AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782360135684
144 pages
Riveneuve éditions (19/09/2019)
3.62/5   4 notes
Résumé :
Et si l'Homme mettait le pied sur Mars qu'y trouverait-il? Et si l'Homme mettait le pied sur Mars qu'y apporterait-il?

   Daniel Besace nous offre un conte philosophique et poétique d'anticipation. 

   Au-delà de l'histoire des cinq astronautes et de leur voyage, il s'agit d'une réflexion sur l'esprit humain, sur l'humanité et sa contribution au monde.

   On ne sort pas indifférent de la lecture de cette nouvelle. 
... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Un Mars, et ça repart ?
Pas si sûr !

Une tragédie grecque en 7 actes, un nouveau sous-genre est né en science-fiction, l'ancient tragedy (auquel on pourra y glisser aussi Latium).

Cinq astronautes font partie de la première colonie martienne. D'une promesse d'un avenir stellaire, ce voyage sera l'occasion d'en découvrir beaucoup plus sur eux, et notre Humanité, la Vie et la Mort.
Un texte assez étrange pour le fan de SF que je suis qui m'a sorti de mes sentiers battus littéraires. Vous dire que j'ai aimé ou tout compris serait un euphémisme.
Il m'a clairement manqué de bagages culturels pour apprécier ce texte. En l'état, je n'y ai vu qu'une parabole verbeuse sur notre humanité. C'est dommage car l'auteur s'est tout de même, à mon avis, documenté pour son voyage sur Mars : terraformation, transhumanisme sont de la partie.
C'est aussi la première fois que je lis cette idée de piscine dans un vaisseau, pour protéger au mieux les corps des astronautes des radiations et de l'absence de gravité.

Son transfuge dans la littérature grecque n'est pas si con que cela au vu du nom de la planète, du message que nous livre l'auteur. Mars, Cerbère, les personnages ont aussi tous un nom grecque. Comme il se doit dans la tragédie, le destin de nos protagonistes ne pourra être que funeste…

Critique réalisée dans le cadre d'une opération Masse Critique Babelio
Commenter  J’apprécie          77
Un histoire poétique, rédigée comme un conte, sur la conquête de Mars par les tous premiers colons Terriens !

Je tiens à remercier les éditions Riveneuve, ainsi que l'opération Masse Critique de Babelio pour l'envoi de ce roman. Lors de cette dernière sélection de livres sur le site de Babelio, j'ai effectué peu de choix, avec l'envie profonde que ce soit ce texte qui parvienne jusqu'à moi. Cette histoire m'avait beaucoup inspiré, et je pense que, quoi qu'il advienne, j'aurais dû me le procurer d'une façon ou d'une autre ! 😛

Parfois, en quelques occasions, la falaise transpire une eau saumâtre. Au contact de l'air glacial, l'eau s'évapore. Il ne reste que le sel qui se transforme en cristaux aussi gros qu'un ongle. Ils peuvent même grandir jusqu'à former la taille d'un poing. Ces formes salines peuvent vivre de trois à quatre semaines. Ainsi, pendant toute leur durée de vie, ils diffractent les rayons du soleil pour créer un effet des plus magnifiques. La nuit, ces minéraux regagnent en humidité, qui se résorbent ensuite dès le lever du soleil. Dans cette cuvette, les cristaux forment des arcs-en-ciel qui apparaissent sur toutes les parois et toutes les aspérités. Quand je me sens seule, je me rends dans ce canyon. J'y ai même installé des caméras pour pouvoir m'y rendre lors des meilleurs moments, là où la beauté devient presque magique.

Depuis peu, j'ai commencé un nouveau projet. Je construis une maison avec des briques de terre crue que j'extrais du permafrost. Avec tous ces efforts que je dois réaliser, je me fatigue vite et la construction me prend plus de temps que prévu. Je dois aussi entretenir les serres, qui abritent une vie terrienne toute relative. Seules les espèces les plus coriaces ont été sélectionnées pour être plantées ici, ou alors des plantes génétiquement modifiées qui ont toutes le point commun de pouvoir être consommées. Seule sur cette planète, je sais que d'ici dix ans, peut-être que des songes reviendront chercher mon corps pour l'étudier sous toutes les coutures. Pour comprendre comment survivre à ce monde hostile, et encore peu compris. Les terriens iront toujours plus loin dans la conquête. C'est ce moteur qui fait tourner l'humanité malgré les pertes engendrées. Ce moteur qui fait avancer le genre humain.

Un récit porté par de belles réflexions et par une humanité qui tend à devenir Martienne…
Ce récit est un sublime mélange de poésie et de conte mythologique. La forme de ce texte est bien différente de ce à quoi je m'attendais. Je pensais lire de la hard science-fiction, mais pas du tout. Je me suis laissé porter par une poésie présente dans chacun des mots de l'auteur, choisis avec soin pour décrire le monde Martien tel qu'il le serait après l'arrivée de quelques colons humains. Je suis entré dans un monde totalement méconnu, où la science-fiction se mêle au fantastique, qui est d'ailleurs très présent. Il y a ça et là des incursions liés à la mythologie, tout comme quelques références bien cachées qui permettront à tout lecteur avide de connaissances de se documenter et d'aller encore plus loin. C'est un roman qui développe beaucoup de pensées, et qui donne matière à réflexion. Quelle est la place de l'humanité terrienne dans un autre monde ? Comment les corps peuvent tenir face aux assauts répétés des éléments d'une autre planète ?

Chaque astronaute a sa propre spécialité, même s'ils sont interchangeables pour mener à bien leur mission de conquête. Car oui, la conquête de Mars était bien l'objet officiel de leur présence en ce lieu. Mais qu'en est-il en réalité ? Une présence mystérieuse aurait été détectée, comme une vie sur la planète rouge, pourtant inhospitalière et rongée par la poussière. Il y a cette ambiance particulière tout au long de la lecture de ce récit. Cette ambiance d'enfermement, à la fois physique et psychologique. Vivre sans scaphandre et sans leur module de vie était inconcevable, tout comme leurs pensées qui commençaient peu à peu à se brider, pour répéter inlassablement les mêmes gestes pour assurer leur survie, comme des automates correctement programmés.

J'ai adoré pouvoir suivre l'histoire de ces cinq astronautes dépêchés sur Mars. L'auteur décrit cette nouvelle humanité, ce nouveau monde plein de mystère, avec beaucoup de sensibilité. Je me suis senti pris dans un filet, avec l'impossibilité de m'en échapper. Ce texte est fabuleux, et donne envie de découvrir le fin mot de l'histoire. Les éléments perturbateurs arrivent peu à peu et créent beaucoup de suspense. Un sentiment horrifique et d'angoisse se ressent parfois, alors que des événements surviennent bien loin du berceau terrien. Tout prend une ampleur bien différente dès lors que l'on se retrouve loin de tout. C'est un récit poignant d'humanité, où l'horreur de la mort se frotte au bonheur de la vie…
Lien : https://www.acaniel.fr/cerbe..
Commenter  J’apprécie          00
Lu en Septembre 2019
Histoire découpée en chapitres titrés, racontée à la première personne.
Des astronautes partent sur la planète Mars, pour la coloniser. Celle qui raconte l'histoire est l'unique survivante de cette aventure. Elle nous en parle depuis l'atterrissage sur la planète.
Chaque astronaute porte un nom mythologique, on ne connait pas sa réelle identité. Chacun tente de s'accoutumer à la vie sur la nouvelle planète sans atmosphère.
L'un des astronautes est solitaire et s'isole. Pourtant c'est un futur père car une des astronautes est enceinte de lui. Il disparaît.
Les autres vont nous parler de la raison pour laquelle ils font cette recherche spatiale avant de partir chercher le disparu. Celle qui nous raconte l'histoire restera au vaisseau. Elle a accès à la fouille faite par les autres par des images vidéos et le son.
La fin du roman nous délivre le journal intime du disparu. Nous avons alors accès à ses pensées et à ce qu'il est devenu.

Malgré qu'il soit rédigé à la première personne, l'histoire reste factuelle. Les données personnelles nous sont transmises neutres. Cela m'a étonnée car la protagoniste change de planète, de manière de vie, découvre également les personnes avec qui elle va vivre mais cela ne m'a pas semblé la chambouler. Elle reste objective.
Le journal intime du disparu pose des questions sur l'humanité et sur l'être. J'ai beaucoup apprécié ce chapitre, plus humain et personnel, philosophique sur le sens de la vie.
Commenter  J’apprécie          10
Et si l'Homme mettait le pied sur Mars qu'y trouverait-il? Et si l'Homme mettait le pied sur Mars qu'y apporterait-il?

   Daniel Besace nous offre un conte philosophique et poétique d'anticipation. 

   Au-delà de l'histoire des cinq astronautes et de leur voyage, il s'agit d'une réflexion sur l'esprit humain, sur l'humanité et sa contribution au monde.

   On ne sort pas indifférent de la lecture de cette nouvelle. 

   A lire en groupe et à discuter !
Lien : http://partageonsnoslectures..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Le vaisseau que nous utilisâmes fut assemblé en orbite à partir des modules envoyés depuis la Terre. Puis il fut ravitaillé en nourriture et matériaux durant six mois avant d'être éjecté de l'attraction, en se servant de la vitesse orbitale, pour accélérer l'appareil en direction de Mars. À bord, un habitacle spécial fut construit, une sorte de piscine dans une citerne blindée équipée d'un sas d'étanchéité, contenant une réserve d'eau de trente mètres cubes, énorme quantité de liquide. Dans cette citerne remplie aux trois quarts, l'eau s'était formée en une bulle parfaite, transparente, de couleur changeante suivant l'éclairage. Équipés de combinaisons de plongée et d'une petite réserve d'oxygène, ou en apnée, nous pouvions y évoluer en liberté... Nous y étions alors parfaitement protégés des radiations, et lors de ces baignades, l'eau exerçait sur nous une pression qui suffisait à nos corps pour faciliter la circulation du sang. De plus en plus de scientifiques pensent que les vaisseaux doivent être remplis d'eau, ce qui constituerait le meilleur rempart contre les agressions du vide.
Commenter  J’apprécie          60
Nous étions cinq volontaires sélectionnés sur un groupe de cinquante astronautes aux existences transfrontalières, portant chacun l'écusson de sa nationalité étriquée, comme si un seul pays pouvait s'enorgueillir des progrès de l'humanité. Il m'a toujours paru étrange de glorifier l'origine de la naissance. Car après tout, nous n'avons rien décidé de notre apparition sur Terre. Ce n'est qu'un concours de circonstances, trop souvent dramatiques, qui aboutit à la conscience de cet instant. La volonté qui nous anime dans l'action est le fruit d'un destin improbable. Avoir l'intention d'être là n'est pas un choix de conscience. Ce qui fait de nous des personnes capables de transcender l'accident de naître est un miracle de notre biologie. Le cerveau, dans son énigme absolue, nous transforme en voyageurs de l'immensité, et aucune nation ne peut s'attribuer le mérite de diriger ce destin. Dans cette succession de hasards, des esprits se sont rencontrés. Nous avons formé un équipage d'incompréhensions dont les étrangetés composaient un équilibre pour assurer la réussite de la mission.
Commenter  J’apprécie          00
Lorsque tu te baignes dans la mer, tu deviens un éclat de soleil, avec cette capacité à traverser les éléments sans te frayer un chemin. Il n'y a pas de violence à être un rayon de soleil.
Commenter  J’apprécie          10
Seul l'esprit appartient à l'humanité.
Commenter  J’apprécie          10
Aller plus loin malgré les pertes a toujours été le moteur de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Daniel Besace (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Besace
Du vendredi 16 au dimanche 18 juin, les Editions Riveneuve dirigées par Gilles Kraemer vous invitent à rencontrer ses auteur-e-s : Michèle Barbier - dernière secrétaire de Joséphine Baker - France Dumas et dès le vendredi, vous avez rendez-vous pour une exposition inaugurale picturale de Daniel Besace, invité aussi en dédicace de son roman "Cachalot" dans les locaux de la cour des Editions .
Gilles Kraemer participera aussi en soirée à une table ronde portant sur les métiers du livre
Lieux : 85 rue de Gergovie 75014 Paris et tout le 14e arrondissement. Et participez aussi au jeu Quiz affiché sur la vitrine.
Bienvenue à toutes et tous !
+ Lire la suite
autres livres classés : astronautesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus

Autres livres de Daniel Besace (1) Voir plus

Lecteurs (12) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3581 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}