AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757820796
Éditeur : Points (12/11/2010)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 28 notes)
Résumé :

Dans une maison isolée, en pleine campagne, deux femmes et un homme partagent une vie simple, un quotidien atone, parfois douloureux. La narratrice, mariée à un homme souvent absent, sans enfants et sans attentes, passe ses journées avec Lili, sa sœur. Mais Lili est trisomique.Une histoire d’amour entre deux sœurs, poignante et exclusive, et un huis-clos cinglant, où les fragiles définitions de la normalité... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  14 mai 2018
Clara, mariée à Pierre, s'occupe au quotidien de sa soeur de vingt ans, handicapée mentale. Elle doit faire preuve de beaucoup de patience et d'abnégation pour gérer la jeune femme fantasque et entêtée...
Le livre commence tout doux, mais dès le deuxième chapitre, c'est le choc.
Très vite une sensation de malaise et de dégoût : inceste, suicide, massacre et dépeçage de petits animaux, pulsions meurtrières, violences conjugales...
Et surtout, un homme qui joue à l'époux aimant et attentionné...
Une lecture facile et rapide, mais déplaisante et dérangeante.
Commenter  J’apprécie          316
YvesParis
  08 juin 2012
"Pieds nus sur les limaces" est un livre dérangeant : il y est question de sombres histoires de famille, de handicap, de violences conjugales, de pulsions de meurtre ....
Certaines des précédentes critiques lui en font le reproche.
De mon point de vue, c'est au contraire une qualité !
Je lis des livres pour être dérangé, pas pour être conforté dans mes convictions, dans mes opinions, dans mon confort quotidien ....
La littérature n'a pas à être belle. Elle n'a pas pour vocation de nous élever l'âme.
Au contraire, pourrait-on dire avec quelque provocation. Certains écrivains sordides sont parmi les plus grands : Celine, Genet, Selby Jr., Ellis, Houellebecq ...
Ce serait faire trop d'honneur à Fabienne Berthaud que de la situer dans cette filiation.
Son court roman - qu'elle a porté à l'écran avec intelligence - est une fable cruelle et émouvante qui traite d'une famille dysfonctionnelle : après le suicide de leur père et la mort de leur mère, deux soeurs vivent dans la grande demeure familiale. Clara, l'aînée mal mariée, veille sur Lily, la cadette qui est simple d'esprit. Mais Clara n'en peut plus. Elle n'en peut plus d'un mari qu'elle n'aime plus. Elle n'en peut plus d'être la mère de cette petite soeur inadaptée dont le comportement incontrôlable l'oblige à une vigilance de chaque instant.
Il suffit d'un événement extérieur pour que l'équilibre de sa vie réglée se rompe.
Fabienne Berthaud résussit fort bien à nous faire partager la douleur de Clara et son inéluctable naufrage jusqu'au dénouement monstrueux.
Diane Kruger, dans le rôle de cette belle fille épuisée d'être trop sage, et Ludivine Sagnier, mutine Fée Clochette, étaient les incarnations parfaites de ses deux soeurs inoubliables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
leolechat
  13 juillet 2011
Comme c'est l'été, j'avais envie d'opter pour une lecture estivale, rafraîchissante. Alors pourquoi pas "Pieds nus sur les limaces" ? L'avis du magazine "Lire" en quatrième de couverture me paraissait d'ailleurs très tentant : "Fabienne Berthaud raconte avec pudeur et une inventivité artistique réjouissante le rapport entre deux soeurs." Je m'attendais à un livre abordant les relations sororales en toute légèreté. Et bien c'est raté ! Certes l'auteure écrit très bien, mais je n'ai rien trouvé de réjouissant dans ce livre. L'histoire est toute autre, oppressante et dérangeante. Comme l'annonçait le titre d'un roman de Douglas Coupland, que j'ai lu il y a quelques années,"Toutes les familles sont psychotiques". Et là, en l'occurrence, cette famille l'est vraiment. Au fil des pages, l'ambiance devient de plus en plus malsaine, voir glauque, et je n'ai pas trouvé un personnage digne d'attirer la sympathie. La mère des deux soeurs exempte de tout sentiment, au bord de l'infanticide aurait laissé Lily se défenestrer quand elle avait 4 ans, si Clara ne l'en avait empêché ! Leur père incestueux, s'est pratiquement suicidé sous les yeux des membres de sa famille, qui l'ont découvert pendu au lustre du salon. Lily, attardée mentale et nymphomane a pour passe-temps favori de tuer les animaux, lapins, mulots et autres bêtes dont elle peut se saisir. Elle vide ses proies de leurs entrailles, lave et fait sécher leurs peaux sur une corde à linge. Elle ira jusqu'à dépecer le chien de sa belle-soeur. Quand un jour l'animal confiant se laisse caresser, Clara lui demande à quoi elle pense, celle-ci lui répond :" A un coussin. Une poche à chantilly. Une bourse à manchon". Clara quand à elle, va petit à petit basculer dans la folie éprouvant des pulsions de meurtre de plus en violentes envers sa soeur, partagée entre l'amour et la haine envers celle dont elle a été la mère de substitution et qui l'a privée de sa jeunesse et de sa liberté. le mari de cette dernière n'est pas en reste puisqu'il abuse sans vergogne de Lily, sans se poser de problèmes de conscience !
Bon autant le dire, cette lecture me laisse perplexe et m'a beaucoup dérangée, me laissant un goût amer en bouche...
Du coup, j'ai décidé d'entamer "la couleur des sentiments" de Kathryn Stockett, qui parait-il (d'après les nombreuses critiques élogieuses que j'ai pu lire) est une très belle histoire, drôle, passionnante et émouvante, un peu dans la lignée de la "couleur pourpre", histoire de passer à une lecture un peu plus réjouissante !
Lien : http://leslecturesdisabello...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
aurelpitch
  21 octobre 2012
Voici un livre trouvé au rabais sur une brocante ! (une chose que j'aime faire en brocante, chiner des bouquins à 1€ ! Chose que je ne pourrais faire, ayant du mal à me débarrasser de mes livres, je pourrais encore moins le faire en les laissant partir pour 1€ ! Mais merci à ceux qui reussissent à le faire et que mon porte monnaie remercie !! lol) Bref, je raconte ma vie ! Pardon !!
Lors de cet achat, le livre m'avait attiré par l'originalité du titre, la couverture colorée, et photographique, et par la 4e de couverture. Mais loin d'imaginer en réalité ce type d'histoire. Donc au départ attirée, finalement un peu déçue du coup.
L'écriture de cette histoire laisse penser qu'on est dans une époque d'il y a encore plusieurs années, je dirais vers les années 70. Mais certains détaillent laissent paraitre que cela n'est pas si ancien. Et la couverture nous maintient dans le monde actuel.
L'histoire entre les deux soeurs, etc... elle est ce qu'elle est. Au final ne m'attendant pas à ce genre de récit, je n'ai pas + accroché que cela aux péripéties. Etant dans le travail de l'éducation spécialisée, je reconnais fort bien la situation de la grande soeur qui aime mais est fatiguée de sa petite soeur, le sentiment de culpabilité mais aussi de soulagement, etc.
Bref, c'est un livre qui se lit assez facilement et rapidement. Juste qu'il ne m'a pas le plus plu. Je pense me tourner vers l'adaptation au cinéma pour voir si mon point de vue peut changer. Nous verrons...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nathalit
  01 juillet 2011
Clara et Lili sont soeurs, orphelines, et vivent dans un château avec Pierre, le mari de Clara. Elles s'aiment d'un amour fusionnel. Il faut dire que 13 années les séparent et que Clara joue depuis longtemps le rôle de "petite maman".
Clara est raisonnable, attentive, étrangement tolérante avec Lili.
C'est vrai, Lili est "différente", a des comportements bizarres, est fantasque, exubérante, d'une liberté déconcertante. Elle s'offre aux hommes qu'elle rencontre, y compris Pierre, elle collectionne des peaux d'animaux, a des comportements qui sont exaspérants.
Clara s'épuise, dans ce dévouement sans limite. Elle lutte contre cette colère qui prend naissance en elle et qui lui fait peur. Comment supporter tout ça, encore?
Un livre où se mêlent abnégation, folie, violence conjugale, amour démesuré, pétage de plombs...
Une histoire assez lourde, qui noue les tripes, mais qui paradoxalement se lit facilement grâce à l'écriture magnifique de Fabienne Berthaud.
(NB : Il parait que l'adapation au cinéma, écrite par l'auteure elle-même, est plus légère)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
leolechatleolechat   13 juillet 2011
Sa voix est rouillée. Elle m'attend, couchée dans son lit. Les bras croisés sur sa poupée Glagla. Sa première victime. Une fabrication maison. Une poule plumée. Vidée. Vernie. Bourrée de paille et de morceaux de chiffons. Une chair de poule. Une impression de froid permanent. Une poupée tremblotante dont Lily ne peut se passer. Je la raccommode souvent tant les tissus sont usés. Lily a du mal à tenir ses yeux ouverts. Elle clignote. Je lui fais une réflexion sur le désordre de sa chambre. Je ramasse les viscères des petites bêtes vidées du jour. Il me faudra descendre les donner aux chats. Je lui dit que ce n'est pas sain toutes ces peaux partout. Ça attire les bêtes.

"C'est ce que je veux justement. Surtout ne regarde pas mon atelier. Je te prépare une surprise.

Je me méfie toujours des surprises de Lily.

C'est gentil, mais ça ne t'empêche pas de ranger ! Et puis j'ai toujours peur que tu te blesses avec tes instruments de torture."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aurelpitchaurelpitch   21 octobre 2012
J'allais épouser le banquier de ma vie. Celui qui m'avait dit :
"Là où tu as grandi, tu vieilliras aussi. Je t'en fais la promesse. Je t'aime. Tu es comme une rose trémière. Grande et seule au milieu des autres. J'aime ça."
Jamais je n'ai oublié cette phrase.
"Là où tu as grandi, tu vieilliras aussi."
Elle m'avait glacée. Le château amputé de ses tours deviendrait mon tombeau. J'ai baissé les yeux pour ne pas montrer les larmes qui commençaient à monter. Il n'aurait pas compris.
p. 99-100
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aurelpitchaurelpitch   21 octobre 2012
"Je n'oublierai pas cette nuit cernée de rouge sur le calendrier des pompiers.
L'avenir, désormais, me semble insupportable. Je ne suis et ne serai plus jamais la même. Rongée par le doute, terrassée par la peur de commettre l'irréparable, je continue de vivre à tout petits pas comme si de rien n'était. Car enfin, rien n'est encore réellement arrivé et rien n'arrivera peut-être jamais. L'incertitude me fait avancer avec prudence.
Je considère chaque minute passée comme une victoire."
p. 7
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sumoloosumoloo   08 mai 2011
Lily ne fait que des bêtises: dépecer de petits animaux, insulter les gens, coucher avec n'importe qui.
Lily est étrange, sa famille aussi. Sauf Clara, douce et raisonnable, qui s'est sacrifiée pour la folie des autres. Aujourd'hui Clara est fatiguée. Parfois, elle trouve encore la force de prendre sa soeur dans ses bras pour la serrer fort, de plus en plus fort.
Commenter  J’apprécie          00
aurelpitchaurelpitch   21 octobre 2012
" - Comment tu t'appelles ? [...]
- Jonas
- Jaunasse. Comme la bâche de votre camion."
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Fabienne Berthaud (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabienne Berthaud
Dialogues, 5 questions à Fabienne Berthaud .http://www.librairiedialogues.fr/livre/1803867-un-jardin-sur-le-ventre-fabienne-berthaud-jbz-cie5 questions posées à l'auteure et réalisatrice Fabienne Berthaud, à l'occasion de la parution de son livre Un jardin sur le ventre (éditions Jbz).
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1055 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..