AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782360811151
270 pages
Éditeur : Editions Cornélius (11/05/2016)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 14 notes)
Résumé :
L'auteur livre une interprétation personnelle sur le rôle des femmes dans la Bible. Bethsabée, Ruth, Rahab, Tamar, Marie de Béthanie sont au centre de neuf histoires et les destins croisés de ces icônes viennent souligner les analogies actuelles entre religion et prostitution.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ziliz
  19 mai 2018
Et si Marie, mère du Christ, avait été une prostituée - d'où cette grossesse surprise pour Joseph, mais pas si 'tombée du Ciel' ♪♫ que ça ?
Et si Matthieu, auteur d'un des quatre évangiles, avait voulu faire passer la pilule en introduisant dans la généalogie de Jésus cinq 'travailleuses du sexe' (sic) et/ou femmes infidèles ? Marie, Ruth et Bethsabée, pour citer les trois plus célèbres.
Bien joué, l'auteur et l'éditeur ! Je me suis fait avoir en beauté. 😒
« Quelle rôle les femmes ont-elles joué dans la grande histoire de la Bible ? A quels moments le corps et la sexualité ont-ils influencé le récit de ce mythe fondateur ? »
En ne lisant que ces deux premières phrases de la présentation, je me suis laissée appâter, pensant trouver des réflexions intéressantes sur la place des femmes dans l'Ancien Testament et le Nouveau.
« En s'interrogeant sur les raisons qui poussent Matthieu à intégrer [ces femmes dans l'ascendance du Christ], Chester Brown développe un point de vue audacieux sur l'usage du corps et de l'argent dans les Evangiles. » Certes. Mais j'ai surtout eu le mauvais esprit de penser que tout cet édifice servait à soulager sa conscience de 'consommateur' de prostituées, ou en tout cas à se justifier.
Le monsieur va jusqu'à prétendre que si vous êtes contre le sexe tarifé, c'est que la Bible vous a (mal) influencé : « J'affirme d'ailleurs que les non-chrétiens qui pensent que leurs sentiments négatifs vis-à-vis de la prostitution n'ont rien à voir avec la religion se mentent sans le savoir. Ils ont forcément été influencés par le christianisme. »
Minute ! On peut rester réfractaire à l'idée du corps-marchandise et trouver plein d'arguments tout seul, non puisés dans les textes religieux. Même s'il est difficile d'établir dans quelle mesure nos notions du bien et du mal sont issues de notre culture judéo-chrétienne...
Si vous êtes opposé par principe à la prostitution et êtes curieux d'entendre des arguments en sa faveur, histoire de vous élargir l'esprit, lisez plutôt Virginie Despentes ('King Kong Théorie'), beaucoup plus légitime pour en parler, selon moi.
A part ça, Chester Brown explique aussi, exemples à l'appui, pourquoi Dieu est si injuste, si sévère avec ses fidèles qui respectent sa parole, et si prompt à récompenser les rebelles/jouisseurs.
Rien de convaincant dans ses arguments - la parabole du 'Fils prodigue' m'indigne autant que quand j'avais 10-12 ans (alors plus docile que mes grandes soeurs, j'estimais mériter un traitement de faveur 😉)...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          355
Peteplume
  07 mai 2018
Chester Brown n'a pas fini de m'étonner. Depuis que j'ai découvert ses bandes dessinées quelque peu iconoclastes, j'en redemande…. Ici, nous avons à faire à une relecture de certains passages de la bible, mis ensemble pour amener une réflexion plus globale sur le rôle de la prostitution dans les récits bibliques. Il s'agit surtout l'ancien testament (dont un de mes profs de français se plaisait à dire que c'était le premier livre cochon de l'histoire) mais aussi à demi-mot dans le nouveau qui — on s'en doute — a été largement censuré au fil des transmissions. Et n'apprend-on pas que Jésus aurait été vraisemblablement — au sens propre du mot— un fils de pute (ce qui n'enlève soit dit en passant rien à sa valeur). J'ai aimé beaucoup cette relecture, les explications érudites de l'auteur sur sa conception du christianisme ; conception beaucoup plus universelle que le dogmatisme élaboré au fil des siècles et qui nous ramène à l'esprit de l'enseignement du Christ lui-même (dont l'intention n'était certes pas de fonder une nouvelle religion). On revient aussi au sens symbolique des récits de l'ancien testament et des paraboles rapportées dans les évangiles; à ceux qui au premier abord paraissent déroutants (Caïn et Abel, Job, le fils prodigue…) , voire en contradiction avec le sens commun (la parabole des talents), comment le Père semble faire fi de toute logique attendue a priori. Pour moi qui n'ai jamais lu la Bible dans le texte, qui n'en connais que des bribes éparses, j'ai trouvé ça extrêmement édifiant.
Je recommande vivement ce livre. La bande dessinée est facile à lire; les notes explicatives un peu plus ardues mais la lecture est nécessaire pour comprendre mieux la pensée de l'auteur. Il est clair que c'est un livre auquel il a mûrement réfléchi avant de le publier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MichelRoberge
  16 juin 2017
Résumé : Quel rôle les femmes ont-elles joué dans la grande histoire de la Bible ? À quels moments le corps et la sexualité ont-ils influencé le récit de ce mythe fondateur ?
En s'interrogeant sur les raisons qui poussent Matthieu à intégrer cinq histoires de femmes dans sa généalogie de Jésus, Chester Brown développe un point de vue audacieux sur l'usage du corps et de l'argent dans les Évangiles. Il s'approprie ainsi neuf passages, extraits des Écritures, qui remettent en question le tabou de la prostitution, la fonction première du don et l'obéissance aveugle à Dieu.
Les destins croisés de Tamar, Rahab, Ruth, Marie et Bethsabée nuancent l'idéologie enracinée d'un corps féminin procréateur et immaculé. Loin d'être puni, le travail sexuel apparaît comme un état de fait, où la femme devient complice de la volonté de Dieu. de la même manière, les adorateurs imbéciles qui suivent avec acharnement les consignes du Tout-Puissant ne sont pas pour autant récompensés. Bien au contraire, désobéir permet de prouver sa valeur.
Commentaires : Chester Brown est un auteur de bandes dessinées d'origine montréalaise plutôt étonnant. Ici, encore une foi dans une BD très documentée, à la fois ambitieuse et, jusqu'à un certain point impudique, celui-ci nous offre une interprétation personnelle des liens naturels entre la religion, la prostitution et l'obéissance à l'autorité divine. Tout en s'appuyant sur de nombreuses sources, dont certains textes de la Bible. La question qui se pose : Marie, mère de Jésus, était-elle une prostituée ? Et Jésus condamnait-il la prostitution ? À une époque où des femmes comme Bethsabée, Ruth, Rahab et Tamar (quatre prostituées que l'apôtre Mathieu a intégrées dans la généalogie de Jésus en rédigeant son évangile quelques années après la crucifixion du Christ). Elles qui auraient fait ce choix de vie afin d'améliorer leur statut social.
Intéressante perspective de débats qui nous amènent à remettre en question la moralité d'une époque où la normalité d'une pratique était possiblement acceptée, action rédemptrice en opposition aux commandements d'un Dieu dominateur. Intéressant aussi quand on sait que les préceptes religieux qui découlent du Livre saint continuent de prôner jusqu'à aujourd'hui l'abstinence sexuelle avant le mariage. Et qu'en est-il de la réalité ? …
Chester Brown nous présente chacune des neuf histoires qui composent cet ouvrage sans artifice. En complément, il commente et analyse sur plusieurs pages (près du tiers de l'ouvrage) à partir d'une impressionnante documentation, résultat d'une recherche colossale. le résultat est fort convaincant avec des textes sans artifice et un dessin d'une simplicité déconcertante qui caractérise les BD de cet auteur canadien. le tout incrusté à raison de quatre cases par page qui mènent à l'essentiel de la thèse mise de l'avant.
Une lecture fort agréable à anticiper malgré un titre qui, de prime abord, est plutôt intriguant. Un ouvrage qui démontre, lui aussi, comment l'interprétation historique d'une autre époque (ici, sur des thèmes liant la sexualité, l'argent et la morale) peut se nuancer sur la base de recherches approfondies. Comme quoi, tout n'est jamais complètement noir ou complètement blanc lorsqu'on relit l'histoire de l'Humanité.
Ce que j'ai aimé : le sujet évidemment. Entre autres, la représentation visuelle de Dieu lorsqu'il interagit avec certains personnages.
Ce que je n'ai pas aimé : -
Lien : http://avisdelecturepolarsro..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
beklf
  18 février 2018
Avec cette BD, on a affaire à un approche clairement subjective de la Bible et de la généalogie de Marie (et donc de Jésus). C'est en quelque sorte une BD à thèse, clairement assumée par son auteur, Chester Brown, et il s'en explique longuement dans la postface. Son idée est d'analyser pourquoi Matthieu a fait certains choix dans son évangile et a mis en avant plusieurs femmes, et indirectement/implicitement la place de la prostitution. Chester Brown propose ainsi différents portraits d'hommes et de femmes, qui sont tous des personnages présents dans la Bible. Il dit s'être appuyé sur plusieurs ouvrages mais on pourrait lui objecter qu'il aurait pu diversifier un peu sa bibliographie, somme toute assez au service de son approche. Malgré cela, le propos est cohérent, fait bien sûr des pas de côté par rapport à l'approche officielle de la Bible par les églises chrétiennes, et le dessin, en noir et blanc et très "rond", est agréable. A lire si l'on souhaite découvrir un regard original sur l'histoire biblique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GabySensei
  09 janvier 2017
L'auteur illustre plusieurs épisodes de la Bible où il nous montre que Dieu récompense à chaque fois ceux qui désobéissent à ses commandements, alors qu'il châtie ceux qui se sont montrés serviles. Cette lecture de la bible est tout à fait rafraîchissante et parfaitement à contre courant. Se servir du dogme qui maintient la cohésion sociale de beaucoup de sociétés (encore aujourd'hui) pour semer des germes d'anarchie est tout à fait subversif. J'aime le concept, et aussi sa brillante exécution !
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (4)
ActuaBD   15 novembre 2016
Cette démarche risque fort de déplaire tant aux religieux fanatiques qu’aux laïcistes rigides.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
ActuaBD   15 novembre 2016
Cette démarche risque fort de déplaire tant aux religieux fanatiques qu’aux laïcistes rigides.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   27 juillet 2016
Ambitieux et sincère, sans être jamais purement cérébral, Marie pleurait est un album comme on en lit trop peu.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   23 mai 2016
Entre essai et confession, Marie pleurait sur les pieds de Jésus s'ajoute à une des bibliographies les plus originales et étonnantes du Neuvième Art.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
okkaokka   24 avril 2018
p.237.
Voici pour moi le message de JOB : les mauvais hommes ont souvent une meilleure vie que les bons, vos enfants vont mourir, vous allez souffrir atrocement et oui, c'est terriblement injuste... mais si vous ne pensez qu'à ça, vous ne verrez jamais le miracle dans lequel vous vivez, la lave, les nuages, les chevaux. Vous pouvez pleurnicher autant que vous le voudrez, mais vous passerez alors à côté du véritable sens de cette incroyable expérience qu'est la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
okkaokka   24 avril 2018
Notre culture a peur de la prostitution. Les médias grouillent de mensonges sur la question répandus par les journalistes, les politiques, les policiers, les célébrités, les ''experts'' et j'en passe. Les défenseurs des droits des travailleurs du sexe sont loin d'avoir autant d'espace pour s'exprimer.
Or cette peur/haine trouve ses origines dans la Bible. La plupart des auteurs de la Bible hébraïque voyaient la prostitution d'un mauvais œil, même s'ils la toléraient. Paul s'y opposait ouvertement, ce qui fit de la haine de la prostitution la position officielle du christianisme sur la question.
Au fut et à mesure que celui-ci prenait de l'ampleur, les préjugés sur la prostitution en firent de même. Résultat : le sexe tarifé entre adultes consentants est aujourd'hui considéré comme un crime sur la plus grande partie de la planète.
J'affirme d'ailleurs que les non-chrétiens qui pensent que leurs sentiments négatifs vis-à-vis de la prostitution n'ont rien à voir avec la religion se mentent sans le savoir.
Ils ont forcément été influencés par le christianisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   24 avril 2018
p.169-70.
- Viens dont accueillir ton frère.
- Il a dilapidé tout son héritage pour se payer des putains. Il se retrouve sans le sou, revient en rampant, et toi, tu l'accueilles avec un festin. Je suis resté ici, je me suis tué à la tâche, j'ai fait tout ce que tu m'as demandé. Je t'ai obéi. Pourtant, tu n'as jamais rien fait de tel pour moi. Pourquoi c'est le fils chéri ?
En, désobéissant, ton frère montre qu'il est vivant. Toi qui te soumets avec rancœur, tu es mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
okkaokka   24 avril 2018
p.110.
David épouse Bethsabée. Le prophète Nathan emmène David marcher avec lui.

Nathan : Je voudrais te parler de deux sujets de ton royaume... L'un est riche, l'autre pauvre. Le plus fortuné possède un grand troupeau de moutons. Le pauvre n'a qu'un agneau. Un voyageur se présente à la porte de l'homme riche qui, plutôt que de tuer l'un de ses propres moutons pour le nourrir préfère voler l'agneau du pauvre pour le tuer et le servir au voyageur.
David : Cet homme riche dont tu parles mérite la mort ! Amène-le-moi que je le châtie !
Nathan : C'est TOI, l'homme riche.
David : Nathan, je t'en prie, demande à Yahweh de me pardonner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
okkaokka   24 avril 2018
p.98.
David : Tu voulais que je te voie te baigner. Que je te fasse venir ici.
Bethsabée : Oui.
David : J'ai des remords. Ton mari est un honnête homme.
Bethsabée : Urie est un bon soldat... Mais un piètre époux. Il préfère passer son temps avec ses amis de l'armée qu'avec moi dans notre lit. Si mon mari ne peut pas me satisfaire, j'ai le droit de demander à quelqu'un d'autre de le faire.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Chester Brown (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chester Brown
À l'occasion de l'invitation du Canada sur le SoBD 2019, Seth et Chester Brown étaient présent sur le salon. L'occasion était rêvée d'inviter également Joe Matt et de permettre au célèbre trio d'amis de se retrouver au c?ur de Paris. On sait que Seth, Chester et Joe se sont connus à Toronto, qu'ils ont tous trois pratiqué l'autobiographie, de manière assez différentes, et qu'ils se représentent les uns les autres dans leurs livres respectifs. Ainsi, chacun montre des deux autres la façon dont il les voit, et tous s'accordent en amitié alors pourtant que leurs caractères et l'apparence qu'ils donnent à voir d'eux-mêmes diffèrent grandement. le SoBD les avait rassemblé tous trois pour une conversation animée par Jean-Paul Jennequin, assisté de Marguerite Capelle pour l'interprétariat vers l'anglais. Une table ronde en anglais, filmée et sous-titrée, que vous pouvez revoir ici-même.
+ Lire la suite
autres livres classés : prostitutionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1341 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre