AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782330134150
176 pages
Actes Sud (27/05/2020)
3.67/5   55 notes
Résumé :
Pourquoi rester assise à étudier dans une classe alors que dehors le monde court à sa perte ? À quoi bon parler d’écologie et de développement durable si l’on ne fait rien ? Cette prise de conscience du péril climatique plonge Lou dans une grande anxiété, un désespoir qui lui ôte le goût de vivre. Heureusement un déclic va se produire : la lycéenne découvre l’activisme de la militante suédoise Greta Thunberg. On peut agir ! Avec deux camarades, Lou se lance un défi ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 55 notes
5
8 avis
4
8 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
0 avis

ninachevalier
  29 juin 2020

Jean-Philippe Blondel confirme sa connaissance de la psyché des ados , de leur vocabulaire, dans ce roman si actuel. Il sait si bien se glisser dans leurs pensées.
Avez-vous la mémoire des dates ?
Le prologue, daté du 15 mars 2019, met en scène la jeune narratrice remontée contre des journalistes, venus couvrir la manifestation qu'elle a, elle-même, initiée.
Puis l'auteur remonte de l'été 2018 jusqu'au jour de ce défilé planétaire.
Suivons le parcours de l'héroïne Lou, 15 ans, brevet en poche, qui s'interroge sur son avenir et sur la finalité de ses études. Son « A quoi bon ? », leitmotiv qui scande le début du récit laisse transpirer une sorte de renoncement à poursuivre au lycée. Un malaise en cours d'histoire-géo, inquiétudes de la mère, visite chez le médecin à qui elle confie la cause de ses peurs : « Le climat ».
On peut la comprendre aisément vu la pléthore de vidéos anxiogènes de collapsologues , de « dystopies » qui circulent sur le net. Souffrant d'une vague dépressive, elle se fait /déroule son film catastrophe, renonce aux projets. C'est dans cet état d'esprit que Lou, incolore, débarque au lycée. Un peu à la marge, c'est au CDI, son refuge protecteur, qu'une autre élève, Carmen, l'aborde sous prétexte de l'interviewer. Cette rencontre la trouble, serait-elle amoureuse de Carmen ou de Victoria, d'une fille ? Grâce à l'invitation de Carmen à une fête, elle se sent enfin exister, et va ressentir les premiers émois amoureux avec Valentin qui, fortuitement, lui ouvre les yeux sur l'existence de Greta Thunberg, symbole de la lutte pour le climat, « la grande figure de ce temps » pour J.M le Clézio. Inconnue de Lou pour qui le nom évoquait plutôt une actrice allemande, c'est la grande Révélation. Cette vidéo avec « le hastag Climate Strike » est le délic qui ravive ses cauchemars de villes submergées, de canicule, de virus, de fin du monde imminente. Puis retour à la vraie vie avec cette idée obsessionnelle de plongée dans le précipice.
Son médecin ne lui avait-il pas conseillé d'agir ? « Aimer, c'est agir », a écrit Hugo. Lou, ne signifie-t-il pas « battante » ?
On assiste à la mue de Lou, qui dans un sursaut de volonté, ses convictions chevillées au corps, va remuer ciel et terre pour se bouger, mobiliser ses congénères, s'organiser, confectionner des slogans faisant écho à : « Au secours, ça brûle », « Climate Action now ». À l'instar de Greta, cette égérie rouquine d'un an son aînée, son énergie croît de plus en plus au point d'être nommée « La Greta Thunberg du Grand-Est ! »
L'auteur souligne le danger de la surconsommation des réseaux sociaux, dénonçant par exemple twitter peuplé de «  haters ». Autre côté néfaste : le manque de vocabulaire, tel est le reproche d'un professeur à ses ouailles (qui abusent de mots grossiers, de termes de geeks). Ces « digital natives » vivent à l'heure du zapping,« matent des mèmes », scrollent la vie des autres, postent des photos sans intérêt des plats qu'ils mangent.
Ce talent de portraitiste,Jean-Philippe Blondel, l'a déjà déployé dans La grande escapade. Ici, il nous offre une galerie très diversifiée : on croise les journalistes que la narratrice trouve lamentables, une enseignante qui se pavane « dans les allées de sa classe comme une duchesse à Versailles », celle qui ne jure que par le programme, une autre autoritaire, une vraie « dictatrice », que Lou soupçonne d'être » climato-sceptique ». Au contraire Mme Lafontaine, «  la théâtrale, au rire enfantin qui illumine son visage », l'encourage. Il y a ceux qui vouvoient par respect pour leurs étudiants… Parmi les élèves qui se démarquent :Victoria la bourgeoise tatouée, qui avec ses  « airs de sainte-nitouche » dissimule « une graine de révolutionnaire », Carmen, « la lave en fusion », Lina, experte en street art, disciple de Banksy.
Les chambres d'ados dont le décor traduit leurs goûts du moment sont évoquées : pour Lou, il y a eu la période des posters de chanteurs au mur. On lit John Green, dont « les héros ont beaucoup de problèmes ».

L'écrivain explore avec justesse les relations parents/progénitures, profs/ élèves. Il souligne le moment particulier où Lou endosse le rôle « de mère de sa mère », drapant celle-ci de tendresse.
Il souligne la disparité des niveaux sociaux, ce qui oblige les parents à des sacrifices et certains élèves à renoncer à des études en raison des frais engagés.
Ceux qui ne connaîtraient pas Jean-Philippe Blondel vont vite être séduits par « sa petite musique», comme la dénomme le libraire de « la Griffe noire ». Ses comparaisons sont imagées : « Nous sommes des cormorans dans du mazout », les larmes de Lou ? «  des cascades, des chutes, Niagara et Iguazu en même temps ».
S'y ajoutent le zeste d'humour ( « l'aîné de mes soucis »...) et la griffe d'un professeur d'anglais qui glisse mots ou expressions dans la langue de Shakespeare: «  warrior », « You're way out of my league », « crush », «  strange »...(1)
La chute est réussie puisque l'auteur oblige le lecteur à retourner en arrière pour saisir l'indice qu'il n'a pas remarqué concernant un adolescent.

Jean-Philippe Blondel montre comment « la gamine suédoise »,militante clivante, devenue par son charisme un mentor pour toute une génération, a réussi à fédérer des milliers de jeunes. Seraient-ils plus conscients que les adultes de l'urgence ? Il est vrai que nous peinons à imaginer une catastrophe tant qu'elle n'est pas sous nos yeux. Il pointe l'urgence , cette absolue nécessité de changer de mode de vie et de prendre au sérieux la verte semonce de la jeunesse. Ne doutons pas de l'impact de Greta Thunberg sur les jeunes qui, à leur tour, influenceront leurs parents.
Rappelons un de ses tweets : « Quoiqu'il arrive, nous n'abandonnerons jamais. Nous ne faisons que commencer ».

L'écrivain troyen signe un passionnant roman engagé, aux dialogues savoureux. Son but est de « rendre hommage à cette génération qui lutte pour que la planète ne devienne pas un enfer », pour vivre dans un monde meilleur.
A lire absolument et faire lire par le plus grand nombre, car « l'essentiel, c'est de sauver la planète », « il est encore temps même s'il est déjà tard ».
(1) Warrior : guerrier
You're way out of my league : Tu es trop bien pour moi.
Crush : être amoureuse ,amoureux.
Strange : bizarre.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          243
angelita.manchado
  30 mai 2020
Il est encore temps de Jean-Philippe Blondel, présentation
15 mars 2019, elle est en tête d'une manifestation. Elle n'est ni heureuse, ni satisfaite et le fait savoir au journaliste qui l'interroge. Elle ne veut pas que son passé soit connu.
Ete 2018, c'est la fin du collège. Elle veut très vite finir le lycée pour quitter sa petite ville de province et faire des études. Mais elle sait qu'elle devra les financer car ses parents ne roulent pas sur l'or.
Avis Il est encore temps de Jean-Philippe Blondel
Lou est une adolescente qui a fini le collège et qui entre au lycée. C'est une solitaire, elle a peu d'amis, elle se fond dans la masse. Elle n'est ni dans le clan des exclus, ni dans le clan des populaires. Lou est une rêveuse, elle imagine la vie des autres. Elle fait de nombreuses crises de panique. Les vacances sont une période de transition. Juste avant son brevet, au cours d'une émission de radio, elle prend conscience que le monde va mal, que la planète en a pour peu de temps et donc forcément les humains qui la peuplent vont mourir, souffrir et n'auront plus accès à la société de consommation qu'ils connaissent. Elle n'en parle pas et souffre beaucoup. Elle se morfondait et attendait l'apocalypse. Elle ne veut surtout pas inquiéter ses parents. Ce sont des images de chaos, d'apocalypse qu'elle a devant les yeux tant et plus. Au lycée, à la faveur d'une rencontre, elle va se faire une amie, Carmen. Au lycée, elle ose enfin parler, notamment à ses professeurs. Elle trouve un écho à ses pensées ou pas. Et suite à une vidéo de Greta Thunberg, elle comprend aussi qu'elle n'est pas seule et beaucoup de jeunes deviendront des amis car ils ont les mêmes idées qu'elle. Comment sauver la planète ? Comment faire prendre conscience à tous que nous sommes en danger et que les jeunes ont peur pour l'avenir, leur avenir immédiat et celui de ceux qui les entourent. Soit le monde dans lequel on vit.
Lorsque des jeunes gens se sentent mal, très mal, ont peur pour leur avenir proche, ont peur pour ceux qu'ils aiment. C'est une grande prise de conscience. Et cette prise de conscience, cet engagement trouve son écho grâce à quelqu'un, une jeune fille Greta Thunberg. Tout le monde connaît le personnage puisque ses actions ont été énormément médiatisées. Mais au moment du roman, elles n'en étaient qu'à leurs balbutiements.
C'est l‘histoire de Lou et de ses camarades de classe, les jeunes de sa ville et de tous les jeunes, également, qui se sont impliqués, seuls, eux seuls pour sauver la planète, notre planète et surtout leur planète. Comment organiser une manifestation conformément à la loi ? Ils cherchent, ils se renseignent, ils trouvent. Comment organiser une manifestation avec de l'impact ? Comment rallier les uns et les autres et surtout comment arriver à trouver les nombreux points communs entre tous ? Malgré les réseaux sociaux où les jeunes échangent, pas toujours à bon escient, ils ne donnent pas leurs opinions, ils ne se livrent pas sur ce qui leur fait peur. Mais une communauté existante peut être vraiment utile à tous et toutes. Comment une jeune fille a trouvé un écho mondial avec des paroles, des actes ? Elle a trouvé son but. Ils ont trouvé leur but.
J'ai déjà eu l'occasion de lire du Jean-Philippe Blondel, mais destiné aux adultes. La plume pour les jeunes est concise, va droit au but en racontant cette histoire d'une jeune adolescente qui se trouve mal et qui arrive à mener à bien sa mission, ce en quoi elle croit. Elle sait expliquer aux uns et aux autres et notamment aux adultes qu'elle rallie à sa cause. Elle sait trouver des personnes concernées par ses peurs. Il est toujours temps d'agir pour se révolter, pour ne pas prendre pour argent comptant tout ce que l'on dit. Il est encore temps de penser par soi-même. Et ceci est valable pour tous ces jeunes que l'on tente de formater et pour les adultes qui semblent déjà formatés.
Je remercie les Editions Actes Sud Junior pour l'envoi de ce roman.
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Rivia56
  05 septembre 2020
Pour moi, c'est celui-ci, mon roman feel-good de l'année (avril 2020). L'histoire se passe en France, durant l'année scolaire 2018-2019. L'héroïne entre en seconde, dans un lycée de province, dans une classe où elle ne connaît personne. Depuis quelque temps, elle se sent particulièrement isolée et anxieuse. Curieusement, ses plus gros soucis concernent son avenir proche, associé à l'avenir de la terre, les perspectives alarmantes sur le climat – sécheresse, famine et tout. Or, la même année, Greta Thunberg fait son apparition sur les réseaux sociaux et dans les médias. Cet évènement va susciter chez notre héroïne une bouffée d'espoir, puis les élans nécessaires pour se dépasser et devenir une personne plus sociable, plus heureuse et équilibrée.
Commenter  J’apprécie          110
AnneClaire29
  11 août 2020
Lou vient de finir le collège. Elle ne sait pas trop ce qu'elle veut faire mais une prise de conscience sur l'écologie, les changements climatiques, ..., la plonge dans un abattement le plus total. Quel est l'intérêt d'étudier pour un avenir incertain alors que la planète se meurt. Car que faire à son échelle d'adolescente pour changer les choses et faire bouger les jeunes comme elle comme les adultes.
Lou va découvrir via une vidéo la jeune Greta Thunberg et décide d'agir. Elle va fédérer auprès d'elle ses ami(e)s, puis d'autres élèves de son lycée et bien plus encore. Alors germe l'idée d'organiser une manifestation pour faire bouger les choses.
Ce nouveau roman court de Jean-Philippe Blondel retrace le parcours de Lou dans sa lutte pour l'écologie, sa prise de conscience et se prise d'engagement. C'est un récit engagé, encré dans la réalité de notre société, où les jeunes peuvent se retrouver. Il est à la fois pessimiste sur le devenir de la planète mais aussi optimiste dans la prise de conscience des jeune et de leur engagement à changer les choses.
Comme à son habitude l'auteur sait trouver les mots justes qui parlent à chacun et encore plus aux adolescents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MissChocolatineBouquine
  31 juillet 2020

Un roman, sans aucun doute dans l'ère du temps. Révélateur de la conscience collective face à un enjeu majeur. La préservation de la planète, de la vie dans toute sa diversité, Jean-Philippe Blondel pose cartes sur table à vous de vous en saisir pleinement. Loin du discours moralisateur, J-P Blondel au travers de son héroïne déclare avec ardeur l'urgence.
Lou est une lycéenne lambda. Loin d'être populaire et looseuse, elle vivote tant bien que mal parmi la foule de jeunes adultes. Son mal a débuté lors de sa dernière année au collège. Là, foudroyant, paralysant, angoissant. La fenêtre ouverte sur une réalité omnisciente et pressante, l'avenir. Malaise catatonique d'un mal-être puissant et destructeur. Un parcours du combattant pour se raccrocher à une évidence feinte et illusoire. Que deviendra notre génération ? Les mots bloqués, les mots-épées qui épinglent un avenir apocalyptique. Pourtant Lou ne s'avoue pas vaincue, cherche, se questionne, s'intéresse. C'est lors d'une rencontre hasardeuse que l'éclaircie s'opère. Une vidéo de Greta Thunberg, jeune femme activiste, fondatrice d'un mouvement auquel la jeunesse s'accroche. Une révélation pour Lou, un apaisement, elle n'est pas seule. Point de départ d'une aventure hasardeuse et pourfendeuse de nouvelles amitiés. Un projet à la hauteur de son espérance de voir enfin le peuple scandé la triste réalité et de réunir.

Le nouveau roman de Jean-Philippe Blondel est sans contexte une bombe ! J'invite tout le monde à le découvrir et à se questionner sur nous, sur nos gestes au quotidien, sur l'avenir des générations suivantes. Au travers de son héroïne attachante, cette quête de la vérité, la découverte de soi au travers du prisme indéformable de la société, il pointe du doigt les aberrations d'une société qui va droit au casse-pipe. Cette jeunesse envieuse d'un monde meilleur se détache des valeurs transmissent par les générations de parents issus de l'ère consommatrice de l'après-guerre. Sans être alarmiste mais avec une honnêteté piquante, IL EST ENCORE TEMPS ! est un roman sensationnel à mettre dans toutes les mains.
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ninachevalierninachevalier   05 juin 2020
Le CDI, c'est mon refuge. Je m'y rends dès que j'ai une heure de libre. J'aime bien être entourée par tous ces volumes, par tous ces romans ou ces documents historiques. J'ai l'impression qu'ils me protègent.
Ce qui est bien, au CDI, c'est que ton esprit peut divaguer...
Commenter  J’apprécie          80
armand7000armand7000   09 août 2020
J’imaginais bien qu’un jour je trouverais un mentor ou un modèle, un ou une artiste, quelqu’un qui exprime ses émotions et les fait partager à un public. Jamais je n’aurais cru que mon existence puisse être bouleversée par une espèce de gamine rouquine qui ressemble à toutes les petites soeurs chiantes du monde et qui s’exprime bizarrement parce qu’elle est autiste tendance Asperger.
Commenter  J’apprécie          30
ninachevalierninachevalier   21 juin 2020
Je n'ai pas revu Valentin depuis la soirée. On s'échange des messages et des photos puisque je suis reconnectée à tous les réseaux sociaux. Tous, sauf Twitter. Trop de haters. Les haters, ce n'est pas vraiment ce dont j'ai besoin en ce moment.
Commenter  J’apprécie          50
Rivia56Rivia56   02 septembre 2020
J'en suis arrivée à la conclusion que les adultes n'en avaient rien à cirer. Ils sont sur le tapis roulant sur lequel on les a mis à la naissance et ils ne remarquent même pas que la fin se rapproche et qu'on va tous plonger ensemble dans le précipice.
Commenter  J’apprécie          40
Rivia56Rivia56   02 septembre 2020
Si je continue à traiter de façon sarcastique et méprisante tous ceux qui m'entourent, nous n'arriverons jamais à rien.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Jean-Philippe Blondel (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Philippe Blondel
Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • le Livre des soeurs de Amélie Nothomb aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/le-livre-des-soeurs.html • Cher connard de Virginie Despentes aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/cher-connard.html • Rachilde, homme de lettres de Cécile Chabaud aux éditions Ecriture https://www.lagriffenoire.com/rachilde-homme-de-lettres.html • Ceux qui restent de Jean Michelin aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/ceux-qui-restent.html • L'Embuscade de Emilie Guillaumin aux éditions HarperCollins https://www.lagriffenoire.com/l-embuscade.html • La Fille de l'ogre de Catherine Bardon aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/la-fille-de-l-ogre.html • La carte postale de Anne Berest aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/la-carte-postale-1.html • Eden, fille de personne de Marie Colot aux éditions Actes Sud Junior https://www.lagriffenoire.com/eden-fille-de-personne.html • Café sans filtre de Jean-Philippe Blondel aux éditions de l'Iconoclaste https://www.lagriffenoire.com/cafe-sans-filtre.html • La Petite Menteuse de Pascale Robert-Diard aux éditions de l'Iconoclaste https://www.lagriffenoire.com/la-petite-menteuse.html • Zéro gloire de Pierre Guénard aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/zero-gloire.html • Les corps solides de Joseph Incardona aux éditions Finitude https://www.lagriffenoire.com/les-corps-solides.html • La Soustraction des possibles de Joseph Incardona aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/la-soustraction-des-possibles.html • Juke-box de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/juke-box.html • 06h41 de Jean-Philippe Blondel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : greta thunbergVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jean-Philippe Blondel (assez facile pour les fans)

Année de naissance ?

1964
1970
1976
1982

12 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Philippe BlondelCréer un quiz sur ce livre