AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782849780305
64 pages
Sextant (22/01/2010)
4/5   9 notes
Résumé :
Qu'est-ce que l'action directe ? Féministe et anarchiste américaine, Voltairine de Cleyre (1866-1912) démonte avec éloquence le malentendu, diffusé par les pouvoirs politique et médiatique, qui identifie l'action directe à la violence contre la vie et les biens des personnes. "Toute personne qui a pensé, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie, avoir le droit de protester, et a pris son courage à deux mains pour le faire ; toute personne qui a revendiqué un droit, seul... >Voir plus
Que lire après De l'action directeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Voici un court essai* pour motiver les grévistes, et toutes celles et ceux qui sont pareillement affectés, mais qui se trouvent encore des excuses : « on verra aux prochaines élections », etc…

Il est si efficace, que les lignes qui suivent ne peuvent qu'en diminuer la spontanéité.

Le texte a plus d'un siècle, et nous vient d'outre-Atlantique. Mais c'est toujours le même esprit de rébellion qui pousse à agir.
A l'occasion, l'histoire expérimente là-bas une révoltante osmose entre la ségrégation raciale et l'esclavage moderne.

La tonalité générale de cet essai est un pragmatisme à bout portant. Imaginez qu'un indien vienne vous prendre votre scalp. Enfin, c'était du temps où il restait encore des indiens.

Officiellement, l'action directe est sans arrière-pensée. Pas d'incitation à la violence. A noter aussi que la lutte des classes n'est pas un pré-requis.

De toutes façons, la morale réprouve la violence, donc on n'en dira pas plus. Seulement que c'est l'Etat qui en a fait un principe.

La seule chose qui dénote dans ce discours, c'est l'accent lyrique des toutes dernières lignes. Les mots prennent des lettres capitales. La Vie, l'Humain. Comme s'il y avait tout à coup besoin d'une ressource extérieure. le sourire en coin a laissé place à cet humanisme transi qui me rend mal à l'aise.

Quoiqu'il en soit, l'auteure parvient de façon étonnante à lier intimement l'action directe et la philosophie.


Liens:
*texte en anglais et en français :
http://dwardmac.pitzer.edu/Anarchist_Archives/bright/cleyre/OCRedSelected_works.pdf
https://fr.theanarchistlibrary.org/library/voltairine-de-cleyre-de-l-action-directe
-Et encore un excellent podcast sur radiofrance :
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/poesie-et-ainsi-de-suite/voltairine-de-cleyre-poetesse-anarcha-feministe-2936868
Commenter  J’apprécie          93
Non l'action directe n'est pas forcément violente. Elle naît certes d'une révolte mais peut s'exprimer dans toute opposition à une domination ou une injustice quelconque.

Très ancré dans les Etats-Unis de la fin du XIXe mais tellement clair par ailleurs.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
"On dit souvent, et on le répète comme un perroquet, que les patrons sont "conscients de leur classe", qu'ils se serrent les coudes pour défendre leurs intérêts de classe et qu'ils sont prêts à subir n'importe quelle perte personnelle plutôt que d'être infidèles à ces intérêts. Ce n'est pas du tout le cas. La majorité des hommes d'affaires sont exactement comme la majorité des ouvriers ; ils se soucient beaucoup plus de leur perte ou de leur gain individuel que du gain ou de la perte de leur classe. Et c'est sa perte individuelle que le patron voit, lorsqu'il est menacé par un syndicat.

is often said, and parrot-like repeated, that the bosses are “class-conscious,” that they stick together for their class interest, and are willing to undergo any sort of personal loss rather than be false to those interests. It isn’t so at all. The majority of business people are just like the majority of workingmen; they care a whole lot more about their individual loss or gain than about the gain or loss of their class. And it is his individual loss the boss sees, when threatened by a union. "
Commenter  J’apprécie          350
Tout le monde sait cela et sourit lorsque les responsables syndicaux protestent, affirmant que leurs organisations sont pacifiques et respectent les lois. Tout le monde est conscient qu'ils mentent. Les travailleurs savent que les grévistes utilisent la violence, à la fois ouvertement et clandestinement, et qu'ils n'ont pas d'autres moyens, s'ils ne veulent pas capituler immédiatement. Et la population ne confond pas les grévistes qui sont obligés de recourir à la violence avec les crapules destructrices qui les provoquent délibérément. Généralement, les gens comprennent que les grévistes agissent ainsi parce qu'ils sont poussés par la dure logique d'une situation qu'ils n'ont pas créée, mais qui les force à attaquer pour survivre, sinon ils seront obligés de tomber tout droit dans la misère jusqu'à ce que la mort les frappe, à l'hospice, dans les rues des grandes villes ou sur les berges boueuses d'une rivière [...]. Ils savent, parce que la réalité le leur a appris, que c'est l'unique façon de gagner, si tant est qu'ils puissent gagner quelque chose.
"Vous n'avez qu'à mieux voter aux prochaines élections !" affirment certains. Il m'a toujours semblé qu'il s'agit de l'une des réponses les plus ridicules qu'une personne puisse faire, lorsqu'un gréviste lui demande de l'aide face à une situation matérielle délicate, alors que les élections auront lieu dans six mois, un an voire deux.
Commenter  J’apprécie          10
Mais la foi aveugle en l'action indirecte, en l'action politique, a des conséquences bien plus graves : elle détruit tout sens de l'initiative, étouffe l'esprit de révolte individuelle, apprend aux gens à se reposer sur quelqu'un d'autre afin qu'il fasse pour eux ce qu'ils devraient faire eux-mêmes ; et enfin elle fait passer pour naturelle une idée absurde: il faudrait encourager la passivité des masses jusqu'au jour où le parti ouvrier gagnera les élections; alors, par la seule magie d'un vote majoritaire, cette passivité se transformera tout à coup en énergie. En d'autres termes, on veut nous faire croire que des gens qui ont perdu l'habitude de lutter pour eux-mêmes en tant qu'individus, qui ont accepté toutes les injustices en attendant que leur parti acquière la majorité ; que ces individus vont tout à coup se métamorphoser en véritables "bombes humaines", rien qu'en entassant leurs bulletins dans les urnes !
Commenter  J’apprécie          10
Non, les vrais non-violents peuvent seulement croire en l'action directe, jamais en l'action politique. La base de toute action politique est la coercition ; même lorsque l'Etat accomplit de bonnes choses, son pouvoir repose finalement sur les matraques, les fusils, ou les prisons, car il a toujours la possibilité d'y avoir recours.
Commenter  J’apprécie          30
La grève est leur arme naturelle, celle qu'ils se sont forgée eux mêmes. Neuf fois sur dix, les patrons redoutent la grève même si, bien sûr, il peut arriver que certains s'en réjouissent, mais c'est plutôt rare. Les patrons savent qu'ils peuvent gagner contre les grévistes, mais ils ont terriblement peur que leur production s'interrompe. Par contre, ils ne craignent nullement un vote qui exprimerait "la conscience de classe" des électeurs ; à l'atelier, vous pouvez discuter du socialisme, ou de n'importe quel autre programme; mais le jour où vous commencez à parler de syndicalisme, attendez-vous à perdre votre travail ou au moins à ce que l'on vous menace et que l'on vous ordonne de vous taire. Pourquoi ? Le patron se moque de savoir que l'action politique n'est qu'une impasse où s'égare l'ouvrier, et que le socialisme politique est en train de devenir un mouvement petit-bourgeois. Il est persuadé que le socialisme est une très mauvaise chose mais il sait aussi que celui ci ne s'instaurera pas demain. Par contre, si tous ses ouvriers se syndiquent, il sera immédiatement menacé. Son personnel aura l'esprit rebelle, il devra dépenser de l'argent pour améliorer les conditions de travail, il sera obligé de garder des gens qu'il n'aime pas et, en cas de grève, ses machines ou ses locaux seront peut-être endommagés.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Voltairine de Cleyre (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Voltairine de Cleyre
Timelapse Portrait : Voltairine De Cleyre.
autres livres classés : action directeVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (23) Voir plus




{* *}