AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791031203898
Éditeur : Editions Ateliers Henry Dougier (06/09/2018)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 15 notes)
Résumé :
« Je devinais dans la nuit la forme triangulaire d'une île, au centre de la baie, dont la masse obscure se détachait à peine des lueurs astrales du ciel. Cette île m'intriguait... ».
Qui, à travers le temps, a contemplé cette île à l'horizon ? Qui, il y a un siècle, 300 ans ou plus d'un millénaire a arpenté cette côte, a foulé cette plage ? Des anonymes, des personnages célèbres ? Qui y est né, qui y est mort ? Dans quelles circonstances ?
Des hommes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Croquignolle
  20 octobre 2018
Je suis complètement sous le charme de ce livre très particulier.
Le titre, tout d'abord, est une invitation au voyage dans l'espace et dans le temps. Il est un murmure de dépaysement, une soif de solitude et un condensé d'envies océanes.
La couverture, ensuite - photo de Denis Ricard - est une ode à Mère Nature, à sa beauté majestueuse. C'est un appel du grand large, une contemplation silencieuse, une attirance du Mystère.
L'histoire, enfin, fait écho à mon plus grand fantasme : être capable de voir, de regarder, d'observer, de sentir et de ressentir ce qui s'est passé au fil du temps en un lieu donné. Thierry Clech, par son roman à épisodes couvrant de nombreux millénaires, m'a permis d'expérimenter, pour la première fois, ce désir si profond qui m'habite souvent et qui se rappelle à moi chaque fois que je me trouve sans voix devant un paysage magnifique.
Au fil des pages, l'auteur m'a amenée à découvrir, au bord de l'eau, face à cette île triangulaire intrigante, une femme face aux souffrances de l'accouchement, une invasion romaine, une chute douloureuse de cheval, la haine d'un fils pour son père, un naufragé, un photographe, une plage sous la guerre, une star en mal de vivre, un squelette, un avenir inquiétant...
Certains chapitres sont des pépites de couleurs, d'émotions, de poésie, de douceur, de joie. D'autres nous font découvrir les oeuvres maléfiques des hommes en quête de pouvoir au fil des siècles. Toutes m'ont permis de regarder cette île d'un oeil nouveau et m'ont impliquée corps et âme aux côtés de ces héros "de passage".
Merci aux Editions Ateliers Henry Dougier et à Babelio pour ce roman attachant qui m'a ouvert de belles et nouvelles perspectives de voyages dans l'espace et dans le temps.
Le temps d'une île est un de mes beaux coups de coeur 2018 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
motspourmots
  09 septembre 2018
Voilà un drôle d'objet littéraire, un roman qui s'étend sur plus de 20 000 ans en seulement 132 pages et je dois dire que j'adore le concept. En fait, la réflexion de l'auteur fait écho à une idée qui m'avait effleurée un jour où j'observais des touristes, sur l'une des plus jolies places de Vannes, se succéder à un rythme régulier pour prendre la même (jolie) vue en photo. Je m'étais dit que la même photo avec ces mêmes bâtiments du Moyen-Âge devait figurer dans des cadres ou des albums de centaines de milliers de foyers, depuis l'invention de l'appareil photo. Thierry Clech, lui, se préoccupe du lieu lui-même. le lieu immuable qui a vu passer des millions d'individus et été témoin d'époques et de moeurs révolues. le lieu qui subsiste tandis que ceux qui l'ont traversé ont disparu depuis longtemps.
Ce lieu, c'est une île, visible depuis une baie que l'on devine au fil des épisodes située dans l'ouest de la France. Je parle d'épisodes car l'auteur nous offre plusieurs scènes en remontant le temps, la première en l'an -20 402 et la dernière déjà dans le futur en 2147. Entre temps, nous aurons rencontré quelques personnages qui se sont trouvés face à cette île à différentes époques. Il y aura eu des naissances et des morts, des moments de réflexion intense, des trahisons, des meurtres, des départs. Des constructions et des destructions. Comme autant de courtes nouvelles ciselées, les instantanés se succèdent et s'animent. Comme si l'auteur partait d'une collection de photos prises à différentes époques (c'est une image, je sais que la photographie n'existait pas pendant les 3/4 du livre) et, d'un coup de plume, leur donnait vie avant de les rendre à leur immobilité et de passer à la suivante.
Cela donne une impression étonnante, une mise en perspective de la rapidité d'une vie comparée à l'échelle du temps de l'humanité. On perçoit de façon vertigineuse l'infiniment petit d'une vie d'homme comparée à celle de la terre, et le décalage de perception de chacun face à l'immensité de l'espace-temps. Les hommes passent, la terre demeure. Et le regard de photographe de l'auteur trouve ici une jolie façon de nous le donner à méditer.
Lien : http://www.motspourmots.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Elise_lb
  05 septembre 2018
Vous est-il déjà arrivé, en observant la mer, de songer à tous ceux qui l'ont regardée avant vous, des centaines voire des milliers d'années auparavant ?
J'ai vraiment été intriguée par le scénario de ce roman de Thierry Clech !
L'auteur remonte le temps, et nous raconte l'histoire d'hommes et de femmes qui ont vécu au même endroit à des époques très éloignées. Tous ont connu l'île, et ont été inspirés par elle dans les moments les plus forts de leur existence... Une belle réflexion sur la vie, le temps, la mort, avec des repères historiques bien documentés et une chronologie intéressante. C'est donc une très bonne surprise et un premier roman prometteur.
Commenter  J’apprécie          90
Marie-Nel
  28 août 2018
Le temps d'une île est le premier roman de Thierry Clech. Il est également journaliste et photographe, cela se ressent à la lecture de ce roman par son style et par ses descriptions précises, comme une photo que l'on regarderait.
Le temps ici conté n'a rien à voir avec la météo, Thierry Clech nous parle d'une île et de sa permanence à travers les années, les siècles, les millénaires. le temps passe sur ce paysage, avec les transformations qu'il peut y avoir selon L Histoire.
La lecture est découpée en seize petites histoires formant un tout et racontant les différentes étapes de la vie de cette île à travers le regard des différents personnages l'ayant vue. Tout commence au moment de la préhistoire pour se terminer dans le futur, en passant par le temps des Romains, la naissance de Jésus, le moyen-âge, la royauté, la révolution, les guerres et notre époque. À chaque fois, on fait la connaissance d'une nouvelle personne vivant près de cette île dans un contexte différent selon son époque. On assiste donc à des naissances, des morts, la construction d'un château, des gens qui quittent l'île, d'autres qui reviennent, des « premières fois », certaines beaucoup plus amusantes que d'autres, des découvertes...des événements vécus par des hommes et qui marquent de leur empreinte la terre qu'ils ont foulé.
J'aime souvent m'imaginer lorsque je vais dans un lieu ou lorsque je regarde un paysage ce qui a bien pu se passer avant, quelles sont les personnes qui ont bien pu marcher là où je suis, qui ont regardé le même panorama que moi, et penser également au futur, voir tout ce qui a déjà été transformé, les nouvelles constructions, et se demander ce qu'il va encore bien pouvoir se passer dans cet endroit, ce que les bouleversements climatologiques vont bouleverser dans le paysage. Et bien ce roman, c'est ça, la vie d'un paysage à travers les époques et ses changements humains, mécaniques, climatiques. J'ai été marquée par exemple, par cette trouvaille faite par une archéologue remontant à un âge et à des êtres dont je venais de lire l'histoire...
Ce roman amène une autre vision de l'Histoire que nous apprenons à l'école, il est intéressant de voir comment sont vécus les grands événements dans le quotidien de personnes comme vous et moi. La lecture est très addictive, je n'en ai fait qu'une bouchée, que j'ai su apprécier bien entendu. Mais j'ai été vite prise au jeu de découvrir de quoi l'auteur allait bien pouvoir nous parler à chaque nouvelle année, avec à chaque fois son lot de bonheur ou de malheur, certains faits restent marqués dans ma mémoire. le final est surprenant, mais en y réfléchissant bien, je m'y attendais un peu. C'est la suite logique à tout ce que l'on connait et ce qui nous est dit par les scientifiques.
Le temps d'une île doit être lu par beaucoup, que ce soit des adultes, mais aussi nos enfants, pour la vision et le témoignage qu'il apporte à notre Histoire avec un grand H. Je suis pour ma part très contente de l'avoir découvert, j'ai passé un très bon moment de lecture, je félicite Thierry Clech pour l'originalité de son écrit et remercie chaleureusement les ateliers Henry Dougier de m'avoir permise de lire ce roman en avant-première. Notez bien la date à retenir, il sort le 6 septembre en librairie.
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Jeneen
  22 octobre 2018
Voilà un livre tout à fait original !
Il m'a rappelé une anecdote lointaine, un jour béni en classe, où je venais de finir la lecture à voix haute du calendrier cosmique (tiré de "enfants du soleil" de André Brahic) qui montre en quelques phrases la relativité des évènements historiques à l'échelle de l'âge de la Terre, vous savez "et si le big bang avait lieu le 1er janvier, où nous situerions-nous dans l'année ?"
Après un silence incroyable de quelques secondes, un élève avait lancé : "ce s'rait trop bien si on trouvait un endroit où on aurait des traces de nos ancêtres à toutes les époques ! ça existe vous croyez, M'dame ?"
Et bien aujourd'hui, je pourrais lui dire que oui ! C'est l'île Clech ! quoi, vous ne connaissez pas ? Normal, c'est un petit îlot, sur la couverture d'un petit livre perdu dans le flot de la rentrée littéraire, et c'est bien dommage !
On vit donc quelques instantanés de vie, de -20402 à 2147, qui ont tous lieu au même endroit, dans une anse au large d'une île...(si jolie couverture...)
Comme de courtes nouvelles, et avec beaucoup de connaissances, l'auteur égrène ces instants de vie, très différents, dans une belle écriture imagée.
Elles n'ont de point commun que ce lieu inconnu mais toujours le même, mystérieux, cette île. Et se referment en cercle, la dernière nouvelle faisant appel à la première de jolie manière...
J'ai vraiment beaucoup aimé ce petit livre qui, je l'espère, vous tentera car il en vaut la peine.
En résumé :
Le temps d'une îl(e)
L'Histoire et les vies qui défil(ent)
Avec Monsieur Clech.
Désormais, à côté du calendrier cosmique, il y aura une petite place pour une île dans le temps, l'île Clech.
Merci à Babelio et sa masse critique, et aux Editions Ateliers Henry Dougier (et Margaux, des mêmes éditions, qui a envoyé une gentille carte dans le livre) pour la découverte de ce très joli livre.
Lien : https://edenlivre.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
CroquignolleCroquignolle   13 octobre 2018
Je quittais pour la première fois ma ville, ma jeunesse, et j'imaginais déjà ces espaces inconnus que j'allais traverser mais que je ne verrai pas, plongés dans les ténèbres de la nuit, des plaines, des champs, des villes endormies dont je ne savais ni les noms ni la géographie. Aussi, je profitai des ultimes lueurs du jour pour regarder au-dehors, songeant que la vitesse de défilement du paysage était plus ou moins en concordance avec celle de ma vie sur cette terre, ce dont je pris soudain conscience en voyant s'éloigner mes souvenirs, de l'autre côté de la vitre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
CroquignolleCroquignolle   13 octobre 2018
Je venais souvent ici, sur ce rocher en forme de promontoire tout proche de mon logis, pour me soulager quand je me levais au beau milieu de la nuit. J'en profitais pour observer la mer, inquiétante dans le silence, que je devinais calme ou remuante, mais qui, par des nuits sans lune, me demeurait pratiquement invisible dans les ténèbres, se confondant, sans ligne d'horizon discernable, avec le ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CroquignolleCroquignolle   13 octobre 2018
Dès le lever, tout s'enchaînait à l'identique. J'allais sur ma chaise d'affaire pour l'aisance et le soulagement du corps, non en présence de mon valet comme le roi procédait pour montrer sa puissance, car j'en étais pour ma part gêné et ça me bloquait. Aussi, après une ou deux vaines tentatives en ce sens, je préférais désormais chier tout seul.
Commenter  J’apprécie          10
petitmomentlitterairepetitmomentlitteraire   21 juillet 2018
" Aussi je refermai mes paupières, écoutai les vagues s'écraser sur le sable, dont le reflux, dans un rythme régulier, inéluctable, emportait au large, l'un après l'autre, tous les visages que j'avais aimés."
Commenter  J’apprécie          20
petitmomentlitterairepetitmomentlitteraire   21 juillet 2018
" Mais sans doute est-ce l'inconscience du présent qui nous fait dire des bêtises ou en commettre, et la connaissance du passé qui nous fait les juger."
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : terreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1603 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre