AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782882535115
160 pages
Luce Wilquin (Editions) (21/08/2015)
3.91/5   11 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
mariech
  13 février 2016
Monsieur a la migraine , titre choc qui attire l'attention .
Valérie Cohen nous parle avec pudeur , tendresse du désir féminin , on va suivre le quotidien de quatre femmes différentes mais réunies par le désir d'être plus épanouies , d'être pleinement femmes , programme si difficile .
Qui n'a jamais ressenti au plus profond de soi qu'elle n'était pas épanouie pleinement , qu'une part d'elle - même était morte ou en tout cas endormie ?
Quatre femmes en quête d'elles - mêmes qui vont se rencontrer lors de quatre soirées chez un therapeute ' architecte du désir ' , quelle belle appellation , elles vont se dévoiler intimement, exercice bien plus difficile qu'il n'y paraît .
Toutes les femmes se reconnaîtront dans ces récits croisés , il y a un dosage parfait entre rires et larmes
Je me suis retrouvée , peut - être un peu trop et ça m'a ému aux larmes .
Ce qui est merveilleux dans les livres de Valerie Cohen c'est qu'elle est positive , elle nous entrouvre les portes du changement , de l'acceptation de soi et nous invite à les ouvrir ou à rester sur le seuil mais les mots sont en nous , ils font leur travail en douceur , parfois nous ne sommes pas prêtes à ouvrir les portes du changement mais quelque chose malgré tout a changé en nous , l'espoir est là et ne repartira plus .
Je remercie l'auteur pour ce livre si sensible qui aborde un sujet tabou , l'épanouissement de la femme .
Pour avoir rencontré l'auteur et quelle merveilleuse rencontre , je peux vous dire qu'il y a bel et bien ...une architecte du désir , mais dans la réalité c'est une femme .
Je vous le conseille chaleureusement , c'est un livre que tout le monde devrait lire , un livre à offrir à sa meilleure amie , mais aussi à lire avec son compagnon de vie si on en a un .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
argali
  12 septembre 2015
Avec son dernier roman, Valérie Cohen s'attaque à un sujet longtemps resté tabou : le plaisir féminin. Loin des désolants « Mommy porn » à la mode en ce moment, elle l'aborde avec délicatesse à travers quatre personnages de femme, proches de ses lectrices.
Anna, devenue grand-mère, prend conscience que son mariage l'étouffe depuis toujours et qu'elle n'a jamais vraiment connu de désir pour ce mari maladroit et sarcastique qu'elle sert plus qu'elle n'aime depuis trente ans.
Julie rêve de bras d'homme forts et tendres, protecteurs, depuis que celui, qu'elle pensait être l'homme de sa vie, l'a abandonnée avec quatre enfants en bas âge.
Lucia a traversé l'océan pour mettre de la distance entre l'homme qu'elle aimait d'une passion dévorante et sa nouvelle vie. "Il était de ces hommes qui vous attachent à eux et décident de la longueur de la laisse."
Enfin, Noémie rêve de retrouver les émotions qui la bouleversaient tant au début de son remariage.
Rien de glauque, de lourd ou d'impudique dans ce roman. Au contraire. Valérie Cohen nous parle avec tendresse de ses personnages. J'ai presque envie de dire de ses amies. Sans jugement, elle retrace le parcours de chacune et ce qui les a amenées à se retrouver aux quatre réunions de Patrice Denis, architecte du désir, comme il aime se faire appeler. Entre gêne, regrets, frustrations, envies, espoir, chacune se dévoile tour à tour de manière parfois piquante et des liens se nouent inévitablement entre ces quatre femmes.
Beaucoup d'émotions traversent ce roman plein d'humour et pas seulement chez les personnages. On ne peut s'empêcher de se reconnaitre parfois dans certaines situations ou de reconnaitre des amies intimes.
Valérie Cohen nous donne à réfléchir avec ce roman distrayant et bien documenté. le plaisir est-il le ciment du couple ? Peut-on vivre harmonieusement en couple même si désir et plaisir s'absentent du lit conjugal ? Etre une femme épanouie dans la vie est-ce conditionné à une vie de couple épanouissante ? Autant de question que l'on s'est inévitablement posées un jour et qu'il serait peut-être bon d'aborder en couple, un jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
nathavh
  23 août 2015
Un régal. Valérie Cohen nous emmène dans un domaine qui suscite énormément d'engouement ces dernières années avec les publications de "Cinquante nuances ...", celui du plaisir féminin.
Nous allons rencontrer quatre femmes, quatre histoires, quatre tranches de vie, durant quatre semaines elles vont se côtoyer ; un lien entre elles, un homme : Patrice Denis, c'est un architecte du désir.
Son rôle : réunir ces femmes. Elles partageront leurs secrets les plus intimes, leurs désirs, leurs hontes, leurs envies, le tout entre rires et larmes. Un lien se créera entre elles, une amitié magnifique naîtra. Découvrons-les.
Anna : la cinquantaine, mariée depuis trente ans à Edgard, un mari de plus en plus imbuvable, acide. Elle est emprisonnée, soumise, en quête de liberté. Anna est flétrie, elle se soumet à son devoir conjugal, simule le plaisir. Pour elle la sexualité est synonyme de honte, de crasse.
Noémie : 40 ans, follement amoureuse de son mari mais depuis six mois c'est lui qui a souvent la migraine et une libido en berne. Noémie en souffre.
Julie : 33 ans, divorcée, quatre enfants. Elle est adepte des galipettes, en quête du plaisir et du bonheur dans des relations sans lendemain. Un amant, une rencontre, un orgasme, une douche, c'est simple oui mais pas vraiment son idéal.
Lucia : a quitté son pays l'Argentine, son amant et le plaisir l'a déserté, son corps s'est assoupi, aucun depuis ne lui donne du plaisir.
Le désir féminin est au centre de ce récit avec beaucoup de pudeur, de douceur, de tendresse et d'humour. Valérie Cohen aborde le plaisir, le désir, l'accomplissement de chacun. Joies, frustrations, manques, difficultés rencontrées dans le cadre d'une vie sexuelle épanouie ou non.
J'ai aimé son "architecte du désir", c'est joliment dit qui amènera chaque femme à gagner l'estime de soi, à trouver l'épanouissement. J'ai aussi aimé le lien créé entre ses femmes, une certaine entraide qui les aidera à se trouver et surtout cette belle amitié.
J'ai passé un bon moment à la lecture de ce récit, j'ai retrouvé la plume fluide, tout en douceur et tendresse de Valérie Cohen. C'est avec justesse qu'elle nous dépeint qu'être femme peut être source de joie mais aussi de grandes souffrances.

Ma note : 8.5/10

Lien : http://nathavh49.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AurelieR
  11 juin 2019
C'est un moins grand coup de coeur que le hasard a un goût de cake au chocolat mais il s'est avéré une lecture agréable.
Je crois que ce qui m'a manqué ici c'est un goût de trop peu. J'aurais souhaité suivre un peu plus ces quatre personnages de femmes attachants et si différents, les découvrir un peu plus. J'aurais voulu vivre entièrement, complètement, ces quatre séances à leur côté et non pas récolter ces quelques miettes. Bref, j'en voulais plus !
Reste un roman plein de tendresse, d'émotion et de pudeur. du feel good donc, et qui se clôt de manière un peu trop "happy end" à mon goût.
Commenter  J’apprécie          10
carnetdelecture
  28 juin 2017
J'aime beaucoup l'écriture de Valérie Cohen. Capable de parler sexe et désir sans tabou mais sans aucune vulgarité, elle trouve toujours le juste milieu pour aborder les thèmes difficiles. Sans voyeurisme ni jugement, on sent à travers ses textes tout le respect et l'empathie qu'elle ressent pour ses personnages. Monsieur a la migraine interroge le désir à travers des personnages attachants, des femmes qui ont décidé de reprendre leur vie en main, de faire voler leur carapace en éclat pour (enfin!) renouer avec leurs rêves et celles qu'elles sont vraiment.
Un roman émouvant, qui ne manque cependant pas d'humour et de tendresse, que je vous conseille!
Lien : http://carnetdelecture.skyne..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
nathavhnathavh   23 août 2015
Et puis, il y a l'Homme. Ses étreintes, son odeur, sa salive, sa langue chaude, sa peau, le goût de son sexe. Celui qui rend un corps joli et fait oublier le temps qui passe. Celui qui prend, s'offre avec talent, ou sait juste recevoir. Celui qui butine, dévore, pénètre, engloutit sa partenaire dans une vague de plaisir et la fait renaître à chaque fois. Celui qui baise ou fait l'amour, fait durer le plaisir ou s'éclipse avant d'en avoir donné. L'homme du désir, le mâle? Celui des adjectifs crus et des caresses libertines. Celui dont il est si difficile de parler. A son sujet, les mots deviennent mièvres ou teintés de laideur, jamais à la bonne température.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mariechmariech   11 février 2016
Noémie remarque quelques nouveaux cheveux blancs sur ses tempes . ´ Cela doit être ça , veillir au côté d'un être aimé . Remarquer ce qui dysfonctionne et être profondément touchée ´ , réalise - t -elle soudain .
Commenter  J’apprécie          60
flambotteflambotte   06 octobre 2017
(...) Ce matin, quand elle l'avait déposé à l'aéroport, il l'avait longuement serrée contre lui. De ces étreintes où le sol devient meuble et où la vie semble avoir été créée pour ce seul instant. Un éternité dont elle avait adoré chaque seconde. Ni mot, ni regard. Juste deux corps mêlés en une danse immobile. (...)
Commenter  J’apprécie          20
mariechmariech   11 février 2016
Après son divorce , elle avait connu des hommes , aimé leur corps ou leur esprit , mais jamais les deux à la fois .
Commenter  J’apprécie          40
mariechmariech   13 février 2016
Elle détestait son ancien amant avec passion et l'aimait avec la même force . Mais restait cet invisible lien qui la ramenait toujours à lui . Indestructible, il lui enserrait le coeur, lui comprimait la poitrine et lui rappelait qu'une partie d'elle - même l'avait désertée à jamais .
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Valérie Cohen (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valérie Cohen
La Compagnie Gambalo, la Foire du Livre de Bruxelles, l'Adeppi, avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles , la CAAP et Gsara, ont réalisé le projet Billets d'écrits : cinq auteurs et autrices - Kenan Görgün, Patrick Delperdange, Valérie Cohen, Philippe Gustin et Philippe Raxhon - ont proposé une consigne qui a été développée au cours d'ateliers d'écritures menés par Nicolas Swysen dans cinq prisons francophones. A l'issue de ces ateliers, les détenu.e.s ont pu rencontrer l'auteur ou l'autrice, échanger autour de leurs productions et faire dédicacer les ouvrages que La Foire du Livre, Ker Editions et J'ai lu avaient offerts.
+ Lire la suite
autres livres classés : désir fémininVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Français ou Belge ?

Georges Simenon

Francais
Belge

10 questions
408 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre