AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Leymarie (Traducteur)
EAN : 9782264029645
95 pages
Éditeur : 10-18 (30/11/-1)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 11 notes)
Résumé :
"La décision de publier ces mémoires a été prise en pensant à la vivacité et à la spontanéité de Chet - merveilleuses qualités que je ne voulais pas voir perdues dans de sérieuses biographies, enfouies dans les pages poussiéreuses de l'histoire du jazz ou oubliées dans des notices insuffisantes et inadéquates. Des articles dilués et des chroniques de seconde main ne suffisent pas à brosser un portrait exact de Chet. Peut-être ce livre n'y parvient-il pas non plus, m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ambages
  30 mars 2019
Les mémoires de Chet Baker, musicien autodidacte. Ayant des difficultés à lire les partitions, il a une oreille, une mémoire et un don. de petit gabarit, il ne peut se mettre au trombone et commence ainsi la trompette à treize ans. Il raconte sa jeune enfance, son adolescence, à seize ans s'engage dans l'armée et part pour l'Allemagne, la trompette est toujours présente. Il rentre aux USA, reprend l'école, un professeur de musique lui indique qu'il ne sera jamais musicien… Puis l'époque des amis musiciens, des clubs, des amours et de la drogue. Omniprésente où qu'il soit, aux states ou en Europe, ça le poursuit, les flics aussi. Des mémoires intéressantes.
Commenter  J’apprécie          290
Allantvers
  09 septembre 2020
Beaucoup d'étoiles pour un court texte qui n'a rien d'exceptionnel en soi, mais qui qui donne chair et vie à travers ses propres mots à un musicien que j'adore, dans une époque et une ambiance musicales dans lesquelles je baigne avec bonheur au quotidien, à savoir le jazz des années quarante à soixante.
Le grand artiste du jazz blanc livre sans fard ni filtre les souvenirs de son enfance heureuse, son addiction précoce et massive à la drogue, ses femmes libres et fortes, la richesse ahurissante des rencontres et expériences musicales avec tous les grands ou moins grands noms du jazz, en particulier "Bird" Charlie Parker dont Chet Baker parle avec une admiration teintée de tendresse. C'est un réel plaisir de sentir derrière ses mots un appétit de vie, une légèreté difficilement perceptible dans sa musique.
Lecture et avis de fan? sans doute!
Commenter  J’apprécie          200
keisakou
  30 avril 2013
Un petit livre beaucoup plus convaincant , que bien de longs écrits sur la vie des Jazzmen .Ici un homme se livre avec beaucoup de simplicité ,d'humour et d'humanité ,des pages attachantes sur l 'Amérique de la dépression ,son enfance ,ses débuts ,l'armée avant ses succés de trompettiste et ses dérives dans les drogues dures .
Commenter  J’apprécie          20
gege255
  06 avril 2013
Bien sûr, ce n'est pas l'oeuvre d'un "véritable" écrivain et ça ressemble surtout à un carnet de notes (le livre est d'ailleurs plutôt court), mais cette autobiographie apporte un éclairage intéressant sur ce que fut vraiment l'un des plus grands jazzmen de l'histoire, génial mais totalement dépendant des drogues.
Les rockeurs ne sont pas les seuls à mener une vie "rock", les joueurs de jazz les ont précédés
Commenter  J’apprécie          10
keisakou
  30 avril 2013
Un petit livre beaucoup plus convaincant , que bien de longs écrits sur la vie des Jazzmen .Ici un homme se livre avec beaucoup de simplicité ,d'humour et d'humanité ,des pages attachantes sur l 'Amérique de la dépression ,son enfance ,ses débuts ,l'armée avant ses succés de trompettiste et ses dérives dans les drogues dures .
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AmbagesAmbages   30 mars 2019
Il me semble que la plupart des gens sont impressionnés par seulement trois choses : quand on joue vite, quand on produit des notes aigües et quand on joue fort. Je trouve cela un peu exaspérant, mais j'ai beaucoup plus d'expérience maintenant, et je réalise que probablement moins de deux pour cent du public sait vraiment écouter. Par écouter, je veux dire suivre un musicien dans ses idées et être capable de comprendre ces idées en relation avec la structure harmonique, si elle est complètement moderne. Le dixieland est différent - c'est plus facile à suivre, et le rock est encore plus élémentaire que le dixieland, sauf lorsqu'il s'agit d'excellents musiciens de rock (ou de variantes du rock) tels qu'Herbie Hancock, John Scofield, Mike et Randy Brecker et quelques autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
PhilOchePhilOche   28 novembre 2015
Après être resté couché vingt-quatre heures dans ma cellule, je me mis à hurler et à frapper contre la porte avec mon soulier. Une demi-heure plus tard, quatre gardiens m’emmenèrent à l’infirmerie et me balancèrent, nu comme un ver, dans une cellule capitonnée. Je n’en revenais pas. Être dans une cellule capitonnée ou être nu ne me dérangeait pas, mais il faisait un froid épouvantable. Peut-être laisser les gens avoir si peur de geler qu’ils n’avaient pas l’occasion de penser à leurs souffrances faisait-il partie de leur psychologie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PhilOchePhilOche   12 décembre 2015
A Naples nous jouâmes dans un club et un salaud me vola ma trompette entre deux sets. Peut-être parce qu'on avait l'habitude de m'appeler « Trombo d’oro ». Celui qui me la piqua dut croire qu'elle était en or massif.
Commenter  J’apprécie          81

Video de Chet Baker (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chet Baker
My Funny Valentine
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : jazzVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
997 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre