AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352412994
Éditeur : Editions Frimousse (10/11/2016)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 18 notes)
Résumé :
On en connaît tous un. Un qui déteste les livres, qui ne peut pas les voir en peinture ! Ici, c’est Albert. Dés qu’on lui offre un livre, il va le cacher dans la cabane, au fond du jardin. Voilà. Point final.
Mais un jour, alors qu’Albert entre dans sa cabane pour dissimuler un nouveau livre, il découvre une souris installée là, en train de lire…ses livres ! Alors qu’Albert proteste, celle-ci répond :
- Tu les ranges ici tes livres ? Regarde, ils com... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
anlixelle
  09 novembre 2016
Voici Albert, premier "détestateur de livres" de l'histoire de la littérature de jeunesse.
Figurez-vous qu'Albert, ce garçon à la crinière bouclée et au tempérament fougeux  est devenu expert du lance pierres sur livres, bouquins, etc.... soigneusement rangés sur les rayons des bibliothèques.
Quand il a le malheur (oui, on en est à ce point) d'en recevoir en cadeau(X), les objets patiemment détestés sont dégagés manu militari dans la cabane au fond du jardin. La pile est lourde (c'est bien, ça fait travailler les libraires), mais la volonté d'Albert ne faiblit jamais, car sa haine de  l'objet - livre,  quel qu'il soit, est immense.
Il faut dire qu'il est très mal tombé ; sa mère,  son père,  sa soeur.... bref tous sauf lui  dans cette maison conjuguent allègrement le verbe LIRE à l'infini en feuilletant, parcourant, bouquinant, dévorant des pages et des pages chaque jour.
Du matin au soir, du soir au matin.
Ça lit vraiment partout.
Ça lit tout.
 
"Et ça perd son temps" pense Albert, car il y a beaucoup de choses plus intéressantes à faire quand on est un garçon tonitruant comme lui : console, télévision riment par exemple  avec dragon et frissons. Et avec garçon aussi.
De dégoût en rejet des livres, un jour, un petit lapin se glisse dans l'histoire. Gare à ceux qui sous estiment le pouvoir des petits lapins dans les livres de littérature enfantine !
Sous ses airs de ne pas y toucher, sans rien dire, il renversera les représentations d'Albert, le bousculera,  lui fera quitter ses retranchements réducteurs et puérils.
Cet album est  celui que j'attendais pour réveiller les consciences des élèves endormis, l'espoir des parents et des enseignants parfois démotivés.
Merci donc à Babelio et aux Éditions Frimousse ( que je ne connaissais pas et qui m'ont l'air plus que fréquentables ) pour cet envoi de Masse critique Jeunesse.
J'en rêvais, vous l'avez fait : un album au format confortable, au graphisme moderne, aéré, sobre et tonique. Un album à la langue bien adaptée aux enfants d'aujourd'hui, de 4 ans à ... 99 ans (si on aime les lapins et les livres).
Ingrid Chabbert, auteure jeunesse prolifique, tisse donc ici une narration impeccable, avec juste ce qu'il faut aux maîtres et aux maîtresses pour se dire qu'ils ont AUSSI travaillé un nouveau lexique et la syntaxe, car la structure des phrases est parfaite.  C'est une langue à la fois vive et bien fournie. C'est un livre moderne par le ton qu'il utilise.
Je me vois déjà en train de lire cet album malicieux et intelligent aux enfants, en faire l'article aux enseignants....
Je sens que cette lecture sera théâtrale, et forcément un vrai régal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
jeunejane
  14 janvier 2017
Albert déteste les livres. Il ne comprend pas son entourage toujours en train de lire partout.
Chaque fois qu'on lui offre un bouquin, il va le stocker dans l'abri de jardin jusqu'au jour ou il y rentre et découvre une souris en train de lire un de ses albums.
Il commence à se poser des questions.
Tout doucement, il va apprivoiser la lecture.
C'est une histoire originale, amusante, l'écriture est ludique ; les illustrations sont proches des bandes dessinées, très agréables, aux couleurs douces.
Le thème abordé n'est pas si rare. L'enfant en fin de CP est parfois saturé d'exercices de lecture même si ses performances sont bonnes dans cette matière.
L'album a un défaut pour certains enfants, il est trop grand, trop encombrant.
Commenter  J’apprécie          330
ninoule69
  04 décembre 2016
Le titre vous le dit déjà, mais souffrez je que vous le redise : Albert, petit garçon, déteste les livres, au point que, ceux qu'on lui offre, ils les entrepose sans ménagement au fond de la cabane du jardin. On pourrait s'attendre à ce que toute sa famille soit comme lui, mais pas du tout, c'est complétement l'inverse. Dans la famille d'Albert, son père, sa mère et sa grande soeur lisent inlassablement. Au grand dam d'Albert, qui parfois s'endort dans ses petits pois à table tellement il est las des échanges plus ou moins littéraires entre la soeur et les parents. Un Jour, une fois de plus, on lui offre un livre ! Livre qu'il s'empresse de déposer dans la cabane du jardin. Mais c'est justement à cet endroit-là et à ce moment-là que tout commence et tout finit pour Albert...
Je tiens à remercier chaleureusement Babelio et les éditions Frimousse qui m'ont envoyé, grâce à une opération Masse Critique, cet album drôle, simple à lire et dont les illustrations sont uniques. Je regrette d'ailleurs de ne pas être experte en illustrations car je ne sais ni nommer ni décrire les techniques utilisées pour réaliser les dessins. En fait, tout est dans le trait, le mouvement, la répétition voire même dans le gribouillis et les à-plats de couleurs. Les choix plastiques et esthétiques font un très bel écho à l'histoire, à son humour et aux caractères des personnes. Bravo, c'est très réussi. Bravo. La conteuse que je suis, est heureuse d'avoir fait la connaissance d'Albert et de son univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
prune42
  26 avril 2017
Albert vit dans une famille où tout le monde aime lire... sauf lui. Il cache les livres qu'il reçoit en cadeaux dans la cabane de jardin sans les lire. Un jour, il trouve dans cette cabane un lapin qui lit ses livres. Intrigué, Albert finit par ouvrir un livre. Il est loin de s'imaginer ce qu'il va découvrir...
J'ai découvert ce titre dans une sélection de Masse Critique, aussi quand la bibliothèque de ma ville se l'est procuré, je l'ai emprunté rapidement. C'est un album jeunesse pour les primaires je dirais, pour les enfants par exemple qui n'aiment pas lire. Peut-être que cet album les poussera eux aussi à ouvrir un livre. Il se lit vite et facilement, est donc très abordable. Ses dessins aux larges traits, aux couleurs bien marquées captent l'attention du lecteur. Pas de détail superflu ici pour ne pas distraire le lecteur, juste l'essentiel pour permettre l'identification entre Albert et l'enfant. le texte utilise souvent aussi de grosses lettres orange pour mettre en valeur Albert et son changement remarquable.
Je conseillerais plutôt cet album à des enseignant(e)s de primaire pour leur classe ou à de jeunes lecteurs en individuel, pourquoi pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
La_Licorne_a_lunettes
  18 février 2017
Peut-on aimer d'amour les livres davantage que son enfant ? Impossible me direz-vous ! Et pourtant, c'est ce pense Albert. Et ça ne lui plait pas, mais pas du tout, du tout !
Dans sa famille, tout le monde adore les livres : sa mère en dévore jusque dans son bain, son père en avale 23 par mois avec tout plein de mots et jamais d'image, sa soeur déguste les aventures de son héroïne même au petit-déjeuner. Ils ont l'air de se nourrir que de livres ! Des Foliovores !
Des fois, même, je me demande s'ils ne les adorent pas plus qu'ils m'adorent moi !
Albert, lui, aime la télévision et les jeux videos, avec des dragons et des bagarres ! Ca c'est du vrai frisson, selon lui. Alors toutes ces effusions de pages, cette profusion de mots, STOP ! Ca suffit ! Albert étouffe, il n'en peut plus de ces livres, il les déteste !
Et puisque c'est comme ça, hop, tous les livres qu'on lui offre, c'est direction la cabane au fond du jardin, na !
Mais voilà qu'un matin, un lapin (non, non, pas de chasseur) se met à lire ses livres, les livres d'Albert.
Non mais quel culot ! Et le pire du pire, c'est que ce lapin aime ça !
Il dévore livre après livre, avec le même appétit que ma famille.
Parfois, je le surprends en train d'éclater de rire.
A d'autres moments, je le vois essuyer une larme ou sursauter.
Je me dis que pour passionner autant un lapin, ces livres doivent avoir quelque chose de spécial.
Albert trouve cela bien intrigant, et s'il goutait pour voir ! IN-CRO-YA-BLE ! Comme par magie, voici notre Albert aspiré dans l'histoire, sans pouvoir lâcher le livre des mains.
Et là, il s'est passé un truc in-cro-ya-ble !
Je n'ai pas réussi à le fermer !
J'ai lu, page après page, retenant mon souffle.
Métamorphose ! Albert est devenu ADORATEUR de livres, quelle bonne nouvelle !
Quel délice de retrouver la plume vive et percutante d'Ingrid Chabbert dans l'univers si unique de Raul GURUDI. Un soupçon d'absurde, une pincée de malice, quelques graines de poésie, et hop le charme opère. Dans un grand format aux couleurs punchy, tout en sobriété, on est tout d'abord séduit par ce petit bougon boudeur et ce lapin sorti du chapeau imaginaire de nos rêveries d'enfance. Puis enfin on est conquit par cette magnifique déclaration d'amour au plaisir de la lecture, le plus beau des voyages. Comme quoi on peut découvrir le plaisir de lire à tout moment, on n'est jamais à l'abri d'une belle rencontre au fil des pages…
Quand on goûte à ces choses-là, on ne peut plus s'en passer !
Et vous, vous rappelez-vous le livre qui vous a donné envie de lire ?
Mon petit bonus : une adorable dédicace d'Ingrid Chabbert sur le salon SLPJ93.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
anlixelleanlixelle   09 novembre 2016
Et là, il s'est passé un truc in-cro-ya-ble !

Je n'ai pas réussi à le fermer !
J'ai lu, page après page, retenant mon souffle.
J'ai suivi chacun des pas d'un aventurier, de Paris à Istanbul.
J'ai partagé ses découvertes et ses bagarres.

Le jour se levait quand mes yeux ont avalé le mot "fin".
J'étais épuisé mais heureux.
Commenter  J’apprécie          120
anlixelleanlixelle   09 novembre 2016
J'en connais qui adorent les livres.
Mes parents, par exemple.
Des fois, même, je me demande s'ils ne les adorent pas plus qu'ils m'adorent moi !
Commenter  J’apprécie          60
anlixelleanlixelle   09 novembre 2016
J'en connais qui adorent les livres. Mais moi, je suis un vrai DETESTATEUR DE LIVRES.
Je ne peux pas les voir en peinture.
Je ne peux pas les sentir.
Je ne peux pas les encadrer.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Ingrid Chabbert (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ingrid Chabbert
Poils aux pattes
autres livres classés : Lecture, Goût de laVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

L'étrange boutique de Miss potimary

Comment s'appelle la femme de Paul- Auguste ?

Françoise
Caroline
Léonie

5 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : L'étrange boutique de Miss Potimary, tome 1 : La boîte à secrets de Ingrid ChabbertCréer un quiz sur ce livre