AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791097125929
Éditeur : Black Ink Editions (18/02/2019)

Note moyenne : 4.94/5 (sur 8 notes)
Résumé :
« Tu es enfermée ici, mais je le suis avec toi. Toujours. Ne l?oublie pas. » Que feriez-vous si vous vous réveilliez un matin dans une cellule, pris au piège d'un détraqué possessif et mystérieux ? Que feriez-vous si vous deviez lutter pour votre survie tout en combattant pour préserver votre esprit ? Captive d'une pièce aux murs froids, Faustine n'a que deux possibilités : s'accrocher à la vie en se soumettant aux caprices de son ravisseur ou affronter ses t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  18 février 2019
UN HUIS CLOS SAISISSANT… UN COUP DE MAÎTRE !
[THE MISSING OBSESSION] est un récit dont vous ne ressortirez pas indemnes, vous allez laisser une partie de vous à l'intérieur de cette cellule, vous allez sombrer au plus profond de l'âme humaine, emportés par un tourbillon d'émotions, manipulés une fois de plus par l'esprit retors d'Angel Arekin.
[THE MISSING OBSESSION], c'est un huis clos saisissant, c'est un coup de maître. Une histoire hors norme orchestrée avec intelligence et machiavélisme !
Etes-vous prêts à lutter contre votre esprit ? Etes-vous prêts à subir cet enfer aux côtés de Faustine ? Pousser les portes de cette cellule, à vos risques et périls.
« Tel un fantôme, il me garde prisonnière dans les entrailles de la Terre. »
[…]
Les premières heures, j'ai cru devenir folle de terreur. Chaque bruit, chaque pas, chaque mouvement m'ont tirée d'une torpeur catatonique. J'ai eu le sentiment qu'on s'apprêtait à me torturer jusqu'à l'agonie et cette pensée m'a liquéfiée de l'intérieur. J'ai vomi ma peur dans les toilettes. »
DES PERSONNAGES VIBRANTS D'HUMANITÉ !
Je ne vais pas réellement vous parler des personnages, la surprise doit être totale… Une fois de plus, Angel Arekin nous offre des personnages singuliers, absolument captivants. Une héroïne aux prises avec un choix impossible, un geôlier mystérieux qui promet bien des tourments…
Les personnages sont absolument sublimes, façonnés avec brio. Leur psychologie est ahurissante, mon dieu, je me suis laissée embrumer l'esprit par chacune de leurs interactions. Angel Arekin est très forte pour aller puiser dans l'esprit humain, elle aime explorer la psyché de ses personnages, elle aime les tourmenter et elle le leur rend bien en leur permettant d'exister.
« Je me laisse tomber dans le bassin, le visage à moitié sous l'eau, et je sens les larmes couler au milieu des gouttes. Me voilà aux prises avec un psychopathe cherchant à jouer à un jeu, dont la fin marquera la dissolution de moi-même. Rester libre et mourir ou m'asservir et tenter de survivre. Ou bien dois-je trouver un équilibre entre les deux, pour atteindre un jour la sortie de cette geôle ? »
Vous ne resterez pas insensible à la situation de nos héros. Ce roman se déroule en huis clos, ce qui accentue le côté anxiogène de l'histoire. Vous allez très vite vous attacher aux personnages, vos émotions vont être déchirées de part et d'autre. J'ai adoré Faustine et notre Anonymous, ce sont deux personnages qui brillent dans les ténèbres. Deux intelligences hors norme qui vont s'affronter…
UN SCÉNARIO ABSOLUMENT TRANSCENDANT…
Pour apprécier ce roman, vous devrez mettre de côté toutes vos certitudes, vous devrez ouvrir votre esprit et être alerte à tout ce qui va se passer…
Ce scénario, bordel ! Merde, quoi ! Désolé pour ce petit dérapage, mais vous voyez, Angel Arekin m'a encore retourné le cerveau avec ce roman, peut-être même un peu plus qu'avec ses précédents romans. [THE MISSING OBSESSION] est un récit très sombre, et on s'en rend compte dès les premières lignes. L'immersion est totale, brutale et dérangeante.
L'intrigue est intelligente, menée avec beaucoup de sadisme. C'est un peu le but me direz-vous, et c'est vrai. Ce roman, c'est une merveille, ce n'est pas un récit ordinaire, et tout dans l'intrigue est exceptionnel.
Je me suis mise dans la peau de Faustine, je voulais ressentir la moindre émotion, la peur, l'angoisse, la folie, la démesure et l'incertitude. La colère, l'envie et le doute ! C'était grandiose une fois de plus.
PSYCHOLOGIE, QUAND TU NOUS TIENS !
Peu d'auteurs peuvent se targuer de savoir manipuler l'esprit humain… Angel Arekin est maître en la matière, elle nous l'a déjà démontré avec ses romans [Sans coeur] et [Sans âme], elle a clairement besoin d'un leitmotiv pour écrire, elle aime dépasser les bornes et nous pousser au bord du précipice, ce n'est pas une nouveauté en soi, mais ici je suis restée sans voix. Mais genre, uppercut quoi, j'étais tout simplement K.O de découvrir enfin le pourquoi du comment.
Toute la psychologie de ce roman est fascinante. C'est ce genre de récits que je recherche plus que tout, cela stimule tellement mon imaginaire, cela me pousse à voir au-delà des apparences. Je me suis vraiment triturée l'esprit pour essayer de deviner là où Angel voulait en venir, peine perdue… Ce roman est imprévisible, tout comme ses personnages.
Angel Arekin a réussi à se frayer un chemin dans mon esprit, elle s'est approprié mes pensées, elle en a fait ce qu'elle voulait, me forçant à éprouver des émotions dévastatrices. Ce roman, je l'ai ressenti au plus profond de mon être, il m'a contaminé tel un poison, me plongeant dans une espèce de transe malsaine, j'ai eu l'impression de rendre les armes trop rapidement, de me laisser influencer par les paroles de notre geôlier, c'était à la fois captivant et très frustrant…
UNE DARK ROMANCE ABSOLUMENT FANTASTIQUE…
Vous vous demandez très certainement comment une romance peut-elle naître dans un tel contexte… C'est une très bonne question ! Et la réponse va vous mettre à genoux, vous êtes prévenus !
L'amour ? Qu'est-ce que c'est ? Y-a-t-il plusieurs façons d'aimer ? Angel Arekin explore le moindre recoin de cette notion d'amour… C'est particulier, le contexte historique rend les choses perturbantes mais pas moins plausibles. J'ai été tourmentée par l'attirance que j'ai ressenti pour Anonymous, c'est vrai quoi, comment est-ce possible de se sentir attirer dans de telles conditions ? Je n'ai pas de réponses concrètes, seulement des faits…
Notre autrice favorite aime nous offrir des romances qui dépassent l'entendement ! Et merci, franchement, merci pour cela. Ici, je pense que j'ai succomber à une succession de phénomènes inexplicables, j'ai tout simplement donné les commandes à mon corps et à mon esprit.
UNE PLUME SENSATIONNELLE, UN STYLE UN PEU FOU ET ADDICTIF !
La folie ? Parlons-en, non parce que voilà quoi ! Angel Arekin est folle, vous voyez un génie… Une artiste qui laisse son esprit vagabonder… A mes yeux, les artistes, quels qu'ils soient regorgent de folie… Et le plus important, c'est qu'ils la partagent avec nous, non ?
Bref, en ce qui concerne [THE MISSING OBSESSION], l'écriture de l'autrice est très riche. le langage est tellement recherché que l'on se retrouve complètement déboussolés au milieu de ce qui se joue sous nos yeux. La manipulation mentale est totale !
J'ai tellement aimé l'ambiance de ce roman, je me suis conditionnée pour vivre cette aventure à fond, quitte à y laisser des plumes. Angel Arekin se met sans cesse en danger, elle aborde des thèmes complexes et elle les exploite à merveille. C'est vraiment sa plus grande force, elle ose quoi qu'il arrive ! J'ai été séduite par son style qui s'avère très imagé, je pense que ce roman sera perçu différemment d'un lecteur à l'autre, personne n'aura le même cheminement psychologique face à une telle intrigue. L'ampleur de cette histoire est sans limite, elle s'épanouie avec beaucoup de finesse. Plus j'y repense, et plus je jubile, plus je me dis que ce chef d'oeuvre est dément !
EN BREF :
[THE MISSING OBSESSION] est un gros coup de coeur, j'ai haït, détesté, aimé, jalousé Angel Arekin tout au long de cette lecture. Mais quel putain de génie cette nana ! Prenez garde, ce récit c'est de la dynamite, c'est psychédélique et un peu fou. C'est sombre, brillant et addictif ! Quand vous aurez ouvert la boite de pandore, vous ne pourrez plus la refermer ! Une romance hors norme qui m'aura entraînée dans une chute libre sans filet de sécurité, et c'était bon de ne rien maîtriser, de ne rien deviner… Enfin voilà quoi, maintenant c'est à vous de pousser les portes de cette cellule, attention… vous n'en ressortirez très certainement pas indemnes, ni sains d'esprit ^^
Lien : http://www.lmedml.fr/2019/02..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Julitdelaromance
  04 mars 2019
Souvent synonyme de déguisement, le masque, visage artificiel aux multiples significations et interprétations symboliques permet à la personne qui le porte de se dissimuler derrière une apparence. de se cacher ou de se protéger. Placé entre soi et le reste du monde, il exprime bon nombre d'émotions, reflet de forces ou de blessures émotionnelles comme l'amour, la peur, la mort, la colère ou la folie. Mais il peut être aussi engagé, porteur de message, en devenant l'emblème de la défense des libertés, comme peut l'être celui de l'Anonymous.
Véritable paradoxe, quand on voit que celui qui la détient porte ce masque. Oui, lui, l'Anonymous, geôlier de Faustine, cet homme dont on ne voit que les yeux bleus dérangeants, dont on n'entend que la voix rocailleuse et autoritaire et dont on devine dans la pénombre, un physique à se damner. Oui, il nous fascine autant qu'il nous terrifie. Nous entraînant insidieusement avec eux dans cet cellule, spectateur de ce huis clos angoissant où pour comprendre et percevoir ce qui n'est pas perceptible, vous allez devoir abandonner, tout comme moi, votre pragmatisme. Parce que les apparences peuvent être souvent trompeuses et que, parfois, il faut savoir détruire pour mieux reconstruire.
Tel un fantôme observateur, on erre aux côté de Faustine, prisonnière sans aucune échappatoire de cette prison où le temps s'est arrêté et où règne comme un parfum de démence. On est dévasté face à cette jeune femme, diplômé d'un Master en littérature et qui se retrouve, sans savoir pourquoi, aux griffes de cet homme qui va lentement, comme un jeu dans lequel il aurait établi ses propres règles, la pousser dans ses retranchements, en lui faisant prendre conscience de ses peurs et des démons de son passé. Incontestable duel mental, échiquier sur lequel il va poser les pièces d'une partie terrifiante et captivante. Celle qui dévore l'esprit et se repaît de nos pires cauchemars. On ressent tellement la détresse de Faustine dans ce duel psychologique. On est immergé dans cette ambiance étouffante et oppressante où l'on a, nous aussi, l'impression de perdre le contrôle face à nos propres certitudes sur l'issue de cet affrontement. Une empathie étrange nous submerge alors face à ce ravisseur, cet amalgame de douceur et de monstruosité qui va semer la confusion, le chaos et le désordre dans la tête de Faustine mais aussi dans la nôtre.
Parfois la frontière entre le bien et le mal est mince et, comme les deux faces d'une même pièce, l'Anonymous, nous donnant l'illusion d'une tragédie inéluctable, va s'infiltrer à l'intérieur de cette forteresse qu'est notre coeur et notre esprit jusqu'ici mal-mené. de façon brutale et déchirante, on se rend compte que le passé ne peut pas être changé mais que le mal peut être guérit par le mal. Dans cette relation ambivalente et protectrice, il y a beaucoup de souffrance et de culpabilité qui vous touche au plus profond. On est empreint de haine et d'envie de vengeance, face à l'histoire de ces deux êtres cabossés et brisés par un passé douloureux et tourmenté.
Je découvre ici pour la première fois la plume de Angel Arekin et me voilà complètement séduite par sa sensibilité, sa délicatesse mais aussi cette faculté qu'elle a de nous entraîner dans les méandres de la noirceur et de la folie. Elle nous exprime au plus juste ce qu'elle veut nous décrire. Elle aborde ici une thématique difficile dans un scénario d'une grande subtilité. Je suis dingue de la façon qu'elle a eu de traiter ce sujet et de l'interprétation inattendue qu'elle nous en donne. Je dois vous avouer que je ne suis pas particulièrement fan des Dark Romance, mais là ne vous arrêtez pas à cet a priori car vous risqueriez de passer à côté d'un roman qui marquera de façon indélébile votre coeur. 
Je suis à la fin de cette lecture, empreinte d'un sentiment des plus étranges, la sensation d'être atteinte du syndrome de Stockholm. Amoureuse de mon ravisseur qui n'est autre que ce livre. Il m'a rendue captive de cette histoire bouleversante. Véritable coup de foudre pour cet amour "irraisonnable" et passionnel. Celui qui n'a aucune barrière, aucune limite. Une véritable dévotion à l'autre. Celui qui est prêt à faire des sacrifices énormes. Une forme inconditionnelle, un lien redoutable, qui permet de remettre en question, pour le plaisir d'un seul instant de bonheur, de plénitude et de liberté, toute la destinée d'une vie. Car c'est souvent dans sa propre folie qu'on trouve sa propre liberté.
Lien : https://julitdelaromance.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lesetoileesdesbibliotheques
  01 mars 2019
J'adore les romans de Angel Arekin et je m'en lasse de le répéter. D'un roman à l'autre, elle nous embarque dans un univers différent. Un univers plus sombre, plus retors. Et ce coup-ci, j'avoue qu'elle est allée loin dans les tréfonds de la psychologie humaine. Elle va vous pousser dans vos derniers retranchements et cela dépendra de vous et seulement de vous si vous ne perdrez pas la tête.
The Missing Obsession est une histoire qui s'en fout de ce qui sensé ou de la normalité. Elle ne fait pas non plus dans la dentelle. Vous n'avez qu'une juste chose à faire : Accrochez-vous ! Pour les non adeptes du genre, je vous recommande d'enlever vos oeillères, ouvrez vos esprits sans a priori et repoussez vos limites. Dans cette histoire, il n'est question d'amour comme peut le ressentir une personne lambda. Non, loin s'en faut. c'est un amour fou, obsessionnel et purement fusionnel. Une folie qui n'a rien de doux, ni de tendre. Un amour charnel, corrompu mais à la fois doux et généreux. Un amour sans limite, sans mesure.
Un huis clos entre un « fou » et l'objet de sa folie. Un artiste et sa muse. Un possédé et son obsession. Une victime et son bourreau, un jury et l'accusé à la barre, un prédateur et sa proie. Tout simplement, Seth et Faustine ! le désordre et l'ordre. le péché et sa rédemption. La colère et le pardon. À vous de démêler qui est qui ! Leur amour est une étincelle qui brille dans la noirceur de leur folie.
Un huis clos qui vous fera vomir tripes et boyaux. Vous souffrirez le martyre et vous ne saurez si vous deviez maudire l'auteur ou l'applaudir pour avoir oser. Oui elle a osé et dosé avec sagesse. Preuve de son grand talent. Un juste équilibre des ténèbres et des lumières. Car il y a des souffrances que l'esprit humain ne peut supporter ni concevoir.
Une histoire d'amour toute en contrastes. Brute, sauvage et tendre. Égoïste et généreuse à la fois. Un amour passionnel non dénué de peur, de chagrin, de regret et de culpabilité. Priez pour le salut de vos âmes pour arriver au dénouement sans perdre la raison. D'ailleurs, il ne m'en restait que peu au mot fin. Effet anonymous à coup sûr.
Angel Arekin, notre jeune prodige a encore frappé et avec grand force. Elle a signé une dark-romance qui m'a brisé le coeur mais cette dernière a su le réparer et avec brio. Elle m'a embarquée dans un délire incroyable et pour un voyage à moult émotions incommensurables. Des émotions à fleur de peau, abrupts, vraies et sincères. Analysant avec brio l'un des aspects les plus sombres de la folie humaine dont je ne suis pas sûre de m'en être sortie indemne. Quand ce genre d'histoire trouve grand écho en moi, je me pose une question existentielle : Existe t-il un soupçon de folie dans chacun de nous ? Je ne sais pas vous, mais je pense que oui ou c'est la faute à l'auteur qui m'a contaminée. The Missing Obsession m'a donné une juste preuve que j'avais un grain. 😅
Une histoire d'amour qui a commencé dans un halo lumineux mais grandira dans les ténèbres. Une promesse de l'infini des plus addictives. Un amour élémentaire et de toute beauté. Une connexion parfaite entre deux personnages qui ont atteint le point de non-retour. Des personnages qui manient le verbe avec panache et un esprit aiguisé. Ne-dit-on pas qu' Il n'y a pas de grand esprit sans un grain de folie… ! Cette adage trouvera tout son sens dans ce récit.
Merci à toi Angel Arekin pour cette magnifique et sombre romance qui a dépassé mes attentes. Une romance dont l'énigme a été construite si brillamment et le dénouement inattendu mais que je ne voudrais pas autrement.
Je ne le redirai pas assez : Ouvrez vos esprits avant de débuter cette Dark romance. Vous allez vous régaler et en redemander.
Énorme coup de coeur pour cette merveille psychologique qui ne vous laissera pas indifférentes. À dévorer, ou à apprécier tout doucement. L'essentiel est de ne pas passer à côté.
Je ne peux que saluer et applaudir un talent aussi fou que cette extraordinaire histoire. Chapeau bas l'artiste.
Mya
Lien : https://lesetoilesdesbibliot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesMissChocolatinebouquinent
  26 février 2019
Bienvenue en enfer !
Voici quelques conseils afin que le vol se passe au mieux :
Accroche ton coeur solidement,
Évite de te maquiller (le mascara qui coule, beurk …! )
Si t'es claustrophobe, et bien bon courage !
prévoir des heures de thérapie pour s'en remettre,
maudire Angel Arekin pour nous faire vivre de telle heures de lecture où chaque bouffée d'air te confirme que t'es toujours vivante.

Prête, alors allons-y, main dans la main, c'est mieux !

Acte 1
Tandam – Tandam – Tandam (comprendre les battements du coeur)

Pièce suintante, humide, maudite. Prisonnière de l'horreur, Faustine se réveille aux portes de l'enfer. Désorientée, apeurée, en colère, Faustine ne comprends pas, ne comprends rien : que fait-elle ici ? Qui peut lui en vouloir ? Pourquoi ? Questions silencieuses comme une ritournelle mortelle accaparant ses sens, sa folie. Solitude morbide, Faustine respire la peur, hurle la peur, pleure la peur.

Tandam-Tandam

Des pas. Une clé. Une serrure. Des gonds qui grincent. Une porte qui s'ouvre. Un masque. Des yeux bleus orageux. Un homme. L'horreur. La détresse. La paralysie. Des mots. Des pas. Une main. L'enfer qui s'ouvre. le feu. La rage. La désolation. le mépris. Un masque blanc, Anonymous.

Faustine déjante, tremble, se recroqueville. Elle veut juste disparaître, partir loin d'ici, reprendre sa vie. Respirer à l'air libre. Mais elle ne peut pas quand, lui, il l'en n'empêche.

« Tu es enfermée ici, mais je le suis avec toi. Toujours. Ne l'oublie pas. »


Pourtant, elle va s'accrocher à la vie, va le comprendre, le manipuler, le découvrir, se découvrir.

Tandam-Tandam

Acte 2

Faustine se retrouve impuissante face à cette situation. Elle baisse les bras peu à peu, s'enfonce dans la mélancolie. La solution se trouve à portée de mains, elle en a la conviction. Son bourreau est pourtant un homme charismatique, charmeur, violent mais terriblement protecteur. Il joue avec son mental, ses pensées. Elle ne sait plus où elle en est. La partie d'échec est lancée à vive allure mais gagnera t-elle ?
Tandam-tandam

Acte 3

Je ne respire plus.
Acte 4

Noooooonnnnnnn !
Tandammmmmmm

Alors comment te résumer mon expérience auprès de cette lecture : je suis morte cent fois et je suis revenue à la vie 101 fois.

Angel Arekin a l'art et la manière de mettre en exergue la noirceur des Hommes, de les façonner, de les modeler à sa guise. Ce huis clos m'a totalement subjuguée, anéantie aussi. La gorge serrée, la boule au ventre, le coeur qui palpite, je ne me saurais pas en bonne santé, je crois que j'aurais pu ressentir les symptômes de la crise cardiaque. La plume d'Angel Arekin m'a plongée dans les abîmes sombres, machiavéliques et torturées de l'esprit humain. Plus j'ai avancé dans les chapitres plus j'ai ressenti cette oppression, cette haine viscérale, cette peur transcendée par cet homme mystérieux qui est détenteur de sa seule vérité. J'ai mangé littéralement les pages car je voulais absolument savoir ce qu'aller advenir Faustine. Et OH MY GOD ! Quelle claque ! Quelle claque magistrale !

J'ai fini cette dark romance, totalement scotchée, à genoux (façon de parler !).

Les amatrices de dark romance apprécieront cette plongée au coeur de cette histoire déchirante.
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tislerkarine
  22 février 2019
"Puisse les méandres de nos âmes se confondre en une seule singularité.
Puisse nos coeurs se déchirer et exploser en un milliers de particules.
Au confins d'un ciel orageux attendant l'ultime faucheuse: Aime moi, Haïe moi, Tue moi." Karine Tisler "Les lectures de Karine"
Prisonnière, captive, terrorisée, happée dans une spirale infernale, celle de l'enfermement. Pourquoi elle?
Dans quel but? Que lui veut-il? Cet homme a un regard et une posture glaciale. Détresse, désespoir, larmes, peur stupéfaction, elle s'appelle Faustine, et sa vie s'achèvera peut être dans cette cellule humide où personne ne viendra la sauver.
Un psychopathe qui cherche à capter ce qu'elle renferme au plus profond de son âme. Il est intelligent, patient, manipulateur, autoritaire et très observateur. Elle est son obsession, son appartenance, sombrer dans les abysses de cette geôle ou survivre et connaitre de nouveau la liberté, Faustine ne sait que faire. Il la brigue, la stress, la violente psychologiquement, l'oppresse, la charge d'une "mission" à laquelle elle devra se soumettre pour ne pas se désintégrer. Qui est-il? Pourquoi sa voix donne t-elle des frissons à Faustine? Sournoisement il la possède, à sa portée, à sa merci, recherchant sa docilité et son abandon. Lentement, tel un poison, il s'inscrit dans l'esprit de Faustine, une solution létale qui la rend folle et qui se diffuse dans son corps par le biais de la peur. Cette angoisse perpétuelle la maintient en vie, lui donne le regain d'énergie pour ne pas se noyer dans des idées noires, ombrageuses et dangereuses. Avec ses yeux couleur orage, sa voix rocailleuse et son toucher dévastateur, l'homme n'en a pas fini avec elle. Jusqu'où ira t-il? Faustine découvrira t-elle son identité? Se battre ou mourir, l'apprivoiser ou le laisser maitre de son esprit, la jeune femme va devoir jouer de ses capacités de survie pour garder la vie sauve.
Une déferlante d'adrénaline, de sidération, de stupéfaction, de stupeur, de terreur, de frayeur et de lancinantes expirations. Un one shot dérangeant, troublant, suffocant mais d'une intensité extrême. La lectrice est sur le fil du rasoir en permanence mettant en exergue ses sensations. Deux parties, deux façon de voir, comprendre et observer tel un voyeur dans cette cellule comme les psychotiques que nous sommes. Peut ton accepter par peur? Notre corps réagit a des stimuli, des mécanismes de défenses parfois étranges, il trahit aussi parfois et donne ce qu'il peut pour ne pas mourir.
Léni-Angel Arekin est une auteur que je n'avais pas encore lu la plume, j'en ai vu des critiques sur ses livres, toutes encourageantes et sombres à la fois. Je dois dire que ce livre est un coup de maitre, un tsunami qui dévaste tout sur son passage. Je suis une adepte des dark, et j'admets que celle ci fait partie de mon top ten des coups de foudres livresques catégorie dark romance. Bravo pour ce mélange d'émotions suscitées en tout temps, bravo pour cet esprit décalé et totalement fou qui fait germer des histoires magnifiques.
Je vous recommande ce coup de foudre dark, attention aux âmes sensibles car des scènes peuvent choquer les esprits peut novateurs.
Merci Black Ink Editions, merci Sarah Berziou, merci Léni-Angel Arekin pour cette pépite, merci @Diboux James.
Bonne lecture.
Lien : https://www.facebook.com/108..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   18 février 2019
« Je me laisse tomber sur le lit et me demande si, comme dans les livres à l’eau de rose, je risque de finir par m’attacher à mon ravisseur contre tout bon sens, ou bien comme dans un thriller machiavélique, mourir dans d’atroces souffrances. La deuxième option me semble la plus plausible. Je ne parviens pas à concevoir que l’on puisse s’émouvoir et développer des sentiments pour une créature inhumaine telle que lui, qui fait abstraction de l’autre, qui est incapable de se montrer altruiste, raisonnable ou raisonné, dont l’esprit a disparu dans les ténèbres.
C’est là que je me trouves.
Cette cellule, c’est le cœur de ses ténèbres. Et j’y ai une place étrange. Que je ne peux m’expliquer. Qui n’a aucun sens. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 février 2019
La vie nous offre de drôles de pensées. Quand j’étais gamin, je ne souhaitais que prendre Faustine dans mes bras, m’amuser avec elle, lui montrer combien je l’aime. La vie s’est arrangée pour me pousser à haïr un être humain, à le haïr tellement que je veuille sa mort, et à tant désirer une autre personne que la manière dont je la posséderai devient sans importance. Une part de moi est devenue Seth, comme si j’étais en proie à un dédoublement de personnalité. Je me suis mis à vouloir et aimer des pensées coupables, je me suis mis à jouir de cette perversion qui nous lie elle et moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 février 2019
Tu ne représentes rien pour moi. Tu n’es personne ! J’avais le droit de coucher avec qui j’avais envie. J’avais le droit de boire si je le désirais. J’avais le droit de me détruire si je le voulais ! Ça ne regarde que moi, et certainement pas un foutu psychopathe, incapable de montrer son visage. Tu viens te frotter à moi comme un clébard, en attendant que je te donne un os à ronger, et après, tu te plains parce que j’étais prête à coucher avec toi comme avec n’importe quel mec qui devait te ressembler à l’époque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 février 2019
Je me focalise sur des idées pragmatiques : mieux le connaître pour mesurer mon adversaire, le combattre, même si ce n’est pas à armes égales, avec mes propres moyens, en l’étudiant, en cherchant à savoir jusqu’où il peut aller, jusqu’où il a envie d’aller. Me tuer fait-il partie de son fantasme ou me posséder peut-il lui suffire ? Son obsession a-t-elle des limites ou bien est-ce un mensonge pour me manipuler plus facilement ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 février 2019
Quand on était au lycée, je suis sorti avec des filles. J’ai fait semblant de m’intéresser à elles, mais je n’éprouvais que du dégoût. Tu sais à quel point c’est difficile de paraître normal avec une femme lorsqu'on en aime une autre ? De jouer la comédie, de feindre une excitation, une envie, de rigoler et d’avoir l’air heureux, alors que tout, au contraire, te semble fade ? Seulement parce qu’elles ne sont pas toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Angel Arekin (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angel Arekin
Le 17 mars dernier, alors que non loin de là se déroulait Livre Paris, les éditions BMR ont choisi de se différencier en organisant un évènement inédit : La Maison BMR. Louée spécialement pour l'occasion, cette maison dédiée à la new romance lors d'une journée à acceuillit nombreuses lectrices et évènements. Au programme de la journée, un atelier cupcake animé par Chloé Saada, une battle Dark Romance VS Light Romance avec les auteures Pascale Stephens (Not Easy et Speedway) et Pauline Libersart (Jeux de Glace, Nick and Sara, Baltimore..) mais également beaucoup d'autres ateliers et des dédicaces avec Angel Arekin (No Love No Fear, No Love No Pain, Sans Coeur, Sans Âme) et Chrys Galia (Parier mais pas jouer). Un évènement fédérateur, pour une communauté toujours plus grande.
+ Lire la suite
autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
286 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre