AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749931193
Éditeur : Michel Lafon (12/10/2017)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 110 notes)
Résumé :
Sierra's family runs a Christmas tree farm in Oregon - it's an idyllic place for a girl to grow up, except that every year they have to pack up and move to California to set up their Christmas tree lot for the season. So Sierra lives two lives: her life in Oregon and her life at Christmas. And leaving one always missing the other. Until this particular Christmas, when Sierra meets Caleb, and one life begins to eclipse the other.

La famille de Sierra ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (61) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  25 octobre 2017
Ce livre c'est déjà un petit coup de coeur pour la couverture que je trouve juste magnifique, de celles qui font que l'on achète un livre car on sent la promesse d'une histoire, d'une émotion. Ce livre, c'est un très doux coup de coeur, de celui qui vous touche doucement mais surement avec ici de jeunes personnages qui véhiculent tant d'émotions.
What light, c'est une jeune fille qui a un rythme de vie assez particulier : elle vit toute l'année dans l'Oregon depuis toujours où ses parents ont une ferme de sapins. Mais une fois par an, elle quitte l'Oregon avec eux pour aller passer un mois unique en Californie pour vendre leurs sapins de Noël. Sa vie oscille donc entre deux lieux, auxquels elle est attachée, dans lesquels elle a deux vies bien distinctes. Une situation qui semble simple mais qui est loin de l'être car si jusque là, c'était plutôt facile à gérer, plus les années passent et plus cette jeune fille grandit et plus la séparation s'avère difficile avec ceux qu'elle aime, ses amies. Alors quand elle fait la connaissance de Caleb, la situation ne va pas en s'améliorant.
Caleb, c'est le jeune homme qui dans cette ville en Californie est un peu à part, c'est celui que beaucoup regardent de travers, ignorent, jugent c'est celui qui a mauvaise réputation. Mais Sierra va apprendre à connaitre le vrai Caleb, ce jeune homme charmant, attentionné, plein de bonnes attentions et qui va s'intéresser à elle, elle va aller au delà de ce qu'elle a appris sur lui. Ils vont tous deux s'apporter bien des choses, l'une réveillant les esprits endormis et rancuniers pour ouvrir les yeux face à une erreur passée qui ne peut pas qualifier toute une vie d'un personnage, lui en lui apportant cette première expérience de l'amour, de l'attachement qui se créé, ce lien unique et si beau.
Sierra va se retrouver pour la première fois confronter à ses deux vies qui s'affrontent, qui se jaugent, ses amies cherchant à lui faire comprendre l'importance qu'elle a pour elles. Elles en attendent beaucoup en retour, mais Sierra n'a pas toujours la possibilité d'y répondre et elle apprécie ses deux mondes. C'est une année un peu triste car certainement la dernière et elle ne veut pas que cela s'arrête, c'est bien entendu un déchirement de quitter l'Oregon pour la Californie chaque année mais il y a aussi des points de repères qu'elle ne souhaite pas voir disparaitre. Son coeur balance alors que cela ne devrait pas avoir lieu, ses amies d'un côté, son premier amour de l'autre, pourquoi doit-elle choisir ? N'a-t-elle pas le droit de profiter des deux ?
La situation est telle que tous s'en mêlent, l'empêchant de vivre ces instants comme il se devrait, rendant leur histoire encore plus difficile qu'elle ne l'est déjà.
Ces premiers émois, ces premiers sentiments, ce premier amour n'en sont que plus doux dans cette belle ambiance de Noël. Avec les sapins, les guirlandes, le bonheur partagé, c'est un pure moment de plaisir à lire. Nous plongeons vraiment dans cette ambiance des préparatifs de Noël, cela donne envie de sortir les décorations mais aussi d'aller nous promener dans des forêts de pins pour respirer leur odeur bien particulière. Les moments de partages exposés de différentes manières, tant par la générosité que le pardon nous sont aussi si bien proposés.
Ce roman, ce sont de doux messages que nous délivre l'auteur. Des messages de secondes chances, d'espoir et d'amour. L'innocence de la jeunesse se met ainsi au service de ces causes, luttant ainsi contre l'interdit de l'adulte qui se permet de juger et de cataloguer les personnes par leurs actions sans même leur laisser cette chance de s'expliquer et de se rattraper.
Elle évoque aussi les conflits familiaux, les tensions que peuvent engendrer ces conflits au sein d'une famille unie, qui s'aime mais qui craque. C'est une sorte d'appel au secours de ces gens qui n'arrivent plus à être heureux, qui se sentent coupable qu'une famille n'est pas fonctionnée, que des gens qui s'aiment n'arrivent plus à vivre ensemble. Et tout ceci, à travers Sierra et Caleb, deux jeunes personnes qui ont au contact l'un de l'autre, se sont aimés et ont espéré vivre normalement, heureux.
Une belle romance qui véhicule tant de messages, c'est doux, c'est beau et cela nous touche plus que de raisons. C'est une lecture coup de coeur, car je me suis sentie concernée et vite attachée à ses personnages qui sont un peu perdus. de plus l'ambiance générale du roman est juste fantastique, un peu irréelle liée à la magie que procure Noël dans les foyers et la vie des gens. Nous constatons qu'un simple sapin peut engendrer tellement de bonheur dans une famille, la générosité des personnages et de leurs actes nous rappellent que Noël est aussi un moment de partage avant tout. Ma première lecture de cet auteur, je n'ai pas lu son précédent roman qui a tant fait parler de lui mais je pense que je ne vais pas tarder à le lire car ce qu'il souhaite faire passer au lecteur lui tient à coeur et j'ai aimé la façon dont elle s'y est pris ici même. Une douce romance de Noël, où la poésie de cette période prend tout son sens à travers Sierra et Caleb et leurs moments passés ensemble.
Lien : http://www.livresavie.com/wh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Lunartic
  01 juillet 2019
Jingle bells, jingle bells, jingle all the way... Last Christmas, I gave you my heart/But the very next day, you gave it away/This year, to save me from tears, I'll give it to someone special... Quoi ? Ce ne sont pas des mélodies à fredonner à cette période de l'année ? Ce sont pourtant des tubes de l'été, non ? Il me semblerait que je me sois emmêlée les pinceaux car j'ai lu un roman de Noël sous un cagnard de mois de juillet. Et je n'ai pas eu la ponctualité du papa Noël pour poster ma chronique visiblement... Je suis tout bonnement incorrigible. Bref, je me suis plongée dans une histoire qui donne juste envie de décorer son sapin, de boire des chocolats chauds (avec un sucre d'orge pour faire office de touillette s'il vous plaît) et de prendre une photo aux côtés de Santa Claus, alors que, pendant ce temps, j'étais en train de bronzer sur ma chaise longue et de littéralement me liquéfier comme Olaf au soleil. Si, si. Et en plus, ce roman est écrit de façon à ce que vous lisiez un chapitre par jour avant le jour fatidique du 25, comme vous ouvririez les cases d'un calendrier de l'Avent. Or, j'ai mangé tous les chocolats d'un coup. Que voulez-vous, on ne me changera pas à ce stade... Mais je vous rassure, je n'en ai pas fait d'indigestion. Avec cette chaleur qui plus est (merci les 40° ambiants), ça aurait été un véritable enfer... Mais au contraire, je me suis régalée. Un vrai petit délice.
Déjà, il faut savoir une chose : ce genre d'histoires avec moi, ça passe ou ça casse. Autant je trouve que la période des fêtes de Noël est celle qui regorge le plus de magie sur l'ensemble de l'année, autant la mièvrerie des téléfilms que l'on passe à la télévision à ce moment-là m'agace prodigieusement. A dire vrai, ce n'est pas tant tout cet étalage de bons sentiments qui m'ennuie mais plutôt le manque criant d'originalité de ce type de programmes. Je suis bien consciente que ce n'est pas de l'inventivité qu'on leur demande mais un dégoulinement d'amour à vous en faire fondre votre coeur comme du beurre, il n'empêche qu'à chaque fois ça me fait lever les yeux au ciel. Or, je peux vous assurer qu'au niveau créativité, imaginatif, What Light ne nous déçoit pas : l'auteur décide de nous embarquer dans le quotidien d'une famille qui fait pousser des sapins une bonne partie de l'année dans leur ferme se situant dans la région montagnarde qu'est l'Oregon et qui les vendent lors de la période d'avant-fêtes sous le soleil de la Californie. Ce pitch m'a instantanément séduite et j'ai eu très vite l'impression de prendre part moi aussi à cette entreprise familiale qui prend très à coeur le bien-être de leurs sapins et le bonheur de leurs acheteurs.
Et s'il y en a bien une qui prend le commerce des sapins très au sérieux, c'est Sierra. J'ai beaucoup apprécié cette héroïne qui ne se lasse jamais de son Noël sans neige en Californie car elle sait qu'elle va rendre heureux tout plein de foyers avec ses conifères qu'elle fait pousser avec amour, comme si chaque sapin de la plantation était unique. C'est ce que j'aime le plus chez elle : son immense générosité, son besoin de faire plaisir et sa capacité à rassembler les gens. Sierra, c'est tout simplement la magie de Noël incarnée : elle a un grand coeur, elle est tolérante, extrêmement compréhensive et elle ne se permettrait jamais de juger quelqu'un avant d'avoir écouté ce que cette personne a à dire. Elle est toujours là pour aider les autres, elle est courageuse et elle possède un humour imparable. Vous voyez le topo-: Sierra, c'est la fille de vos rêves. Bon, elle a bien quelques défauts qui vous font lever les yeux au ciel et vous donnent une sérieuse envie de facepalm : elle est très (trop ?) curieuse (mais c'est pour la bonne cause), elle se mêle carrément de ce qui ne la regarde pas (idem) et elle peut être aussi parfois un peu hautaine et rabat-joie, ce qui contraste singulièrement avec la description que je viens de vous faire d'elle à l'instant. Cependant, on ne peut rien lui refuser, elle sait conquérir les coeurs, assurément.
Et ce n'est pas Caleb qui pourra vous dire le contraire ! Pour sa part, ce garçon est lui aussi irrésistible. La jolie paire qu'on a là ! Ce jeune homme a immédiatement rejoint mon harem, alors déjà bien fourni, de book boyfriends et y a même fait une entrée fracassante, bravo mon grand ! En même temps, comment ne pas craquer face à ce garçon si gentil, attentionné, qui fait toujours passer les sentiments et le bien être des autres avant les siens et au sourire véritablement magnétique et aveuglant ? Difficile de ne pas succomber dans de telles conditions. Plus sérieusement, on a juste envie de le délester du fardeau si pesant qu'il porte depuis beaucoup trop longtemps à mon goût sur ses épaules et de le serrer dans nos bras jusqu'à l'en étouffer comme pour lui faire passer corporellement le message "Ça va aller".
En effet, si What Light est beaucoup moins sombre que le premier roman de Jay Asher qu'on ne présente même plus, Treize Raisons - d'ailleurs le titre de What Light est plus qu'équivoque - cela ne signifie pas que What Light manque de profondeur, bien au contraire. L'auteur y aborde le thème des rumeurs colportées qui peuvent détruire une réputation et, dans le même coup, une vie entière, avec toujours autant de justesse. Dans le cas de Caleb, on comprend qu'une erreur qu'on a faite et que l'on assume, qu'on essaye à tout prix, de toute notre volonté, de dépasser, peut continuer malgré tout à nous coller à la peau et à nous définir auprès des gens, qui se permettent alors de façon éhontée de nous juger et de nous exclure. Je ne retire en rien à l'erreur de Caleb sa gravité mais ce dernier a su se rendre compte immédiatement qu'il pouvait aller trop loin s'il continuait sur cette voie. Il a embrassé sa culpabilité et en porte le lourd poids depuis déjà bien trop longtemps à mes yeux (je me répète mais je tenais à le souligner), il a reconnu la faiblesse émotionnelle dont il a fait preuve à ce moment précis de sa toute jeune vie encore et maintenant, il faut tout pour prendre soin de son entourage et pour changer la face de ce monde bien trop cruel à sa façon. Enfin, le seul pardon qui importe vraiment lui a été accordé. Au lieu de lui jeter la première pierre, essayez de votre mieux de le comprendre et de l'aimer. Je pense que Caleb a beaucoup de choses à nous apprendre, à commencer par s'écouter les uns les autres et ne pas se juger sans connaître autrui. Sierra va lui apporter l'oreille attentive et le soutien physique et moral, démonstratif, pour qu'il puisse enfin se dire pardon à lui-même et reconnaître ses qualités. A son contact, Sierra va aussi s'avouer que, oui, ses actes aussi importent et qu'elle est capable de faire de grandes choses à son échelle. de voir ces deux personnages reprendre confiance en eux et se rendre compte que oui, leur vie vaut quelque chose, m'a profondément émue.
Pour conclure, si vous n'aimez pas la mièvrerie assommante des traditionnels téléfilms de Noël ou les histoires lisses où tout va bien dans le meilleur des mondes sans nous parler un seul instant de la noirceur de certains moments de notre vie, sans pointer du doigt ce qui ne va pas, je peux vous assurer que les sapins de Sierra et donc que ce livre ne sont pas faits de ce bois-là. What a light !, certes, mais cette lumière éclatante et inspirante est teintée d'obscurité et sait se montrer franche et faire justement la lumière sur ce qu'on ne voudrait pas regarder en face. Voici un roman qui se déguste à toute saison, qui nous redonne un véritable élan de courage et qui nous en apprend beaucoup sur nous-même et sur les autres, sur notre importance en ce bas-monde. A chaque recoin sombre de notre vie se cache une lumière qu'il faut laisser briller. Nous sommes tous constitués de magie, de poussière d'étoile et nous sommes tous capable d'en produire. Merci à Jay Asher de me l'avoir rappelé et de m'avoir permis de m'émerveiller, encore et toujours !
Lien : https://lunartic.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedml
  04 décembre 2017
Comment passer à côté de cette merveilleuse romance de Noël ? Impossible ! J'étais déjà séduite par la couverture, mais la lecture de ce roman m'a totalement enchantée. Tout d'abord, parce que c'est exactement le genre de romance qu'il me fallait, et d'autre part parce que le récit distille à la perfection la magie de Noël.
La famille de Sierra gère une ferme de sapin dans l'Oregon, chaque année elle part en Californie pour vendre leurs sapins pour les fêtes. Sierra s'accommode de ses deux vies depuis de nombreuses années, et quelque part elle ne pourrait se passer de ces quelques semaines qu'elle passe à Noël en Californie. Que ferait-elle si c'était la dernière année ? Se pourrait-il que cette année lui apporte bien plus que d'ordinaire ?
J'ai vraiment passé un très bon moment avec tous les personnages de ce roman. Jay Asher nous livre là un récit sur l'amour et les secondes chances. Il met en lumières les terribles conséquences des rumeurs. Sierra est notre narratrice, nous allons suivre sa petite vie entre l'Oregon et la Californie. Sierra est une jeune femme adorable, généreuse, travailleuse et très altruiste. Sierra a un côté pétillant, j'ai aimé sa singularité, sa différence et son humour. Elle s'est liée d'amitié avec Rachel et Elizabeth dans l'Oregon, mais n'en oublie jamais Heather, son amie qu'elle retrouve chaque année en Californie. Sierra est une héroïne très attachante, j'ai réellement aimé son attitude envers sa famille et ses amies, elle est dévouée à la ferme de ses parents, elle aime plus que tout faire partie de cette magie de Noël, et elle ne voit pas sa vie sans cette période si importante pour elle et sa famille. Sierra m'a émue à plusieurs reprises, sa rencontre avec Caleb va bouleverser son univers, la pousser à faire des choix mais aussi la pousser à faire face au jugement des autres. L'entrée en scène de Caleb est très furtive, elle instille de la curiosité dans le récit, j'ai adoré ce passage, car on se demande comment elle va revoir ce jeune homme. Caleb est un héros qui gagne à être connu, et pourtant on tâtonne avec lui, car des rumeurs circulent sur lui… Caleb est un héros que j'ai vraiment aimé dès le départ malgré son côté secret, malgré les doutes que j'ai pu avoir sur lui car j'avais envie de mieux le connaître. Et c'est un jeune homme merveilleux que j'ai découvert, son personnage n'a pas forcément le beau rôle, du moins il nous apparaît sous différentes facettes qui peuvent nous troubler. J'ai adoré les personnages secondaires, que ce soit Rachel, Elizabeth ou Heather, elles sont toutes les trois très sympas. Tous les protagonistes que l'on croise dans l'histoire apportent beaucoup de sens au récit, on se rend compte de l'ampleur de l'histoire au fil des pages.
L'intrigue se met en place en douceur, j'avoue que je suis totalement rentrée dans l'histoire au moment où Sierra et sa famille arrivent en Californie, mais le début met en place l'environnement de notre héroïne ainsi que son entourage, il était donc important de poser les bases lentement. J'ai trouvé l'ambiance de ce roman très riche, je me suis sentie détendue en découvrant la plume de Jay Asher, son style est agréable, fluide et moderne. Avec ce roman, il a réussi à me transporter dans l'ambiance de Noël comme je la rêve. Me retrouver au milieu des sapins et des familles qui viennent s'enquérir de ceux-ci. Sierra évolue dans le récit avec une aisance naturelle qui m'a fait rêver, elle est très attachée à cette période de l'année, elle aime les choses simples et authentiques. Et cette histoire est le reflet d'un monde que j'aimerai retrouver un peu plus autour de moi. Des gens qui s'entraident, des personnes avec des valeurs simples et universelles. le côté rumeur et jugement est plutôt bien exploité car il sera au centre de la rencontre de nos héros. Les rebondissements nous offrent une histoire pleine d'émotions et l'on vit cette belle histoire avec nos personnages.
J'ai aimé la douceur de la romance. C'est vraiment une histoire d'amour mignonne. Nos héros vont se chercher et se trouver. Ils vont douter et espérer. Leurs sentiments vont êtres à vifs et s'épanouir au milieu des sapins et de l'ambiance magique de Noël.
En bref, [What light] c'est une douce romance moderne et pleine de douceur. L'authenticité des personnages et des sentiments ont fait de ce moment de lecture un véritable bonheur pour moi. Jay Asher a su mettre en avant des thèmes forts en les insérant dans une romance où il flotte la magie de Noël. Tout y est ! C'est une belle réussite qui m'a totalement charmée car j'adore cette période de l'année et je trouve que l'auteure a su lui redonner tout son sens.
Lien : http://www.lmedml.fr/2017/12..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gr3nouille2010
  15 décembre 2017
J'ai découvert cet auteur avec « Treize raisons » (bien avant sa grande popularité), que j'avais bien apprécié mais sans plus. J'ai voulu retenter avec ce roman et je ne suis pas déçue, je l'ai même plus apprécié que le premier, ça a été une très agréable lecture, bien dans l'esprit de Noël.
Les parents de Sierra gèrent un parc à sapins dans l'Oregon, là où ils vivent les trois quarts de l'année. L'hiver, ils partent en Californie les vendre pour Noël. Ses parents se sont justement connus comme ça, et Sierra aime cette vie, malgré le changement systématique d'habitudes qui lui procurent toujours un manque lorsqu'elle part.
Mais cette fois sera différente. Sierra rencontre Caleb en Californie. Elle qui ne voulait pas de romance dans cet État à cause de la déchirure que cela causerait après son départ et de la distance qui les séparerait forcément pendant trop longtemps... Elle ne peut pas, pour autant, ignorer ses sentiments, malgré les rumeurs qui circulent au sujet du jeune homme.
Cette romance young adult n'a rien de transcendante mais elle reste tout de même particulière parce qu'on ressent bien l'ambiance de Noël, et si on la lit en plus en périodes de fin d'année, ce n'est que du bonheur ! Je pense que ce qui m'a le plus "gênée", c'est le style d'écriture. Je n'ai clairement rien à y reprocher mais il y a des styles auxquels on accroche davantage et ça n'a pas été le cas pour moi ici. La romance est mignonne, touchante à bien des moments, ça se lit d'une traite et on est constamment plongé dans l'esprit de Noël, tout comme les personnages le sont à longueur de temps, mais surtout à cette période de l'année. On ressent leur amour pour cette tradition et ils sont très attachants. Sans parler du secret de Caleb qui ajoute un peu de piment à toute cette histoire. En effet, Sierra découvre par des rumeurs qui est vraiment Caleb. Quoique les rumeurs... Non, elle le découvre vraiment en passant du temps avec lui. Elle qui n'était pas partante pour une romance rapide se fait finalement piéger par ses propres sentiments malgré ce qu'en pensent les gens du coin. Elle va au-delà des apparences, des qu'en dira-t-on et c'est ce qui fait la force de cette romance.
Les personnages sont très intéressants. Très simples, mais c'est ce qui les rend plus réels et plus attachants finalement. J'ai adoré la relation qu'a Sierra avec ses parents. Ils sont tous soudés, s'écoutent, se pardonnent, et se font constamment confiance. C'est très plaisant à lire. Son père est pas mal drôle dans ses réactions. Attention à qui veut approcher Sierra, en tant qu'homme contrôlé par les hormones, lorsqu'ils sont en Californie...
Sierra est un personnage que j'ai beaucoup apprécié, de par son naturel mais aussi son caractère assez calme et posé. Caleb aussi est plaisant. Ses réactions, ses gestes d'attention m'ont souvent touchée car, même si ce n'est pas forcément grand chose, c'est tellement humain et altruiste... C'est un personnage fort, mystérieux et réfléchi.
Si je n'ai pas accroché plus que cela au style d'écriture, je ne suis pas restée insensible pour autant à la romance et l'ambiance que dégage l'histoire. C'est prenant, le message est fort et l'esprit de Noël est tellement palpable que l'on passe clairement un bon moment. Il ne faut pas y chercher quelque chose de très profond ; c'est suffisamment léger pour que l'on apprécie le tout et il y a tout de même une petite touche de mystère qui rend Caleb très appréciable, ainsi que leur relation. Je n'ai pas lâché le roman avant de l'avoir fini et je ne le regrette pas du tout, bien qu'il n'y aura pas eu ce petit truc magique qui fait que l'on adore une lecture plus que tout.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LeslivresdeRose
  20 février 2018
Je recherchais un roman « facile », qui se lit vite, une petite lecture doudou ! Et j'ai choisi What Light qui a entièrement comblé mes attentes !
Tout d'abord, j'ai adoré le contexte dans lequel se déroule cette histoire : Noël et la vente de sapins. La famille de Sierra tient une ferme de sapins et, tous les ans, juste avant les fêtes de fin d'année, ses parents et elle partent durant environ un mois (entre Thanksgiving et Noël) vendre leurs arbres dans un parc réservé à cet effet à l'autre bout des États-Unis. Ils habitent dans l'Oregon et font la route jusqu'en Californie ! Leur vie est donc rythmée par ce mois un peu hors du temps où leur maison devient une caravane et leur jardin une immense forêt de sapins coupés prêts à être vendus. Ils se sont faits, en Californie, d'autres amis, aussi chers à leur coeur que ceux qu'ils laissent derrière eux en cette période de fête. Une vie particulière, avec ses bons et ses mauvais côtés, dont j'ignorais tout. En Belgique, s'il y a des parcs à sapins (je n'en ai personnellement jamais vus…), je doute fort que les gens viennent d'aussi loin pour les vendre. J'ai donc adoré découvrir cette existence atypique.
De plus, j'ai beaucoup aimé l'ambiance qui règne sur ce parc à sapins. Les gens viennent choisir minutieusement l'arbre qui saura toucher leur coeur et qui, ensuite, ornera pendant plusieurs semaines leur maison. C'est un moment crucial, avec ses rituels et ses traditions. Il annonce les futurs joies de Noël ainsi que les cadeaux qui bientôt s'accumuleront au pied du célèbre « roi des forêts » ! Il y a donc une sorte d'allégresse qui se dégage de ce magasin à ciel ouvert. Et ceux qui y travaillent sont heureux de participer un tant soit peu au bonheur général qui embaume l'air, peuplé de rires, de cris joyeux et de chants de Noël. Même si le boulot n'est pas de tout repos entre les arrivages de nouveaux sapins qu'il faut décharger et exposer et ceux, vendus, qu'il faut porter et placer dans les voitures, les sourires sur les visages satisfaits sont les plus jolies récompenses ! L'ambiance qui imprègne ce lieu m'a complètement transportée et ramenée un mois en arrière !
Les personnages sont également attachants, surtout Sierra. Elle accepte cette drôle de vie qui l'éloigne chaque année de ses amies, Rachel et Elizabeth, à Noël. C'est un déchirement même si de l'autre côté elle retrouve une autre de ses amies, Heather, qui compte énormément pour elle malgré le fait qu'elles ne se voient qu'un mois par an. Sierra m'a plu dans ses raisonnements, sa façon de concevoir le monde et les choses qui l'entourent, son esprit ouvert. Elle laisse leur chance aux personnes qu'elle rencontre et ne condamne pas avant de connaître vraiment. Ses parents se sont rencontrés dans ce parc et ont ensuite entretenu une relation parfois difficile, en raison de la distance. Ils ont peur qu'il lui arrive la même chose, sachant les possibles complications de cette situation…Et pourtant…Ils ne peuvent contrôler les élans du coeur de leur fille.
Heather est également un personnage que j'ai beaucoup apprécié ! Elle est pleine d'énergie et très enthousiaste. Bien que sa relation avec Devon et ses réactions par rapport à ce dernier m'aient un peu énervée au début, par la suite, ça s'améliore !
Et puis il y a Caleb…un jeune homme charmant, au sourire enjôleur qui tape directement dans l'oeil de Sierra. Il a l'air bien sous tout rapport et pourtant une rumeur circule à son sujet. Il est d'ailleurs mis à l'écart par les personnes bien pensantes de la ville. Il est devenu une sorte de paria. Mais cette rumeur est-elle fondée ? Sierra et lui arriveront-ils à passer outre cette dernière pour vivre leur histoire ? A travers son intrigue, le roman aborde ainsi la thématique du pardon, de la tolérance, du fait de voir au-delà des apparences et du « quand dira-t-on ». Ces sujets sont parfaitement bien traités. Bien que « graves », ils sont amenés tout en douceur. J'avoue que, pour ma part, ladite rumeur ne m'a pas plus choquée que cela. Je m'attendais à bien pire. Après, je pense, d'une part, que ce n'est pas le but du roman (de choquer) et, d'autre part, c'est peut-être une « déformation professionnelle » (comme on dit), dans le sens où la plupart de mes élèves n'ont, eux-mêmes, pas des vies toujours faciles. L'un d'eux a d'ailleurs réellement vécu la situation décrite dans le roman. Et s'il ne me l'avait pas lui-même racontée, je ne m'en serais jamais doutée vu la personne qu'il est devenu aujourd'hui !!
L'intrigue est, certes, assez simple, et sans doute un rien prévisible mais le récit est bien mené et addictif, même s'il reste assez superficiel. L'histoire aurait clairement pu être plus approfondie, plus « réaliste », (peut-être que c'est parfois un peu « trop facile »). Cependant, c'est un récit de Noël et je l'ai vécu un peu comme un conte. de ce fait, je l'ai apprécié sans tenir compte des petits défauts ou des clichés qu'il recèle.
Le seul vrai point « négatif » (sans en être réellement un non plus, dans le sens où il ne m'a pas gâché ma lecture), ce sont les dialogues entre les adolescents. Je les ai parfois trouvés un peu creux et maladroits. Toutefois, je pense que c'est en partie dû à mon âge (bon dit comme ça, ça fait très vieux jeu, c'est vrai !!) : j'aurais lu ce livre étant adolescente, je serais sans doute passée dessus sans problème et je les aurais certainement trouvés très crédibles !
En bref, si vous cherchez une lecture doudou à dévorer bien au chaud sous un plaid avec une tasse de thé, de café ou de chocolat chaud (au choix), « What Light » est parfait pour ça ! Ne vous attendez pas à de grands rebondissements ou à une intrigue très poussée mais ce roman est bourré d'amour et de bons sentiments. Il sent bon la joie de Noël et reflète parfaitement l'ambiance de cette période de l'année, pleine de rédemption, de tendresse et de pardon.

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   04 décembre 2017
Le croissant de lune projette des ombres immenses sur le flanc de la colline. Quand nous atteignons la clairière, j’éclaire mes sapins un à un.

Caleb s’arrête à ma hauteur et m’entoure de son bras, serrant ainsi doucement nos corps l’un contre l’autre. Quand je lève les yeux vers lui, les siens sont rivés sur les arbres. Il me lâche et marche jusqu’à ma petite plantation, il a l’air si heureux.

-Ils sont magnifiques, dit-il.

Il se penche pour sentir un sapin.

-Ça sent Noël.

-Et ça ressemble à Noël. Heather monte jusqu’ici tous les étés pour les tailler.

-Ils ne poussent pas naturellement comme ça ?

-Pas tous. Mon père aime dire aux gens que nous avons tous besoin d’un petit coup de pouce pour nous mettre dans l’esprit de Noël.

-Ta famille aime les métaphores, dit Caleb.

Il vient se place derrière moi et m’entoure de ses bras, en posant son menton sur mon épaule.

Nous regardons les sapins en silence pendant quelques minutes.

-Je les adore, dit-il. C’est ta petite famille de sapins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
calypsocalypso   30 octobre 2017
Mes parents et moi marchons le long de Oak Boulevard, dans la direction opposée au parc. Des voitures nous dépassent, parfois un cycliste. Je prends une grande inspiration et balance mes bras d’avant en arrière, pour trouver la force de commencer cette conversation. Une fois lancée, je ne peux plus m’arrêter. Je leur dis tout ce que je sais à propos de Caleb, de sa famille, de Jeremiah et les livraisons de sapins. Pour une raison que j’ignore, je mets plus de temps à raconter l’histoire que quand Caleb me l’a racontée. Je ressens sans doute le besoin de définir précisément le Caleb d’aujourd’hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Under_the_MoonUnder_the_Moon   30 janvier 2018
- Mais qui prévoit de larguer quelqu'un un mois à l'avance ?
[...]
- Je suppose qu'il n'y a jamais de bon moment, mais tu as raison, certains sont pires que d'autres.
Commenter  J’apprécie          110
LunarticLunartic   01 juillet 2019
- Ton père leur fait vraiment nettoyer les toilettes s'ils t'adressent la parole ?
- Ne serait-ce que s'ils envisagent de m'adresser la parole.
- Eh bien, vos toilettes doivent être impeccables.
C'est probablement la technique de drague la plus bizarre que j'aie entendue de ma vie - si c'en est une.
Commenter  J’apprécie          10
Under_the_MoonUnder_the_Moon   30 janvier 2018
Si mon père me soupçonne une seconde de draguer l'un des employés, il l'enverra nettoyer les toilettes extérieures à la brosse à dents, dans l'espoir que l'odeur me garde éloignée - ce qui fonctionnerait probablement.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jay Asher (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jay Asher
Jay Asher and Carolyn Mackler discuss The Future of Us
autres livres classés : noëlVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Profil

En général,que font Tyson et Josh quand ils sont ensemble ?

De la couse à pied
Du skate
Du surf

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Profil de Jay AsherCréer un quiz sur ce livre
.. ..