AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Arnaud d'Apremont (Traducteur)
ISBN : 2714443508
Éditeur : Belfond (05/06/2008)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 86 notes)
Résumé :
Jérusalem, berceau de la Terre sainte.
Sous le Mont du Temple, un caveau inconnu... Armée jusqu'aux dents, explosifs à la ceinture, une poignée d'hommes s'apprête à engager la dernière Croisade... Bientôt, les mercenaires s'envolent dans un tonnerre de détonations, les bras chargés du fruit de leur sacrilège... Que recélait vraiment cette crypte ? Et qui sont ces hommes surentraînés, mieux informés encore que les plus grands archéologues ? Entre services isra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  01 février 2015
Une histoire mystérieuse autour d'une découverte archéologique qui suscite beaucoup d'intérêt de la part des trois grandes religions monothéistes dans deux lieux chargés d'histoire et de controverses. Entre Jérusalem et Rome, une enquête scientifique et anthropologique sans précédent qui pourrait bien faire s'ébranler les bases de fondements religieux considérés comme acquis depuis des siècles.
Esotérique, intéressant, le point de vue adopté par l'auteur dans cette fiction est en tout point intelligent et montre la profonde humanité qui réside dans chaque croyance et comment religion et politique sont étroitement liées et donnent souvent un mélange peu propice à la paix. J'ai vraiment apprécié cette lecture mythique et mystique qui résonne particulièrement bien dans l'actualité de ce début d'année.
Commenter  J’apprécie          110
Linou26
  02 juin 2016
J'aime beaucoup les thrillers historiques et le résumé de ce livre était fort prometteur : la déception n'en fut que plus grande...
Il n'y a malheureusement aucun suspens.

J'aurai apprécié quelques rebondissements pour relancer l'intrigue trop évidente.
L'action est parfois prenante mais assez minoritaire dans le livre, le rythme général étant assez lent.
Cependant, j'ai apprécié la réflexion sur des thèmes tels que la religion, le conflit israélo-palestinien, les différences entre la Bible et le Coran, ...
Bien que déçue, ce roman a ses atouts et se laisse lire.
Commenter  J’apprécie          90
clude_stas
  04 janvier 2014
L'archéologie paléochrétienne a toujours suscité bien des fantasmes dans l'esprit des écrivains. Et donc, une fois encore, nous voilà ballottés entre Jérusalem et Rome ! Michael Byrnes, surfant sur l'affaire de l'ossuaire de Silwan, nous propose donc une intrigue dont une grande partie nous semble évidente. Mais l'auteur se veut pédagogue et nous renseigne sur le symbolisme chrétien caché (il ne manque que l' hapax du carré Sator), les catacombes, la crucifixion, les reliques, les technologies de prospection pour les archéologues, la situation politique israélo-palestinienne, les templiers (oui, encore eux !) … Bref, l'histoire ratisse large (comme le « Da Vinci Code » de Dan Brown) et perd du coup en vraisemblance, en exactitude, en rythme. Reste donc une histoire un peu plus étoffée qu'une aventure de Bob Morane, le héros de Henri Vernes, avec des personnages assez attachants. J'ai noté que chacun d'entre eux ne vit que pour sa science ou sa religion, si bien qu'il perd la prise de conscience du monde extérieur, et devient ainsi un instrument aux mains des hommes de pouvoir.
Par contre, si, un jour, les archéologues venaient à trouver des preuves de l'existence de l'un ou l'autre personnage sacré, comment réagiraient toutes les autres religions ? D'un autre côté, je me suis toujours demandé pourquoi il fallait avoir des preuves de l'existence de Dieu (ici, dans son sens général) alors que la croyance relève de l'acte de foi, et n'a donc pas besoin de preuves matérielles pour se manifester. Si un croyant a besoin d'un morceau de tissu pour croire, alors c'est que sa foi est bien peu intense. Michael Byrnes nous propose certaines réactions des premiers concernés, les hommes de foi, ceux qui en vivent.
Cela reste donc un agréable divertissement que je conseillerais à des adolescents, férus des aventures d'Indiana Jones.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66
  02 avril 2014
Un bon livre dans le style d'Indiana Johns avec un mélange d'aventure, d'archéologie et de Théologie (j'adore !!!). L'histoire : un ossuraire est dérobé dans le Mont du Temple à Jerusalem. Au Vatican, Charlotte, généticienne américaine et Giovanni, anthropologue italien doivent percer le secret d'étranges ossements dont la provenance reste inexpliquée...
A ce propos, les amis babéliotes, je recherche des livres d'aventure (dans tous les domaines) et plus particulièrement mélant aventure et archéologie dans le style des Indiana Johns. j'avais lu dans ce domaine Atlantis et le masque de Troie de Gibbins que j'avais trouvés excellent.
Hélas ma liste de livre à lire dans ce domaine est épuisée.
Alors si vous avez des livres à me conseiller, ce serait sympa !!!
Commenter  J’apprécie          60
LoupBlanc
  24 décembre 2010
Très moyen.... C'est pas que ce soit mal écrit, mais c'est cousu de fil blanc du début à la fin. Sur la plage en été....pourquoi pas ! Et côté action c'est vraiment mou.Deux pages de poursuite c'est maigre.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
raynald66raynald66   02 avril 2014
L'ordre des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon avait été fondé en 1118 de l'ère chrétienne, après la première croisade. Les chevaliers templiers formaient un ordre militaro-religieux de moines-mercenaires mandaté par le pape pour protéger le royaume de Jérusalem contre les tribus musulmanes voisines et sécuriser le passage de pélerins européens en Terre sainte. Ils étaient célèbres, craints pour les tactiques de combat meurtrières et pour leur serment fanatique de ne jamais battre en retraite sur le champ de bataille même au prix de leur vie. Les templiers avaient conservé le contrôle du Mont du Temple jusqu'à leur massacre par une armée musulmane conduite par Saladin à la bataille de Hattin au XIIème siècle. Ils avaient même utilisé le Dôme du Rocher comme quartier général et l'avaient rebaptisé du nom latin de Templum Domini
(le Temple du Seigneur).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
campagnecampagne   31 juillet 2011
_ Je sais que la patine de l'ossuaire est authentique, protesta Bersei. Indiscutablement authentique. Elle est régulière partout, meme sur ce relief. En outre j'ai établi que son contenu minéral ne prouvait venir que d'un seul endroit : Israel. Quant aux traces que nous voyons sur les os, elles ne font que corroborer cette information. Des traces de flagellation........... de crucifixion? Nous avons meme les clous et les éclats de bois, i insista-t'il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald66   02 avril 2014
Pendant les quinze minutes suivantes, le grand maître du Temple (Molay) narra une histoire remarquable : le récit d'une découverte phénoménale qui, si elle était avérée, remettrait en question l'histoire elle-même. Or les détails étaient beaucoup trop précis pour ne pas être exacts. Le pape accordait toute son attention parce qu'au sein de la hiérarchie catholique, des rumeurs sur l'existence d'une telle menace circulaient depuis des siècles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald66   02 avril 2014
- La vision de tout ça devait retourner les tripes. Imaginez le spectacle effroyable : vous marchez sur une route et devant vous, tous ces corps cloués sur des croix. Parlez moi de publicité suggestive.

- La puissance de Rome. Assurément, ce spectacle devait profondément marquer la population.. et la contraindre à la docilité.
Commenter  J’apprécie          00
raynald66raynald66   02 avril 2014
On croit que la crucifixion a été introduite par les Grecs, en réalité, elle a été essentiellement pratiquée par les Romains. C'était même leur principal mode d'exécution des criminels jusqu'à son abolition par l'empereur Constantin au IVème siècle.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : templiersVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1200 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .