AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les mystères romains tome 2 sur 14

Amélie Sarn (Traducteur)
EAN : 9782745906786
241 pages
Milan (05/09/2002)
3.37/5   40 notes
Résumé :
Rome, 79 après J.-C. Ils sont quatre : Flavia, fille d'un riche armateur romain, Jonathan, un jeune chrétien, Nubia, l'esclave africaine, et Lupus, le jeune mendiant muet. Quatre amis plongés au c?ur de la Rome antique.
Que lire après Les mystères romains, tome 2 : Les secrets de PompéiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,37

sur 40 notes
5
3 avis
4
4 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Le premier tome des Mystères Romains se clôturait sur une annonce grave pour toute personne ayant un minimum de connaissances sur l'Antiquité, en tout cas des connaissances attendues de la part du lectorat selon Caroline Lawrence (nous y reviendrons). Autant le dire, aucun mystère n'est recherché sur le destin de Pompéi. L'enjeu sera plus de raconter les évènements, comment les protagonistes les comprennent et bien entendu comment ils y survivront.
Du Sang sur la Via Appia, avait mis en place un environnement et des personnages riches en potentiel. Pour ce deuxième tome, Caroline Lawrence montre que son ambition n'est pas seulement de nous raconter les enquêtes d'un groupe de jeunes gens, mais bien de leur faire vivres des évènements potentiellement tragiques. Ici le projet est de nous raconter la fin de Pompéi. Notons d'emblée que le livre nous évite la carte postale en nous faisant la description de tous les lieux réels de la cité. Bien au contraire la majeure partie du récit se déroule d'avantage dans les environs autours de la ville, sa rase campagne et ses uillae. Car Les Secrets de Pompéi nous fait d'abord le récit d'une chasse au trésor, dont l'issue pourrait sembler prévisible et niaise mais est rendue crédible par le contexte. Difficile d'en dire plus sans spoiler, et de toute façon cette chasse au trésor est en réalité un prétexte pour rendre nos personnages actifs, et pour ne pas simplement les montrer attendre les volcaniques évènements.
Comme pour appuyer cet aspect, ce tome sert également à introduire une autre habitude de la série : l'usage de personnages historiques. Ici c'est Pline l'Ancien lui-même qui intervient assez tôt dans le récit, et en devient même l'élément déclencheur. le personnage est bien construit, dans le genre du riche érudit un peu excentrique, et globalement cohérent avec le Pline historique (pour ce que j'en sais). Il représente dans tous les cas un personnage intéressant, qui s'accorde bien avec les personnalités de nos héros. Quelques autres nouveaux personnages font également leur apparition. Les plus importantes sont vraisemblablement Aristo et Caïus. le premier avait déjà fait une courte apparition dans le précédent tome mais se développe ici comme un véritable personnage à part entière. Sa personnalité n'a rien de bouleversante, mais son rapport avec les enfants le rend immédiatement sympathique. Caïus quand à lui est construit comme le miroir de son frère. Il lui est très similaire, et pas que physiquement, et peut donc remplir le rôle de père pour Flavia tout en ayant ses propres intrigues (que je ne dévoilerai pas ici).
Difficile de parler plus avant des nouveaux personnages sans parler de l'intrigue, donc j'y reviendrai. Concentrons-nous sur nos quatre héros. Après un tome de mise en place, nous sommes maintenant devant un tome de développement. Chacun voit sa personnalité y être développé. Nubia est probablement celle qui bénéficie le moins de ce développement (mais malheureusement ce sera le cas dans toute la saga). Sa maitrise du latin augmentant elle est plus présente, mais sa personnalité reste principalement effacée et discrète. Nous pourrons toutefois observer qu'elle est celle qui fait le plus preuve d'empathie, et donc la plus à même de comprendre les émotions des autres. Et concernant l'empathie, celle qui démontrera la plus grosse lacune dans ce domaine est Flavia elle-même. Ce tome mettra en effet en avant les aspects les moins reluisants de sa personnalité à savoir son entêtement, son autoritarisme et son manque de finesse dans les relations humaines. Elle n'en devient pas antipathique ou désagréable, mais cela la rend plus humaine, et surtout plus faillible. Et cela va parfaitement avec l'ambiance du tome, où les enjeux dépassent les protagonistes et où le vrai mystère n'est pas celui que l'on croit. Jonathan se révèle d'ailleurs comme le plus capable de contrebalancer Flavia. S'il peut lui aussi manquer de finesse, il est celui qui mettra en avant les dérives de son amie. Il se montre aussi réactif dans l'action et comme ayant souvent les bonnes idées pour faire face à une difficulté. Lupus, qui était le moins développé du premier tome, prend ici plus d'épaisseur. Outre son affection pour le milieu aquatique, il témoigne d'une dualité importante entre puérilité et maturité. Logique puisqu'il est tout à la fois le plus jeune et celui ayant la plus longue expérience de la vie réelle. Son mutisme est toujours correctement utilisé et ne l'empêche pas d'être un personnage présent et actif. Il se révèle aussi impulsif, ce qui peut s'avérer aussi utile que dangereux, et colle avec ce que l'on sait de son passé.
Venons-en donc à l'intrigue. Comme je l'ai déjà dit, il y a en réalité deux intrigues, étonnamment non liées. La première concerne la chasse au trésor confié par Pline au début, tandis que la seconde, évidente aux lecteurs mais cachée aux personnages, concerne l'éruption prochaine du Vésuve. La première peut sembler un peu légère, et elle l'est. Par rapport à la précédente (et aux suivantes) pas de crime, pas d'enjeux majeurs, juste une chasse au trésor. Les révélations sont globalement prévisibles et la vérité concernant le fameux trésor ne fera tomber personne à la renverse, mais a le mérite d'avoir du sens dans le contexte. En réalité cette intrigue servira surtout à introduire le personnage de Vulcain, qui servira de référence mythologique du tome et la famille Pomponianus, qui permet un raccrochement aux faits réels, surtout concernant le rôle de Pline pendant l'éruption
{et de permettre la présence des protagonistes lors de sa mort}.
Car l'éruption du Vésuve est bien l'enjeu principal du roman. Je ne saurais vraiment dire si l'objectif premier de Caroline Lawrence était d'en faire une surprise (surtout étant donné que l'ouvrage est d'abord destiné à un jeune lectorat) mais l'évènement apparait sur les couvertures et dans les résumés de toutes les éditions que j'ai pu voir. Il y a une mise en place, et la révélation arrive tout à la fois assez naturellement et en étant suffisamment expliquée pour ne pas faire précipiter. A partir de là les autres intrigues et sous-intrigues sont mises en pause pour se concentrer sur la survie de nos protagonistes. Quelque moment de répit permettrons de les mener à bout, mais à tout moment, la mort et la destruction pourrons s'abattre à nouveau sur les personnages. le récit de l'éruption en lui-même est bien documenté (probablement d'après les écrits historiques d'un certain jeune homme qui apparaitra plus tard dans la saga) et très bien décrit.
Concernant l'aspect éducatif de la saga, ce tome nous présentera plusieurs aspects. Déjà le personnage de Pline, la ville de Pompéi et sa triste fin. Mais aussi la vie rurale romaine, ses fermes et ses productions vinicole. Et à titre purement personnel, cette description d'une uilla romaine en activité est un plaisir particulier. Sur l'aspect mythologie c'est le mythe de Vulcain qui est présenté ici. de circonstance vue la tournure, mais justifiable dans l'intrigue par le personnage de Vulcain lui-même, ainsi que par le choix de faire se dérouler l'éruption pendant les Vulcanalia (fêtes dédiées au dieu Vulcain), choix cohérent avec la date présumée de l'éruption du Vésuve (fin août). Notons que depuis, certaines recherches archéologique indiquerai plutôt une éruption à l'automne mais bon, quelle importance ?

Après un premier tome très introductif, Les secrets de Pompéi, avait la lourde tache de permettre à la saga de continuer. Permettre aux personnages de s'étoffer, développer l'intérêt du lecteur, élargir la présentation du monde romain… C'est pour cette raison que Les secrets de Pompéi ne pouvaient pas simplement une enquête limitée sans prêter à conséquence. Il fallait que ce tome apporte plus. le résultat est un aspect un peu décousue, une impression d'une intrigue qui traine en attendant les évènements inévitables. Alors l'intrigue n'est pas dépourvue d'intérêt propre, et les personnages sont suffisamment attachants pour que ces vacances en leur compagnie soient agréables en soi. Ce tome est un peu en deçà de son prédécesseur, mais en conserve les qualités, tout en apportant ses propres ajouts. Une bonne suite, mais qui en plus de continuer la saga met les éléments d'une suite en place.
Commenter  J’apprécie          00
Les Secrets de Pompéi, Caroline Lawrence

Il s'agit d'un roman pour la jeunesse à la lecture facile, rapide et agréable, lu pour mes latinistes de 4°. Deuxième roman d'une série intitulée Les mystères romains, il met en scène une sorte de club des cinq à l'antique, un petit groupe d'adolescents aux horizons variés, en quête d'énigmes en Italie, au premier siècle de notre ère.

Dans le tome 2, Les Secrets de Pompéi, Flavia, fille d'un riche citoyen, son ami Jonathan, un jeune chrétien, et deux esclaves, Nubia, qui apprend le latin et Lupus, à qui on a coupé la langue, en pleine baignade dans la mer Tyrrhénienne, portent secours à un personnage qui n'est autre que Pline l'Ancien, amiral Romain et auteur resté célèbre pour son Histoire naturelle qui constitue une compilation des savoirs de l'époque dans tous les domaines (sciences, art, médecine…), une Encyclopédie avant l'heure. Pour les remercier, ce dernier leur soumet une énigme en forme de devinette qui mènerait à un trésor. Il s'agit donc pour les quatre enfants de trouver la réponse ainsi qu'un jeune forgeron très justement nommé Vulcain qui semble lié à ce trésor.
Je n'ai pas trouvé l'intrigue palpitante, en revanche, ce petit roman est intéressant pour ceux qui veulent en apprendre plus sur le quotidien des Romains, si proches de nous, mais à certains égards, si éloignés aussi… L'usage des thermes, la cérémonie des Vulcanalia, les phénomènes précurseurs de l'éruption… Voir Pline présenté comme un « gros monsieur tout vieux avec des cheveux blancs et une drôle de voix » m'a amusée, car c'est une image évidemment plus concrète que celle que l'on peut rencontrer au cours d'études de lettres…
J'ai apprécié l'intitulé « Rouleau » pour désigner les chapitres, qui rappellent que dans l'Antiquité, avant l'invention du livre tel que nous le connaissons, le codex, on écrivait sur du papyrus ou du parchemin enroulé de gauche à droite et rangé dans des « capsae », des boîtes.
Des pages annexes à la fin du livre présentent notamment les chiffres romains, les thermes, quelques grandes dates historiques, afin de donner au lecteur des repères pour l'aider à comprendre la vie quotidienne.
Enthousiaste au début du roman, j'ai été un peu déçue par la suite car le titre, pour moi, sous-entendait une exploration de la cité de Pompéi, qui aurait permis au lecteur de découvrir les lieux stratégiques de la ville. Finalement, il m'a semblé que le choix du lieu n'était qu'un prétexte pour faire vivre aux personnages la célèbre éruption du Vésuve, sans exploiter au maximum la richesse de cette cité.
En résumé, quoiqu'agréable à lire, ce roman n'a pas la personnalité et la consistance de la série « Titus Flaminius » de Jean-François Nahmias.
Commenter  J’apprécie          30
Comme avec le premier tome, c'est mimi. le genre de livre que j'aurais adoré gamine, avec une enquête dans un univers antique (en l'occurrence, on suit la chute de Pompéi, comme on s'en douterait vu le titre^^). L'enquête, ici, est néanmoins assez annexe, les enjeux arrivant surtout à l'éruption, mais du coup le récit souffre un peu d'un rythme à deux vitesse. M'enfin ça reste sympa à lire.

En revanche, un élément m'a mise hyper mal à l'aise :
Commenter  J’apprécie          10
Ce que j'aime dans ce livre c'est le fait qu'il est simple à lire!
C'est-à-dire que j'ai compris une grande partie de l'histoire.
Il y a quand même des choses que je n'ai pas appréciées comme le fait qu'il y a beaucoup de personnages, ce qui fait que j'ai pu confondre et oublier d'autres personnages... Mon goût à moi ce n'est pas les livres avec 30.000 personnages. Par contre, il y a beaucoup d'action et de suspens dans ce livre lié à la fin de Pompéi. Et ça, ça m'a beaucoup plu. Enfin, il y a des choses déprimantes : la mort de l'amiral Pline. J'apprécie beaucoup de ressentir des émotions quand je lis ( bonheur, tristesse etc..)


COGNOMEN : SEXTVS BRVTVS
Commenter  J’apprécie          30
Quelle livre, quelle découverte, chacun des livres de lauwence sont plein de surprenant rebondissement, moi qui est déjà lue l'émeraude du desert, je garentie a toute personne qui s'y lance des crises de nerf, des fous rires, de l'intrigue et beaucoup de joie, à la fin...

jaimecaraulinelwence. loveabooks
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Un instant plus tard, la surface de l'eau miroitait paisiblement sous le chaud soleil estival. Flavia et Nubia, la jeune esclave, était pétrifiées d'horreur.
Commenter  J’apprécie          60
Soudain, tout autour d'eux, des dizaines d'oiseaux se mirent à pleuvoir des arbres: une douche de roitelets, de grives et de moineaux. Nubia s'agenouilla pour prendre dans ses mains un minuscule moineau.
- Oiseaux morts, murmura-t-elle, tous morts.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Aline Bureau (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aline Bureau
Pour mieux vous servir nous avons réorganisé nos espaces !
Nous vous proposons désormais trois lieux indépendants, de caractère et clairement identifiés :
Charlemagne 19 Av. des Iles d'Or : Littérature, sciences humaines, beaux livres, pratique, régionalisme, tourisme et prépa concours
La Soupe de l'Espace 9 Av des Iles d'Or : Jeunesse, bande dessinée, scolaire et parascolaire
Charlemagne Clotis qui a été entièrement rénové pour l'occasion : Papeterie et aménagement de nouveaux rayons : Maroquinerie, Belle écriture, un espace Pro Fournitures de Bureau, mais aussi une toute nouvelle offre BEAUX-ARTS !
+ Lire la suite
autres livres classés : pompéiVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (86) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3090 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..