AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782381671215
155 pages
Scrineo (22/09/2022)
3.9/5   45 notes
Résumé :
Tremble devant Plume, la plus terrible piratesse de la forêt des Merveilles ! J’ai l’air innocente, comme ça, mais, si tu croises mon chemin, tu ferais mieux de surveiller ton ombre : elle pourrait disparaître dans ma besace en un battement d’ailes de fée. Aucune ne me résiste ! Pourtant il y en a une que je n’ai pas encore : celle du dernier dragon. Paraît qu’il est super dangereux, que personne n’ose l’approcher, blablabla… Moi, je compte bien l’attraper !
... >Voir plus
Que lire après Plume et l'ombre du dragonVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 45 notes
5
9 avis
4
21 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis
Agnès Marot nous met tout de suite dans l'ambiance. Dès les premiers mots, j'ai su que Plume et l'ombre du dragon allait me plaire. de l'humour piquant et honnête, et une jeune narratrice qui n'a pas sa langue dans sa poche. Moi j'adore, et commencer un roman avec un grand sourire, c'est toujours un bon présage.

Plume est une piratesse pas comme les autres. Elle ne vole pas des trésors, des bijoux ou autres babioles. Non, elle, ce qu'elle chaparde, ce sont des ombres. Vous savez ce truc qui nous suit tout le temps et dont on ne peut pas se débarrasser. Et bien méfiez-vous car si la jeune fille passe par-là… vous risquez de vous retrouver sans votre jumelle fait d'obscurité.

Plume, c'est la badass attitude avec un coeur tout mou. Vivant seule depuis la disparition de sa mère, elle aussi piratesse, elle se débrouille plutôt pas mal. le hic, c'est qu'elle s'attache beaucoup aux ombres qu'elle vole, et que ça ne met pas du beurre dans les épinards… Au moins, notre jeune héroïne ne se sent pas seule. Une fouine, une tricératops à trois têtes (si, si), une licorne à corne tordu, une liane serpent… C'est une ménagerie assez hétéroclite que Plume a. Et ce qu'elle préfère, ce sont les histoires que ses camarades ont à raconter. Alors quand l'une d'entre elles lui dit qu'il existe un dragon avec une ombre gigantesque… vous pensez bien que la tentation est trop forte.

Plume et l'ombre du dragon, c'est une aventure. Un périple qui commence avec le sourire et qui au fur et à mesure se retrouve être plus que cela. Je l'avoue, le fait que petit à petit la bonne humeur du début disparaisse pour laisser place à quelque chose de plus profond, voire de triste a fait basculer mon coup de coeur du début à une lecture vraiment très chouette. Et pourtant, j'aurais dû le voir venir car dès le départ Plume nous laisse des indices. Elle se sent seule. Et la tristesse de la petite fille nous touche énormément au fil des pages. Ça mine un peu le moral, et en même temps, c'est la vie, et le sujet est traité d'une très jolie façon.

Une maman partie trop tôt et le sentiment d'avoir été abandonné, ça marque profondément. Mais Plume ne se résumé pas qu'à cela. On découvre un petit bout de femme intrépide, avec un coeur gros comme ça, qui n'hésite pas à prendre des risques pour aider de parfaits inconnus, débrouillarde, drôle… et tellement d'autres choses. Alors oui, la tristesse s'immisce un peu mais elle est aussi l'occasion de tourner une page, de faire de nouvelles rencontres, de se rendre compte de tout ce que l'on a déjà aussi.

Les péripéties se suivent et il est difficile de lâcher le roman. C'est bien écrit, prenant, impertinent aussi. C'est une histoire d'amitié, de compréhension de l'autre, de pardon. Un petit bout de femme qui ira loin et qu'on aimerait clairement avoir comme amie.
Commenter  J’apprécie          340
Une piratesse , une grande aventure pour les plus jeunes.
Plume capture des ombres pour les vendre au marché afin d'acheter de la nourriture.
Lorsque vient la nuit , la lumière allumée , les ombres lui raconte leur histoire et deviennent ses amies.
C'est l'histoire d'une petite piratesse très seule sans sa maman.
Plume fait preuve d'un grand coeur et d'un grand courage. Sa gentillesse sera récompensée, elle saura ce qui est arrivé à sa maman.
Une histoire avec des ombres, un dragon, un phénix… Agnès Marot satisfait les lecteurs par son humour, une écriture fluide. C'est tout à la fois nostalgique et poétique. de jolies ombres illustrent le récit.
Un petit bémol : la maman disparue et l'ombre du dragon pourrait contrarier les plus sensibles.
Sinon pour les plus téméraires, à l'abordage ! Plume et l'ombre du dragon sort aujourd'hui.
Merci aux éditions ScriNeo.
#Plumeetlombredudragon # NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          353
Grâce aux éditions Srinéo, via net galley, j'ai eu le plaisir de lire le roman jeunesse Plume et l'ombre du dragon d'Agnès Marot.
Tremble devant Plume, la plus terrible piratesse de la forêt des Merveilles !
Elle a l'air innocente, comme ça, mais, si tu croises son chemin, attention de bien surveiller ton ombre : elle pourrait disparaître dans sa besace en un battement d'ailes de fée.
Aucune ne lui résiste !
Pourtant il y en a une qu'elle n'a pas encore : celle du dernier dragon.
Paraît qu'il est super dangereux, que personne n'ose l'approcher, blablabla… Plume, elle, compte bien l'attraper !
Ben alors, tu viens ou quoi ? L'aventure, ça n'attend pas !
Plume et l'ombre du dragon est un roman jeunesse très sympathique qui met en scène une jeune narratrice qui n'a vraiment pas sa langue dans sa poche.
Plume m'a beaucoup amusé, j'ai apprécié son courage, sa gentillesse. Certes, c'est une piratesse toutefois elle n'a pas le fond méchant. Elle vole des ombres pour se payer de la nourriture.
C'est une gamine qui a perdue sa maman trop tôt, et sa tristesse fait parfois mal au coeur. le sujet est abordé avec une grande justesse.
On croise des créatures fantastiques tels que phénix, dragon, licorne..
L'histoire est très bien ficelée, et m'a captivée. J'ai adoré lire cette aventure d'une traite.
On ne s'ennuie pas une seule seconde grâce à la jolie plume et les excellentes idées d'Agnès Marot, que je découvre ici. Je la relirais avec plaisir.
Plume et l'ombre du dragon est un bon roman jeunesse pour les 9 - 12 ans (et plus ;) que je recommande avec plaisir et note 4 étoiles.
Commenter  J’apprécie          240
Incontournable Novembre 2022

Agréablement surprise par la richesse de ce roman relativement court, "Plume et l'Ombre du dragon" propose une héroïne remarquable, mais également une ode au deuil lié à la disparition d'un parent et de l'importance des histoires.


Plume est une piratesse d'ombres, ce qui fait d'elle une chapardeuse professionnelle. La jeune fille a la capacité de voir et de convaincre les ombres de quitter leur maître, qu'elle peut ensuite vendre au marché noir contre un peu de nourriture. En réalité, elle ne le fait pas souvent, car elle garde avec elle un nombre appréciable d'ombres de toute sorte, avec qui elle partage sa grotte. Chaque nouveau membre partage avec eux son Histoire. Voilà qu'en libérant l'ombre d'une licorne peureuse, Plume découvre par son ombre, Bucéphale de son nouveau nom, qu'un ultime dragon existe encore. Que d'histoires elle doit connaître cette ombre! L'audacieuse et intrépide piratesse s'embraque donc pour une aventure, en quête de cette ombre.

La critique va contenir des divulgâches - et des ombres sympathiques.

Déjà, quelle idée charmante que d'avoir imaginé une voleuse d'ombre telle que Plume. Son tempérament frondeur, son culot et sa détermination me rappelle le personnage désormais célèbre de Lyra Ballecroix, de la Croisée des mondes. Je trouve de plus en plus de ces héroïnes charismatiques, culottées et courageuses dans la littérature jeunesse. Juste ce mot-ci, il y a eu "Une vie pour Matzi", "Ilona Melville et les zéros de l'histoire", ainsi que "Bande à part". Bref! Je me réjouis de voir ces héroïnes que rien n'arrête et qui ont une impertinence délicieuse. Plume a néanmoins une belle empathie, qui lui confère ce charme attachant auxquels semblent sensibles les ombres. Il s'agit davantage d'une relation de famille qu'une relation de maître-domestique qui caractérise la relation de Plume avec ses ombres. Alors qu,elle devait vendre Bucéphale au marché noir, elle y renonce, quand elle voit à quel point Bucéphal lui est reconnaissant de s'être fait libéré.


Dans cet univers Fantasy aux inclinaisons de Merveilleux, de Contes et de Folklore, les Ombres sont les doubles de chaque entité vivante. Ils sont coincés sous leurs pattes et ne possède pas de noms. C'est donc toujours étonnés d'avoir été "vus" qu les ombres de Plume la rencontre. Ils se donnent alors un prénom et raconte leur histoire. Nous avons tout un tas d'origines: une belette, une licorne, un poisson volant, une reine sans royaume, un tricératops à trois tête, un renard à neuf queues, un loup déguisé en grand-mère, un serpent-liane narcoleptique, etc. Plume peut percevoir leur texture et ils disparaissent dans un environnement trop sombre. Ils voyagent généralement dans la sacoche de Plume.

J'aime beaucoup qu'on malmène le stéréotype de la licorne idéale, ici petite, mollassonne, froussarde et pas franchement magnifique.

Plume a perdu sa mère, mais elle entretient l'idée qu'elle l'a abandonnée pour vivre des aventures de piratesse. Cependant, on comprendra vers la fin qu'il n,en est rien. Cette maman aimait sa fille, elle ne l,aurait pas abandonnée. La réalité est qu'elle a souhaité sauver le dernier dragon, qui mourrait littéralement d'ennuis, plongé dans un état catatonique. Hélas, ce dernier n'aurait pas supporter de perdre son unique lien social et l'a dévorée et dépossédée se son ombre, pour qu'elle lui tienne compagnie.

Le thème de la solitude est donc central. Plume craint d'être seule au monde, au point de faire du déni quand à la véritable disparition de sa mère. Elle comble ainsi son vide affectif avec les ombres, même si une amitié sincère semble caractériser les liens entre elles. le dragon est dans une situation différente, mais teintée du même sentiment. Dernier de son espèce, porteur de milliers d'histoires, il vit la malédiction d'être une créature quasi immortelle, alors que s'enchainent les vies des autres êtres vivants. Paradoxe amusant, il est en froid avec son ombre, qui aspire à plus de liberté. La seule réelle entité qui pourrait meubler sa vie sociale est aussi la seule dont il ne peut rien tirer, hormis des morsures aux fesses.


Le dragon a aussi deux défauts majeurs: il ne fait pas confiance et se montre têtu. Deux tares importantes en relation, peut importe la nature de cette relation. C'est ce qui l'a d'ailleurs ramené à la case départ quand il a dévoré la mère de Plume. Cette dernière lui en veut d'ailleurs beaucoup, de l'avoir dépossédé de sa mère. Pourtant, Plume va trouver la force de lui pardonner, alors à deux doigts de lui voler son ombre. La jeune fille comprend que la solitude peut rendre fou. Elle donne cependant le choix à l'Ombre du dragon de rester avec lui ou pas, car c'est elle qui en a payé les frais en demeurant toujours confinée dans l'ombre, incapable de sortir.

Ultimement, Plume propose son amitié au dragon esseulé, elle même en ayant besoin. la différence est que plume a su se bâtir des amitiés, alors que le dragon l'impose. C'est ce qui différencie une relation saine d'une relation malsaine, d'ailleurs. L'amitié, c'est comme l'amour, ça ne s'impose pas, ça se partage.


Petit focus sur le texte: Plume est désopilante par moment. Elle y a de se commentaire pas toujours très délicats ni polis, déteste l'inaction et possède un sens aiguisé de la justice. Elle gagnera à être connu du dragon, mais également d'un phénix. C'est une jeune fille vraiment fière et orgueilleuse, qui cherche toujours à garder la face, même devant une mort imminente. Ça c'est pas banal, quand même. C'est également la narratrice.

La dernière partie du roman, où Plume rencontre le dragon et l'ombre de sa mère, est particulièrement poétique, c'était inattendu ça aussi. C'est le passage où Plume démontre qu'elle a grandit, qu'elle a évoluer et qu'elle fait le choix de passer à autre chose, de passer l'ultime étape de son deuil: l'acceptation.

Enfin, je remarque que la couverture est fabuleuse. le graphisme me rappelle la BD "Bergères guerrières", dont l'héroïne aussi en a dedans!

Un super petit roman dont l'action n'empêche pas une certaine profondeur et je met au défis les jeunes garçons ne pas tomber sous le charme de cette piratesse effrontée et débrouillarde. J'aime bien que cette histoire tienne en un livre, surtout pour mes jeunes lecteurs, en librairie, qui préfèrent les tomes uniques ou pour qui la lecture est occasionnelle, plutôt qu'assidue.

Une petite pépite!

Pour un lectorat du second cycle primaire, 8-9 ans.
Commenter  J’apprécie          23
Plume est une piratesse qui capture des ombres pour les revendre au marché. Aucune ombre ne lui résiste ! Jusqu'au jour où sa nouvelle capture lui révèle l'existence du dernier dragon. Ni une ni deux, prenant son courage à deux mains, elle part affronter cette terrible créature dans l'espoir de capturer son ombre. Accompagnée par ses accolytes préférés, elle commence alors un long chemin semé d'embûches ...

Voici un conte irrésistible où tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment de lecture. Avec beaucoup d'humour, l'autrice nous embarque dans une folle aventure où peur, joie et mélancolie se côtoient. Si cette petite piratesse dit avoir un coeur dur comme la pierre, elle a néanmoins un code d'honneur et se laisse facilement attendrir. Ce qu'elle préfère c'est écouter les histoires des ombres capturées et renonce souvent à vendre sa nouvelle ombre après ce moment émouvant. Sans le savoir, se lancer dans cette nouvelle aventure lui permettra de peut-être guérir de ses blessures. Au fil des pages, je me suis attachée à cette petite fille très courageuse qui semble cacher une sombre histoire. J'ai aimé la voir prendre des risques pour sauver ceux qu'elle aime. C'est un roman d'aventure à la fois tendre et palpitant qui nous parle d'amour, d'amitié, de deuil et de reconstruction que je vous recommande.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Notre truc à nous, c’est les ombres. Oui, vous savez, le machin qui vous colle aux basques là, toujours accroché à vous, parfois devant, parfois derrière, parfois tout petit ou immensément long, qui a l’agaçante habitude d’imiter exactement tout ce que vous faites… Vous vous entêtez à l’oublier et pourtant elle est là, infatigable, à vous suivre comme un chien fidèle. À moins que je sois dans les parages. Ce n’est pas tout à fait comme si je vous la volais. Disons que, dans les faits, ça y ressemble beaucoup : vous l’aviez, je passe dans le coin, et vous ne l’avez plus.
Commenter  J’apprécie          110
Ne t'attache pas. Plume. Pas cette fois. Je regarde tour à tour toutes mes ombres, celles que je n'ai jamais pu échanger au marché noir. C'est le problème, avec le métier de piratesse : c'est super stylé mais, si on veut pas mourir de faim, il faut parfois avoir un cœur de pierre. Malheureusement, dans les manuels, on nous explique pas comment faire.
Commenter  J’apprécie          80
Je sais qu'une histoire qui s'éteint, ce sont des vies entières qui sombrent dans l'oubli et disparaissent une seconde fois. Je sais que ça vaut la peine de se battre pour elles.
Commenter  J’apprécie          150
Ma Plume des îles, rappelle-toi toujours que c'est fourbe, une licorne, disait-elle. Tu pourrais bien te retrouver avec les cheveux pleins de paillettes arc-en-ciel avant d'avoir dit «ouf ».
Flippant !
Commenter  J’apprécie          130
Ma Plume des îles, rappelle-toi toujours que c’est fourbe, une licorne, disait-elle. Tu pourrais bien te retrouver avec les cheveux pleins de paillettes arc-en-ciel avant d’avoir dit « ouf ».
Flippant !
Commenter  J’apprécie          132

Videos de Agnès Marot (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Marot
LivresHebdo et Agnès Marot vous donnent trois bonnes raisons de lire les nouvelles aventures de Mila et Bulle ! "Tempête de parmesan" est disponible en librairie et sur notre site internet ! https://shorturl.at/bepJY
autres livres classés : ombresVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (71) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1501 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..