AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782811225391
600 pages
Éditeur : Milady (15/05/2019)
3.83/5   29 notes
Résumé :
Singapour, 1897

À vingt ans, Harriet et Mae Grafton sont des jumelles nées d’une liaison scandaleuse. Alors qu’elles sont rejetées par la bonne société, elles ne peuvent que compter l’une sur l’autre. Mais lorsque leur riche bienfaiteur les envoie à Singapour, elles font la connaissance du mystérieux Alex Blake, et leur relation se détériore, ce qui aura des conséquences dévastatrices…

Singapour, 1941

Petite-fille de Mae,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  25 juillet 2019
Conquise dès les premiers mots et ce jusque la fin de ma lecture. Ce roman n'attendait que d'être lu, il fait 600 pages et je sais que quand je commence un historique de ce genre, forcément les émotions seront au rendez-vous, donc ça ne se lit pas à la légère ! Cette lecture m'a procurée bien des émotions, allant de la colère à la tristesse, avec cette envie de crier contre les personnages car le destin est parfois tellement cruel en séparant ceux qui s'aiment tout simplement.
Ce sont plusieurs destins de personnages à deux époques différentes que nous pouvons suivre dans ce roman. L'Orient se découvre à la fin du XIXème siècle avec l'histoire de deux jumelles, mal nées qui vont commencer une nouvelle vie à Singapour, avec la promesse d'un mariage et d'un avenir meilleur. Puis nous nous y retrouvons de nouveau, plusieurs années plus tard, pendant la seconde guerre mondiale, avec la petite fille de l'une d'elle, qui n'a pas du tout connaissance que sa grand-mère y a vécu. Une île en Orient, c'est l'histoire de plusieurs femmes, mais aussi des hommes qui les accompagnent durant ces deux périodes.
L'auteure utilise une narration à la troisième personne, lui permettant ainsi dans une même scène de passer d'un point de vue à un autre de tous ses personnages. Cette narration est maitrisée et se lit avec aisance, elle nous permet aussi de ne pas avoir un personnage unique, mais plusieurs que nous pouvons ainsi prendre plaisir à découvrir. C'est autour d'une jeune femme que tout va se mettre en place pour nous permettre de suivre sa vie à elle, mais aussi celle de sa grand-mère tout comme de ceux et celles qui auront joué un rôle important dans leur vie. C'est une histoire de famille, d'amitiés profondes, de fidélité et d'amour, beaucoup d'amour, pendant deux périodes où notamment pour la première, les femmes n'avaient pas encore la possibilité de décider de leur avenir, comme elles l'auraient souhaité.
Ivy Harcourt est à Londres, alors que la guerre a commencé, elle va vivre deux événements traumatisants qui vont la marquer l'espace de quelques heures, elle se sent alors complètement vidée et sans vie, ni envie. Elle va se laisser dépérir, convaincue d'être assez forte pour lutter contre ce qu'elle a vécu et prête à reprendre le travail. Mais rien ne semble être aussi simple. Elle vit depuis toujours auprès de sa grand-mère, Maé, qui l'a élevée, ses parents étant décédés. Leur quotidien à Londres, c'est vivre au rythme des bombardements, se réfugier dans les bunkers. avant qu'elle ne soit transférée à Singapour face à l'invasion japonaise. Ivy travaille pour l'armée, sa facilité et sa connaissance de plusieurs langues étrangères lui permet de travailler au coeur des services des systèmes d'écoutes, pour en apprendre le plus possible sur les actions ennemies, d'abord à l'écoute des échanges allemands, c'est maintenant face aux japonais qu'elle va devoir se confronter.
L'arrivée d'Ivy à Singapour marque pour elle un renouveau, un moyen de rebondir et de vivre pleinement ces années. Ivy va apprendre dès son arrivée au port, que sa grand-mère a vécu ici, ce dont elle doute car elle ne lui a jamais parlé de cela, mais des dires et la façon dont elle est accueillie semblent corroborer ce fait. le doute l'investie et elle ne sait plus trop quoi penser de ce qu'elle apprend. Quelle est cette histoire ? Maé n'a jamais mi les pieds ici pourtant ? Au fil du temps qui passe, elle apprendra quelques brides d'informations sur celle-ci dont elle n'était absolument pas au courant, informations que sa grand mère ne peut pas valider, et développer car la communication en temps de guerre s'avère très compliquée et longue. Mais Ivy vit aussi ce moment, cette nouvelle vie comme une chance d'être de nouveau entière et heureuse, elle tente donc de profiter au maximum de l'expérience, ce qui ne la pousse pas plus que nécessaire à tenter de savoir quelle est cette histoire avec sa grand-mère, tout arrivant au moment voulu.
Nous découvrons donc le vécu d'Ivry à Singapour, pendant la seconde guerre mondiale. Elle y fera la connaissance de plusieurs personnes, certaines qui viennent du passé de sa grand-mère, figures emblématiques des lieux, d'autres qui comme elle, ont été transféré ici pour la guerre. Des personnages qui d'emblée deviennent intéressants, puisque l'auteure nous permet d'appréhender leur personnalité et leur histoire au contact d'Ivy. En parallèle, nous allons aussi suivre quelle fut la vie de Mae et Harriet, quand elles sont arrivées à Singapour. Leur succès dès leur arrivée provoque quelques rencontres, qui définiront aussi quelles seront les personnes proches d'elle, et celles qui ne seront pas bonnes pour elles. Elles sont toutes deux bien différentes, pas physiquement puisqu'elles sont jumelles, mais leur façon de penser et d'agir ne sont pas les mêmes. Tandis que l'une s'imagine bien vivre d'un mariage arrangé, l'autre se rebelle et refuse que l'on lui dicte avec qui elle doit faire sa vie, plusieurs hommes prendront ainsi une place importante auprès d'elles.
On est forcément touché par le destin de toutes ces femmes, qui n'ont pas forcément pu choisir leur vie. Les conséquences, les secrets n'en sont que plus lourds et douloureux, à garder et même à confier. C'est une succession d'événements et de mauvaises décisions qui vont orienter la tournure que prendra la vie de ces deux soeurs jumelles, qui subissent tant de critiques depuis leurs naissances. Beaucoup ne les considèrent pas comme de bonnes personnes car leur mère était une servante, mais nous découvrons deux jeunes femmes qui vont vouloir saisir leur chance pour vivre pleinement heureuse. Tout ce qui va leur arriver, la façon dont cela va se dérouler m'a profondément ébranlée, plus les pages se tournaient, plus je sentais mon coeur se serrer face aux destins de ces deux jeunes femmes, victimes de leur succès, de leur beauté et de cette aura qu'elles dégagent en toute innocence.
Je ne me suis que rarement sentie autant impliquée par le sort de tant de personnages à la fois. Impossible de dissocier les deux récits, chacun d'eux est tellement prenant et c'est avec le coeur sur le point d'éclater que l'on découvre la vie de chacun d'eux. Aucun n'a été épargné, tous ont souffert d'une manière ou d'une autre et j'ai été complètement conquise par leurs histoires. Jenny Ashcroft a su leur conférer à chacun une place importante dans cette histoire, nous les rendant tous tellement attachants et indissociables les uns des autres. Ce roman est magnifique, passionnant, empli de tellement d'émotions. Il évoque aussi la condition des femmes de bien des manières et celles que nous allons accompagner dans ce récit sont remarquables et admirables. L'ensemble est captivant et impossible à lâcher, on n'a qu'une envie c'est de savoir ce qu'il a pu se passer dans la vie des jumelles, mais aussi savoir ce qui va advenir de ceux qui vivent la guerre de plein fouet à Singapour.
Nous sommes plongés à deux époques différentes, dans un même lieu, qui connaitra bien des histoires, subissant les affres de la vie. le récit est passionnant, et nous nous attachons d'emblée aux personnages, tous, les hommes, les femmes, ce qui les lient entre eux fait échos bien des années plus tard ! Que l'on soit à la fin du XIXème siècle ou pendant la seconde guerre mondiale, le récit de leurs vies est fascinant, et on prend plaisir à découvrir tant d'événements de ces époques. La seconde guerre mondiale à Singapour, c'est faire face à l'invasion japonaise, et cet ennemi n'est pas des moindres. C'est passionnant de suivre ce qu'il s'est passé de ce côté-là du monde pendant cette période.
Un roman coup de coeur, qui nous permet d'accompagner des femmes de caractères, des femmes courageuses prêtes à tout par amour. Les hommes ne sont pas en reste, ils sont très intéressants à suivre et nous nous attachons aux uns comme aux autres. Une île en Orient, c'est un voyage dans le temps et dans un pays, auprès de jeunes personnages qui y ont vécu un des moments de leur vie les plus marquants et importants.
Lien : http://www.livresavie.com/un..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
izabulle
  29 mai 2019
Nous suivons la vie de deux femmes. Mae et sa petite fille Ivy.
Mae et sa soeur jumelle Hariett, vivent à Singapour en 1897. Alors jeunes femmes, elles débarquent d'Inde pour rejoindre un haut fonctionnaire, que l'une d'elle doit épouser. Nées d'une relation adultère, les jumelles subissent le choix de leur père, qu'elles n'ont jamais rencontré mais qui subvenait à leurs besoins. Alors que Mae, qui est plus docile et résignée à son sort que sa soeur jumelle, se projette dans un mariage avec Keely, le fameux haut fonctionnaire, ce dernier, malheureusement, a jeté son dévolu sur Hariett. Keely se dit déterminé à épouser Hariett, alors même que celle-ci tombe amoureuse et entame une relation avec le très séduisant et homme d'affaires, Alex.
En parallèle, nous suivons Ivy 50 ans plus tard, alors qu'elle débarque à Singapour comme traductrice pour l'armée. Elle traduit les écoutes des Japonais, qui durant la seconde guerre mondiale s'apprêtent à envahir la Malaisie et Singapour. Nous suivons son rapprochement avec Kit, un soldat qui combat en 1ere ligne les Japonais et avec Alex, un vieux monsieur qui semble connaître sa grand-mère mais refuse de lui parler d'elle.
Quelle histoire extraordinaire !!! Nous suivons deux femmes hors du commun, fortes, attachantes et marchant sur les traces l'une de l'autre avec 50 ans d'écart. Cette histoire pourrait facilement tomber dans les clichés de la répétition intergénérationnelle, de la magie de la petite fille qui réalise les rêves perdus de sa grand-mère... et bien il n'en est rien.
L'écriture de l'auteur et de son traducteur est premièrement d'une beauté à couper le souffle. le roman est un beau pavé de 600 pages et pourtant je n'en ait subi aucune ligne. L'alternance d'époque et de point de vue est superbement orchestrée, retrouvant avec autant de plaisir l'une ou l'autre de ces femmes.
Même si la romance est le point central des deux histoires, pour autant la guerre et l'aspect militaire sont omniprésents. L'invasion de Singapour par les Japonais en 1942, est décrite en détail dans le livre. Les actes de tortures et les morts également. Ne vous attendez pas à lire un roman feel good ou fleur bleue. Mae et Ivy en bavent chacune à leur manière et le lecteur y assiste aux premières loges.
Malgré l'aspect sombre de l'histoire, lié au contexte de guerre, le sentiment d'évasion est très fort. L'auteur, qui a vécu à Singapour nous transmet parfaitement les odeurs, les sensations de chaleur et d'humidité ressenties sur l'île. Sa jungle, qui est aussi inhospitalière, qu'intrigante. Et ces casernes militaires, où le temps semble suspendu dans l'attente de l'inévitable...
Entre secrets de famille, manigances, bombardements aériens et traque dans la jungle, je vous promets que vous ne vous ennuierez pas une seule seconde.
En choisissant de lire cette romance historique, je souhaitais du changement dans mes lectures habituelles, un dépaysement et je crois que j'ai finalement été prise au depourvu devant tant de beauté et de sensations inédites.
Énorme coup de coeur ❤️ ❤️ ❤️
Lien : http://evenusia.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Milka2b
  10 novembre 2020
Ivy, jeune femme au sein de l'armée britannique, occupe un poste dans une station d'écoute, elle fait partie des « oreilles ».
Celle-ci a subi un grave traumatisme lui laissant pas mal de séquelles psychologiques, elle sera alors mutée à Singapour où la guerre est moins présente mais où les Japonais menacent d'invasion.
Pensant arriver dans un terrain inconnu, elle verra vite que sa grand mère qui l'a élevé, y a vécu et surtout lui a caché de nombreux secrets, qu'on découvre doucement au fil du livre.
J'ai beaucoup aimé le style d'écriture qui se lit agréablement.
L'auteure passe d'un personnage à l'autre sans problème, avec un bon rythme et sans fausse note, en jonglant entre le passé et le présent.
On suit Ivy et son entourage dans ce cauchemar qu'est la guerre, en alternance avec les flashs back des autres personnages dont les souvenirs remontent à la surface.
Nous avons donc deux histoires à deux époques différentes, celle d'ivy et celle de sa grand mère.
Ces romances au milieu de la Seconde Guerre mondiale en Indochine sont magnifiques et émouvants, les personnages très attachants, et l'environnement hostile rend cette lecture encore plus sensible et éprouvante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Carole94p
  24 juillet 2020
Une île en Orient, c'est l'histoire de trois femmes. En 1897, Harriet et Mae sont deux soeurs jumelles dont le destin a été scellé dès leur naissance. Très rapidement prise en charge par un homme qui ne s'occupe guère d'elles, elles vont être la risée de tous. Pas assez bien pour certains, source de revenu pour d'autres, elles seront au coeur de toutes rumeurs.

En 1941, Ivy, petite fille de Mae Grafton, part pour Singapour suite à son retour de guerre durant laquelle elle a subi de nombreux traumatismes. Prête pour un nouveau départ loin des démons du passé, elle ne s'attendait pas à de tels bouleversements dans sa vie.

Le début d'Une île en Orient est assez lent, c'est vrai. Il faut dire qu'il faut un temps d'explications pour nous lecteur qui suivons deux histoires en même temps. Deux histoires étroitement liées puisqu'il s'agit Ivy et de sa grand-mère (ainsi que sa soeur jumelle). Il est intéressant de découvrir au fil des chapitres la vérité sur ses deux soeurs jumelles et comment elles ont pu bouleverser leur destin.

Côté personnages, nous avons l'embarras du choix. Harriet est discrète et appréciée de tous, y comprit les hommes. Mae, de son côté est beaucoup plus extravertie mais semble moins intéresser que sa soeur. C'est alors qu'une jalousie naît et s'accentue au fil des pages. Mae est de nature influençable et tombera vite sous la coupe de David, qui lui monte la tête afin de séparer Harriet d'Alex, avec qui elle file le parfait amour.

Je dois dire que je me suis rapidement attachée à Harriet. La jeune femme est d'une douceur incroyable et surtout elle veut toujours voir le bon côté des gens. le lien qui l'unit à sa soeur est fort et mis à rude épreuve au fil du roman. de son côté, Mae m'a rapidement mise sur les nerfs. Ses réflexions et son comportement m'ont fait sortir de mes gonds. J'étais d'autant plus curieuse de découvrir où l'auteure voulait nous amener en sachant que dans le présent, nous suivons Ivy, la petite fille de Mae.

De son côté, Ivy, ne manque pas de courage et de bravoure. En pleine invasion japonaise, elle souffre de stress post-traumatique mais ne recule devant rien. J'admire sa force et son courage. Au fil des pages, et surtout du temps, elle va reprendre confiance, faire de nouvelles rencontres et notamment un charmant commandant (Kit). Mais ça sera aussi pour elle l'occasion d'en savoir plus sur son passé et notamment sa grand-mère. Car en venant à Singapour, la jeune femme va faire de sacrés découvertes sur ses origines par le biais des rencontres qu'elle va faire.

Une île en Orient, est un roman complet et qui se dévore. Cette belle brique de six cents pages nous plonge à deux époques bien différentes en pleine guerre mondiale et autant vous dire que l'auteure ne nous épargne pas de ce côté là. Disparition, invasion, violence, le tout avec recul et également par le biais de flash-back. Nos personnages ne seront pas épargnés. Car si la guerre est difficile, les trahisons au sein même d'une famille le sont également. Fort heureusement, Une île en Orient c'est aussi de belles histoires d'amour, fortes, authentiques et durables. J'ai aimé suivre les deux couples au fil des pages et les voir surmonter les obstacles.

Au final, c'est une histoire de famille, de guerre, d'amitié sur fond historique. Avec eux on passe par toutes les étapes. Dommage que le début est été long car j'aurais d'autant plus aimer. Cela dit le mystère est à son comble jusqu'au bout et je dois dire que les derniers rebondissements m'ont captivé.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2020..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Biancabiblio
  05 août 2021
Une île en Orient attendait bien sagement dans ma PAL depuis quelques mois, en prévision de l'été car la couverture, très jolie et clairement estivale, m'incitait vraiment à le découvrir à la belle saison.
Roman à double temporalité, en 1897 et en 1941, et à deux voix, nous suivons tour à tour Mae lors de son séjour à Singapour en 1897 alors que jeune fille, elle espère trouver un mari et accéder à la respectabilité, elle dont la naissance est entachée de scandale.
Et en 1941, c'est Ivy Harcourt, sa petite-fille, marquée par la mort de son ancien amoureux allemand tombé au combat et d'un bombardement londonien qui l'avait enseveli pendant plusieurs heures durant. Parlant couramment allemand et japonais, elle travaille pour l'espionnage anglais et elle est envoyée à Singapour, alors menacée d'attaque par les japonais.
Deux grandes histoires d'amour, des secrets de famille, une trahison bouleversante, la guerre : voilà les éléments clés de cette histoire qui réserve son lot de surprises et de suspens.
Bien que le récit ne manque pas de longueurs dont on aurait pu clairement se passer, Jenny Ashcroft nous propose avec ce second roman, le premier publié en français, un véritable page-turner totalement dépaysant puisqu'il se passe quasi-exclusivement à Singapour, une île au large de la Malaisie alors sous protectorat anglais.
Je me suis passionnée pour la partie qui se passe en 1897 autour d'Harriet, Mae, David et Alex que j'ai trouvé intéressante même si, pour moi, elle manque à certains moments de crédibilité.
J'ai beaucoup aimé Harriet, sa forte personnalité et son histoire d'amour avec Alex. Mae fait pâle figure à côté d'elle mais elle est très représentative des jeunes filles de cet époque. Quant à David, il est détestable de bout en bout. On peut reprocher à l'autrice un peu de caricature dans la psychologie de ses personnages mais cela ne m'a pas dérangé outre mesure.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2019
Sans doute lorsqu’il avait été muté en Afrique du Sud, dans un autre monde. Il avait fait la connaissance de sa femme, Nicole, lors d’une soirée au Cap. Subjugué par son sourire avenant, son accent et son rire au charme exotique, il était rapidement tombé amoureux de sa générosité, de son attitude chaleureuse et de sa franchise. À son plus grand étonnement, ses sentiments s’étaient révélés réciproques. À ses yeux, elle comptait plus que tout, et, lorsqu’ils avaient commencé à faire des enfants à Camps Bay, cela faisait longtemps qu’il avait oublié tout le reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Milka2bMilka2b   19 septembre 2020
Elle était à mi-chemin de sa hutte lorsqu’elle entendit des bruits de pas, derrière elle. Elle en eut la chair de poule. Ce n’était pas si désagréable. Elle s’immobilisa.

— Ivy, l’appela-t-il à voix basse.

Se retournant, elle se retrouva face à lui. Elle s’aperçut qu’elle souriait. Lui aussi souriait.

— Je cède, annonça-t-il.

— À quoi donc ?

— À vous. (Ce qui n’avait pas beaucoup de sens.) Vous êtes occupée, ce soir ?

— Pas vraiment, répondit-elle, dans l’impossibilité de répondre autre chose.

— Ça vous dirait d’aller boire un verre, alors ?

— Vous en êtes sûr ? demanda-t-elle, un éclat de rire dans la voix. (Elle se demanda ce qu’elle trouvait de si amusant.) Je n’ai pas l’impression que c’est réellement ce que vous souhaitez.

Il esquissa un sourire triste. Après une brève hésitation, il déclara :

— J’en suis parfaitement sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2019
En quelques semaines, il avait découvert que, en termes de préparation face au danger grandissant que représentait le Japon impérial, les personnes à la tête de l’île étaient d’une inefficacité redoutable. Tout n’était pas entièrement leur faute. Il était difficile d’organiser une défense digne de ce nom quand le bureau de la Guerre refusait de leur fournir les armes et les hommes requis. « Priorité est donnée aux fronts actifs en Europe. » En allant travailler à la base navale de Singapour, Laurie maudit leur manque de vision à long terme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2019
Elle aurait pu lui faire part du sentiment de panique qui s’était emparé d’elle au moment de pénétrer dans le bunker, de passer devant les gravats des bâtiments qui s’étaient effondrés sur elle. Elle aurait pu lui décrire le tremblement de ses mains lorsqu’elle avait coiffé son casque, la peine qu’elle avait éprouvée en réglant le récepteur et en entendant les voix des pilotes, plus ou moins jeunes. Mais cela lui fut inutile. Elle vit à la lueur d’inquiétude dans son regard qu’il avait déjà compris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2019
Il revit les jumelles, la ressemblance saisissante de leurs visages : leur regard indigo, leur peau crème et leur chevelure de jais. Elles étaient identiques en tout point. Pourtant, tout le monde avait rapidement appris à les distinguer. Alex disait que c’était la posture de Harriet et sa façon de regarder les autres qui lui permettaient de les différencier. Laurie ferma brièvement les yeux pour tenter de se rappeler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : singapourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1206 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre