AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Isabelle Garnier (Éditeur scientifique)
EAN : 9782290323366
285 pages
Éditeur : J'ai Lu (15/07/2003)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Dans la main de Bouddha est l'histoire d'une femme au destin exceptionnel. Après le succès mondial du Palanquin des Larmes, Chow Ching Lie reprend son récit là où elle l'avait interrompu. Venue en France pour devenir pianiste, elle est déchirée entre sa passion pour la musique et le devoir d'assurer la survie de Sa famille. Elle se battra avec une force de caractère hors du commun.

Dans cette saga qui relie cinq générations, entre misère et fortune, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
domisylzen
  29 septembre 2015
La suite du Palanquin des larmes. Elle vient en France pour y devenir pianiste mais la réalité la rattrape et doit se battre pour assurer la vie de sa famille. A cheval entre Orient et Occident, elle nous décrit une Chine en pleine mutation, qui a du mal à se trouver et un occident ou il faut se bouger pour sortir la tête hors de l'eau.
Je l'ai trouvé moins passionnant que le premier même si tout ce qui touche à la Chine me passionne. On peut y lire le calvaire enduré par ses habitants et la folie de ses dirigeants. Ce que je trouve passionnant, c'est cette force de vie, cette foi inébranlable d'avancer quoi qu'il advienne.
Commenter  J’apprécie          150
grasshopers
  30 décembre 2017
Voilà le troisième opus de Chow Ching Lie qui retrace et reprend par moments, sa destinée et celle des siens. On ne présente plus cet auteur, concertiste de talent, qui a livré l'histoire de sa famille qui fut fortement ébranlée par le régime politique de Mao Ze Dong.
Outre le fait qu'on apprend la "suite" de leur destinée, ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce livre est la dimension spirituelle ; son attachement à sa foi bouddiste, les différents rites, et les "évènements" qu'on ne peut pas tellement attribuer au hasard...
Je crois que celui ci est décidément mon préféré, je l'ai trouvé plus profond...mais ce n'est que mon avis.
Commenter  J’apprécie          110
anlixelle
  22 janvier 2017
La suite de le palanquin des larmes m'a déçue.
Sa vie hors de Chine et son commerce aussi familial que peuvent l'organiser les chinois à l'étranger n'a fait que majorer un mauvais ressenti engendré par l'écriture plate et facile.
On ne peut pas réussir à tous les coups.
Les autobiographies de femme d'affaire ne sont pas ma tasse de thé.
Commenter  J’apprécie          90
Mondaye
  27 février 2016
On retrouve notre auteur, car c'est bien de sa vie qu'il s'agit, pour la dernière tranche de son existence... et une fois de plus c'est toute une culture, toute un pays qu'elle nous offre au travers de sa vie, un monde qui nous est presque inconnu, qu'on peine à se figurer...
Le fil est légèrement décousu par moment, l'emploi des temps nous égarant (l'action est-elle achevée? ou encore en cours dans son histoire personnelle), mais cela ne perturbe pas violemment la lecture, et on se laisse emporter.
Certains passages m'ont vivement secouée comme
Cette histoire est d'autant plus touchante qu'elle est vraie.
Commenter  J’apprécie          30
pyrouette
  28 décembre 2011
La suite du « Palanquin des larmes racontée par son personnage principal comme un journal intime ou la suite de sa biographie. L'auteur évoque sa vie après son départ dela Chine, son intégration en France, essaye de continuer à exercer sa passion pour la musique tout en travaillant dur pour nourrir toute sa famille, celle en France et celle en Chine. Tiraillée entre les traditions chinoises et la modernité française elle trouve un mode de vie qui lui convient et arrive même à se plaindre comme une vraie française après tout ce qu'elle a vécu. J'ai appris que les français sont reconnaissables en Chine par leur odeur corporelle qui est celle ….. du fromage ! Cette femme est une battante admirable mais quand elle se plaint de certains côtés de sa vie familiale on a du mal à l'accepter. Pourtant…. Nous sommes toutes pareilles !

Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
grasshopersgrasshopers   30 décembre 2017
Quant à la meilleure stratégie pour rester une belle mère parfaite, elle se résume en un proverbe chinois figuré par trois petits singes, l'un se cachant les yeux, le deuxième la bouche et le troisième les oreilles :"Ne rien voir, ne rien dire, ne rien entendre."
Commenter  J’apprécie          60
anlixelleanlixelle   22 janvier 2017
La science du calendrier s'est développée très tôt en Chine.
Commenter  J’apprécie          70
pyrouettepyrouette   28 décembre 2011
C’est par l’énergie que l’on rejette la souffrance.
Commenter  J’apprécie          70
pyrouettepyrouette   28 décembre 2011
Si tu ne tends pas assez la corde, elle ne résonne pas. Si tu la tends trop, elle se casse. (Confucius)
Commenter  J’apprécie          20
LydiLydi   11 octobre 2013
Le jade doit être taillé pour devenir beau ,
L'homme doit souffrir pour devenir grand
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Chow Ching Lie (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Chow Ching Lie
[Autobiographie/drame] Le Palanquin des Larmes - Chow Ching Lie
Dans la catégorie : Femmes célèbresVoir plus
>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique>Femmes célèbres (71)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Chow Ching Lie (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
656 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre