AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745956353
Éditeur : Milan (04/04/2012)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 93 notes)
Résumé :
Enfernité… un monde parallèle dont les habitants, les Enfernautes, se nourrissent du désespoir des humains. Un monde où Nikki a vécu et qui l’a vidée de ses émotions.

Maintenant Nikki a six mois devant elle. Six mois pour choisir entre une vie mortelle, sur Terre, auprès de Jack, et l’immortalité en Enfernité aux côtés du sombre et ténébreux Cole. Un choix pas si évident que ça…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  13 octobre 2012
Il y a quelques mois de cela, j'ai pour ainsi dire délaissée les lectures "Young Adult Paranormal" au profit d'autres ouvrages plus matures. Peut être était-ce dû à mon état d'esprit du moment peu enclin à vouloir s'immerger dans ces derniers ou avais-je été probablement gagné par une certaine lassitude malgré moi concernant cette catégorie littéraire? Il y a bien entendu eu des signes avant coureur de ce petit décrochage comme un agacement prononcé envers diverses héroïnes adolescentes étant à mes yeux souvent trop immatures et réagissant de manière assez souvent puériles et irréfléchis. C'est donc en toute logique que j'émis quelques réticences quant à entreprendre de nouvelles séries. Néanmoins, j'avais entre temps repéré le titre "Enfernité" dont la sublime couverture m'avait immédiatement attiré, ni une ni deux j'avais parcouru le résumé certes concis mais, ce faisant, doublement intrigant. Cependant, étant décidée à ne pas céder à un énième achat compulsif je suivis de près sa côte de popularité qui, à ma grande stupéfaction ne cessa de croitre et de ployer sous des appréciations en majorité très élogieuses. Une dernière estocade me fut asséné lorsque je découvris un extrait sur le net avec pour résultat une capitulation totale, je baissais les armes et sautais le pas, advienne que pourra!
Il me restait à présent à découvrir si "Enfernité" ferait partie de ces romans anecdotiques à oublier sans regrets ou bien, au contraire, à classer aux côtés de ceux apportant ce petit plus nous laissant en fin de lecture à la fois satisfait mais également dans l'attente fébrile d'obtenir au plus vite sa suite?
Ne perdons pas de temps et allons dès à présent à l'essentielle. Cette lecture a été pour moi une merveilleuse surprise, une véritable vague de sensations m'ayant fait de nouveau basculer dans les ouvrages "Young Adult Paranormal". J'avoue que je ne pensais pas apprécié et être transporté à ce point par cette oeuvre. Brodi Ashton est parvenue a concevoir une intrigue nous rendant, pauvres lecteurs, absolument captifs de son univers onirique. Pourvue d'une plume à la fois si simple mais totalement addictive, l'auteur nous emporte dans son univers alliant romance et mythologie Grecque avec une très grande adresse. Cette romancière a su s'inspirer et détourner à son avantage diverses légendes Grecques comme la très célèbre histoire de Perséphone ainsi que celle concernant les destins d'Eurydice et d'Orphée tout en parvenant, avec une facilité déconcertante à se réapproprier ces mythes et à leur insuffler son propre univers donnant naissance à une oeuvre unique. Il est vrai qu'à un moment ce récit m'a fait sensiblement penser à un autre titre que j'avais apprécié traitant également de la Mythologie Grecque cependant, la ressemblance s'arrête là car cette impression s'est très vite atténuée grâce au style et à la parfaite maîtrise de Brodi Ashton de son sujet.
Dès le premier chapitre j'ai été sans aucun doute captivé par la première scène entre Nikki et Cole à la fois assez déstabilisante et piquant indubitablement la curiosité. Un passage onirique et irréel nous donnant le ton quant à la suite, nous accrochant inexorablement jusqu'à la fin de cet ouvrage. Totalement parachutés dans l'histoire nous avancerons au même rythme que l'héroine Nikki, étant tout comme elle à la fois perdue et en soif perpétuelle de réponses. le suspense sera rondement bien mené ne nous révélant des informations capitales qu'au compte gouttes. Ce récit alternera subtilement entre passé et présent nous faisant découvrir peu à peu ce qui a amené Nikki à faire ce choix irréversible et désespéré qui la mènera tout droit à sa perte et plongera son entourage dans la tourmente.
Nous débuterons ce récit 6 mois après la disparition de Nikki dans l"Enfernité" et sa participation au "Festin" avec Cole. Ayant survécu au fameux "Festin" Nikki a choisi le "retour" mais s'en est retrouvée changée. C'est une jeune fille brisée, vidée de toute substance émotionnelle et très affaiblis physiquement que nous découvrirons et suivrons pas à pas tout au long de cette aventure. Déterminée à mettre tout en oeuvre afin d'obtenir le pardon des siens, cette dernière tentera tant bien que mal de se réapproprier ce qu'elle était, sa vie, ses sensations et émotions perdues. Profitant de son sursis sur terre, Nikki mettra tout en oeuvre pour se rapprocher de sa famille et ami(e)s avec l'intime souhait que cette fois elle pourra leur faire ses adieux. C'est une jeune fille perdue et dévorée de remords que nous apprenons lentement à connaître et pour laquelle nous ressentons de l'empathie et un attachement certain allant en grandissant au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire et des flashbacks la concernant nous étant dévoilés. Après tout qu'aurions-nous fais si nous avions été à sa place et avec le même état d'esprit qu'elle? Au même titre que cette dernière nous percevrons ses appréhensions, ses doutes, sa peine, ses peurs mais également ses troubles et émois face au visage lui étant apparu dès son réveil dans l"Enfernité" et ayant su la tirer de sa torpeur, des traits que Nikki avait chéri, aimé plus que tout et désiré retrouver l'ayant poussé à refuser l'offre de Cole, Jack. Son désir de rédemption, son mal être ainsi que toutes ses émotions nous submergent et emplis à un degrés tel qu'ils se veulent presque palpables. Une héroïne comme je les apprécie sachant tirer parti de ses erreurs, se révélant extrêmement mature et qui fera le choix de ne pas se complaire dans la facilité.
Une tension croissante, oppressante et omniprésente nous étreindra resserrant sans pitié son emprise par le biais des titres de chapitres nous rappelant, tel un compte à rebours, le temps restant à vivre pour Nikki, un décompte la rapprochant d'une issue douloureuse et inévitable en tant que "Transfuge".
Au côté de Nikki gravitera bien entendu deux jeunes hommes mais, contrairement à certain ouvrages comportant des triangles amoureux des plus ennuyeux et en fin de compte assez lassants ou l'héroïne indécise ne sait qui choisir, ce ne sera heureusement pas le cas ici car les préoccupations de ce trio se révèleront être d'un tout autre niveau. Que cela soit Jack ou Cole l'auteur à pris beaucoup de soin à nous les rendre bien que totalement différents aussi attractifs et séduisants l'un que l'autre même si, l'un d'eux a bien entendu eu ma préférence. Deux personnalités d'envergures bourrés de charisme que l'auteur nous aura savamment mitonné.
Jack, ami d'enfance et ex petit ami de Nikki m'a dès sa première apparition fait forte impression. Jeune homme assez mature et énigmatique qui fera tout pour reprendre contact avec Nikki dès son retour. Homme assez persévérant dans ce qu'il entreprend, Jack n'aura de cesse de découvrir ce qui est arrivée à Nikki ces six derniers mois et pourquoi cette dernière a tant changé. Derrière un visage tout sourire et un côté charmeur et taquin très appuyé, Jack dissimulera néanmoins une facette des plus triste et torturé que nous découvrirons petit à petit au contact de Nikki. Tout comme son amie les 6 derniers mois s'étant écoulés ont également fortement changé Jack sans que toutefois ce dernier ne perde jamais son objectif de vu...Une personnalité à la fois virile, tendre, compréhensive, vulnérable et des plus attachante et touchante au vu de sa relation passé et présente avec Nikki. Par le biais des flashbacks, l'auteur nous dévoilera le passé commun de Nikki et Jack, de leur première rencontre lorsqu'ils n'étaient que des enfants à une profonde amitié complice à la naissance de leur relation amoureuse nous offrant des passages à la fois amusants, tendres et romantiques à souhait sans, que toutefois, jamais ils ne tombent dans des travers mièvres. Un couple fusionnel et amoureux rayonnant au contact de l'autre. Des scènes nostalgiques et insouciantes sublimement et finement restituées par l'auteur rendant ces retours dans le présent plus que difficiles au vu de la tournure qu'a pris leur relation rendant certain passages tristes et poignants.
Citons enfin Cole le dernier à refermer ce triangle. Guitariste connu et adulé appartenant au groupe des Dead Elvises, bad boy dans l'âme toujours vêtu de noir, ne se séparant jamais de sa guitare et roulant en moto, Cole fait parti de ses hommes sure d'eux adorant séduire, sa rencontre avec Nikki scellera leur destin à tous les deux car il enfreindra pour la première fois les règles. "Enfernaute" des plus ambigu, Cole laissera planer une aura de danger autour de lui au vu de sa nature ainsi que de ses intentions et obscurs agissements. Ce dernier aspire au changement de son monde et suivra Nikki lorsque cette dernière retournera sur terre. Tentant de la convaincre de le suivre de nouveau et de rester à ses côtés, Cole sera prêt à tout pour la persuader et verra s'opérer en lui des changements sans pouvoir se les expliquer, ce dernier sera très souvent dépassé par ses réactions possessives au côté de Nikki et se verra même éprouver de la jalousie à l'encontre de Jack. Les "Enfernautes" ne sont-ils pas censés ne rien ressentir et éprouver? Quel est cet étrange lien le liant à Nikki et jusqu'où sera t-il capable d'aller pour atteindre son but?
Bien que ce trio soit le noyau de l'intrigue, Brodi Ashton n'a heureusement pas délaissé leur entourage et ces derniers ne serviront aucunement de faire valoir et apporteront un plus à ce récit, que cela soit Julia et la pauvre Mérédith, deux personnages en souffrance ainsi que les familles de Nikki et Jack.

Une oeuvre dont l'intrigue résolument sombre et mature m'a indéniablement passionné et a dépassé toutes mes espérances. Un univers riche et captivant baignant dans un imaginaire original et galvanisant peuplé de personnages tous pourvus de personnalités attachantes et charismatiques.
Un récit dont j'ai dévoré chaque page avec assiduité et dévotion et dont le seul regret n'a été de ne pas avoir la suite entre les mains au vu du dénouement émouvant que nous offre Brodi Ashton. Un livre à découvrir de toute urgence et à consommer sans hésitations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Yumiko
  09 septembre 2012
Ce livre m'a fait de l'oeil dès sa parution, tant par les bons avis qui fleurissaient un peu partout, que par sa couverture tout simplement sublime! Je suis 100% fan! Finalement, je ne m'étais que peu intéressée au contenu, l'objet livre étant juste trop magnifique. Et bien je suis heureuse de vous dire que l'intérieur est aussi bon que l'extérieur!
Nous suivons Nikki une jeune fille qui revient miraculeusement de l'Enfernité un monde empli d'immortels dans lequel elle est vient de passer 100 ans au côté de Cole, un jeune homme mystérieux qui se nourrit de ses émotions. Seulement, alors qu'elle devrait tout oublier et ne plus penser à sa vie sur terre, une image lui revient sans cesse. Au fond d'elle, elle sait que ce jeune homme qu'elle voit est importun et qu'elle doit aller le retrouver. C'est ainsi qu'elle va se retrouver hors de l'Enfernité pour se retourner sur terre, mais uniquement pour 6 mois, 6 mois pour choisir, 6 mois pour tenter d'avoir ce dont elle rêve et qu'elle a gâché sans y penser. Mais le prix risque d'être très lourd à payer et Nikki ne s'en rend pas encore compte…
Je dois dire que Nikki m'a immédiatement plu! Elle est passée par des étapes douloureuses avec la perte de sa mère et le procès qui a suivi sa mort. le fait qu'elle ait difficilement réussi à faire face à cette douleur, et sa résistance grâce à la présence de Jack m'ont touché et donné envie de la suivre. Alors quand ce dernier lui fait un coup bas, j'ai eu l'impression d'être brisée comme elle. La douleur, la peine, autant d'émotions qu'on aimerait pouvoir effacer d'un claquement de doigt et c'est exactement ce qu'elle va désirer. Ne plus rien ressentir, se libérer, être plus légère, tout oublier… Malheureusement pour elle, cette demande faite sous le coup de l'émotion va lui coûter un prix énorme.
A côté, d'elle il y a donc Cole et Jack. le premier qui se nourrit des émotions des autres se sent « bizarre » quand il est avec elle; le second l'aime plus que tout et ne se remet pas de son absence. Quand elle revient, c'est Cole qui va vivre un calvaire et Jack qui va essayer de la récupérer, mais tout en douceur car il sent qu'elle n'est plus vraiment la même. J'ai d'ailleurs adoré sa façon d'être avec elle. Il est doux, patient, se réjouit du moindre petit progrès. Parfois on est frustré par le mutisme de Nikki et son manque d'ouverture, mais les voir se redécouvrir est un vrai plaisir.
Cole reste mystérieux. On comprend petit à petit ses motivations, mais on ne sait pas toujours ce qu'il veut vraiment et ce qu'il attend de Nikki. Il a peur qu'elle rejoigne les Tunnels, mais ne se montre pas vraiment convaincant pour l'emmener avec lui. A la place de Nikki, je crois que je n'aurais pas envie de le suivre non plus. Pourtant, je ne l'ai pas détesté car on sent qu'il a ses propres souffrances et j'ai vraiment envie d'en apprendre plus sur lui!
A côté de ce trio détonant et attachant, l'auteur nous offre une histoire fascinante et attractive. Les chapitres alternent entre présent et passé, afin de nous permettre de comprendre comment Nikki en est arrivée là, mais en ne nous dévoilant les évènements qu'au compte goutte. Cela rend le récit encore plus intéressant à suivre et plus rythmé, j'ai adoré! le récit est basé sur certaines histoires de la mythologie grecque ce qui est un plus accrocheur et qui rend le récit un peu différent d'autres romans YA (même si ce thème est à la mode).
Le petit reproche que je pourrais faire à ce livre, c'est le manque de développement et de profondeur de certains passages, comme avec les fameux mythes grecs qui sont souvent seulement survolés. C'est dommage car c'est un thème que j'aime énormément! Mais peut-être que ce sera le cas par la suite :)
En bref, c'est une superbe découverte entre une histoire palpitante et des personnages attachants qu'on a peine à quitter. Je suis passée à deux doigts du coup de coeur et j'ai déjà hâte de pouvoir lire la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Galleane
  15 mai 2012
Je suis amoureuse, de quoi de quoi ? , juste de la couverture de Enfernité^^. Si elle vogue sur la mode des belles robes qui ornent de nombreux autre titres et qui n'a aucun rapport avec l'histoire, le rajout de la fumée par contre s'approprie un des éléments du scénario. Et point important, la quatrième de couverture ne vous gâchera en rien la lecture car elle survole l'univers que vous y découvrirez.

Nikki vient de revenir de l'Enfernité, un monde entre morts et vivants, et reprend peu à peu pied dans sa vie d'avant qu'elle a quitté depuis six mois. le temps est compté car bientôt elle va devoir faire un choix cruel. Choisir de faire sa vie auprès de Jack, son ami d'enfance qu'elle aime de tout son coeur ou de repartir en Enfernité avec Cole, celui pour qui elle ne peut s'empêcher d'avoir un attachement fort.

Enfernité est un livre sans prétention mais qui m'a véritablement envoutée. Je suis bien contente d'avoir eu un résumé tel que proposé car la découverte de l'histoire a été toujours plus délectable au vu de tout ce qui n'y est pas dis. J'avais peur d'avoir un triangle amoureux trop fleur bleue et oui le triangle amoureux est là mais il n'est pas du tout énervant comme ça peut être parfois le cas.

Le récit vous place aux côtés de Nikki qui revient de l'Enfernité ou elle y a vécu une terrible épreuve. Je ne vais jamais trop entrer dans les détails car je pense qu'il faut que vous y fassiez face avec une totale méconnaissance de ce qui vous y attendra. Elle a choisi de revenir dans le monde des vivants pour plusieurs raisons mais c'est difficile pour elle de refaire surface. Les choses ont beaucoup changé pendant son absence et elle va mettre du temps à réaliser tout ce pour quoi elle est venue.

Dans ce premier tome ce qui m'a le plus frappé c'est d'entrer dans cet univers auquel on n'est pas préparé. Ce n'est pas du tout une critique, c'est justement un des gros points fort du titre. Rien ne nous permet d'imaginer dans quoi le lecteur met les pieds. C'est génial tout simplement de découvrir petit à petit les fils qui tissent le récit. Tel l'artiste sur le point de démarrer sa toile, notre regard se pose sur une surface vierge, qui suit le crayon du peintre sans savoir ce qui va l'attendre au final. Plus on avance plus tout se précise et là, arrive rapidement un premier coup de massue. Une échéance certaine, qui m'a poussé à vouloir avancer toujours plus pour savoir si oui ou non il n'était pas possible de la contourner. Car cette ultimatum est le point culminant de l'histoire qu'il va falloir gommer. Mais plus loin, quand on bénéficie de plus d'informations, on devine clairement un élément. Et voilà le deuxième coup de massue qui survient. Il débarque peu avant la fin mais c'est le plus percutant, celui qui ne vous fait plus lâcher le livre avant de connaître la conclusion. C'était une horreur de se dire que non ça ne peut pas arriver, il ne va pas le faire, je vous jure que mon coeur battait à cent à l'heure tellement il fallait que je sache.

Mes lectures se ressemblent depuis quelque temps, elles ont toutes deux points communs. le premier c'est qu'il n'y a pas véritablement d'action. Mais le second c'est un rythme diaboliquement accrocheur matiné à une histoire inhumainement envoutant. J'ai ressenti pas mal de stress lié à Nikki, au sort qui l'attend et à peine entamé que déjà je voulais savoir la fin. Une horreur bénéfique tellement je me suis sentie prise dans l'histoire et tellement j'avais à coeur la situation de le demoiselle. On se dit que tout joué d'avance que ça ne peut pas finir autrement mais l'auteure a très bien mené sa barque dans la façon dont elle distille ses informations.

Nikki est un personnage qui s'apprécie sur la durée. Non pas qu'elle donne mauvaise impression au début mais elle n'est plus « entièrement » elle même. Elle doit se réhabituer à sa vie d'avant et donc on apprend à la connaître de mieux en mieux et sous différentes facettes au fil des pages. Elle m'a beaucoup plu, notamment sur le regard qu'elle pose sur sa situation et sur les gens. Si elle paraît de prime abord résignée, comprenez bien que tout est joué d'avance et qu'elle fait de son mieux pour profiter du temps restant, elle veut juste s'en aller sur des bases saines. Mais vous verrez que tout va devenir de plus en plus difficile. Elle m'est devenu très attachante, je l'ai adoré tant dans ses comportements que pour son caractère pas forcément toujours comme on le voudrait mais qui colle avec ce qu'elle a vécu. Et elle évolue de belle manière, elle se révèle réellement au fil de notre avancée. Une chenille qui devient papillon.
Jack et Cole, l'aiment tous les deux, mais c'est bien plus compliqué qu'une simple amourette. Jack tout d'abord, j'ai eu un peu de mal avec lui, car si Nikki on l'accepte rapidement malgré ses défauts, lui il faut bien plus de temps pour l'apprécier. Mais il se révèle avoir un véritable coeur en or, il fera craquer pas mal de filles, dont moi et ce n'était pas gagné. Quand à Cole, c'est le contraire qui se passe. Au premier abord il paraît gentil mais rapidement on découvre son côté sombre, sa nature réelle mais pour autant je n'arrive pas à le detester, j'éprouve de la compassion pour lui car je pense qu'il à beaucoup de sentiments envers Niki malgré tout.
En dehors de Jack et Cole, les personnages secondaires sont peu mais chacun apporte un petit quelque chose et ils sont tous très bien intégrés. du plus insignifiants au plus important, ils sont là et font avancer le récit.

Le style de l'auteur est parfait. Elle a su offrir une histoire originale, avec des bases simples mais qui dévoile une richesse énorme. Elle procure à ses lecteurs beaucoup de stress, la tension des situations est affreuse tellement j'ai tremblé pour les personnages. Mais elle donne et véhicule au travers de Nikki beaucoup d'amour. Un amour qui vous prends aux tripes, qui vous embarque dans un maelström d'émotions intenses et qui vous laisse dans un état fébrile proche des larmes à la fin.

Ce tome un est une merveille. Ouvrir le livre, c'est fouler un univers nouveau, emprunt encore de zones d'ombres mais qui démarre sous des hospices prometteurs et magnifiques. Tout n'est pas encore dévoilé, mais on sait déjà beaucoup de choses même si tout reste à venir. J'ai éprouvé de fortes périodes d'angoisses mais aussi des fortes périodes d'amour. Venez, l'Enfernité vous tend les bras.
Lien : http://bloggalleane.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Hillel
  12 août 2014
Voici un univers bien différent de ce dont nous avons l'habitude de trouver dans les romans young-adult. Nous retrouvons une atmosphère sombre remplie de mythologie. Un contexte paranormal et des personnages assez torturés. Et le tout servi avec certaines originalités.
La narration par exemple qui fait sans cesse des "va et vient" entre le présent et le passé. Entre ce monde de la "surface" et le monde parallèle d'Enfernité.
Tel un compte à rebours, des six mois qui la séparent de son retour en "Enfer", Nikki raconte sa vie, ou ce qui lui en reste. Elle revient aussi sur ce qui lui a fait prendre cette terrible décision, celle d'avoir plongé en Enfernité. En effet, Nikki, l'héroïne narratrice de cette histoire relate sa triste descente vers un monde terrifiant.
Nikki avait une vie tranquille, un petit ami parfait, une scolarité sans tâche, malgré la tristesse du à la mort tragique de sa mère. Sa rencontre avec un certain Cole va tout bouleverser. Ce jeune guitariste charismatique et attirant lui propose un apaisement. Elle pensait oublier ses soucis, elle ne s'attendait pas à être prisonnière à ses cotés, un siècle durant dans l'Enfernité. le récit commence lors du réveil de Nikki. Elle vient alors de passer un siècle dans ce monde parallèle où les enfernautes, ces êtres éternels, utilisent l'énergie des humains, des transferts, pour gagner leur immortalité. Cole pense que Nikki est sa transfuge idéale, sa partenaire parfaite. Il lui offre la vie éternelle à Enfernité à ses côtés, l'oubli, le renoncement de sa vie d'avant... Sauf qu'au bout d'un siècle Nikki se souvient d'un regard, celui d'un garçon, Jack. Elle décide de retourner à la surface, de retrouver sa vie, de retrouver ce regard si aimant. Elle refuse une vie éternelle auprès de Cole volant l'énergie de pauvres victimes. Son sort est alors scellé, elle finira dans un véritable enfer à fournir l'énergie vitale des enfernautes. Mais avant, 6 mois lui sont accordés à la surface.
Lorsqu'elle est de retour dans son ancienne vie, ce n'est pas un siècle mais six mois qui se sont écoulés, et Nikki reprend le chemin du lycée. Elle a six mois de répit avant de devoir retourner jouer aux esclaves des Enfernautes dans le monde terrifiant des tunnels. Six mois pour dire au revoir aux gens qu'elle aime et racheter son terrible choix.
L'idée de départ est vraiment originale. Elle m'a surprise, dés les premières pages nous sommes plongés dans l'Enfernité. Nous ne saisissons pas vraiment de quoi il s'agit, mais les brefs chapitres et les flash-backs nous éclairent au fur et à mesure du récit. J'ai particulièrement aimé ce retour à la normalité de Nikki après six mois d'absence. Elle est confrontée aux interrogations des lycéens, aux rumeurs les plus troubles, à l'impuissance de son père, au silence de son frère... et au regard toujours aussi craquant de Jack. Elle ne peut expliquer l'impensable, alors elle se fait discrète. Mais c'est sans compter l'amour que lui porte Jack. Lui aussi a vécu l'enfer depuis que Nikki a disparu. Leur histoire est particulièrement touchante, pleine de passion, d'exagération et de frustration. Frustration car on est complètement dans les non-dits, les deux se cherchent sans arrêt. Chaque fois qu'ils se rapprochent un peu plus quelque chose ou quelqu'un vient leur mettre des battons dans les roues... Et j'avoue que le tout rend le récit captivant. de plus, le fait de découvrir au fil des pages, grâce aux retours en arrière, pourquoi Nikki a pris cette décision nous tient assez en haleine.
Certes, cela reste prévisible, certes il y a pas mal de caricature, l'histoire d'amour est très "cliché" et fleur bleue... mais bon nous sommes dans un roman young-adult usant des bonnes vieilles recettes! Les lectrices les plus romantiques seront comblées à souhait, la romance est en premier plan!
Le récit m'est apparu un peu long, jusqu'à ce que la fin s'accélère d'un coup et nous embarque pour nous laisser sur un saisissant rebondissement et une très forte envie de plonger dans le second tome.
Le tome 2 est sorti depuis juin 2013. le tome 3 a été publié en anglais, mais pas de sortie française à ce jour... à suivre.
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
pititecali
  17 octobre 2013
Plutôt déçue.

Eh bien eh bien. J'avais ce livre depuis quelques temps dans ma PAL. 15 mois pour être précise. La seule raison qui m'avait poussée à le passer dans ma Wish List (non, pour une fois, ce n'était pas sa couverture) fut les très nombreux avis positifs que j'avais lu sur Enfernité. Vraiment positifs quoi. Tout le monde semble avoir adoré ce livre. Alors quoi ? J'ai pas lu le même ou bien ? Bref, quand des amis m'ont offert ce livre pour mon anniversaire de 2012, j'étais donc plutôt contente, m'attendant à passer un super moment.
Il est même fortement probable que ce soit ces avis des lecteurs lus auparavant qui m'avaient fait attendre de ce livre quelque chose d'assez inoubliable. du coup, plus dure fut la chute.
J'ai mis très exactement 8 jours pour lire ses 378 pages. Laborieux, plutôt. Non qu'il soit pénible à lire, le style est tout à fait agréable, mais alors ça m'a semblé extrêmement vide et creux, là dedans !
J'ai vraiment eu l'impression que le côté surnaturel n'était là que pour soutenir une énième histoire de triangle amoureux, à peine évoqué, pas assez approfondi. On a vraiment l'impression qu'on est juste là pour Cole et Nikki. Ou Jack et Nikki. Ou Cole et Jack, on ne sait plus trop à force. Alors oui, y a un petit quelque chose derrière, qu'on appelle l'Enfernité, qui semble poser une échéance tragique à tout cela. Mais bof. Pour moi, ça a vraiment été tout au plus un support à notre petit trio de tourtereaux, histoire de poser quelques rebondissements et leur mettre quelques bâtons dans les roues, parce qu'on n'est pas des filles faciles…
Bref, pas convaincue. Je n'ai pas détesté, mais je trouvais ça tellement lent, mou et creux, que je n'avais pas spécialement envie de reprendre mon livre, il y a même eu des soirs où je n'ai pas lu du tout O.o (le truc qui ne m'arrive jamais !). Pas spécialement pressée de connaître la suite, pas spécialement embarquée dans l'histoire, pas spécialement attachée aux personnages. Et voilà comment on en arrive avec une note « moyenne-moins ». Car le seul point positif, et il est à relativiser, aura été le style de Brodi Ashton.
Voyons tout cela dans le détail :
- La couverture. Jolie oui. Encore que. Pas moche on va dire, et la couleur attire l'oeil. Mais bon, après lecture, je cherche encore en quoi elle illustre CE roman en particulier. Pour moi, elle a été utilisée parce que c'est un genre de couverture à la mode et qui plaît. On peut imaginer que cette brume aux pieds de la jeune fille représente l'Enfernité oui. A la limite. Mais sa silhouette, sa tenue, (et probablement l'âge de la jeune femme) ne représentent pas du tout la jeune Nikki. Enfin bref, couverture pas désagréable, mais vraiment sans plus. Et pas moyen que ce titre me plaise. L'Enfernité, ça me paraît quand même choisi dans un élan de facilité, ça, non ?
- le style. Comme je le disais c'est pour moi ce qui a sauvé le roman d'une note encore moins bonne et plus du tout moyenne (ainsi que la fin du livre, un petit peu). Alors attention hein, c'est ce qui l'a sauvé, mais on est loin d'avoir là une écriture particulièrement « remarquable ». Disons juste que c'est fluide, ça s'enchaîne bien, sans accroc, ça se lit vite, et on visualise très bien ce que nous raconte l'auteure. Maintenant, on est dans le jeunesse. Non pardon, on est dans le young-adult, bien pire stylistiquement parlant que le jeunesse, et il ne faut pas en attendre beaucoup. C'est correct, mais minimaliste comme écriture. On n'y trouve pas de figure de style, pas de belles tournures particulières, rien ne m'a paru mériter une citation. Mais ça se lit. Et ça se lit facilement, c'est déjà ça.
- L'histoire. Mouais. Alors l'histoire, euh comment dire. Tu vois le résumé ? Bah tu sais le principal. Ensuite, l'auteure a écrit 378 pages autour de ça. J'ai vraiment trouvé que ça sonnait creux. Rien n'est approfondi, l'univers construit (à peine) n'a rien d'exaltant, la touche d'originalité est trop peu importante pour être vraiment mise en avant… Une petite histoire d'amour gentillette au lycée, un amour qui permet à une jeune fille (banale, tiens donc) de survivre au « Festin », cette période qu'elle passe en Enfernité (un siècle s'écoule pour elle, quand seulement 6 mois passent sur Terre.) Elle n'aurait pas dû être en mesure de revenir, mais l'amour est plus fort que tout, blablabla. Et puis y a le troisième luron, celui qui ramènerait bien Nikki en bas, là où elle n'a plus du tout envie de retourner maintenant qu'elle a retrouvé son chéri.
Ca manque d'action, ça manque de piment, ça manque de beaucoup de choses, et finalement ça ressemble à une histoire d'amour lycéenne assez banale, et manquant de saveur.
Voilà voilà. 8 jours là-dessus, je peux vous assurer que ça ne donne pas envie d'être spécialement tendre dans son avis, j'ai un peu l'impression d'avoir perdu ma semaine. (pourtant pas mon genre d'être négative dans mes chroniques, je trouve toujours de bonnes choses à dire, même quand j'ai moyennement aimé …)
Cela dit, je ne suis pas dans une période très sympa (personnellement parlant) et ça a peut-être un peu joué sur mon humeur et ma bonne volonté dans ma lecture. Bien possible même. Ce qui ne change rien au fait que cette histoire n'a ni su me surprendre, ni su m'embarquer suffisamment.
- Les personnages. Je ne me suis attachée à aucun d'entre eux. Ca n'a pas été l'enfer de les suivre, mais alors, ça aurait été eux ou d'autres, ça aurait été tout pareil. Encore une fois, nous revoilà avec des ados au lycée, le genre de perso que j'ai de plus en plus de mal à apprécier, j'en suis désormais trop éloignée, je ne sais plus m'y identifier. (Encore que, certains auteurs arrivent à me faire totalement oublier ça !). Ces personnages sont dans l'instant T, n'ont que très peu d'historique (du moins à notre disposition), sont plutôt lisses et sans saveur. Aucun caractère ne se démarque spécialement (si Cole, un petit peu, mais encore…). Ils ont décrits de façon très basique, et n'ont aucune aspérité à laquelle nous pourrions nous raccrocher pour les appréhender un petit peu mieux.
- La correction. de ce côté-là, rien à redire. La correction/traduction a été faite avec un grand sérieux, rien ne m'a sauté au visage pendant la lecture, et ça m'a fait du bien, j'ai trouvé ça reposant !
Voilà, dans tout ça, ça ne fait pas beaucoup de points positifs. Si ce livre peut sûrement se lire très vite, vu le style simple et fluide de l'auteur, ce fut pourtant assez long pour moi, tant j'étais moyennement emballée. Peut-être que des lecteurs plus jeunes y prendront plus de plaisir. Pour ma part, si ce ne fut pas un calvaire, je ne peux pas dire non plus que j'aie vraiment apprécié le temps passé sur cette lecture. « Moyen-moins » quoi, ce qui se reflète bien dans ma note, je pense.
Je ne recommande pas spécialement ce roman, vous l'aurez compris, encore que si vous êtes jeune et aimez les histoires d'amour de midinette en goguette sur les bancs du bahut, ça pourrait vous plaire, pourquoi pas. Pour ma part, je m'arrêterai au tome 1, c'est presque certain, qui sera vite rangé, et vite oublié je pense.
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
ThalyssaThalyssa   14 mai 2013
— Jack, sincèrement, tu ne devrais pas...
— Chut ! J'essaie de travailler, a-t-il grommelé.
Il a gardé le front baissé, mais ses lèvres ont esquissé un sourire. Un doux rire m'a échappé. Le premier en cent ans. Jack a braqué ses yeux sur moi et j'ai dû étouffer une exclamation.
— Pardon ? m'a-t-il demandé.
La bouche entrouverte, j'ai secoué la tête. Je n'avais pas pu rire. Je n'en avais plus la capacité, si ?
— J'ai cru t'entendre pouffer.
— Non, ai-je rétorqué. Non. Ce n'est pas drôle.
Il a haussé un sourcil.
— Tu es sûre ? Parce qu'il m'a bien semblé que tu me disais quelque chose et qu'ensuite j'ai répondu quelque chose qui t'a paru drôle. Et tu as gloussé. J'en suis presque certain.
J'ai respiré afin de m'apaiser.
— Non. C'est impossible.
— Impossible que j'aie dit quelque chose de drôle ?
Et là, j'ai ri de nouveau.
— Non. Impossible que j'aie ri.
Son sourire s'est épanoui, et j'ai ri encore plus, d'abord parce que manifestement ce n'était pas impossible, ensuite parce que je savais ce que ça signifiait. J'étais assez rétablie pour rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbeorbe   22 avril 2012
Je bénéficiais d'un sursis de six mois avant que les Tunnels ne m'engloutissent. Mais j'avais besoin d'être ici. Besoin de renouer, brièvement, avec ma vie antérieure. Avec l'année que j'aurais dû avoir. De voir Jack une dernière fois, malgré la manière dont notre histoire s'était interrompue. De revoir ma famille.
C'était l'occasion pour moi de faire mes adieux. Cette occasion ne s'était pas présentée la fois précédente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CielvariableCielvariable   24 mars 2018
-Tu n'étais pas au réfectoire aujourd'hui, dit Jack, arrivant derrière moi près de mon casier. Julia m'a expliqué que tu ne viens jamais à la cafétéria le mercredi.

J'essayai de calmer l'afflux de sang à mes joues avant de me tourner vers lui. Mon penchant pour Jack devenait ridicule. Bientôt il me rendrait muette. Le simple fait que Jack remarquait, pour la première fois, mon absence au réfectoire ne signifiait rien.

Je tâchai de garder un ton léger.

-Hum, vous avez eu une conversation très bizarre, tous les deux!

-Oh oui!

Jack se mit à marcher près de moi et nous suivîmes le couloir d'un pas plus lent que les autres lycéens.

-Elle m'a dit que tu évites la cafétéria le mercredi et que tu m'aimes bien.

Je poussai une exclamation étouffée qui me surprit moi-même et je m'arrêtai net.

Julia, je vais te tuer, pensai-je.

-Alors, c'est vrai ? demanda Jack.

Je l'entendais à peine, avec le tumulte des vagues dans mes oreilles. Je commençai à me détourner, gênée, mais il se plaça face à moi et je fus obligée de le regarder.

-C'est vrai? demanda-t-il de nouveau.

-Oui. Je déteste les hot dog du mercredi, alors je ne vais pas au réfectoire. C'est vrai.

-Je ne parlais pas de ça, Becks.

-Je sais.

-Dis-moi. C'est vrai? Tu m'aimes...bien ?

Je voulus rouler les yeux,mais m'en trouvai incapable. Je me contentai d'observer le plafond.

-Tu le sais, que je t'aime bien. Tu es un de mes meilleurs amis.

-Amis, a répété Jack.

-Bien sûr.

-Nous sommes de bons amis?

Je hochai la tête.

-Plus que des amis ?

Je ne répondis pas. Je ne bougeai pas. Jack avança le bras vers ma main et me tira très doucement les doigts. Le geste était infime; si je l'avais pas senti, je ne l'aurais pas vu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElwingElwing   13 mai 2012
- Quoi ? Qu'est-ce que tu veux ?
- Toi, Nik.
Cole a respiré à pleins poumons.
- C'est toi que je veux. Que nous montions sur le trône ou non. Je te veux dans ma vie, et la seule solution est que tu deviennes comme moi. Nous avons partagé un coeur, Nik.
Il a pointé son doigt vers ma poitrine.
- Ton coeur est en moi maintenant.
- Pas mon coeur, ai-je rectifié. Certaines de mes émotions seulement.
- C'est pareil. Il m'appartient. Et donc je t'appartiens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LirePourVivreLirePourVivre   22 décembre 2013
Je me suis efforcé de détailler l'histoire dans ma tête. Eurydice était allée dans l'Enfernité, comme moi. De même, elle n'avait pas vieilli. Peut-être que son Enfernaute voulait aussi qu'elle trône à la Cour, mais elle avait choisi les Tunnels. Ceux-ci l'avaient absorbée. Quand Marry déclarait qu'Orphée étai fort, elle voulait peut-être dire qu'il avait eu la force de laisser Eurydice aux Tunnels plutôt que de la voir devenir elle-même une Enfernaute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Brodi Ashton (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brodi Ashton
Evertrue by Brodi Ashton
autres livres classés : mythologie grecqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Brodi Ashton (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3416 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..