AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mélanie Rouger (Traducteur)
ISBN : 2811203575
Éditeur : Milady (16/07/2010)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Depuis des siècles, le Lignage attend la venue de Sorcière. Pourtant, la jeune Jaenelle désignée par la prophétie pour représenter l’incarnation vivante de la magie n’a pas été accueillie sereinement. Elle a au contraire terriblement souffert de la guerre sans merci dont elle fut l’enjeu durant son enfance. Seuls le temps et l’amour de ses tuteurs ont su guérir les blessures physiques de la jeune fille, mais son esprit reste fragile, à peine capable de la protéger d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
idevrieze
  01 novembre 2014
Un tome qui se pose clairement en transition

Je viens de regarder la date de publication de ce premier tome, de ma chronique, on s'entend. Sachant que ladite chronique a été postée sur mon ancien blog de lecture. Donc, cela doit faire plus de trois ans que je n'ai pas lu cette saga. le bilan est bien entendu désastreux sur mon suivi en matière de sagas que j'apprécie. Heureusement, l'écriture de Anne Bishop est là. Car même avec trois ans d'écart minimum, j'ai pu me souvenir de l'entièreté de l'intrigue du premier tome (et pourtant elle était costaude). J'ai pu aussi voir l'évolution dans mes chroniques, cela dit (mes pauvres, ce que vous avez dû endurer....)

Bref, je parle ici de ce second tome comme un tome de transition. Pas qu'il soit totalement exempt d'action, rassurez vous. Anne Bishop prend juste son temps pour reconstruire son héroïne qui, dans le premier tome, a vécu des choses réellement traumatisantes. Et ce qui a aussi failli détruire bon nombre de ses amis.

Une héroïne qui se reconstruit.
En effet, Jaenelle a eu un épisode traumatisant que je ne vous raconterai pas vu qu'il se situe fin du premier tome. Elle subit une très longue convalescence physique mais aussi une incroyablement longue convalescence mentale, tout ceci sous la protection de Sahtan, son tuteur mais qui est aussi l'un des plus grands sorciers mâles de son époque. Or, le pauvre Sahtan doit aussi retrouver ses deux fils qui, suite aux évènements précédents, sont toujours hors de sa portée.
Jaenelle poursuit donc son étude des joyaux, mais aussi fait tout son possible pour obtenir un entourage qui fera d'elle une vraie reine de cour. Or, les autres reines de Joyaux sombres ne l'entendent pas de cette oreille et font absolument tout pour qu'elle se sente le plus isolée possible. Arriveront-elles à leur fin ? Jaenelle parviendra-t-elle a être une reine noire alors qu'elle est si fragilisée ? Toutes les réponses sont dans ce tome ci mes amis, je vous le conseille donc vivement. Je vous retrouve dans l'année pour le troisième tome :)
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Carole94p
  12 octobre 2017
Après avoir découvert et dévoré Fille du sang, je ne pouvais pas faire autrement que de me jeter sur la suite, Héritière des ombres. D'abord, parce qu'Anne Bishop nous laisse avec un total cliffhanger mais aussi et surtout parce que je n'arrivais pas à passer à autre chose et n'avait qu'une envie, continuer La trilogie des joyaux noirs. Vous savez, quand un univers vous a tellement envoûté qu'aucune autre lecture ne vous fait envie ? Et bien c'est exactement ce qu'il s'est passé pour moi.

Je me suis donc plongée à corps perdu dans Héritière des ombres, le second tome de la trilogie des joyaux noirs. Si vous n'avez pas lu le premier tome, prenez garde, ma chronique risque de vous spoiler.

Après les terribles évènements du premier tome, Jaenelle n'est plus vraiment la même. Pour faire face aux douleurs et à son âme brisée, elle s'est « enfouie » dans l'abime pour n'en ressortir qu'une fois vraiment en confiance et prête. Elle pourra compter sur l'aide de son père adoptif, Sahtan, mais aussi son frère de coeur Lucivar et toute la parentèle. Mais parmi eux, l'un d'entre eux manque à l'appel. Daimon a disparu, pire encore, il est recherché de tous et semble être le coupable idéal pour nombreux de ses ennemis. Entre sa culpabilité et les tourments qui le guette, qui sait s'il arrivera à revenir auprès de celle qu'il aime.

Ce second tome est vraiment différent du premier. D'abord, parce que l'univers crée par Anne Bishop est totalement mis en place et n'a plus besoin d'être développé comme le premier. Ceux d'entre vous qui n'avait pas totalement aimé le côté trash avec la gente masculine, soyez rassurez, nous n'avons plus autant de démonstration de contrôle. Il faut dire que désormais, tout le monde sait à quoi s'attendre… Ce second tome aborde plus le côté psychologique. On y aborde les sentiments et émotions des personnages après de nombreux traumatismes et développe le côté relationnel.

Jaenelle, que nous découvrions très jeune dans le premier tome, commencera à ben changer, tant physiquement et mentalement. (Bien qu'elle ait toujours eu une certaine maturité). Si au début de L'Héritière des ombres, elle reste fragile et sensible, au fil des pages, on la voit évoluer et s'affirmer. La petite fille a bien grandit et est bien décidé à ne plus se laisser faire.

Dans ce second tome de la trilogie des joyaux noirs, le personnage de Sahtan, Sire d'Enfer, sera toujours aussi présent pour épauler sa fille de coeur. Un personnage qui a toute son importance puisqu'il l'aidera dans ses décisions. Autre personnage, Lucivar fera une véritable apparition. Honnêtement, durant ma lecture de ce second tome je suis restée assez perplexe quant à son personnage. Il n'a cessé de m'énerver (pour des raisons que je tairais dans cette chronique). Finalement, Jaenelle trouvera en lui un véritable soutien. Pour ce qui est du personnage de Daimon sera quasiment absent tout au long de ce tome. Une petite déception pour ma part, car il a su se démarquer dans le premier et m'intriguer au maximum. J'avoue avoir eu envie de le retrouver plus d'une fois au cours de ma lecture.

Enfin, les alliés de Sorcière seront de plus en plus nombreux et auront une importance cruciale pour la suite. Certains d'entre eux se sont démarqués, comme les membres de la parentèle avec les loups, la licorne etc. ou encore Onirie dont l'humour et la présence m'a beaucoup plu.

Les complots, secrets et retournements de situations seront à nouveau au coeur de L'Héritière des ombres. Pas une seconde d'ennuie pour nous, lecteurs, puisque nous faisons face à de nombreuses révélations. Seule ombre au tableau ? L'absence de Daimon. Oui, je l'avoue, je suis faible. Je n'ai cessé d'espérer son retour...

Une fois de plus, Anne Bishop termine son roman par un énorme cliffhanger de la mort qui tue. A tel point que je n'ai même pas pris le temps d'écrire ma chronique sur ce second tome que me voilà déjà plongée dans le troisième et dernier : Reine des ténèbres.

Alors comment conclure cette chronique autrement qu'en vous disant de découvrir absolument cette trilogie !?
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2017..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nepenthes
  23 janvier 2012
Si j'ai été un peu longue à être prise dans l'histoire pendant le premier tome, j'ai beaucoup plus apprécié le tome 2. Sitôt familier avec l'univers d'Anne Bishop, on plonge avec plus de plaisir dans les remous de ce roman. Ce second tome ne fait que transition mais les enjeux s'installent petit à petit et le lecteur est peu à peu happé par l'orage qui se prépare. L'univers dans lequel les personnages évoluent est assez singulier, on ressent toute l'influence des différentes mythologies et croyances autour du mal, des enfers, de la mort (dans le nom des personnages notamment). le principe des joyaux dirigeant la magie est également intéressant - bien que je m'y suis parfois un peu perdue dans toutes ces métaphores des profondeurs de l'âme humaine... En parlant de profondeur, peut-être que l'héroïne de cette trilogie, Jaenelle, est d'ailleurs un peu "too much" : beaucoup de pouvoir, un charisme foudroyant, une beauté à couper le souffle... Mais j'ai facilement oublié ce détail car le reste des personnages secondaires est plutôt bien équilibré. J'ai en tout cas beaucoup aimé ces mondes et, pour que ce soit parfaitement établi, il aurait fallu une petite carte (car on change souvent de régions et j'avais encore du mal à me situer les différents lieux cités...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Eden_Zorjunn
  24 février 2014
Ce roman est très différent des contes de fées qu'on trouve dans les rayons des librairies. Il est sombre, plein de violence et tellement passionnant. Ne croyez pas qu'il ne contient pas des valeurs telles que la loyauté, la justice ou le partage. Sahtan, le dirigeant d'Enfer, devient un papa-poule. C'est vraiment mignon ! Dans ce tome, Daimon est devenu fou. Par conséquent, il n'est presque pas présent dans le récit. Lucivar, son demi-frère, prend une place très importante dans l'histoire. Rien que pour lire les chamailleries de Lucivar et Jaenelle ou la rencontre entre un père et un fils, il faut lire ce livre. Vous avez compris que j'aime ce roman, surtout qu'il y a une magnifique déclaration de guerre. Je vous laisse, je dois courir après une amie pour la supplier de me prêter la suite.
Commenter  J’apprécie          20
MarcF
  02 janvier 2012
L'univers est toujours aussi prenant, avec toujours un certain mélange de cotés sombres et violents et d'aspects très chevaleresques.
Une des grandes nouveautés de ce tome est l'emphase sur la « parentèle », qui sont les animaux porteurs de joyaux. Cette partie est bien introduite et bien traitée.
Jaenelle évolue peu à peu et nous suivons son évolution. L'auteur sait alterner les moments où elle est plus fragile ou faible pour mieux nous faire sentir son évolution et l'augmentation de ses pouvoirs.
L'histoire se déroule bien et on s'y accroche facilement, même si elle est un peu prévisible sur la fin.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
RhiaRhia   14 octobre 2012

- Comprenez-vous ceci? lui demanda-t-elle en lui fourrant entre les mains un livre sur l'Art et en lui indiquant un paragraphe.
...
- Cela me semble assez simple, finit-il par répondre.
Jaenelle s'affala dans les airs, les jambes croisées.
- Je le savais, marmonna-t-elle. Je savais que c'était écrit en mâle.
- Je vous demande pardon?
- C'est du charabia. Geoffrey le comprend mais il n'arrive pas à me l'expliquer de manière claire, et vous le comprenez aussi. J'en conclus que c'est écrit en mâle : compréhensible uniquement pour un esprit rattaché à une queue et à des boules.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliecatLiliecat   02 mai 2012
Ce n'était pas les instructions les plus claires qu'il aient entendues, mais, depuis qu'il avait vu ce qu'elle cachait derrière son masque de chair humaine, la phrase "débarrassez-vous de vos entraves humaines" l'amenait à des questionnements gênants. Pour elle, était-ce plus confortable, plus naturel, de toucher l'esprit des membres de la parentèle que celui des hommes ? Ou voyait-elle la parentèle et les humains du même oeil consterné ?
Elle était à la fois étrangère et Autre. Du Lignage et plus. Sorcière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1313 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..