AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791097125929
374 pages
Black Ink Editions (18/02/2019)
4.4/5   80 notes
Résumé :
« Tu es enfermée ici, mais je le suis avec toi. Toujours. Ne l?oublie pas. » Que feriez-vous si vous vous réveilliez un matin dans une cellule, pris au piège d'un détraqué possessif et mystérieux ? Que feriez-vous si vous deviez lutter pour votre survie tout en combattant pour préserver votre esprit ? Captive d'une pièce aux murs froids, Faustine n'a que deux possibilités : s'accrocher à la vie en se soumettant aux caprices de son ravisseur ou affronter ses t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
4,4

sur 80 notes
5
32 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Gaoulette
  08 février 2021
Une attaque de requin !
Une douce torture !
Un immense coup de coeur !
Déroutant. Perturbant.Psychotique. Addictif.
Un roman d'amour sombre qui laisse des traces indélébiles.
Faustine se réveille un matin dans une cellule, prise au piège d'Anonymous. Séquestrée et malmenée émotionnellement, peut-elle succomber à son geôlier ? En apparence prévisible cette trame du syndrome de Stockholm… mais Angel Arekin m'a foutue une claque monumentale. Une intrigue bien menée et surtout non conventionnelle. Je n'en dirais pas plus.
Au tout début de ma lecture, j'ai eu l'impression de nager dans une eau cristalline sans réel danger. Et d'un coup, j'ai subi cette première morsure, puis la seconde et ainsi de suite jusqu'à la délivrance…
Angel Arekin m'a séquestrée doucement mais sûrement. Mais à un moment, elle pose une attaque frontale et nous impose ses mots de la plus belle des manières. Scotchée, je me suis précipitée pour regarder sa bibliographie. Confirmera t'elle ce cri du coeur ?
Une dark romance qui sort des sentiers battus.
Une dark romance recherchée et originale.
Une dark romance digne d'un tsunami.
Un travail minutieux.
Un plume douce et sombre qui matche à la perfection.
L'auteure gère son sujet et la partie psychologique complexe.
Je signe ! Et je retente mon expérience Angel Arekin avec grand plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
UneAmeReveuse
  25 mai 2022
Ce roman compte beaucoup pour moi, alors je remercie ceux et celles qui prendront le temps de me lire jusqu'au bout.
•••
Renversant. Troublant. Surprenant. Admirable.
Voici les premiers mots qui me viennent à l'esprit en refermant ce sublime roman. Dire que j'ai pris une claque est un euphémisme. Je n'oublierai jamais ce livre ; une partie de moi est toujours enfermée entre ces murs froids et humides. Je ne sais pas quels mots exacts poser sur cette lecture, quels termes utiliser pour rendre hommage à ce livre avec lequel j'ai ressenti tant de choses. Je crois qu'il n'existe pas de mots assez forts pour vous expliquer ce sentiment étrange que j'ai éprouvé à la dernière page, lorsque j'ai refermé ce livre. Mais je vais tenter de vous donner mon avis le plus clair, le plus sincère, le plus vrai, pour vous donner aussi envie de lire ce roman fascinant.
Premièrement, la plume de Angel Arekin est juste exquise. J'avais été charmée par ses mots dans Tes notes pourpres, mais dans The missing obsession, c'est un autre niveau. Sa plume est magnifique, poétique, sincère, profonde, puissante, bouleversante. Elle vous arrache le coeur. Tellement belle, unique. J'ai accroché dès le prologue, dès les premiers mots. Elle vous ensorcelle avec de simples mots ; c'est saisissant.
Concernant cette histoire qui m'a laissée sans voix… je ne m'attendais pas à ça. J'avais énormément d'attente la concernant, parce que j'avais eu un coup de coeur pour Tes notes pourpres, mais l'auteure ne m'a pas déçue, bien au contraire. Oui, j'avais lu le résumé, je connaissais les grandes lignes, mais je ne me suis pas préparée à lire, à découvrir, à ressentir tant de choses. Pourtant, on m'avait explicitement avoué : « Tu ne sortiras pas d'ici vivante… » et ils avaient raison. Angel Arekin a mis la barre très haute ; c'est un challenge réussi. Une imagination de dingue mélangée à une plume de folie… The missing obsession est un immense coup de coeur.
Je ne vais pas vous mentir, ce livre vous retourne les tripes. Ce ne sont pas de simples mots : j'en ai eu les larmes aux yeux et des frissons, ce qui n'arrive jamais. Seulement deux autres romans ont réussi l'exploit de me bouleverser à ce point. Je suis entrée dans le monde des personnages sans me protéger, et je n'en suis pas revenue entière. Ce roman est fou. Ouais, je crois que c'est le meilleur mot pour le définir : fou. Douloureux aussi. Poignant. Déchirant. Il est aussi extrême. Déséquilibré. Dangereux. Il heurte, entaille, provoque, dérange, perturbe. Démange. Ce livre est aussi imprévisible et violent qu'un orage ; c'est un désordre sans nom, mais que j'aime tellement que je le relirai, encore et encore. Pour la plume et les émotions éprouvées, pour sentir mon coeur flancher et se briser une nouvelle fois, pour retrouver les personnages et me perdre de nouveau avec eux, dans cette folie inquiétante et monstrueuse.
Je ne me méfie pas assez des romances sombres comme celle-ci, pourtant, je devrais. Je me dis toujours que je ne me ferai pas avoir une nouvelle fois… avant de tomber de nouveau dans le piège. Tout n'est pas blanc, il existe une faille, et je m'en aperçois seulement lors de la chute. The missing obsession est une histoire progressive, qui évolue à chaque page ; il y a un cheminement, un fil conducteur, un lien qui nous amène précisément ici. Seulement, plus on avance dans cette histoire malsaine, plus les murs se referment sur nous, plus le chaos règne dans la pièce. Tout explose, mais tout rentre dans l'ordre. C'est perturbant.
De plus, j'ai aimé que ce roman soit scindé en deux. Dans la première partie, nous sommes enfermés avec Faustine, avec sa peur, son désespoir, ses tourments ; on apprend peu à peu à la découvrir, on imagine se trouver à sa place, dans cet endroit sale, sombre et inquiétant, comme si nous étions ici. Prisonnière dans cette pièce et prisonnière de son esprit. Nous avons également quelques chapitres du point de vue de son ravisseur, mais c'est dans la seconde partie du roman que nous découvrons qui il est vraiment et pour quelle raison il a choisi Faustine, comme si les rôles étaient inversés : le ravisseur devient prisonnier, la captive devient bourreau. Et je m'attendais à n'importe quelle fin… sauf à celle-ci. Plus on avance dans l'histoire, plus notre coeur s'emballe, plus on se sent piégé, vacillant, dans le flou, menacé. Je tiens à féliciter Angel Arekin pour cette idée de génie, pour la réalisation de ce scénario tiré par les cheveux et absolument saisissant. INCROYABLE. Car la vérité, aussi douloureuse, cruelle, malsaine et bouleversante soit elle, fait la réussite de ce roman. Je suis en admiration de son travail extraordinaire, de tout ce qu'elle nous fait ressentir avec de simples mots.
Je crois n'avoir jamais lu des personnages aussi travaillés, avec une psychologie aussi recherchée, développée et détaillée. C'est ce que j'aime le plus lorsque je lis un livre, car cela m'aide à me plonger entièrement dans le roman, à me perdre dans ma lecture, à ressentir autant de choses, à vivre pleinement avec les personnages. Exactement comme dans Tes notes pourpres, la psychologie des personnages est un des points forts de l'auteure ; c'est ce qui fait toute la beauté et la richesse de cette histoire exposée avec minutie et sincérité. Un travail de scientifique. Et c'est pour cela que je me suis autant imprégnée de ce roman, de ces personnages, que j'ai laissé une partie de mon âme avec eux. Parce que ça nous hante, ça nous bouleverse, ancré dans notre esprit et dans notre coeur.
Et que dire des personnages ? Je les ai adorés, aimés de tout mon coeur, au-delà de la folie. Je n'ai pas les mots pour vous expliquer combien ils m'ont bouleversée, combien je les aime pour tout ce qu'ils sont avec leurs qualités et leurs défauts ; j'ai seulement le sentiment que Faustine et Anonymous font désormais partie de moi. Ce sont les héros d'une comédie tragique, d'une vie cruelle, d'un passé sinistre. Ils n'ont pas été épargnés. Ils ont été malmenés, critiqués, tourmentés, souillés. On leur a volé leur enfance et leur adolescence ; leur relation n'en est que plus chaotique.
Amour. Haine. Douleur. Violence. Vengeance. Jouissance. Colère. Culpabilité. Obsession. Folie.
Ce sont des amants maudits, tels Roméo et Juliette, Ophélie et Hamlet, Heathcliff et Catherine. Ils ne trouveront jamais la paix si ils ne se pardonnent pas pour leurs fautes, leurs erreurs. Ils guérissent le mal par le mal. La seule chose qui les libérera enfin de leurs tourments peut être… la mort. Leur histoire d'amour est aussi belle que douloureuse, aussi malsaine que bouleversante, aussi évidente que démesurée. Comme Evi et Souline, ils vivent désormais en moi.
Inutile de le préciser, mais… The missing obsession est un coup de coeur monumental. Un roman sublime que je n'oublierai pas. Une magnifique lecture, une de mes plus belles découvertes littéraires. Dois-je vous le conseiller ? Enfin, conseiller… vous DEVEZ lire ce roman si vous aimez les romances sombres, les personnages à la psychologie finement travaillée, des rebondissements à en devenir dingue et une histoire à vous déchirer le coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Marlene_lmedml
  18 février 2019
UN HUIS CLOS SAISISSANT… UN COUP DE MAÎTRE !
[THE MISSING OBSESSION] est un récit dont vous ne ressortirez pas indemnes, vous allez laisser une partie de vous à l'intérieur de cette cellule, vous allez sombrer au plus profond de l'âme humaine, emportés par un tourbillon d'émotions, manipulés une fois de plus par l'esprit retors d'Angel Arekin.
[THE MISSING OBSESSION], c'est un huis clos saisissant, c'est un coup de maître. Une histoire hors norme orchestrée avec intelligence et machiavélisme !
Etes-vous prêts à lutter contre votre esprit ? Etes-vous prêts à subir cet enfer aux côtés de Faustine ? Pousser les portes de cette cellule, à vos risques et périls.
« Tel un fantôme, il me garde prisonnière dans les entrailles de la Terre. »
[…]
Les premières heures, j'ai cru devenir folle de terreur. Chaque bruit, chaque pas, chaque mouvement m'ont tirée d'une torpeur catatonique. J'ai eu le sentiment qu'on s'apprêtait à me torturer jusqu'à l'agonie et cette pensée m'a liquéfiée de l'intérieur. J'ai vomi ma peur dans les toilettes. »
DES PERSONNAGES VIBRANTS D'HUMANITÉ !
Je ne vais pas réellement vous parler des personnages, la surprise doit être totale… Une fois de plus, Angel Arekin nous offre des personnages singuliers, absolument captivants. Une héroïne aux prises avec un choix impossible, un geôlier mystérieux qui promet bien des tourments…
Les personnages sont absolument sublimes, façonnés avec brio. Leur psychologie est ahurissante, mon dieu, je me suis laissée embrumer l'esprit par chacune de leurs interactions. Angel Arekin est très forte pour aller puiser dans l'esprit humain, elle aime explorer la psyché de ses personnages, elle aime les tourmenter et elle le leur rend bien en leur permettant d'exister.
« Je me laisse tomber dans le bassin, le visage à moitié sous l'eau, et je sens les larmes couler au milieu des gouttes. Me voilà aux prises avec un psychopathe cherchant à jouer à un jeu, dont la fin marquera la dissolution de moi-même. Rester libre et mourir ou m'asservir et tenter de survivre. Ou bien dois-je trouver un équilibre entre les deux, pour atteindre un jour la sortie de cette geôle ? »
Vous ne resterez pas insensible à la situation de nos héros. Ce roman se déroule en huis clos, ce qui accentue le côté anxiogène de l'histoire. Vous allez très vite vous attacher aux personnages, vos émotions vont être déchirées de part et d'autre. J'ai adoré Faustine et notre Anonymous, ce sont deux personnages qui brillent dans les ténèbres. Deux intelligences hors norme qui vont s'affronter…
UN SCÉNARIO ABSOLUMENT TRANSCENDANT…
Pour apprécier ce roman, vous devrez mettre de côté toutes vos certitudes, vous devrez ouvrir votre esprit et être alerte à tout ce qui va se passer…
Ce scénario, bordel ! Merde, quoi ! Désolé pour ce petit dérapage, mais vous voyez, Angel Arekin m'a encore retourné le cerveau avec ce roman, peut-être même un peu plus qu'avec ses précédents romans. [THE MISSING OBSESSION] est un récit très sombre, et on s'en rend compte dès les premières lignes. L'immersion est totale, brutale et dérangeante.
L'intrigue est intelligente, menée avec beaucoup de sadisme. C'est un peu le but me direz-vous, et c'est vrai. Ce roman, c'est une merveille, ce n'est pas un récit ordinaire, et tout dans l'intrigue est exceptionnel.
Je me suis mise dans la peau de Faustine, je voulais ressentir la moindre émotion, la peur, l'angoisse, la folie, la démesure et l'incertitude. La colère, l'envie et le doute ! C'était grandiose une fois de plus.
PSYCHOLOGIE, QUAND TU NOUS TIENS !
Peu d'auteurs peuvent se targuer de savoir manipuler l'esprit humain… Angel Arekin est maître en la matière, elle nous l'a déjà démontré avec ses romans [Sans coeur] et [Sans âme], elle a clairement besoin d'un leitmotiv pour écrire, elle aime dépasser les bornes et nous pousser au bord du précipice, ce n'est pas une nouveauté en soi, mais ici je suis restée sans voix. Mais genre, uppercut quoi, j'étais tout simplement K.O de découvrir enfin le pourquoi du comment.
Toute la psychologie de ce roman est fascinante. C'est ce genre de récits que je recherche plus que tout, cela stimule tellement mon imaginaire, cela me pousse à voir au-delà des apparences. Je me suis vraiment triturée l'esprit pour essayer de deviner là où Angel voulait en venir, peine perdue… Ce roman est imprévisible, tout comme ses personnages.
Angel Arekin a réussi à se frayer un chemin dans mon esprit, elle s'est approprié mes pensées, elle en a fait ce qu'elle voulait, me forçant à éprouver des émotions dévastatrices. Ce roman, je l'ai ressenti au plus profond de mon être, il m'a contaminé tel un poison, me plongeant dans une espèce de transe malsaine, j'ai eu l'impression de rendre les armes trop rapidement, de me laisser influencer par les paroles de notre geôlier, c'était à la fois captivant et très frustrant…
UNE DARK ROMANCE ABSOLUMENT FANTASTIQUE…
Vous vous demandez très certainement comment une romance peut-elle naître dans un tel contexte… C'est une très bonne question ! Et la réponse va vous mettre à genoux, vous êtes prévenus !
L'amour ? Qu'est-ce que c'est ? Y-a-t-il plusieurs façons d'aimer ? Angel Arekin explore le moindre recoin de cette notion d'amour… C'est particulier, le contexte historique rend les choses perturbantes mais pas moins plausibles. J'ai été tourmentée par l'attirance que j'ai ressenti pour Anonymous, c'est vrai quoi, comment est-ce possible de se sentir attirer dans de telles conditions ? Je n'ai pas de réponses concrètes, seulement des faits…
Notre autrice favorite aime nous offrir des romances qui dépassent l'entendement ! Et merci, franchement, merci pour cela. Ici, je pense que j'ai succomber à une succession de phénomènes inexplicables, j'ai tout simplement donné les commandes à mon corps et à mon esprit.
UNE PLUME SENSATIONNELLE, UN STYLE UN PEU FOU ET ADDICTIF !
La folie ? Parlons-en, non parce que voilà quoi ! Angel Arekin est folle, vous voyez un génie… Une artiste qui laisse son esprit vagabonder… A mes yeux, les artistes, quels qu'ils soient regorgent de folie… Et le plus important, c'est qu'ils la partagent avec nous, non ?
Bref, en ce qui concerne [THE MISSING OBSESSION], l'écriture de l'autrice est très riche. le langage est tellement recherché que l'on se retrouve complètement déboussolés au milieu de ce qui se joue sous nos yeux. La manipulation mentale est totale !
J'ai tellement aimé l'ambiance de ce roman, je me suis conditionnée pour vivre cette aventure à fond, quitte à y laisser des plumes. Angel Arekin se met sans cesse en danger, elle aborde des thèmes complexes et elle les exploite à merveille. C'est vraiment sa plus grande force, elle ose quoi qu'il arrive ! J'ai été séduite par son style qui s'avère très imagé, je pense que ce roman sera perçu différemment d'un lecteur à l'autre, personne n'aura le même cheminement psychologique face à une telle intrigue. L'ampleur de cette histoire est sans limite, elle s'épanouie avec beaucoup de finesse. Plus j'y repense, et plus je jubile, plus je me dis que ce chef d'oeuvre est dément !
EN BREF :
[THE MISSING OBSESSION] est un gros coup de coeur, j'ai haït, détesté, aimé, jalousé Angel Arekin tout au long de cette lecture. Mais quel putain de génie cette nana ! Prenez garde, ce récit c'est de la dynamite, c'est psychédélique et un peu fou. C'est sombre, brillant et addictif ! Quand vous aurez ouvert la boite de pandore, vous ne pourrez plus la refermer ! Une romance hors norme qui m'aura entraînée dans une chute libre sans filet de sécurité, et c'était bon de ne rien maîtriser, de ne rien deviner… Enfin voilà quoi, maintenant c'est à vous de pousser les portes de cette cellule, attention… vous n'en ressortirez très certainement pas indemnes, ni sains d'esprit ^^
Lien : http://www.lmedml.fr/2019/02..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Beli_LivreSaVie
  04 mars 2020
Depuis que j'ai lu le cri du silence et Tes notes pourpres, j'ai envie de prolonger le plaisir de découvrir d'autres romans de Angel Arekin, car j'adore sa plume. Elle n'a pas son pareil pour nous proposer des romances assez sombres, où ses personnages sont obscurité et elle en assume parfaitement les particularités, cela nous donne alors des romans à lire tout à fait bluffant et haletant du début à la fin. Celui-ci trainait dans ma PAL depuis un moment, c'était l'occasion de le sortir !
L'action principale de ce roman va se passer en huit clos, un huit clos angoissant, mais captivant car l'héroïne, Faustine se retrouve séquestrée par un homme masqué qui se joue d'elle et qui ne se détournera pas de son objectif. Imaginez un cachot sombre et humide où la lumière semble irréelle et ne reflète que d'autant plus l'obscurité des lieux et de la situation. Imaginez une jeune femme séquestrée, qui se rend compte que personne ne signalera sa disparition, qui se retrouve à la merci de cet homme qui semble si bien contrôler la situation. A aucun moment, il n'a failli, il n'a rien laissé au hasard et elle se retrouve à sa merci. Cet homme, masqué, l'effraie au plus haut point, car il semble bien décidé à mener à bien sa mission. Il l'intrigue, le connait-elle ? Cette voix, ce masque... il lui avoue l'observer depuis de nombreuses années, l'avoir guettée jusqu'au moment où il pourrait l'enlever. Il a toujours été auprès d'elle, et n'a jamais pu l'oublier, il a essayé mais n'y est jamais parvenu. Autant de révélations qui ne font qu'accroitre cette angoisse qu'il provoque en elle.
Faustine nous allons la découvrir au fil du roman, sa vie avant d'être enlevée semble être assez banale, disons qu'elle n'est pas campée dans un schéma particulier, on n'évoque que peu ce qu'elle vit avant de se retrouver dans ce cachot. Il y a donc une sorte de no man land autour de qui elle est de nos jours, nous restons dans le flou. Par contre, à travers ses souvenirs et tous ces moments que son ravisseur va évoquer, nous allons découvrir qu'elles furent toutes ses années passées. Des années où elle a enchainé les hommes, sans jamais s'attacher, n'hésitant pas à s'envoyer en l'air dès que l'occasion se présentait, de façon légère et plus que libérée. Nous descellons assez rapidement tout de même que la jeune femme a agit de telle façon pour fuir des émotions et un vécu particulier, son passé nous est alors dévoilé. C'est une fille complètement paumée que nous dévoile les révélations sur ce qu'elle est, une jeune femme qui a tenté par tous les moyens possibles d'oublier des moments difficiles et qui dans son malheur, a entrainé bien des personnes qui lui sont chères dans son sillage.
Lui Seth, est un homme qui par le mystère de son identité, nous est tout de suite rendu captivant. La façon dont il mène le jeu, à la fois contrôlée mais en le sentant bien fébrile à se contrôler font de lui un homme qui n'est pas dénué d'émotions. Il est effrayant quand on voit de quelles façons il se joue d'elle, mais aussi face à la maitrise de son jeu, cela en est complètement déstabilisant car il octroie une aura très sombre mais l'on reste focalisé et fasciné par cette personnalité si sombre. Je n'ai pas pu à aucun instant, ne pas être attirée par son personnage, car on comprend très rapidement qu'il cache quelque chose, et qu'il semble être le seul à avoir les réponses à toutes ces interrogations qui vont naitre au fil de notre lecture, sur lui mais aussi sur elle, et sur ce passé qu'ils ont en commun mais d'où nous n'arrivons pas à percer le mystère. le fait que l'auteure propose la double narration, qu'elle utilise au grès de ses besoins qu'elle a de nous dévoiler tel ou tel moment, nous permet de découvrir ce qu'il faut en temps voulu et c'est judicieusement bien amené.
Ce huit-clos, l'évolution de cette histoire est captivante, envoutante et on comprend aisément ce que chacun d'eux éprouve tout du long du récit. Faustine nous livre la frivolité de sa vie, dont Seth n'a pas loupé une miette, il a été spectateur de ces années-là, mais plus on avance dans le récit, plus on se rend compte qu'il en a été aussi l'acteur de différentes façons. le récit de leur histoire est obnubilant, ce qu'ils vivent durant cette captivité à lui seul, est envoutant, nous passons de la frayeur de l'inconnu à la passion de ce rapprochement tout aussi effrayant. Et quand nous sont dévoilés les secrets qui entourent leur vie, alors le récit n'en est que plus profond et envoutant. C'est alors que nous progressons dans l'histoire et que nous découvrons la personnalité de la jeune femme, que lui aussi va se dévoiler à nous. Seth devient alors quelqu'un d'identifiable qui a un vécu, un vécu commun à celui de Faustine. Leur passé commun explique alors tant d'actes et de réactions qu'ils vont avoir. Les révélations nous happent dans une histoire que l'on aurait jamais pu même concevoir, et j'ai adoré la part de ces révélations en huit-clos tout comme l'après. A travers une expérience traumatisante, des moments d'angoisse terrible qui occasionnent des conséquences terriblement traumatisantes, on était loin de s'imaginer quelle était l'histoire qu'ils partageaient tous deux.
Une Dark Romance, c'est bien un genre que j'adore lire, mais je m'étais essoufflée à en lire de trop mais ici, il s'agit d'une romance très sombre d'où la classification en Dark Romance, même si elle est bien plus que cela encore. Avec la proposition de Angel Arekin sur ce récit, je me suis plu dès le début, dans la première partie, tout comme la deuxième qui nous révèle alors tant de choses. Au commencement, on n'a qu'une envie, c'est savoir ce qu'il va se passer et ce qui fait de ce roman qu'il est très bon, c'est que Angel Arekin a su se jouer de nous avec sa proposition qu'elle a mené avec succès. J'ai été happée par l'histoire et pas tous ces moments qu'ils partagent, avec toujours ce sentiment de ne pas pouvoir haïr, mais avec cette capacité de pouvoir les accompagner pour mieux les découvrir. Notre haine et nos ressentiments trouveront toutefois des personnages sur qui se reporter. Angel Arekin aborde encore une fois à travers son roman, des thématiques fortes et percutantes et il est déchirant de constater comment des vies ont pu exploser en mille morceaux suite à un moment qui a eu tant de conséquences.
Angel Arekin avec ce troisième roman que je lis d'elle, devient pour moi une référence sure de plonger dans un récit sombre qui propose des personnages rongés par l'obscurité de leur vie, mais qui en nous révélant leur vécu, nous dévoileront qui ils sont réellement. J'ai adoré chacune de mes lectures de ses romans, et j'espère en découvrir d'autres encore. Sa plume est envoutante et elle nous propose des personnages charismatique et des romances complètement atypiques et hypnotisantes. En refermant ce roman, je ne suis pas déçue de ma lecture et de ses conclusions, au contraire, je suis assez admirable de la façon dont tout cela nous est présenté et que je reste bluffée de voir de quelles façons tout cela s'est passé. J'apprécie d'autant plus que Angel Arekin en nous proposant des personnages hors normes et très instables, campent sur ses positions et que tout ne devient pas d'un coup tout rose. La romance telle qu'elle nous l'offre ici, revêt d'une image dérangeante mais l'amour peut vivre sous bien des formes et il reste un puissant sentiment qui peut être incontrôlable.
Lien : http://www.livresavie.com/th..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lixia
  24 mars 2019
P"%#*@% de B*%:&# de M:*(#% !!! 😱😱😱
Une histoire complètement déroutante qui nous happe, nous force à l'apnée jusqu'à la toute fin, qui nous laisse sur le cul !!!
Voilà une Dark romance psychologique d'une rare intensité. Dérangeante. Effrayante. Libératrice.
Une ôde d'une rare passion sur un thème que je vous laisse découvrir par vous-même.
Une plume envoûtante qui emmène sans hésiter jusqu'au tréfond de la folie, mais comment définir la folie ? Jusqu'au confin de l'amour et de la haine, mais comment distinguer les deux et les dissocier clairement ? Jusqu'au limite de la souffrance psychologique, mais n'est-elle pas différente, unique selon chaque personne qui la ressent ?
Une auteure à l'écriture compliquée aussi sombre qu'encourageante et lumineuse, destinée à un public aussi dérangé qu'elle finalement !!! 🤣🤣🤣 J'ai adoré m'immerger dans cette atmosphère ténébreuse qui nous englue malgré nous au plus profond de nous-même et de leur histoire si singulière.
La solitude, l'enfermement est une forme de liberté finalement. Celle de l'esprit. Avec les bonnes questions, les bonnes actions, cela permet un recul, une prise de conscience sur des vérités occultées parce que trop douloureuses et difficiles à accepter.
Voilà une chronique qui sera extrêmement difficile à écrire afin de ne rien vous spoiler, que vous puissiez garder le frisson, le dégoût, l'espoir, l'émerveillement jusqu'au bout de ces ligne si traîtres et tentatrices.
Faustine est enfermée dans une geôle humide et obscure, se battant contre son bourreau autant que contre elle-même.
Pourquoi est-elle là ? Pourquoi elle et pourquoi maintenant ?
Des questions et encore toujours plus de questions se forment au fur et à mesure d'une lecture aussi effroyable qu'addictive. Nous faisant emprunter un chemin fait de surprises et de rebondissements toujours plus nombreux.
Nous avons à faire à une jeune femme brisée et fragile mais qui cache une force insoupçonnée pour les causes qui lui tiennent à coeur, toujours prête à se battre pour ce en quoi elle croit et pour protéger ceux qu'elle aime.
Notre ravisseur, nommé Anonymous par le port de ce masque spécifique et unique, est troublant, dégoûtant, énervant mais finalement de plus en plus attachant. Contradictoire mais tellement sensible.
On adore le détester, trouvant une forme d'admiration, morbide je le conçois, dans sa façon de vouloir libérer Faustine de son propre carcan trop étroit et solitaire pour son essence lumineuse dont l'intensité s'étiole bien malgré elle.
On apprend à le connaître, à le comprendre, à l'apprivoiser pour finalement l'aimer de tout notre coeur. Voilà un bourreau que j'acceuillerai sans sourciller ❤️😜
Un moment de lecture fort et entrecoupé de pause volontairement involontaire. J'aurai voulu le lire d'une traite mais mon cerveau a eu besoin des quelques pauses dûes à une surchauffe face à une réflexion intense face à ce sac de noeuds qui se resserre autant qu'on arrive à le dénouer ne serait-ce qu'un peu.
Un coup de maître qui engendre un coup de coeur ❤️
Ma première immersion dans la plume de Angel Arekin qui me conforte dans l'idée d'y revenir sans hésiter 😊
Plongez-vous dans l'obscurité dérangeante emplie de lumière malgré tout de la vie de Faustine et de son Anonymous 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
LarosedesmotsLarosedesmots   09 mai 2020
- Il n’existe aucune raison pour aimer, Faustine. C’est un tas de petits rien, c’est physique, viscéral, dans les tripes et dans le cœur. Ce n’est pas réfléchi ou calculé, ce n’est pas non plus un simple désir. C’est un coup de poing qui fait chanceler, qui détruit tes propres croyances, qui te pousse à l’excès, qui t’entraîne loin, vers des pentes que tu ne pensais pas emprunter. C’est de la démence. Alors, comment, quand chaque parcelle de mon être n’aspire qu’à toi depuis toujours, pour tous ces petits rien, pour un simple regard de toi, je pourrais pousser mon esprit et mon cœur à en aimer une autre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
charlet-laurencecharlet-laurence   11 novembre 2020
Un, Deux, trois. ▪︎
Les bruits de pas qui descendent un escalier, la clé dans la serrure, un masque Anonymous. ▪︎
《 comment l'obliger à m'aimer dans la détruire ?》
Il vous est déjà arriver de trouver un livre qui correspond à votre vie ? A vos émotions ? A votre vécu ?
C'est le cas pour Faustine & l'Amant de Lady Chatterley de D.H Lawrence. Pourquoi ce livre ? Qu'est-ce qu'il représente pour elle ? ▪︎
《 l'inquiétude qui l'envahit et la peur qui lui tord l'estomac parce qu'elle ignore quelle sera ma façon de.. 》
Chacun avance ses pions sur l'échiquier, à l'image de leur relation. Avancer un pion : premier coup porté par la parole. Bouger le cavalier : vengeance. Sortir la tour : parvenir à faire souffrir l'autre. Échec : faire revivre les émotions..
Échec et mat ? ..
▪︎
Il y a deux parties dans ce livres. La première est pleine de suspence, d'hypothèse, de lutte et de "jeux" ... et la seconde tout aussi intense mais différemment.. En petit point négatif je dirai qu'à la fin il m'a manqué des passages sur Faustine, bien que j'ai complètement adoré tous les passages du personnage masculin, je crois que j'en aurai voulu plus.. Ce livre était très intense, il m'a marqué tant par les retournements, que par l'intensité et le travail fourni pour le travail des personnages.. Vous savez ce genre de roman ou quand tu tournes la dernière page tu es abasourdie, scotchée ? Voici le genre de livre que c'est...
[Attention ce livre est une darkromance et donc des passages peuvent être très dur]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
UneAmeReveuseUneAmeReveuse   09 mai 2022
Il est la cause de notre malheur. La cause de notre honte et de notre culpabilité mutuelles. Il représente la destruction, le chaos. Il est le mal. Dans sa plus pure incarnation ou plutôt dans sa plus vile et perverse incarnation. Il mérite toutes les tortures et la damnation éternelle. Il mérite plus que ça encore. Pour tout ce qu'il a infligé et déclenché.
Commenter  J’apprécie          20
UneAmeReveuseUneAmeReveuse   09 mai 2022
Si je craque, si je me perds en lui, il nous tuera tous les deux comme des amants tragiques, tels Roméo et Juliette, Ophélie et Hamlet, Heathcliff et Catherine, tous ces personnages de roman qui ne peuvent s'aimer sans haine, vengeance, colère, culpabilité. La tragédie joue ses notes dans nos vies.
Mauvais destin, mauvais chemin.
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   18 février 2019
« Je me laisse tomber sur le lit et me demande si, comme dans les livres à l’eau de rose, je risque de finir par m’attacher à mon ravisseur contre tout bon sens, ou bien comme dans un thriller machiavélique, mourir dans d’atroces souffrances. La deuxième option me semble la plus plausible. Je ne parviens pas à concevoir que l’on puisse s’émouvoir et développer des sentiments pour une créature inhumaine telle que lui, qui fait abstraction de l’autre, qui est incapable de se montrer altruiste, raisonnable ou raisonné, dont l’esprit a disparu dans les ténèbres.
C’est là que je me trouves.
Cette cellule, c’est le cœur de ses ténèbres. Et j’y ai une place étrange. Que je ne peux m’expliquer. Qui n’a aucun sens. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Angel Arekin (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angel Arekin
Le 17 mars dernier, alors que non loin de là se déroulait Livre Paris, les éditions BMR ont choisi de se différencier en organisant un évènement inédit : La Maison BMR. Louée spécialement pour l'occasion, cette maison dédiée à la new romance lors d'une journée à acceuillit nombreuses lectrices et évènements. Au programme de la journée, un atelier cupcake animé par Chloé Saada, une battle Dark Romance VS Light Romance avec les auteures Pascale Stephens (Not Easy et Speedway) et Pauline Libersart (Jeux de Glace, Nick and Sara, Baltimore..) mais également beaucoup d'autres ateliers et des dédicaces avec Angel Arekin (No Love No Fear, No Love No Pain, Sans Coeur, Sans Âme) et Chrys Galia (Parier mais pas jouer). Un évènement fédérateur, pour une communauté toujours plus grande.
+ Lire la suite
autres livres classés : dark romanceVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4572 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre