AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782812927911
343 pages
Editions De Borée (01/09/2022)
4.08/5   6 notes
Résumé :
Laure de Permon, témoin privilégiée et méconnue de la période napoléonienne, fille de la bourgeoisie, deviendra duchesse d'Abrantès. Sa vie offre une plongée originale au coeur de la vie au temps du Consulat et de l'Empire. Maniant l'art de recevoir comme personne, l'épouse du général Junot contribuera à faire de Paris la capitale mondiale du divertissement.
Du faste des réceptions à l'importance de l'étiquette, des descriptions des proches de Napoléon aux m... >Voir plus
Que lire après La folle vie d'une duchesse de NapoléonVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Quelle fougue, quelle énergie, l'auteur a attribué au personnage principal d'un roman qui nous livre certains secrets de l'Empire !
La duchesse d'Abrantès est célèbre par son mariage avec le Général Junot, fidèle de Napoléon mais aussi par sa personnalité hors du commun comme quelques-unes des Merveilleuses de l'époque. Amie d'enfance de Bonaparte, elle a été à ses côtés tout au long de sa vie avec plus ou moins de bonheur tant leurs caractères s'affrontaient. Comment une femme ayant connu les ors du pouvoir a-t-elle pu traverser les années sombres sans se départir de sa verve et sans modérer ses excès ?
Dès les premières pages, le ton est donné : le roman ne sera pas exempt d'humour ni de causticité. C'est la première qualité de cette joute entre un romancier et son héroïne qui s'y entendent pour nous faire vivre au plus près des évènements scandant l'accession au trône et la défense du pouvoir de l'Empereur. le rôle des femmes est décrypté du salon aux alcôves, avec un piquant mordant.
Riche d'anecdotes, de faits historiques, ce récit est lourd pour qui n'aime pas les détails de l'Histoire mais savoureux pour celui ou celle qui sait que la vérité se niche dans la plus commune des informations. Et ici, elles sont plaisantes à découvrir entre les dires de la Duchesse et les citations des uns et des autres de ce siècle.
L'auteur réussit le mélange heureux du récit d'une vie très mouvementée en faisant parler Laure Permon, devenue Duchesse, et de la description savante des us et coutumes de l'époque. C'est bizarrement très vivant et très empesé.
J'ai vraiment apprécié ma lecture, au point d'avoir envie de lire aussi le précédent ouvrage qui a pour thème un hussard fou, lui aussi fidèle à Napoléon.
Je remercie Virginie et de Borée Editions pour notre partenariat m'ayant procuré cet excellent moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          40
À partir des mémoires de Laure de Permon, duchesse d'Abrantès, l'historien nous livre le récit de l'ascension et la chute de Napoléon au travers de la vie quotidienne à cette époque.
Après un début qui porte à confusion, fort bien écrit et savamment dosé en humour, l'auteur fait une incursion dans son propre livre sous forme de Caméo. Par la suite, il interviendra assez régulièrement en dialoguant avec l'héroïne afin d'apporter des précisions ou au contraire remettre en question les dires de cette dernière. Ces échanges apportent une certaine dynamique au récit qui pourrait en lasser certains.
Avec précision, légèreté et un brin d'humour, la duchesse nous raconte son ascension dans la vie mondaine à la cour de Napoléon. Elle parle peu de son enfance et passe tout de suite à sa vie de femme adulte. Amie d'enfance de Napoléon Bonaparte, la duchesse est chargée par ce dernier de faire rayonner la France et d'afficher le faste grandiose de sa cour à la gloire de Napoléon. L'exercice est particulièrement ardu pour l'auteur qui doit démêler le vrai du faux des mémoires de la duchesse qui se devaient d'être politiquement "correctes", rédigées de manière à dire les faits sous forme de demi-vérités pour ne pas froisser qui que ce soit.
L'histoire est richement documentée et nous dépeint les excès de la vie mondaine et les moeurs libertines de cette période historique. Les chapitres ne s'enchaînent pas chronologiquement, mais par thèmes, évènements ou portraits des différents personnages, ce qui est parfois déroutant.
L'auteur a réussi le tour de force de vaincre mes préjugés à propos de Napoléon, et si je n'aime toujours pas cette période historique, il m'a permis de mieux cerner le personnage et de comprendre son ambition démesurée et dévorante qui l'ont conduit à se proclamer empereur. Excellent stratège, il était devenu populaire en achetant ses officiers avides de richesses grâce à des mariages arrangés et/ou des récompenses en titres ou en biens.
En conclusion, c'est une belle leçon d'histoire qui se lit agréablement, sans la lourdeur généralement induite par ce type de récit, grâce au style fluide et à l'écriture aussi pétillante que caustique.

Commenter  J’apprécie          10
Bien que ce soit le Second Empire qui ait ma préférence, j'aime toujours découvrir des informations sur des gens qui ont vécu également sous le 1er Empire et ressentir l'ambiance de cette époque et pas seulement côté vernis, paillettes et opulence mais aussi les accroches, les faiblesses et ce qui se déroule vraiment loin du public.
J'avoue j'en ai pris plein les yeux. L'auteur amène le récit sous forme d'interview plutôt amusante façon indic de journal à scandale. Ce n'est pas nouveau pour moi mais j'ai été éberluée par l'argent jeté par les fenêtres, le libertinage outrancier (Napoléon a beaucoup fait de mariage de convenance pour ses proches ce qui explique les nombreux coups de canif de tous), mais aussi par certaines décisions de l'Empereur concernant le mari de notre principale intéressée et que je rejoins dans quelques-uns de ses dires.
Grâce à cet échange d'outre tombe, on se penche aussi sur la façon dont La Duchesse a maquillé la vérité dans ses mémoires car à l'époque même ennemis, il faut brosser son prochain dans le bon sens en public mais si celui-ci n'est pas dupe.
J'ai trouvé intéressant de connaître le point de vue d'une personne qui a côtoyé Napoléon dans l'intimité ainsi que la grandeur de ces années de rayonnement de la France. le travail de l'auteur est titanesque vu le dossier à traiter. J'ai beaucoup apprécié la façon de raconter la vie de la Duchesse d'Abrantès sans entrer dans le vulgaire tout en distillant un humour façon Gossip Girl.
Pour conclure, j'ai adoré ma lecture. La narration est telle que j'ai eu l'impression d'être transporté dans cette époque si riche et violente à la fois.
Lien : https://la-bibliotheque-du-l..
Commenter  J’apprécie          60
Un livre qui m'a passionnée, L Histoire à travers les dessous de l'Histoire, grâce aux écrits d'une femme, Laure Permon.

Laure Adélaïde Constance Junot, duchesse d'Abrantès, née Permon le 6 novembre 1784 à Montpellier et morte le 7 juin 1838 à Paris. Une mémorialiste qui a eu son heure de gloire et a fini misérable à l'image de son ami d'enfance Napoléon Bonaparte.

Pouvoir et déchéance, je dirais.

Toute l'histoire de Napoléon de sa montée, sa prise de pouvoir, son sacre et sa chute nous est confiée à travers les propos de cette femme au fort caractère, issue de la bourgeoisie, vive, instruite et drôle. Une de ces "Merveilleuses" qui a eu un rôle important à la cour impériale, une des rares femmes à tenir tête à l'Empereur, qui s'est élevée en même temps que lui, est devenue un personnage important dans son sillage, a connu la gloire, la fortune, et a fini ruinée. C'est à travers les histoires d'alcôves, les complots, les festivités grandioses et les dépenses démesurées signifiés dans ses écrits que nous remontons le temps.

Elle y raconte la famille Bonaparte, les frères et soeurs, la mère, Napoléon et Joséphine, le général Andoche Junot son époux volage, ses amants, ses enfants, les fêtes, les repas, les soirées où tous les grands noms de France, de Paris mais aussi de toute l'Europe se précipitent. Napoléon lui demande de faire briller la cour impériale pendant ses absences, elle excelle en ce domaine. Elle devient une femme dépensière, frivole et libertine et suscite parfois la jalousie des soeurs Bonaparte.

Après l'abdication de l'Empereur, on la retrouve veuve, abandonnée de ses amants, peu de revenus, néanmoins elle se bat ; ses amitiés avec Balzac, Hugo, Dumas et bien d'autres écrivains en vogue lui permettent de tenir des salons littéraires très prisés, elle essaie de continuer à faire face, mais l'argent manque. Dans cette époque où le monde appartient aux hommes, elle n'est que “femme", c'est bien là sa faiblesse, elle n'a aucun droit. Les huissiers ne la lâchent plus, Balzac son dernier amant lui suggère de coucher ses mémoires sur papier et l'aide à publier, faible ressource toutefois, saisie de toutes parts, elle finit ruinée et placée dans une maison de santé où elle meurt. Sa dernière demeure, elle la doit à Hugo qui a lancé un appel pour qu'elle ait un tombeau honorable.

Un livre pas rébarbatif du tout car écrit d'une façon très originale, sous forme de dialogue, un partage constant entre l'auteur-historien et la Duchesse d'Abrantès. D'après les mémoires de cette femme, l'auteur s'attache à monter ou démonter certains de ses dires. Un exercice sans doute très laborieux et exigeant. Respect à l'auteur pour cela.

Cette façon d'écrire donne de la légèreté à l'ouvrage et le rend ultra intéressant.

On devrait enseigner l'histoire de cette façon car on s'attache au dialogue qui est quelquefois plein d'humour on a presque envie de participer à la discussion.

Franchement passionnant, un auteur que je n'avais jamais lu et dont j'ai appris il y a peu le décès. Respect à ce Monsieur. J'espère pouvoir néanmoins lire d'autres ouvrages de lui, tel "Le Hussard fou de Napoléon".

Merci aux Editions de Borée et à Virginie en particulier pour son envoi en SP.
Lien : http://jose-lire-et-le-dire...
Commenter  J’apprécie          00
La folle vie d'une duchesse de Napoléon est le livre que j'ai reçu lors de la masse critique de septembre. Un roman qui retrace la vie incroyable de Laure Permon, la duchesse d'Abrantès.
L'histoire fourmille d'anecdotes sur cette personnalité complexe, « star » de la période de l'empire dans l'entourage proche de Napoléon, issues apparemment de carnets jusqu'alors secrets (si j'ai bien compris), à l'opposé de ce que Laure Permon a pu indiquer dans ses mémoires plus officielles (pour ne froisser personne).
J'ai aimé découvrir l'ambiance de cette nouvelle noblesse, leurs futilités, leurs inconséquences et excès qui ne pouvaient que mal finir un jour. C'était extrêmement riche et instructif.
Mais j'ai quand même eu du mal à entrer dans cette histoire, probablement à cause de la forme originale qu'elle prend : un dialogue entre l'auteur et la duchesse tout droit depuis le cimetière où elle repose. Cette façon de faire, faisant l'aller-retour entre le passé et le présent, est un peu déroutante et ne m'a pas vraiment permise de m'immerger totalement dans cette époque. Les chapitres sont aussi regroupés par thématique : une telle personne, puis une telle autre,… ce qui fausse parfois la chronologie, même si l'ensemble est plus ou moins respecté. J'aurais probablement préféré une manière plus traditionnelle pour dérouler ce récit.
Une histoire extrêmement bien documentée mais qui ressemblait un peu trop pour moi à un ouvrage de non-fiction plutôt qu'à un roman.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Les officiers, comblés d’honneur, et couverts d’argent se battaient mollement pour éviter de donner de la gloire à l’autre.
Commenter  J’apprécie          20
De ces moments qui vous font connaître la minute d’un bonheur absolu mais que l’on croit une éternité.
Commenter  J’apprécie          20
Je n’ai jamais été infidèle. La femme que j’aime est, chaque fois, la seule au monde.
Commenter  J’apprécie          10
Au milieu de tous les gaspillages, le caractère s’abîme et l’on finit par n’avoir plus une connaissance exacte des choses de la vie.
Commenter  J’apprécie          00
Son sens de la répartie suppléait son inculture.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : merveilleusesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (11) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3285 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..