçon ». Et malgré mon pyjama pilou-pilou, j'ai fondu comme Olaf au soleil. L'auteur nous a pondu un personnage cruel et horripilant mais tellement sexy et ardent qu'au final on ne peut que succomber. Encore une auteure qui n'a pas pitié de nos culottes. le jeu qu'il impose à Rine va donner lieu à des scènes complètement irradiantes, incandescentes avec des explosions dingues d'une multitude d' érections… Euh d'éruptions volcaniques.


Et enfin dernier avertissement: ceci peut-être additif. État de dépendance à prévoir ( pire que le chocolat). Prenez garde à cette nouvelle addiction appelée Yano.
Moi, personne ne m'a prevenue alors je suis » yanonisée « . Définition: être complètement raide dingue et accro à Yano. Et je vous préviens, il est à moi !!! Ha ha ha !!! Voilà la folie me gagne…
Pour ce qui est du style, de la plume de l'auteure, j'en suis totalement fan. J'ai eu du mal à comprendre l'univers des protagonistes au début mais de fil en aiguille tout à pris un sens et l'auteur a su divinement tisser son intrigue. J'ai beaucoup apprécié les chapitres » interludes « . Angel nous inonde de sensations émotionnellent intenses à travers son écriture sensuelle, voluptueuse et poignante.
No love No fear c'est une palette d'émotions: de la cruauté,de la culpabilité, de la detresse, de la trahison, de la peur, de la douleur,de l'abandon, de la passion, de la violence, du désir,de l'amour, de la rédemption, du courage, du pardon… on ne sait plus sur quel pied danser et au final c'est juste une merveille !!! C'est cruellement additif !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gr3nouille2010
  09 mars 2017
Cette romance commençait bien et j'ai pris plaisir jusqu'aux trois quarts mais arrivée à ce moment-là, j'ai eu un peu plus de mal...
Rine, Yano et Maël était un trio inséparable jusqu'à ce qu'un accident le décide pour eux... Maël n'est plus là et, Yano et Rine sont en plein conflit, autant envers eux-mêmes qu'ensemble, jusqu'à s'ignorer complètement...
Quelques années plus tard, Rine retrouve Yano dans la même université qu'elle et le jeune homme semble toujours lui en vouloir et lui vouer une haine sans limite. Il la cherche pour mieux la fuir ou la faire fuir. Il aime la manipuler, avoir de l'emprise sur elle, mais ce nouveau jeu qu'il a instauré entre eux, où l'amour et la peur sont interdits, pourrait bien se retourner contre lui...
J'ai lu les deux tiers du roman quasiment d'une seule traite, tant les personnages et leur histoire, leur passé commun m'intéressaient, m'intriguaient. Je dois dire que j'ai eu plus de mal après car le jeu du chat et de la souris dur tellement longtemps que ça en devient répétitif et assez lassant. Une fois que l'on sait ce qu'il s'est passé pour que leur amitié éclate, que l'on comprend pourquoi Yano joue à ce jeu avec Rine, pourquoi il la manipule autant, et pourquoi les deux culpabilisent tant, j'y ai trouvé beaucoup moins d'intérêt et j'avais hâte de terminer... Je ne pense pas lire la suite, dans l'appréhension que le même schéma se reproduise...
Malgré tout, l'histoire a un fond intéressant et l'auteure sait garder le suspense un bon moment pour que l'on reste accroché à l'histoire et que l'on veuille toujours en savoir davantage.
Toutefois, il faut tenir face à ce genre de relation. Yano est un manipulateur et, même s'il se cache sans doute des sentiments derrière tout ça, il prend clairement Rine pour une marionnette ; physiquement, il lui fait du bien mais moralement, on repassera... Il faut pouvoir supporter ce jeu malsain auquel Yano veut jouer. Il n'y a rien de choquant non plus. Personnellement, même si je trouve leur relation dérangeante parce que je ne peux qu'imaginer à quel point ça bouleverse Rine, je n'ai pas été choquée ou dégoûtée non plus. Et la fin rattrape les choses en ce qui concerne cette relation si particulière...
Rine est une jeune femme forte, rongée par la culpabilité d'avoir trahi Maël lorsqu'ils étaient ensemble. Elle n'arrive pas à l'oublier, ni à se pardonner mais les sentiments qu'elle éprouve pour Yano sont plus forts qu'elle, il n'y a que lui pour la mettre dans cet état.
Yano est manipulateur, très sombre et paraît même arrogant mais, comme les chapitres sont alternés entre lui et Rine, on peut se glisser dans sa tête, comprendre ce qu'il ressent, ce qu'il vit, ce qu'il endure, et finalement, s'attacher facilement à lui malgré les apparences qu'il montre. Ce sont deux personnages au coeur brisé de différentes façons qui ne laissent pas indifférents.
Pour conclure, ce n'est pas exactement ce que j'espérais à cause du déroulement répétitif des choses mais, malgré tout, leur histoire et leur passé commun sont intéressant à découvrir. On veut toujours en savoir davantage et, plus on plonge dans la noirceur de Yano, plus il nous plait !
Je ne lirai pas la suite parce que j'ai peur que le déroulement de l'intrigue soit aussi répétitive mais j'ai beaucoup aimé leur relation, elle vaut tout de même la peine d'être découverte, et il n'est pas impossible que je change d'avis en cours de route...
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LiliMatoline
  29 décembre 2016
La rentrée de l'université est arrivée, Rine est submergée par les souvenirs de Maël. Quatre ans auparavant Maël est parti, et cela fait quatre ans que Yano et elle s'ignorent ou se cherchent.
Mais comment continuer à s'ignorer, quand on se retrouve sur la même université, dans le même cours avec les mêmes insultes et mesquineries depuis tant de temps.
Erine est une jeune femme qui est devenue solitaire et isolée depuis la perte de son petit-ami. Elle laisse sa peine, sa douleur, ainsi que les humiliations et les méchancetés être sa pénitence. Ce n'est pas seulement la perte de Maël, mais aussi celle de Yano, de leur amitié et plus encore.
Camille Yano, est devenu un jeune homme égoïste, arrogant, froid et charmeur. Il n'aime pas la solitude, il s'entoure d'un tas d'«amis» et utilise le sexe comme un défouloir. Il est en colère, et se serre de celle-ci pour expier ses fautes, sa culpabilité, tout en se vengeant sur Rine. Derrière toute cette haine se cache un mal-être, une âme blessée et trahie.
Maël est comme un fantôme très réel, et sa présence est marqué comme aussi bien par l'intrigue et l'image de son répondeur.
La narration est en alternance non linaire entre le point de vue de Rine et Yano. le changement est marqué par leur prénom à chaque chapitre. Quelque interlude se glisse pour nous narrer leur histoire passé. L'écriture est fluide et très facile à lire. Seul un passage m'a troublée, les chapitres semblent se répéter, et nous lassent légèrement. C'est très bref. L'idée n'est pas novatrice, mais le détour, l'émotion, les rebondissements, les révélations et l'écriture de l'auteur pour atteindre son but est très appréciable, sublime et captivant. Les scènes sont sexy, sensuelles et torrides.
le début de l'intrigue s'installe autour de Maël et du pourquoi et comment Rine et Yano s'ignorent méchamment. C'est un triangle amoureux très complexe, où la vérité, le pardon et la solution se trouvent quelque part entre des souvenirs et des sentiments puissants et difficiles. Entre trahison, famille brisée ou dis-fonctionnelle, ces deux jeunes gens ont grandi avec les conséquences d'un passé troublant et difficile. L'un est l'exutoire, et l'autre la punition. A cette âge, il est difficile de faire un deuil parmi un condensé de problèmes.
Du jeu de séduction, à celui qui succombera aux charme de l'autre, Erine et Yano vont se vouer l'un à l'autre dans la souffrance, parfois la haine et pourtant... L'amour et la haine sont à seulement deux pas, et occasionnellement ils se superposent. Ce roman le démontre avec une intensité surprenante, on a mal pour eux, on a peur aussi.
Ce premier tome est très sombre et obscure, et malgré tout c'est magnifique. Les personnages sont très forts et marqués par leur passé et leur vie. le lecteur ressent la souffrance, le combat, l'obsession malsaine et le côté dangereux de ce jeu de séduction.
Un premier tome bien rempli et addictif, à la dernière page j'en voulais encore et même plus. L'auteur nous tient en haleine jusqu'au dernier mot écrit. Encore un sublime roman que nous propose Hachette Blackmoon pour ce début d'année ! Vivement la suite ! N'hésitez pas si vous adorez les amours tourmentés et les passions intenses ! Sortie prévue le 13 janvier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   04 octobre 2017
Je me laisse un instant submerger par son souvenir, puis je l’efface lentement et me concentre sur les différents discours, jusqu’à ce que quelqu’un me bouscule violemment d’un coup d’épaule, manquant de me faire perdre l’équilibre. Je ravale le juron qui menace de franchir mes lèvres et lève les yeux. En un instant, un fragment de seconde, mon rêve s’écroule, s’effondre, se désintègre. Mes doigts se resserrent si brutalement sur mon sac à main que mes ongles s’impriment sur le cuir. Mon cœur semble vouloir jaillir hors de ma poitrine, sous les yeux bleu indigo de Yano. Il me dévisage comme s’il ne me reconnaissait pas. Son regard est si froid que j’ai l’impression de fixer une congère. Mais il a ce sourire. Cette espèce de rictus épouvantable qui lui déforme tout le visage quand il souhaite lâcher une connerie, le genre de mots blessants dont il a le secret.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KateLineKateLine   10 septembre 2017
Cécilia est une vipère. Elle l’a toujours été, depuis qu’on est tout mômes. Elle s’en prenait constamment à Rine, si bien que Mael était sans arrêt en train d’intervenir. Rine savait très bien se défendre toute seule, mais elle n’osait pas contre Cécilia. Voilà une chose qui n’a pas tant changé finalement. Cette connasse de Cécilia en profite aisément. Accuser Rine de tous les maux est plus commode que de se regarder dans un miroir. Il m’arrive souvent d’agir de la même façon. Rine a le dos si solide qu’il est plus facile de s’attaquer à elle pour oublier ses propres erreurs. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
frissonlitterairefrissonlitteraire   15 janvier 2017
J'avais envie de la haïr et de l'aimer en même temps. J'avais envie de la voir tout le temps comme de l'éviter pour ne pas ressentir ce que j'étais justement en train de ressentir.
Commenter  J’apprécie          40
ChacaletteChacalette   17 avril 2017
Yano, je sais que ça ne fait pas partie de ton jeu et qu'un jouet n'a certainement rien à penser, encore moins le droit de se plaindre ou d'exiger, mais j'ai besoin de te le dire quand même: je te veux, tout le temps, à chaque heure du jour ou de la nuit. Tu es une drogue pour moi. Il m'est impossible de faire marche arrière et de renoncer à toi, peu importe la manière dont tu as l'intention de.. m'aimer
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
frissonlitterairefrissonlitteraire   15 janvier 2017
La vie nous joue parfois de drôles de tours. Nous faisons tous des choix que parfois nous regrettons. Dans les trois quarts des cas, ils n'ont pas de graves conséquences. Malheureusement, pour le quart qui reste, les choses n'évoluent pas dans le sens désiré.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Angel Arekin (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angel Arekin
Le 17 mars dernier, alors que non loin de là se déroulait Livre Paris, les éditions BMR ont choisi de se différencier en organisant un évènement inédit : La Maison BMR. Louée spécialement pour l'occasion, cette maison dédiée à la new romance lors d'une journée à acceuillit nombreuses lectrices et évènements. Au programme de la journée, un atelier cupcake animé par Chloé Saada, une battle Dark Romance VS Light Romance avec les auteures Pascale Stephens (Not Easy et Speedway) et Pauline Libersart (Jeux de Glace, Nick and Sara, Baltimore..) mais également beaucoup d'autres ateliers et des dédicaces avec Angel Arekin (No Love No Fear, No Love No Pain, Sans Coeur, Sans Âme) et Chrys Galia (Parier mais pas jouer). Un évènement fédérateur, pour une communauté toujours plus grande.
+ Lire la suite
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3348 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..