AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Vasco tome 8 sur 30
EAN : 9782803607525
46 pages
Le Lombard (07/06/1996)
3.68/5   14 notes
Résumé :
Bertràn et Alienor avaient fait mine de changer de route avant que Vasco et Guilhem, à qui ils s’étaient joints, trouvent le repère de Sicart le Diable. Mais leur but était bien là : localiser l’endroit et en avertir le moine inquisiteur de Carcassonne ! Cela dit, et quoi qu’en disent les bruits comme quoi les Cathares retenus dans la Cité de Carcassonne avaient été exécutés (et donc que le sénéchal n’avait pas tenu parole), Vasco était décidé à tenir la sienne et à... >Voir plus
Que lire après Vasco, tome 8 : Le Chemin de MontségurVoir plus
Lefranc, tome 1 : La grande menace par Martin

Lefranc

Jacques Martin

3.29★ (3649)

33 tomes

Vasco, tome 1 : L'Or et le fer par Toublanc

Vasco

Frédéric Toublanc

3.08★ (1133)

30 tomes

Jhen, tome 1 : L'or de la mort par Payen

Jhen - BD

Hugues Payen

3.62★ (964)

18 tomes

Alix, tome 1 : Alix l'intrépide par Martin

Alix

Jacques Martin

3.08★ (7408)

41 tomes

Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Je le redirai à chaque tome, pour apprécier la série "Vasco" à sa juste valeur il faut accepter les us et coutumes de la BD franco-belge à l'ancienne ici version Hergé (et/ou être passionné d'Histoire, franchement ça aide beaucoup), donc pas la peine de râler sur tel ou tel truc qui appartiennent à une autre époque de la bande dessinée où les auteurs n'avaient guère leur mot à dire face aux préjugés d'une autre époque encore plus ancienne à laquelle appartenaient leurs éditeurs… Voilà pour la mise au point !


Gilles Chaillet a enfin compris et/ou a enfin convaincu ses éditeurs qu'une mise en place de 15/20 pages pour 1 album de 48 pages c'est castrateur pour n'importe quel récit, et que si on étendait le récit sur 2 tomes donc presque 100 pages et bien cela marchait nettement mieux !
"Le Diable et le Cathare" publié 1988 en et "Le Chemin de Montségur" publié en 1989 prennent le forme d'un diptyque aux allures d'un aller et d'un retour à la manière du "Hobbit" de JRR Tolkien (tome 7 : voyage de Carcassonne à Castelbouc : tome 8 : voyage de Castelbouc à Carcassonne), mais plus encore à l'a manière d'une véritable odyssée en terres languedociennes parfaitement dessinées car l'auteur est parfaitement documenté. (j'imagine que des érudits locaux en mal de reconnaissance vont cracher fiel et venin, mais le jour où il feront mieux ils nous feront signe hein).

Ce salopard fanatique de Frères Eudes annonce aux uns et aux autres l'exécution des otages des uns et des autres pour faire avancer son plan de carrière (parce qu'en bon connard carriériste dont je pourrais vous fournir une longue liste de noms ne croit aucunement en la cause qu'il prétend défendre)… Il a juste oublié que l'humanité n'est pas aussi crevarde que lui et le mal nommé Sicart le Diable demande à Vasco de rendre Pierre à son père Barbazan, honneur et noblesse oblige. le fils pétri de principes tout aussi honorables et nobles songe un temps au suicide, mais il est sauvé in extremis par ceux qui l'avaient enlevé (que voilà un personnage plus alixien tu meurs). C'est ainsi que la Team Vasco reprend son odyssée languedocienne avec à ses trousses les sbires du Prince Noir qui veulent un bon otage à utiliser et les sbires du Frères Eudes qui veulent un bon martyr à exploiter… Notre apprenti banquier lombard en apprend de belles sur ses compagnons de route, et pour ne rien gâcher il se lie (un peu trop) rapidement d'amitié avec le baron Hans Peter van Loo qui est censé le capturer. On va jouer carte sur table : l'héritier médiéval de Tintin a enfin trouvé son héritier médiéval du Capitaine Haddock !!!

Est-ce que tout est bien qui finit bien ? Les pères retrouvent les fils et les fils retrouvent les pères, le prude Guilhem fait son coming out, Aliénor retrouve l'écurie de Dame Guillaumette et ce connard de Frère Eudes est frappé de manière frappante par la justice immanente. Les condamnés cathares sont relâchés, et la dernière case du diptyque nous montre un Francesco Baglioni complètement fou mais totalement heureux communiant avec Dieu au sommet du Pog de Montségur : bien sage sera celui qui saura s'il faut l'envier ou bien le prendre en pitié...


PS : le fait que sur Babelio Sachenka soit le seul en plus d'être canadien à avoir chroniqué cette série historique à tous les sens du terme de la BD franco-belge est à la limite du scandale !
Commenter  J’apprécie          220
A nouveau un chouette voyage.

Vasco tente d'emmener un groupe de cathares en lieu sûr. Cela nous offre encore l'occasion de visiter quelques villes de toute beauté de l'Aveyron et du Tarn : Conques, Albi, Cordes-sur-ciel. Et Gilles Chaillet est un excellent guide. Ses images des villes médiévales sont formidables. C'est simple, j'ai failli chausser mes chaussures de rando.

Et cette fois j'ai bien accroché à l'histoire. L'auteur introduit un personnage de mercenaire hollandais, Hans Peter van Loo, gouailleur, bon vivant et bagarreur ; une carrure d'ours et un goût marqué pour l'or. Il m'a fait penser à Thorkell du manga Vinland. Et c'est un compliment.

Un bon cru.
Commenter  J’apprécie          322
Le chemin de Montségur est la suite du dernier album des aventures de Vasco. Notre Lombard préféré se retrouve avec deux missions sur les bras : ramener le jeune Pierre au seigneur de Carcassone (espérant ainsi sauver la vie de son père, retenu prisonnier) et mener vers un endroit sûr des membres de la secte hérétique cathare, pourchassés par l'inquisiteur Eudes. Étrangement, cette aventure m'a moins plu que les précédentes. Malgré une intrigue avec beaucoup de potentiel, je suis resté un peu sur ma faim. Les catahres (auxquels on s'est peu attaché) s'en sortent un peu trop facilement. En fait, aucun personnage n'a vraiment ‘'levé''. Aliénor et son mari semblaient des voyageurs inutiles, le baron van Loo, ridicule avec son désir de mettre la main sur un trésor. Seul l'inflexible frère Eudes sortait du lot un peu mais sa chute abrupte paraissait trop convéniente. L'aspect spirituel de l'hérésie fut un peu exploité mais tant autant que je l'aurais espéré. Pareillement pour la présence des Anglais en France pendant la Guerre de Cent Ans. Dans tout ça, Vasco a l'air de donner à droite et à gauche, à la merci des situations. Son ingéniosité est mise à contribution, comme d'habitude, incidemment jamais je n'ai cru qu'il était réellement en danger. Gilles Chaillet m'a habitué à mieux. Bref, une lecture correcte, sans plus.
Commenter  J’apprécie          173

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
(A propos de la commune de Conques)
— Le site est magnifique.
— Avec l'insécurité des temps, les reliques attirent moins de monde, mais il fallait voir l'afflux, il y a encore vingt ans ! Même les voleurs viennent à pied pour être absous de leurs crimes ! Combien savent que les reliques furent dérobées à Agen par un moine de Conques qui les tenait trop en vénération ?
Commenter  J’apprécie          143
- L'endroit est sacré. Lorsque nous serons là-haut, nous nous sentirons plus près de Dieu. [...]
Commenter  J’apprécie          210

Lire un extrait
Videos de Gilles Chaillet (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Chaillet
Bande annonce de "Vinci"
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (54) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5211 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}