AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782917032046
Éditeur : Les Ardents éditeurs (03/11/2007)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Véritable machine à remonter le temps,Paris avant l’histoire, le premier roman préhistorique de la littérature, entraîne le lecteur au cœur d’un Paris insoupçonné et fantastique, terrain de jeu des mammouths, chats-géants et autres créatures préhistoriques, mais aussi cadre des premières aventures humaines. De la place de la Madeleine à la butte Montmartre en passant par l’Île de la Cité, tout un Paris préhistorique se recompose à partir des connaissances scientifiq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Walktapus
  01 avril 2016
J'avoue une petite passion pour les films et romans préhistoriques, notamment les chefs d'oeuvres immortels de la Hammer où les bruns et les blonds se font la guerre tandis que des ptérosaures en caoutchouc enlèvent des pin-ups en bikinis de fourrure, ou les romans plein de fougue de Rosny.
Trente ans avant la Guerre du Feu, Paris avant l'histoire serait le premier roman du genre, oeuvre d'un romancier populaire féru de préhistoire, science alors encore jeune. Comme dans toutes ces oeuvres, sans exception, s'y entremêlent étroitement les théories scientifiques du moment, les croyances et fantasmes d'une époque, et l'imagination propre du romancier.
Paris avant l'Histoire est composé de trois longues nouvelles, précédées d'une sorte de prologue, décrivant l'évolution de l'humanité en quatre époques. Trois récits se situent à Paris. Ainsi, certains protagonistes du paléolithique habitent une caverne à flanc de ce qui sera Montmartre, tandis que le dernier récit propose de nous raconter la fondation de Lutèce dans la protohistoire.
Pas de déception sur la marchandise. On y trouve déjà les grands thèmes du genre : guerres des clans, opposition entre le bon et la brute, alliance matrimoniale contrariée, clans à différents stades de progrès, racisme, affrontements formidables entre animaux antédiluviens, fauves pourchassant les humains.
Roman exhumé par un éditeur limougeaud (Berthet est né à Limoges) qui y ont joint un petit os en porcelaine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          366
MoniqueConstant
  30 août 2020
Lu et relu quand j'étais enfant dans son édition originale, ce livre ayant été offert en prix à un de mes ancêtres. A la fois dépaysant et familier puisqu'il entendait faire connaître la préhistoire de Paris. Je ne savais pas qu'il avait été réédité, mais c'est une excellente idée.
Commenter  J’apprécie          00
gloubik
  23 mars 2016
J'ai découvert cette oeuvre (Jouvet, 1895) de Élie Berthet (1815-1891) au détour des pages de Dimension Préhistoire. Ma curiosité mise en éveil, je me suis précipité sur gallica.fr pour découvrir que seul le premier chapitre de cette nouvelle avait été repris.
La première impression donnée par le chapitre un de Les Parisiens à l'âge de Pierre était la bonne. le style de Berthet, même s'il accuse ses 120 ans, est très agréable. Des phrases simples, sans emphase. Une assurance de sérieux donnée par de nombreuses notes. Mais attention, l'image de la préhistoire que renvoie ces quatre nouvelles est celle qu'en avaient les paléontologues et les archéologues de la fin du XIXe siècle.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WalktapusWalktapus   29 mars 2016
Sans doute, ses traits conservaient les signes indélébiles de sa race, les mâchoires saillantes, les grosses lèvres, le nez écrasé, les yeux petits et le front bas ; mais elle ne manquait pas de fraîcheur, et l’on distinguait dans sa personne les premières traces de cette coquetterie qui devait se développer si prodigieusement plus tard chez ses arrière-descendantes, les Parisiennes.
Commenter  J’apprécie          128
WalktapusWalktapus   29 mars 2016
Ce jour là, donc, le souper se composait de petits animaux qui cuisaient sur les braises, et qui étaient des rats d'eau. Les rats semblent avoir joué un rôle important dans l'alimentation de l'homme primitif [1] ; ceux-ci étaient dus à l'industrie particulière de l'aîné des enfants, que, pour son habileté en ce genre, on appelait le Preneur-de-Rats, tandis que le plus jeune, le garçon au sifflet, avait été nommé le Siffleur.
[1] Louis figuier, l'Homme primitif (1871)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83

autres livres classés : roman préhistoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2106 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre