AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070757602
143 pages
Éditeur : Gallimard (21/01/2000)

Note moyenne : 2.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Pour écrire, une femme veut devenir chaste. Armée de ce projet étrange, elle rencontre un prêtre. Lecteur passionné, il lui porte une attention sans faille. Son regard pénétrant réveille en elle le souvenir d'une autre figure, liée à son enfance : celle du guide Blas, inséparable de sa fille qu'il épuisait d'un amour ambigu.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
daniel_dz
  22 mars 2020
Récit d'une relation entre une femme écrivain et un prêtre passionné de lecture. La femme joue au chat et à la souris avec ses propres sentiments envers cette homme, qui lui, joue au chat et à la souris avec ses voeux de chasteté. le texte est intime et profond. Avec beaucoup de respect, il illustre toute la difficulté d'une relation d'amour-amitié entre un homme et une femme. Je vous le recommande très chaleureusement.

« J'ai quarante ans. Je veux des enfants-livres. Et dans ce but, devenir chaste. » Tel est le programme que se fixe la narratrice, une écrivaine, mariée et mère de famille, inspirée par Thérèse d'Avila, Karen Blixen et Virginia Woolf. Elle décide de rencontrer un de ses lecteurs, qui lui avait adressé une lettre remplie d'acuité à propos de son premier roman. Cet homme est prêtre. Elle lui pose la question de savoir comment on devient chaste. « Sa réponse est réfléchie, objective en apparence. Mais je sens qu'elle contient un profond dégoût du corps, justifié par une argumentation imparable et une citation biblique: ‘La lampe du corps, c'est l'oeil. Si donc ton oeil est sain, ton corps tout entier sera dans la lumière. Vois donc si la lumière qui est en toi n'est pas ténèbres.' Bizarrement, un peu plus tard, il s'étonne que les femmes ne soient pas coupables d'assiduités à son égard. […] Comme si une chose lui manquait, à laquelle ses collègues, avertis, échappent à grand peine. »
Le prêtre est érudit. Son presbytère comporte quelques chambres, occupées par des étudiants. Il propose à l'écrivaine d'en occuper une, dans laquelle elle pourra écrire en toute tranquillité, ce qu'elle accepte.
Pour elle, il est très inspirant. Peu à peu, ils deviennent proches. Elle devient amoureuse, mais respecte cette sorte de froideur que s'impose le prêtre; par ailleurs, dans ce climat, leurs promenades ramène à son esprit le souvenir d'un amour de jeunesse qu'elle avait éprouvé pour un guide de montagne. le prêtre, quant à lui, se prend d'affection pour l'écrivaine et on le sent troublé dans ses convictions.
« L'ours » n'est pas un livre à l'eau de rose, loin de là ! L'écriture est douce et fluide. Sa qualité se maintient de la première à la dernière page ce qui, pensez-y, elle loin d'être toujours le cas : combien de beaux textes ne déçoivent-ils pas par une fin bâclée ! J'ai beaucoup apprécié la finesse avec laquelle Caroline Lamarche décrit les difficultés intérieures d'un homme et d'une femme lorsqu'ils doivent concilier des valeurs ou des sentiments contradictoires.
Caroline Lamarche m'avait déjà régalé il y a longtemps avec « Le jour du chien », qui avait été récompensé de notre prestigieux Prix Rossel. Je m'étonne que ses livres n'aient pas été honorés d'un plus grand nombre de critiques sur Babelio. En particulier, à l'heure où j'écris, une seule autre critique avait été consacrée à « L'Ours ». À chacun ses goûts et sa sensibilité, elle était moins enthousiaste que la mienne. Je suis curieux de lire les avis d'autres lecteurs, ce qui permettrait à attribuer à ce livre une note plus représentative.
C'est bon, puisque c'est belge ! Lisez donc !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          199
zabeth55
  05 février 2012
Une femme ayant un mari, deux enfants, un amant, décide de devenir chaste pour écrire. Elle se lie d'une amitié équivoque avec un prêtre qui devient son lecteur. Passé et présent se mêlent.
J'ai trouvé ce roman pas mal sans l'aimer vraiment. Il manque une dimension.
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Caroline Lamarche (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Lamarche
22 mars 2010
Mot de l'éditeur : Un pays où la guerre fait rage. Dans une ville préservée, la Barbière rase les hommes. Mira, la narratrice, lassiste dans cette tâche délicate. Car les lames effilées servent aussi à un étrange rituel. Linquiétant capitaine Dragon, passionnément épris de la Barbière, en fera la singulière expérience Un récit étincelant et noir, né de la rencontre entre Caroline Lamarche et Charlotte Mollet, passée avec audace de lillustration jeunesse à lérotisme onirique de ce conte pour adultes.
autres livres classés : amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3823 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre