AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : (01/01/1900)
4/5   3 notes
Résumé :
Le dernier descendant des Balesta, Joachim, n’a pu résister à l’appel du souvenir de ses ancêtres (dont il a raconté l’histoire dans Les Balesta et Sabinus). Il revient dans la charmante bourgade de Pierrelousse qui a peu changé. Il s’installe dans une vieille maison de la place des Aubignettes, à l’ombre du vieux Saint-Luc, l’orme immense, mystérieux et familier.

Dans ce cadre va se dérouler une étrange histoire où se mêleront l’amour et la haine,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Sachenka
  21 janvier 2021
Un autre Henri Bosco, eh oui! Je ne me lasse pas de ses histoires du siècle dernier, dans une Provence presque figée dans le temps. Cette fois-ci, un homme à l'âge incertain, Joachim Balesta, revient dans le village de Pierrelousse où sa famille habitait jadis, avant que ses biens ne passe à des mains étrangères. Si lui reconnait les rues, les habitations, le quartier, si des nombreux souvenirs lui reviennent à la mémoire, il n'en est pas de même pour les villageois. Il passe pour un étranger. Tant pis, tan mieux! Ce bonhomme est là pour terminer ses jours, profiter de la vie. Et quel meilleur endroit que le sud de la France pour méditer, se laisser aller à la nostalgie?
Joachim s'installe aux Aubignettes, une maison de plusieurs étages qui accueille quelques autres foyers, « invisibles et silencieux, ils atteignaient parfois à une sorte de mystérieuse inexistence » (p. 15). Il se tient informé par la vieille Agathe, qui tient son ménage. Puis, au fils des jours, des relations se nouent avec quelques uns d'entre eux mais, rapidement, l'équilibre et les passions des uns et des autres se trouvent dérangées par le pauvre homme. Comme s'il était un catalyseur. Vers la même époque, il fait l'acquisition d'un lopin de terre (ayant jadis appartenu à sa famille) à la campagne : la Tonnelle de Saint-Antonin, comme un petit paradis. Coïncidence, le chemin pour s'y rendre passe par les terres de son voisin de palier Bahr, dont l'oeil clandestin surveille tout. Il faut dire que, le sentiment de propriété est fort dans ces contrées, chacun surveille jalousement ses biens, et la convoitise l'est autant. Par moment, il me remontait des souvenirs du Château de ma mère, inquiet pour Joachim à l'idée qu'il traverse cette propriété et que le vieux Bahr fasse une scène.
Entretemps, aux Aubignettes, la situation ne s'améliore pas. C'est comme le jeu du chat et de la souris dans les escaliers claustrophobiques qui fait monter la tension : la jeune Mélanie Miralet fière mais fragile se languit, le bossu Fulbert Barissel n'ose avouer son amour, Adelaïde Taridou est à moitié folle, mademoiselle Valentine s'enfuit et son père, l'irascible Bahr, s'enfonce dans sa rancune et mijote une revanche. Aussi, pourquoi le curé Vincent profite-t-il de la pénombre pour pénétrer dans le couvent des soeurs cloitrées? Que de mystères… Heureusement, Joachim ne se laisse pas entrainer dans leur hystérie. Plutôt, il se promène dans le village, sur la place, au café Saint-Yves, comme on imagine toutes ces jolies places du sud de la France. Et puis, il y a la Tonnelle de Saint-Antonin, ce paradis au sommet d'une colline. Déjà, pour s'y rendre, il faut marcher, profiter du grand air. Et, une fois là-bas, profiter de la vue, trois terrasses où des vieux oliviers tenaient bon, puis des amandiers et des cerisiers, et de la vigne aussi. Comme les matinées de septembre y sont calmes!
Comme dans d'autres bouquins de Henri Bosco, la beauté (le sublime?) côtoie la terreur. Bon, ce terme est peut-être un peu fort mais il n'est pas très loin de la vérité. Chaque moment dramatique est suivi d'un autre, plus doux, où les attraits et les charmes de la Provence sont mis de l'avant. Ce roman est ponctué de paysages enchanteurs, de silences éloquents et de mystères. Malgré cela, une tension s'installe rapidement, fait régner une atmosphère vaguement menaçante qui atteint son paroxysme dans un dénouement spectaculaire où les éléments de la nature (une tempête) viennent compléter ce tableau.
À la fin du bouquin se trouve une liste des oeuvres écrites par Henri Bosco. Les titres de plusieurs d'entre elles portent les noms de personnages de l'histoire : Les Balesta, Sabinus... Je suppose qu'eux aussi ont eu droit à leurs aventures, à leur roman. L'épervier se lit très bien en tant qu'histoire à part entière. Toutefois, peut-être serait-il intéressant de lire les romans de l'auteur en ordre chronologique afin de se faire une meilleure tête de l'univers provençal de Bosco?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SachenkaSachenka   08 janvier 2021
Je ne pus que répondre : « Ah! ». C'est un grand secours que ce « ah! ». Il sert à tout, et vous permet d'attendre. Exclamation, interrogation, à la fois, l'une ou l'autre suivant l'occasion, et ressource aussi bien des sots que des grands politiques...
Commenter  J’apprécie          80
SachenkaSachenka   09 janvier 2021
J'avais eu affaire à Adelaïde Taridou, vieille fille, dont je supposai qu'ayant eu jadis un coeur à donner, elle n'en avait pas trouvé le placement...
Commenter  J’apprécie          84
SachenkaSachenka   15 janvier 2021
- Les Grecs, dis-je par politesse, appelaient l'amour sagement une folie.
Commenter  J’apprécie          90
SachenkaSachenka   11 janvier 2021
Dire peu parfois, c'est beaucoup dire, et dire beaucoup, pas assez...
Commenter  J’apprécie          50

Video de Henri Bosco (3) Voir plusAjouter une vidéo

Bosco : l'art d'être heureux
Visite à l'écrivain Henri BOSCO dans sa maison niçoise ; il évoque son enfance, sa manière de travailler, son goût pour la cuisine et pour la musique et parle surtout d'un certain art de vivre, de sa conception de la vie. Evocation d'un de ses ancêtres proches, Don Bosco avec reportage dans une école technique de la fondation Don Bosco qui forme des ouvriers qualifiés. Présentation d'un...
autres livres classés : provenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

L'enfant et la rivière

Qui est Bargabot par rapport à Pascalet ?

Son oncle
Un ami de tante Martine
Un pêcheur qui apporte du poisson à la famille
Un vagant

11 questions
132 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre