AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330034350
Éditeur : Actes Sud (06/05/2015)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
John D. Barrow contemple avec l'oeil de l'homme de science les choses qui habituellement sont au-delà du regard du scientifique. Il explore la façon dont les lois de l'univers nous ont formés et ont inspiré nos cultures, nos mythologies, notre conception du temps, nos expressions artistiques, et montre comment, en retour, l'art permet un autre regard sur les structures et l'harmonie du cosmos. Elégance, beauté, esthétique sont des concepts communs aux domaines de l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
SciencesInfuses
  08 juin 2017

Cet ouvrage à la couverture très alléchante est un livre d'une certaine forme de libre pensée par l'un des promoteurs du principe anthropique en cosmologie.
Partant des principes d'organisation dans la nature, il propose de percevoir les manières dont différentes expressions artistiques comme des partitions de musique et des oeuvres picturales suivent selon lui un plan d'organisation même si celui-ci est inconscient et/ou non voulu par l'artiste. En remontant l'histoire de l'art et de l'artisanat il propose de comprendre le sentiment esthétique comme une réaction à des oeuvres dont l'organisation est rythmée par exemple par la répétition de motifs à l'instar de la géométrie fractale. L'être humain, produit de l'univers, serait ainsi sensible aux productions artistiques car elles seraient l'expression d'une structuration phylogénétiquement relié aux structures du cosmos.
Dans la même veine, je vous conseille le livre de David Deutsch « L'étoffe de la réalité » publié dans sa version française chez Cassini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Cyril_lect
  08 mai 2017
Rarement ai-je mis autant de temps à achever la lecture d'un essai...
John Barrow tente de nous convaincre des connexions intimes entre la structure de l'univers et nos représentations de l'art.
La gageure est immense.Et l'auteur n'y réussit que partiellement. Il court ainsi deux lièvres à la fois.
Il tente de nous expliquer comment le monde est monde, qu'il est comme il ne peut qu'être avec de longs développement en biologie, géologie, climatologie, planetologie, cosmologie. C'est la partie la plus ambitieuse et la partie la plus faible de l'ouvrage : le texte est daté de 1995, remis à jour en 2005. Il a donc plus de 12 ans ! On peut donc s'étonner d'une publication aussi tardive par Actes Sud. Sans être assez spécialiste, il me semble que certains développements sont déjà un peu dépassés.
Reprenant le principe anthropique et l'évolutionnisme qui feront le succès du Sapiens de Yuval Noah Harari (dont L'Art de l'univers est incontestablement le précurseur) Barrow montre comment l'univers et nos environnements se développent et comment ils ne peuvent qu'être et donc dans quels cadres contraints se développent les champs de perception des êtres vivants sensibles que nous sommes
Et en même temps l'auteur se lance dans une histoire des arts qu'il tente d'articuler aux développements qui précèdent.
Malheureusement, qui trop embrasse mal étreint.
Barrow est un grand esprit encyclopédique mais nul ne peut être à la fois cosmologue, mathématicien, historien des arts (et non de l'art) sans faire de raccourcis qui parfois surprennent. Surtout, les deux fils narratifs (développementalisme et histoire des arts) sont traités en parallèle et leur connexion n'a rien d'évident sauf à considérer l'art (dont on est bien en peine de trouver une tentative d'essai, à tout le moins de le circonscrire) et l'humain comme "un signal et un récepteur" ce qui est une conception ultra-minimaliste de l'art. Les choix artistiques de l'espèce humaine sont ainsi simplement "bornés" (et encore...) mais leur articulations réciproques bien floues. Et puis l'auteur part un peu dans tous les sens dans certains sujets sans vraiment raccorder la narration.
Enfin, la traduction laisse traîner de nombreux anglicismes qui n'aident pas à la compréhension.
L'Art de l'univers est ainsi un ouvrage follement ambitieux qui n'atteint que partiellement son objectif.
Un livre un peu raté mais qui nous laisse imaginer ce qu'il aurait pu être.
Lien : http://leslecturesdecyril.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Cyril_lectCyril_lect   23 février 2017
La science et l'art font partie de la vie et la vie est une "théorie" sur le monde, une théorie qui se matérialise sous une forme humaine. Par une succession d'adaptations -la plupart bénéfiques-, le vivant a investi dans des attentes particulières quant à l'avenir de sont environnement.
Commenter  J’apprécie          00
Cyril_lectCyril_lect   23 février 2017
Nous sommes des spectateurs invétérés. Nous passons d'importantes parties de nos vies à regarder les gens agir, rivaliser, travailler, exécuter ou, tout simplement se détendre.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : cosmologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
280 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre