AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Fraise et chocolat tome 1 sur 3
EAN : 9782874490095
144 pages
Les Impressions nouvelles (31/03/2006)
3.61/5   225 notes
Résumé :
Récit hautement érotique, Fraise et Chocolat retrace les premières semaines d'une passion amoureuse à travers le regard d'une jeune dessinatrice de 25 ans. Observatrice attentive de ses propres élans, de ses désirs mais aussi de ses doutes, Aurélia Aurita parle d'amour et de sexe avec fraîcheur et franchise. Sa vision ludique et joyeuse, mélange de crudité et de tendresse, est actuellement sans équivalent dans le paysage de la bande dessinée européenne.
Que lire après Fraise et chocolat, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 225 notes
Dans cette petite bande dessinée parue chez l'excellent éditeur bruxellois "Les impressions nouvelles", Aurélia Aurita parle de l'amour et de sa dimension sexuelle. Il n'était pas évident de parvenir à aborder ce sujet sans tomber dans le graveleux ou la pornographie, ce d'autant plus que le parti choisi par l'auteur consiste à dire et à montrer les choses. le résultat est très réussi. On est aux antipodes des BD érotiques tristes, où le sexe se conjugue toujours avec le sadisme, la prostitution, l'échangisme glauque etc. Ici juste une femme et un homme qui s'aiment, découvrent leurs corps et se donnent du plaisir. le dessin assez stylisé contribue aussi à écarter l'ouvrage de la pornographie, il ne s'agit vraiment pas de représentations anatomiques. Finalement, Aurélia Aurita a réussi le tour de force d'écrire un bouquin très romantique qui ne parle que de sexe!
Commenter  J’apprécie          280
Frédéric, 44 ans, et Chenda, 25 ans, sont amoureux et laissent leurs corps l'exprimer sans retenue, avec harmonie et respect mutuel. C'est frénétique, bien sûr, et beau car totalement décomplexé (cf. les modes "fraise" et "chocolat"). On ne se sent pas voyeur, car il s'agit bien d'amour, pas de pornographie, même si les dessins sont explicites.

Une très jolie BD érotique, pleine d'amour, d'humour, de tendresse.
Commenter  J’apprécie          260
alors, alors ... par où commencer ...

Parlons de ce que j'ai bien aimé : le dessin ( des traits simples mais très vivants, expressifs, des personnages bien croqués ) !

Parlons de ce que j'ai moins aimé : je m'attendais à trouver des bouquins plein d'humour, plein d'érotisme ( voire même pourquoi pas porno, je n'ai rien contre dans l'absolu ), frais ( etc. ) et finalement ( d'autant plus en sachant qu'il s'agit d'un vrai couple, même si on imagine bien que certaines choses sont plus ou moins romancées ) je me suis un peu sentie "voyeuse" de la vie privée de ce couple. Et puis bah le problème ( oui parce que parfois ça peut être cool d'être le voyeur, dans l'histoire ... quand ce qu'on voit nous branche ... ) c'est que ça ne m'a ni vraiment excitée, ni vraiment intéressée ( au bout de plusieurs pages j'ai eu tendance à me dire " oui certes, et alors ? tout ça pour dire quoi ?" ) , ni amusée...

Le problème avec le Q c'est que quand on n'est pas dans certains "trip" eh bien de l'extérieur on peut avoir tendance à vite trouver ça ridicule : le côté "je sculpte des petits légumes pour me les carrer entre les fesses" et "mon objectif dans la vie c'est d'arriver à mettre mon bras entier dans un endroit sombre en espérant ne pas y croiser du chocolat", perso ça ne me parle que très lointainement , ça ne m'excite pas des masses et je trouve ça limite consternant/ridicule . Bref, j'ai des fantasmes et des trip Q comme tout le monde, mais pas dans ce genre là.

Donc voilà: côté excitation c'était pas ça . Côté humour non plus ( je trouve d'ailleurs que ça manque, ou alors on n'a pas le même sens de l'humour ... ). Côté intérêt pour ma part disons... que je suis passée à côté du truc.

En fait en refermant les bouquins je me suis un peu demandée pourquoi elle avait fait ces BD, dans quel but ?

Si c'était juste pour faire une BD erotico-porno sans autre ambition que de montrer quelques images/situations "olé-olé", ok alors pourquoi pas: à la limite sur ce plan-là on y est ( après du coup là en fait , comme je le précisais plus haut , quand on est pas exactement dans les mêmes trip-sexo forcément on passe à côté et on peut tomber dans le ridicule vu par un autre oeil ... )( mais j'imagine que les personnes qui ont les mêmes genre d'envie seront au taquet :-) , donc les goûts et les couleurs ne se discutent pas surtout en matière d'histoire de slip, certes ... )( bref! )

Si c'était pour faire "plus" qu'une BD érotico-porno et traiter d'autres thèmes ( plaire à l'autre passionnément en dépit de nos histoires antérieures mutuelles, réussir à percer sur le plan professionnel, vivre une double culture, etc ) ... j'ai trouvé ça ( ce n'est que mon avis , hein ) loupé : le récit est, à mon sens, trop déséquilibré ( les "autres" questions ne sont qu'à peine effleurées et tout reste très en surface, on se demande presque ce que ça fait là tant c'est , à mon avis, peu approfondi ... ).

Bref ... j'ai été assez déçue ( voire même "perplexe" à l'idée de l'engouement que cette BD avait suscité à sa sortie. ). Cela dit je serais curieuse de jeter un oeil aux autres BD d'Aurélia Aurita ( en espérant que ce soit des histoires très différentes de celle-ci ... ) car j'ai bien aimé l'idée de pouvoir lire des "BD de Q" ( disons ça comme ça ... ) et , comme je le disais plus haut , j'ai bien aimé son "trait" et sa façon de croquer tout ça. ( la suite +extraits à lire ici : http://blabliblo.canalblog.com/archives/2012/05/01/24148968.html
Lien : http://blabliblo.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          35
Ce "Fraise et chocolat" d'Aurélia Aurita est une bande dessinée toute simple, en noir et blanc, qui a le grand mérite d'aborder l'intimité d'un couple et des rapports sexuels du point de vue de la fille. C'est suffisamment rare pour être signalé.
Et Aurélia Aurita s'en sort très bien : il y a de l'amour, de la jouissance, du sexe par tous les trous, du bonheur mais aussi des doutes et des angoisses.
Son joli titre évoque bien sur un moment de plaisir, celui de manger une glace double boules. Mais ce n'est pas cela dont il s'agit.
Quand on fait l'amour il y a parfois des moments délicats, celui de la sodomie qui tâche (le mode chocolat) ou celui des règles (le mode fraise) mais Aurélia apprend à bien vivre ces moments avec François.
Pour une fois que la réalité est montré avec humour, c'est bien.

Commenter  J’apprécie          60
Pas facile de faire une critique du "Fraise et chocolat" d'Aurélia Aurita : si on a adoré on passe pour une chaudasse, si on n'a pas trop été emballée pour une frigide ! Tant pis, j'assume : je n'ai pas trop accroché. La manière dont l'auteure décrit sans complexe sa vie sexuelle m'a désarmée : comment parler si librement (et publiquement) de son intimité ? Par contre j'ai aimé le ton de l'ensemble, léger et sans prise de tête : l'amour, s'est amusant aussi !
Bref, mitigée.
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
LesInrocks
28 juillet 2021
Aurélia Aurita, alors âgée de 25 ans, raconte de manière crue et rafraîchissante sa vie de couple, sa sexualité, ses désirs. Cette œuvre désarmante de franchise, au graphisme aussi direct que son propos, garde un charme inimitable.
Lire la critique sur le site : LesInrocks
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Le monde se divise en deux catégories d'amants. Il y a ceux qui lèchent pour rentrer... et ceux qui lèchent pour donner du plaisir... De même, il y a les filles qui se contentent d'écarter bêtement en attendant les cloches de Pâque... Et les autres attentives au moindre soupir de leur partenaire, amantes dévouées faisant passer le plaisir de l'autre avant le leur.
Commenter  J’apprécie          150
Est-ce que c'est ça la passion ? J'ai jamais vu ça que dans les films, moi ! J'ai l'impression d'être une serpillère d'amour... Heureusement qu'il est gentil et qu'il n'en profite pas... Parfois, je ne me reconnais pas... Un rien m'enchante, me transporte... Et un rien me donne envie de ma jeter par la fenêtre !!!
Commenter  J’apprécie          50
- OUI j'ai pris mes billets d'avion en fonction de mes règles, ET ALORS?!? Tu peux pas comprendre comment c'est chiant d'avoir ses règles en vacances!!!
Commenter  J’apprécie          90
[en parlant de son premier Noël avec son amoureux] C'est mon premier Noël sans ma famille !

PAS DE SAPIN CETTE ANNÉE, JUSTE SA PINE !

Le mauvais jeu de mots (de Noël)
Commenter  J’apprécie          60
Ce qui est bien avec un homme qui travaille à la maison, c'est qu'on peut baiser à n'importe quelle heure de la journée !
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Aurélia Aurita (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélia Aurita
Aurélia Aurita et Guillaume Long s'étaient affronté·es sanguinairement en 2018. Assoiffé·es de revanche, les artistes remettent le couvert cette année. Deux spécialistes de bonne chère et de bande dessinée qui risquent de mettre les pieds dans le plat et de ne pas y aller avec le dos de la cuillère.
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (444) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5157 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}