AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330006457
100 pages
Éditeur : Actes Sud (14/03/2012)
4.17/5   3 notes
Résumé :
Tout près de la frontière turque, au début des années 1950, une bourgade perdue de la campagne syrienne subit la loi des brigades recrutées dans les tribus bédouines du désert. Comment leur tenir tête sinon en recourant à la violence ? C'est ainsi qu'une société oubliée par l'histoire entraîne dans son délire ses propres enfants à jamais mutilés de leur candeur. L'enfance kurde de Salim Barakat fut précipitée dans des passions "plus vieilles que son âge".
Lo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Acerola13
  05 juin 2017
Le criquet de fer marque dès ses premières pages, ses premiers mots, sa cruelle nature, ou sa cruauté naturelle.
Récit d'une enfance où les seules joies éprouvées viennent de la souffrance des autres, de la puissance de son corps éprouvé sur les éléments, sur les êtres vivants plus faibles, le criquet de fer raconte, à travers les yeux d'un gamin, les privations subies par l'arrivée des "bédouins" dans un village syrien proche de la frontière turque.
Bien éloigné des analyses géopolitiques et des concertations politiques, la situation décrite ici l'est sans fard, sans frontière ni perspectives : seuls subsistent les barbelés qui tranchent la chair, la nécessité de se nourrir, les exactions commises par des hommes qui viennent et disparaissent.
Profondément écoeurant et insupportable, le criquet de fer laisse entrevoir le monde dans lequel naissent et grandissent des enfants qui n'ont d'autres choix que la survie, et dans lequel tout amour est absent et semble relégué à une lubie intellectuelle intégrée à grands renforts de romans, d'art et de littérature délicats.
Comment dès lors, dénoncer cette cruauté, quand elle transpire de toute part, de tout ce qu'ont connu ces enfants que l'on ne peut s'empêcher de voir dans toutes les zones aujourd'hui sujettes à des conflits sans fin ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Lhumanite   11 avril 2012
Salim Barakat passe par le monde animal pour mieux suggérer celui des hommes. Cette morale noire s’abstient de tout signe de commisération.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Acerola13Acerola13   29 avril 2017
Le Khabour est un prince parmi les fleuves, large et fougueux comme une tempête. Sur ses deux rives se serrent les peupliers reliés entre eux par des fourrls de ronces aux rouges mûres sauvages, ou bien les saules pleureurs qui lâchent vers l'eau leur feuillage semblable à une chevelure.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : frontièreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musset, théâtre ou non ? 🌞🌞🌞

On ne badine pas avec l'amour

Théâtre
Non

10 questions
157 lecteurs ont répondu
Thèmes : tribuCréer un quiz sur ce livre