AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092548182
Éditeur : Nathan (16/01/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 150 notes)
Résumé :

Maggie Silver a ouvert son premier coffre-fort à 3 ans. Cela peut sembler étonnant, mais quand on est la fille d'espions, c'est assez banal. A 16 ans, elle décroche enfin sa première mission en solo.

Son objectif : Accéder à des infos que détiendrait Armand Olivier, journaliste.

Sa méthode : se rapprocher de son fils, le dangereusement charmant Jesse.

Sa couverture : devenir lycéenne comme les autres.

>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  13 février 2014
Nathan propose régulièrement de nouveaux romans pour les adolescents et jeunes adultes. Je ne suis pas toujours convaincue par leur qualité mais je me prête au jeu bien volontiers. La Pire mission de ma vie ne me tentait pas plus que ça et je ne pensais pas sortir les épreuves non corrigées de ma pile avant un petit moment… jusqu'à ce que je découvre l'avis très enthousiaste de Cali. Je lui fais confiance car même si nous n'avons pas toujours les mêmes goûts, nos ressentis vont globalement dans le même sens et je sais qu'elle cherche elle aussi un minimum de qualité derrière le divertissement.
Tout n'a pas été parfait mais je ressors globalement enthousiaste de ma lecture. Encore une fois, et c'est un peu le défaut majeur de la YA (Young Adult), c'est agréable à lire et fluide mais c'est aussi trop insipide pour rester longtemps en mémoire. Un bon moment sur le coup… mais 380 pages bien vite oubliées dans les méandres de mon cerveau.
A l'instar des autres romans du genre, le lecteur suit les aventures d'une adolescente de 16 ans. C'est l'âge où tout est possible, où tout est vécu avec passion et où l'on commence à se tourner vers sa vie d'adulte…
Margaret - Maggie - n'a quant à elle, pas connu une enfance et une adolescence habituelles : elle crochetait déjà des coffres-forts alors qu'elle portait encore des couches-culottes et à 16 ans, alors que les autres adolescentes pensent à leur tenue de bal et à leur cavalier, Maggie doit remplir une nouvelle mission de la plus haute importance. Trop responsabilisée, la demoiselle va devoir apprendre à être une ado lambda… à commencer par le look et le comportement.
Alors oui, une espionne professionnelle de 16 ans qui, pour rassembler des informations primordiales détenues par un journaliste influent, doit se rapprocher du fils de celui-ci… c'est pas hyper crédible. C'est même carrément gros la plupart du temps. Mais bizarrement, ça ne m'a pas gêné plus que ça. Je me suis laissée prendre au jeu et j'ai aimé suivre le nouveau quotidien de la jeune héroïne. Maggie est un personnage agréable à côtoyer ; elle est brillante, amusante et a de la répartie. J'ai aimé assister à son entrée dans le monde « normal » et j'ai aimé la voir lâcher prise petit à petit.
La Pire mission de ma vie est clairement plus tournée vers la romance naissante et l'apprentissage de l'adolescence par Maggie que vers l'aspect espionnage international.
On se doute évidemment que son attachement factice pour Jesse - le fils du journaliste - va se transformer en quelque chose de beaucoup plus sincère et, qu'évidemment, elle va devoir choisir entre sa mission d'espionne (et donc la sécurité de ses parents et de l'organisation dont ils dépendent) et ses sentiments naissants pour le beau gosse du coin. Oui, l'intrigue est très convenue et les surprises ne sont pas vraiment au rendez-vous. N'ouvrez pas ce roman en espérant trouver un scénario inattendu. Malgré tout, j'ai trouvé que l'auteure menait bien sa barque, on arrive au bout sans difficultés et sans temps morts.
Ce qui m'a étrangement le plus plu, c'est la personnalité des personnages secondaires ou plutôt, l'exubérance de l'une des figures : Roux, la nouvelle meilleure amie. Je dis « étrangement » parce qu'habituellement, les personnages exubérants, grandes gueules et typiquement adolescents, ça me gonfle. Mais là, pas du tout. La jeune fille est bourrée de défauts, elle parle trop (et souvent pour ne rien dire), elle casse les pieds à tout le monde, elle gâche la plupart des moments lorsqu'elle est dans le coin… et pourtant, je l'ai trouvée touchante. C'est LA touche de fraicheur de cette histoire.
De son côté, Jesse le fils de l'ennemi, m'a semblé un peu trop lisse pour ne pas dire fade. C'est un gentil gamin qui n'a pas forcément une vie facile malgré tout l'argent amassé par son père. Mouais. Il manque un peu de relief à mon goût.
Les autres figures évoluant autour de Maggie m'ont paru complètement à l'ouest. A commencer par ses deux parents. Deux espions hyper brillants dans leur domaine mais aussi hyper paumés dès qu'ils se retrouvent dans la « vraie » vie. Et leur ami Angelo, lui aussi membre de l'organisation secrète, m'a fait l'effet d'un type complètement hors du temps ; du genre à apparaître de nulle part aux commandes d'un hélicoptère, portant un costume Armani. Quand je vous disais que niveau crédibilité, c'était moyen moyen. Mais ça reste amusant et surtout, divertissant, c'est le principal.
Le divertissement passe aussi par le style de Robin Benway (enfin, si on peut parler de style quand on se tourne vers les romans du genre ?). Première personne du singulier et donc point de vue interne (pour créer une plus grande empathie au près des lectrices adolescentes) et utilisation du passé composé et de l'imparfait. On est loin des belles tournures au passé simple des récits plus classiques mais on évite l'horrible présent souvent mal employé. Et ça passe bien.
Comme d'habitude, on regrette un manque de descriptions, l'auteure se contentant du strict minimum mais contrairement à ce que j'ai pu lire par le passé, j'ai trouvé les dialogues vraiment utiles voire pertinents. Ils créent une vraie dynamique grâce aux réparties percutantes des personnages.
La Pire mission de ma vie n'est donc pas le roman du siècle mais Robin Benway nous propose là quelque chose de tout à fait honorable. L'intrigue est certes attendue mais les personnages la font vivre assez bien pour mener le lecteur jusqu'au bout avec un certain plaisir. Idéal pour les jeunes lecteurs et pour les moins jeunes qui ont envie d'une pause fraicheur entre deux textes plus denses.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
pititecali
  18 janvier 2014
Je ne m'attendais pas à apprécier autant un livre de ce genre, un jeunesse/young adult très réussi dans sa catégorie !

Surprise, surprise !! Quand j'ai choisi ce livre, je m'étais dit que ça me ferait une lecture "détente" mais le synopsis et le côté très jeunesse m'avaient laissé penser que j'apprécierais ma lecture de façon un peu mitigée, probablement "bien mais sans plus". Or, finalement, pas du tout. J'ai beaucoup beaucoup aimé cette histoire.
On la démarre en se disant : "Mais c'est pas du tout du tout crédible, cette histoire !!!" Les premières pages passent, et au final, on est très vite "à fond". J'ai dévoré ce livre en 2 jours, et j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à cette lecture, malgré les a-priori que je pouvais avoir.
J'avais peur de la jeunesse des persos (les histoires d'adolescents me conviennent de moins en moins, et j'ai tendance à leur préférer la plupart du temps soit des livres adultes, soit du carrément jeunesse avec des héros qui sont pratiquement des enfants, encore. Les ados finissent en général par m'agacer par leurs réactions entre les deux), j'avais peur du contraste de style avec l'autre livre que je lisais en même temps (un Barjavel) qui risquait de sérieusement desservir La pire mission de ma vie, j'avais peur de trouver l'histoire trop abracadabrante...
Alors oui, c'est totalement saugrenu et parfaitement incroyable, et pourtant... Pourtant ça marche super bien. Maggie est très attachante, les camarades qu'elle se fait au lycée pour sa nouvelle mission sont géniaux, ses parents irrésistibles ainsi que leur ami Angelo... L'aventure est super mignonne, fraîche, drôle... Bref, j'ai passé un super moment !
Finalement, c'était exactement de ça dont j'avais besoin, un petit coup de vent frais sur mes lectures. Alors oui, c'est un style "facile", un truc qui se lit très vite dont l'écriture, même si elle est super fluide, n'a rien de particulièrement remarquable, une lecture dont je ne me rappellerais peut-être pas toute ma vie, mais un vrai petit moment de plaisir. de ça, je me rappellerai.
Les dialogues sont très très réussis, j'ai vraiment souri à plusieurs reprises car l'humour y est omniprésent, j'ai adoré Roux, la copine de Maggie qui a une répartie et un cynisme vraiment bien dosés.
Et pour peu qu'on n'oublie pas en cours de route qu'il s'agit d'une fiction et qu'il faut donc la traiter comme telle sans s'écrier que les situations sont hautement improbables, franchement, on se régale.
Dans le détail (vite fait) :
- La couverture. Bon, je n'ai pas eu le plaisir de la tripoter car je l'ai reçu en ENC, à la couverture blanche avec juste le titre, je ne peux donc pas vous parler du toucher, des effets, des éventuels reliefs, je n'en sais rien du tout. Mais l'image sur ordi me plait bien. J'aime les couleurs, l'aspect moderne ni triste ni terne, limite un peu chick-lit, on sent déjà en la voyant que le ton risque d'être humoristique. Bref, je la valide !
- le style : Comme je le disais plus haut, ce n'est pas du Zola, niveau écriture. Clairement, c'est moins nourrissant littérairement parlant, mais c'est aussi très très efficace. Une plume fluide et directe, mais pas simplette pour autant. Je dois dire que, considérant la catégorie du roman, le style est parfaitement adapté et ravira tous les lecteurs par son côté très visuel. Robin Benway a beaucoup d'humour, dont elle dote du coup ses personnages et sa narration, et c'est bonheur :)
- Les personnages : Franchement, je les ai tous aimés. Ils sont tous très réussis et chacun a une personnalité bien à lui et se trouve être très attachant. Maggie, Roux et Jesse forment un trio d'enfer, plein de bonne humeur, ils ont des échanges vraiment marrants, et sont une petite équipe soudée et surprenante.
Les parents de Maggie sont très spéciaux, un peu (beaucoup) décalés. Nous voilà avec une famille hors du commun qu'on aimerait rencontrer !
Angelo fait office de "tonton protecteur" et je l'ai adoré pour son côté pince-sans-rire, sa personnalité "so british" et son humour !
- L'histoire : Une petite histoire d'amour lycéenne toute meugnonne, qui ne prend pas le pas sur l'intrigue principale, pas de triangle amoureux (ouf !), une amitié naissante émouvante, une intrigue prenante et originale avec un petit côté Spellman et associés, des personnages super... Que demande le peuple ? C'est frais, drôle, piquant, ça passe trop vite et on a le sourire du début à la fin. Moi je dis bravo !
- L'édition : Encore une fois, ayant les ENC je ne peux pas m'avancer sur ce qu'est le livre définitif. Il y avait encore du travail niveau correction par rapport à mon exemplaire, mais je suppose qu'il a été fait. Autrement, je n'ai pas d'inquiétude, chez Nathan, on n'a pas trop de raison de se plaindre de la qualité ^^.
En résumé, je vous conseille ce livre pour une petite bouffée de fraîcheur, entre deux lectures plus exigeantes peut-être.100% détente et bonne humeur, ce petit livre pourrait bien vous surprendre !! J'ignore si ce sera un one-shot ou une saga, les deux sont possibles, mais s'il y a une suite, je la découvrirai avec plaisir, en attendant, je pourrais bien envisager de me pencher sur les autres livres de l'auteure !
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  29 juin 2014
Maggie a 16 ans et elle est espionne à plein temps. Pour remplir sa première mission en solo, elle doit intégrer un lycée et s'introduire chez Jesse, un de ses camarades. Mais tout se complique quand les sentiments s'en mêlent... Pire, Maggie se fait une amie, excentrique et exubérante !
Maggie va-t-elle réussir à accomplir sa mission tout en gardant secrète son identité d'espionne ?
Une série très facile et agréable à lire avec une bonne dose dhumour dans le texte.
L'énigme de l'ouverture des canedas, la question de la motivation des méchants sont tissées avec l'importance de l'amitié, de la famile et des sentiments ! Mes personnages préférés sont Roux, l'amie de l'héroïne et d'Angelo le dandy mentor. A suivre...
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          170
Analire
  28 novembre 2013
J'ai passé un bon moment en compagnie des personnages, en apprenant à connaître leur vie, leur humour, leur personnalité... Mais le thème central si appuyé en quatrième de couverture, ne m'ait pas apparu comme étant si essentiel au déroulement du récit.
Ce roman jeunesse, littérature propre à l'auteure, ne dévie pas outre-mesure du stéréotype parfait de l'image que renvoie les livres pour adolescentes, à savoir rempli d'amour, agrémenté d'amitié, de sentiments, avec un soupçon d'intrigue, le tout sans omettre la petite touche d'humour sympathique.
Pour mieux s'identifier au type de lectrices visées, Robin Benway donne l'âge de 16 ans à sa protagoniste Maggie Silver, jeune espionne depuis sa plus tendre enfance. Cette particularité si originale pourrait en faire rêver plus d'un (voyages, mystères, courses poursuites propre au métier), et c'est d'ailleurs sur cette dose de spécificité que compte jouer l'auteure. de surcroît, elle accompagne son étonnant thème d'une idylle romantique entre adolescents, pour finaliser l'attirance du public qu'elle cible.
La pire mission de ma vie est une lecture agréable, à n'en point douter, mais fort malheureusement assez pauvre en contenu, et dérisoirement prévisible. Alors que le résumé vantait les mérites de l'espionnage, thème normalement principal du roman, il n'est apparu que très rarement au fil des pages, laissant une trop grande place au pseudo-romantisme d'adolescents. L'action n'est réellement apparue qu'à la finalité du récit, bien trop tard pour tenir le lecteur jusqu'au bout.
Même si le fond du texte était un peu vide, je me suis pris au jeu de la séduction, du mensonge et de la double vie que mène Maggie. Face à un choix diablement horripilant à prendre, le lecteur ne peut que retenir son souffle suite à l'attente de sa décision. Va-t-elle privilégier ce que lui dicte son coeur, ou va-t-elle s'en remettre à sa raison ? Un mystère qui s'élargis, pour finalement finir sur une bonne entente.
Avec humour et simplicité, Robin Benway dévoile à ses fidèles lecteurs une originale thématique d'histoire, sous fond d'idylle adolescents, basse continu de ses romans jeunesses.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
Virtuelle-bookshelves
  29 novembre 2013
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Nathan de m'avoir envoyée ce livre en avant première. Je ne m'y attendais absolument pas. J'étais un peu sur mes gardes au début, j'ai lu le résumé de ce livre et je trouvais ça vraiment très jeunesse. Bon ça ne me dérange pas plus que ça étant donné que je sors d'une panne de lecture, une lecture légère est parfaite pour se remettre sur le droit chemin livresque !!!!
J'ai donc commencé ce livre juste après avoir terminé Night School 3. Dès les premières pages, j'ai accroché. On suit une jeune fille de 16 ans qui fait partie d'une famille d'espion et qui l'est elle aussi depuis son plus jeune âge, elle a un don, une facilité qui lui permet de venir en aide à ses parents lors des différentes missions. Pour la première fois, elle va voler toute seule, en effet, la mission qu'elle doit mener à bien est parfaite pour elle, c'est une mission très importante puisqu'il en va de sa sécurité et celle de ses parents.
On rentre facilement dans l'histoire, on s'attache à Maggie très rapidement, et perso j'ai adoré les touches d'humour qu'il y a dans le livre. Alors le roman n'est certainement pas celui de l'année, mais sincèrement j'ai beaucoup aimé et c'était vraiment la lecture parfaite pour moi, très léger, rapide à lire, tout ce qu'il me fallait. Alors oui c'est jeunesse, ceux qui n'aime pas ça n'apprécieront pas forcément leur lecture, mais moi qui est lu Les filles au chocolat (que beaucoup adore), je trouve que La pire mission de ma vie est un livre moins jeunesse que ça.
J'ai beaucoup aimé l'histoire d'amour, elle n'est pas des plus simples mais c'est très mignon de voir le rapprochement entre les deux personnages et de voir comment cela évoluer.
Les personnages sont géniaux. Bon les parents de Maggie m'ont clairement tapé sur les nerfs mais dans un sens on comprend pourquoi ils sont comme ça, pourquoi ils la surprotègent mais voilà... j'ai serré les poings plus d'une fois !!! J'ai A-DO-RE Roux ! Cette nana m'a fait énormément rire, elle donne une touche très fraîche dans le livre et je pense qu'elle a un rôle important dans l'appréciation de la lecture. J'ai beaucoup aimé Jesse aussi, je l'ai trouvé très mignon, très touchant, son histoire n'est pas simple, il n'est pas aidé le pauvre malgré tout ce que peuvent penser les gens.
L'écriture de l'auteure est très agréable, très fluide, le livre se lit extrêmement rapidement. J'ai eu un peu de mal au début, j'ai trainé à lire les 50 premières pages mais ensuite en deux fois tout était englouti et encore... c'est parce que j'ai dû me stopper pour dormir !!!!!!

Ce livre ne sort que le 16 janvier mais d'ores et déjà pour ceux qui apprécient la lecture jeunesse, je ne peux que vous recommander de le mettre dans votre wish list.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   03 avril 2014
La pire (ou serait-ce la meilleure) mission de ma vie est un conte de fée moderne à savourer les orteils en éventail, en écoutant « Les mots bleus » chanté par Alain Bashung.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   27 juin 2014
- Alors, tu as passé un bon moment ? s'est enquis Angelo.
- Tu as récupéré le dossier ? m'a demandé mon père.
- Il a été poli avec toi ? Il t'a tenu les portes ?
ça, bien sûr, c'était ma mère. J'ai soupçonné fortement que si Jesse ne s'était pas comporté en parfait gentleman , elle aurait sur-le-champ piraté son ordinateur et effacé tout son disque dur, mission ou pas mission.
Commenter  J’apprécie          150
darkodarko   08 février 2015
Je connais Angelo depuis toujours. Il a rencontré mes parents quand ils vivaient tous les trois à Berlin, et ils ne se sont jamais perdus de vue. Angelo travaille aussi pour le Collectif, mais je crois qu'il est plus ou moins à la retraite maintenant, enfin, c'est ce qu'il prétend. Il pourrait tout aussi bien se préparer à être fait chevalier par la reine d'Angleterre et à partie en expédition spéléo aux Galapagos. Il est toujours d'excellent conseil, en particulier pour ce qui est d'ouvrir des coffres et de crocheter des serrures. Imaginez une espèce de Yoda qui aurait eu pour parents James Bond et Coco Chanel. Quand je lui ai dit ça, il m'a demandé : "C'est qui, Yoda ?" Je lui ai envoyé le DVD de Star Wars pour Noël. Avec un lecteur DVD.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
pititecalipititecali   17 janvier 2014
- C'est vrai, quoi, j'ai fait des trucs compliqués dans ma vie ! Vraiment super compliqués ! Là, je n'ai qu'à envoyer un SMS et j'ai l'impression d'avoir des pouces en pâte à modeler !
J'ai agité les mains sous ses yeux.
- Regarde-moi ça ! Une chiffe molle, je te dis !
Roux m'a glissé un regard en biais.
- T'as besoin d'un calmant ? Ma mère en a dans toutes les couleurs de l'arc-en-ciel.
- Non, ça va.
- T'es sûre ? Parce que même tes yeux, on dirait qu'ils tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
- CA VA !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SobooksSobooks   30 avril 2016
- SALUUUUT, HAROLD ! Ça faisait un bail ! On ne s'est pas parlé depuis cet après-midi ! Je ne vous ai pas trop manqué ? Dites-moi que si, ou vous allez me briser le cœur !
Harold est resté stoïque comme un vieux briscard. Un briscard de la guerre Rouxienne ?
- Il y a une jeune demoiselle qui demande à vous voir, Scarlet.
- Pitié, espèce de pervers, appelez-moi Roux. Pourquoi vous vous obstinez à être aussi cérémonieux ? Oh, au fait, je vous dois vingt-cinq dollars. Je me suis cogné l'orteil contre mon lit et j'ai employé un langage, disons, assez coloré.
Je ne connaissais pas le salaire d'Harold, mais il n'était sûrement pas assez payé pour ce qu'il subissait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pays_des_contesPays_des_contes   15 janvier 2014
- Chérie, on a besoin de cette information au plus vite…
- Je sais ! me suis-je écriée. Tu crois que je ne suis pas au courant ? Je suis parfaitement consciente que tout repose sur moi, merci bien !
- Margaret.
- Excuse-moi, ai-je dit aussitôt. Ecoute, je vais y arriver. Je suis mieux placée que n’importe qui pour le faire. Je suis une espionne, non ? Une super espionne et… attends, il y a un truc qui me lèche.
Je sentais nettement quelque chose de mouillé sur mon mollet. En baissant les yeux, j’ai découvert un énorme golden retriever plein de poils en train de frotter sa truffe contre ma jambe. Après quoi il a levé sur moi un regard béat. Mes yeux ont suivi sa laisse jusqu’à son charmant maître.
Mon coeur s’est mis à battre à trois cents à l’heure.
« Oh non. Oh non, non, non, c’est pas vrai. »
- Intéressant, l’histoire de la super espionne, m’a déclaré Jesse Oliver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Robin Benway (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Benway
A l'occasion de son nouveau roman "Emmy & Oliver", Robin Benway nous a fait le plaisir de répondre à nos questions !
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

April, May & June, QUIZ

Des trois soeurs, qui est l'aîné ?

April
May
June

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : April, May & June de Robin BenwayCréer un quiz sur ce livre
.. ..