AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782895967330
307 pages
Lux Éditeur (18/01/2018)
4.1/5   10 notes
Résumé :
Emma Goldman tenait Voltairine de Cleyre (1866-1912) pour "la femme anarchiste la plus douée et la plus brillante que l'Amérique ait jamais produit", et ce jugement avancé il y a près d'un siècle n'a toujours pas été infirmé. Pionnière du féminisme américain, poétesse, musicienne, celle qui se définissait comme une "anarchiste sans qualificatif" propose une réflexion originale qui touche à un très large éventail de sujets - notamment l'économie, la libre pensée, la ... >Voir plus
Que lire après Ecrits d'une insoumiseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Cet ouvrage réunit seize textes de conférences données par Voltairine de Cleyre (1866-1912), anarchiste américaine méconnue en France. Ses réflexions n'ont rien perdu de leur pertinence ni de leur acuité, et touchent autant les droits des femmes notamment dans le mariage qu'elle qualifie d'esclavage sexuel, l'action directe, la justice et ses châtiments dont la peine de mort, que bien entendu l'anarchie. Nous tenterons en substance d'en restituer les grands principes.
(...)
Une oeuvre résolument actuelle.

Article complet sur le blog.
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Si ceux qui croient en la liberté souhaitent que ses principes soient enseignés, ils ne devraient jamais confier l’instruction à un gouvernement, car la nature de celui-ci est de devenir une entité en soi, une institution qui existe pour elle-même, qui se nourrit du peuple et qui enseigne n’importe quoi, du moment que cela lui garantit sa place au pouvoir.
Commenter  J’apprécie          120
À la question « Pourquoi suis-je anarchiste ? » je pourrais répondre par une simple phrase : « Parce que je ne peux pas faire autrement et que je ne peux me mentir à moi-même.
Commenter  J’apprécie          221
Renversez l’ordre social et civil ! Ah, je les détruirais jusqu’au dernier vestige cette parodie d’ordre, ce simulacre de justice ! Devons-nous briser les institutions ? Oui, toutes les institutions qui reposent sur l’esclavage ! Tous les mariages qui reposent sur la vente et le transfert de l’individualité d’une des parties à une autre ! Toute institution sociale ou civile qui s’interpose entre l’humain et ses droits ; toute attache qui fait de l’un un maître et de l’autre un serf ; toute loi, tout règlement, tout décret qui symbolise la tyrannie. 
Commenter  J’apprécie          60
Les géhennes du capitalisme créent les désespérés, et les désespérés agissent - désespérément !
Commenter  J’apprécie          160
Le pouvoir des ouvriers ne réside pas dans la force de leur vote, mais dans leur capacité à paralyser la production.
Commenter  J’apprécie          120

Lire un extrait
Videos de Voltairine de Cleyre (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Voltairine de Cleyre
Timelapse Portrait : Voltairine De Cleyre.
autres livres classés : Femmes et anarchismeVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (59) Voir plus



Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
573 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre

{* *}