AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791035203092
464 pages
Thierry Magnier (29/01/2020)
4.03/5   29 notes
Résumé :
Alors que Mina traverse la France pour accompagner sa grand-mère dans son dernier voyage, elle se repasse le film de sa vie. Elle pense à ces étés passés aux Granges, enfant, dans la petite maison de pierre, nichée au creux des gorges du Tarn. Elle revoit Lune, sa grand-mère, mi-sorcière, mi-magicienne, l’accueillir à bras ouverts pour deux mois de liberté farouche, d’explorations et de jeux interdits. Surgit ensuite le douloureux souvenir de la honte et de la culpa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 29 notes
5
6 avis
4
0 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Gaoulette
  01 février 2021
Roman déconseillé au moins de 15 ans… Je confirme…. Il en faut beaucoup pour me déstabiliser mais ici l'auteur y est arrivé après deux chapitres. Désolée mais les séquences Pignou le lapin me laisse un goût particulier.
Manu Causse prend un risque dans la construction, la trame et surtout le portrait de son héroïne Mina. La première partie passée, j'étais en passe d'abandonner mais j'ai poursuivi car je crois en la nouvelle collection de la maison d'édition. Une collection audacieuse qui mérite d'être connue.
Le Point sublime ? Un lieu unique dans le Tarn. Mais aussi le centre névralgique dans la culotte de Mina. Dés le départ le ton est donné. Elle s'interroge sur sa sexualité. Et la seule qui sera un réel réconfort dans sa douloureuse quête, sa grand-mère Lune, fantasque et libérée.
Un roman qui détonne et surprend. L'auteur aborde sans pudeur le sexe, surtout le regard des ados sur l'acte. A travers le parcours initiatique de Mina, Manu Causse alerte. Des séquences choquantes et douloureuses. Des passages très durs. Un estomac retourné. Mina va revenir sur ses belles et mauvaises rencontres. Avant d'ouvrir ce roman atypique, il faut se préparer psychologiquement.
Quelques bémols. Des longueurs qui n'apportent rien. L'auteur aurait pu se concentrer sur la relation particulière Mina/Lune.
Manu Causse se glisse particulièrement bien dans la peau d'une adolescente qui se cherche. Il lui offre un portrait très noble malgré certains choix tendancieux. Une manière douce et originale d'aborder l'amour non conventionnel.
Une lecture qui surprend et reste dans la tête un long moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
saphoo
  01 juillet 2020
Une fois encore la 4ème de couverture est trompeuse, j'avais choisi ce livre lors de Masse critique, pour le côté nature, souvenirs d'ado etc... certes j'ai retrouvé ce côté sympa mais pour le reste je n'ai guère adhérer à cette Mina qui passe son temps à se masturber. Il est certain que ce livre cible un lectorat adolescent, et peut convenir parfaitement bien à cette tranche d'âge quoique !
C'est bien dommage car j'avais beaucoup aimé la relation Mina et Lune, leur complicité, les vacances dans le Tarn très jolie région soit dit en passant.
Malgré tout, cette histoire a le mérite d'explorer l'univers de l'éveil de la sexualité, les rapports entre les jeunes sur ce point, les échecs, les blessures mais aussi des belles découvertes.
L'écriture est simple parfois de jolis passages trop peu à mon goût.
Je pense qu'on aurait pu alléger le tout, trop de va et vient entre le passé et le présent, des passages qui n'amènent pas grand-chose au récit. Ça semble parfois un peu décousu.
Pourtant on espère ce fameux retour sur les lieux des étés, ou carrément passer toute l'histoire chez Lune, malheureusement il a fallu pour ça, rester aussi beaucoup de temps à Angers ou au Mans avec Audrey la fameuse copine un peu trop trop trop...et si tellement inintéressante.
Globalement, ce n'est pas ce que ce genre d'histoire à laquelle je m'attendais, cependant j'ai apprécié passer quelques temps dans le Tarn auprès de Lune pour le reste, c'est un peu léger et sans grand intérêt à mon goût . Dommage car si on ôte tout le superflu, qu'on intensifie qu'on creuse cette belle histoire de Lune et Mina et les triangles amoureux etc... il y avait matière à un superbe roman.
Un grand merci aux éditions Thierry Magnier, à Babelio pour cet envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
TheOtter
  07 mai 2020
Je n'avais pas prévu de faire une chronique, mais de n'en voir aucune plusieurs semaines après sa sortie me fend un tout petit peu le coeur. Car le Point Sublime est indéniablement ma meilleure lecture de la première moitié de 2020 (et qui sait, peut-être de l'année).
Le scénario est efficace sans être particulièrement novateur, la narration, à base de flash-back convient tout à fait mais n'a rien non plus d'exceptionnelle. Mais les émotions que j'ai ressenti à la lecture, elles, vont bien au-delà de ce que j'ai l'habitude.
Je ne sais pas comment Manu Causse a fait, mais son récit est complètement sensoriel. Je ne parle même pas ici de la dimension "érotique" du Point Sublime (très légère), mais bien de la totalité des ressentis physiques du personnage principal, Mina. le roman se déroulant principalement en été, les protagonistes perdus dans la nature, j'ai senti la chaleur sur ma peau, la fraîcheur des forêt, le délice de l'eau couler sur mes chevilles, le bois du parquet sous mes pieds. Je suis une citadine pure jus, et j'étais jalouse de Mina, de l'environnement dans lequel elle vivait. J'étais complètement transportée.
L'histoire était importante, méritait d'être racontée (ligne éditoriale de la collection L'Ardeur), mais vous n'avez pas besoin de ça pour vous lancer dans la lecture du Point Sublime. le roman est un voyage à lui tout seul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Octopusisreading
  19 mai 2020
Je pense qu'il y aurait une formulation exacte pour décrire ce livre : il est parfait. La collection L'Ardeur a une fois de plus comblé toutes mes attentes (qui étaient déjà bien bien hautes, vu le coup de coeur que j'ai eu pour le Goût du Baiser, leur première parution).
On ne va pas y aller par quatre chemins : ce roman me donne carrément envie d'aller me promener dans les gorges du Tarn, d'y rentrer Kas et Melchior, mais aussi Lune et Mina, ainsi que leurs charmants voisins hollandais. Pour l'évasion, cette histoire fait du bien.
Je crois que c'est facile de s'identifier à Mina. Elle a des fantasmes plein la tête, des histoires dans les veines. C'est facile, parce que ce sont des fantasmes que nous connaissons, qui viennent rapidement quand on se perd trop longtemps dans sa tête.
J'ai aussi beaucoup apprécié ce balancement régulier dans le roman : le pèlerinage de Mina au présent, entremêlé de ses souvenirs, beaux comme terribles. On ne va pas se mentir : c'est un merveilleux roman. Un roman sur la découverte de soi, avant la découverte de l'autre. La découverte de son corps, de son plaisir et de ses fantasmes. Oui, vraiment, c'est un voyage merveilleux à entreprendre avec Manu Causse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MarieFourmi
  16 novembre 2021
De par mon métier d'AED, j'ai côtoyé des ados tous les jours et la sexualité est un sujet dont ils parlent beaucoup, sans comprendre ce qu'il en est la plupart du temps… Ils se cherchent, se taquinent, parlent de manière crue et un accompagnement sur ce sujet me paraît important surtout à l'heure des réseaux sociaux. Dans ce roman, Mina revient sur ses premières expériences, sur ses amitiés, ses amours, sa relation avec sa famille. Ce sont toutes ses interactions qui lui permettent de se construire en tant que femme. le roman est très complet. On suit vraiment Mina dans toutes les étapes de sa vie et c'est ce qui fait de l'histoire une petite pépite.
Le côté érotique du roman est parfaitement distillé. Il n'y a pas de tabou, pas de gêne… Juste de la surprise parfois, beaucoup de compréhension et surtout des notions importantes comme le consentement. Les scènes de sexe sont bien écrites, ni choquantes, ni crues. L'auteur a très bien réussi cet aspect. Ce que j'ai apprécié aussi, c'est que la thématique du sexe n'est pas majoritaire dans le roman. Tous les thèmes ont leur importance.
Du côté des personnages, Mina est évidemment une réussite mais j'ai beaucoup plus aimé celui de sa « meilleure amie ». D'une part, parce que j'ai connu des filles comme elle quand j'étais au collège et au lycée, d'autre part parce qu'elle est criante de vérité. Cette jeune fille pourrait être n'importe qui dans une classe, un groupe d'amis, une famille. Je l'ai trouvé touchante et fragile. du côté des garçons, j'ai été un peu déçue… J'aurais aimé qu'ils soient un peu plus développés. Même chose pour les parents de Mina. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur eux. Enfin, parlons de Lune. Ce personnage est aussi lunaire que l'indique son nom… J'ai trouvé que c'était une excellente idée de débuter le roman par le « dernier voyage » de Lune. L'auteur met alors ce personnage au centre du roman, comme un guide initiatique pour Mina mais aussi pour le lecteur. On en sait juste assez sur sa vie pour comprendre celle de Mina. C'est une belle réussite.
En résumé, je ne peux que conseiller ce roman. Je pense qu'il peut être lu à partir de 15-16 ans. Plus jeune, il nécessite tout de même un accompagnement, au moins pour ce qui est d'éclaircir les termes liés à la sexualité, pour discuter de la lecture. Je remercie encore une fois Audrey du Souffle des Mots pour la découverte de cette collection.
Lien : https://flaneriesdefourmi.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
lovely22lovely22   24 septembre 2022
- Je sais, Mina. Parfois on se choisit des amis non pas pour ce qu'ils sont vraiment, mais pour ce qu'ils nous apportent. Parce qu'on a besoin d'eux pour grandir, pour affronter des épreuves. Pour se sentir complet. Et on ne se rend pas compte que, pour ça, on demande à l'autre de ne pas être lui-même. On lui pompe son énergie.
Commenter  J’apprécie          00
lovely22lovely22   24 septembre 2022
- Parfois, certaines personnes sont néfastes pour nous. Ça ne veut pas dire qu'elles sont mauvaises, qu'elles nous veulent du mal, mais elles se fixent dans nos défauts, tu comprends ? Elles s'en nourrissent. Elles complètent des manques que nous avons, mais pas pour les guérir. Juste parce qu'elles y trouvent leur compte.
Commenter  J’apprécie          00
lovely22lovely22   23 septembre 2022
- Toi, avait lancé Lune, tu te promènes torse nu. Et moi, je n'en aurai pas le droit ? Tu pourrais m'expliquer ça, dis ?

Il avait balbutié quelque chose sur la façon de se tenir, sur le regard des gens.

- C'est parce que je suis trop vieille ? Plus assez belle ? J'offense tes yeux ?
- Non, mais...
- Ou alors, c'est parce qu'il faut que les femmes cachent leur corps pour ne pas perturber les hommes ? C'est notre faute à nous, si je comprends bien ?  Nous sommes des organismes dangereux, qui devons apprendre à nous contrôler, et vous de pauvres victimes qu'il faut protéger ?
Merde, mais c'est à se demander pourquoi on a fait une révolution !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lovely22lovely22   23 septembre 2022
ATTENTION RISQUE DE SPOIL







Aujourd'hui, je me dis que mon prochain film pourrait porter sur le viol. Pas seulement du point de vue des victimes, mais celui du violeur, aussi. Je pourrai peut-être retrouver Tony Conquet et le mettre face à ce qu'il m'a fait. À ce que nous sommes devenus, lui et moi. Quelle histoire s'est-il racontée, quelle justification s'est-il construite, pour ne pas être dégoûté de lui-même après ce qu'il m'a fait ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lovely22lovely22   23 septembre 2022
RISQUE DE SPOIL








On ne guérit pas d'un viol, m'a dit Lune, des années plus tard. On n'en guérit pas, parce que ce n'est pas une maladie. C'est un traumatisme : on le surmonte, apprend à l'accepter, à vivre avec. Parfois même, on en fait quelque chose. On s'en sert pour grandir, pour vivre mieux, pour aider les autres. On utilise la force de la douleur et de la contrainte pour faire le bien dans sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Manu Causse (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manu Causse
Découvrez l'auteur Manu Causse et son rôle dans la série Collectif Blackbone !
COLLECTIF BLACKBONE - COLTAN SONG Un roman d'un genre nouveau : un thriller engagé !Résumé : Marie, 18 ans, vient de perdre sa mère journaliste dans un accident de la route. En triant ses affaires, elle comprend qu'Irène s'intéressait aux conditions de fabrication d'un smartphone dernière génération et à un mystérieux individu lié à cette entreprise. Et si la mort de sa mère n'était pas accidentelle ? Avec l'aide de Léo, un jeune hackeur, et de sa marraine, reporter italienne, Marie reprend l'enquête et remonte la piste d'un trafic de minerais rares en Afrique. Elle apprend que son père a été assassiné avant sa naissance en Sierra Leone. Marie veut révéler au grand jour ce trafic et le nom des meurtriers de ses parents. Mais les voix de deux adolescents et d'une journaliste peuvent-elles faire le poids contre une entreprise internationale ?
Le premier volet des aventures du Collectif Blackbone qui porte sur les « minerais du sang » en Afrique. Roman ado dès 15 ans
Plus d'informations sur l'ouvrage ici : https://www.nathan.fr/catalogue/fiche-produit.asp?ean13=9782092591086
Suivez toutes les actualités de nos Romans Grand Format Fiction Ado sur notre page instagram et facebook Lire en live et sur notre site www.lireenlive.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : trioVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le pire concert de l'histoire du rock

Quel est le personnage qui fait un malaise pendant le concert ?

Clément
Adrien
Jean-Sébastien

6 questions
31 lecteurs ont répondu
Thème : Le pire concert de l'histoire du rock de Manu CausseCréer un quiz sur ce livre