AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782298062281
383 pages
Éditeur : France loisirs (01/01/2013)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 347 notes)
Résumé :
En camp de vacances, Angie, 13 ans, disparaît… Elle revient chez elle, persuadée de s’être seulement égarée quelques heures. En réalité, trois ans se sont écoulés. Trois ans sans le moindre souvenir, si ce n’est de profondes cicatrices aux chevilles et aux poignets, et une étrange bague à l’annulaire, Des cheveux long avec un peau pale et amaigrie. Tout laisse à penser qu’Angela a vécu l’enfer… Mais que s’est-il réellement passé ? Et pourquoi a-t-elle tout oublié ? ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (126) Voir plus Ajouter une critique
Windvaan
  07 avril 2014
Au mois d'août, Angie part camper avec les scouts dans une région boisée de la Californie. Elle a treize ans... Quand elle revient de ses "vacances", elle en a seize...et aucun souvenir de ce qui a pu se passer pendant ces trois ans.
Sur l'instigation de l'inspecteur, en charge du dossier de sa disparition, les parents d'Angie l'amènent immédiatement à l'hôpital pour un examen pistant des sévices subis. (Ce chapitre détaillé rend bien compte du fait qu'une telle auscultation est très éprouvante pour la victime).
Angie sera suivie par une psychiatre qui détecte vite que l'amnésie de l'adolescente résulte de la présence de plusieurs personnalités cachées "derrière la porte" de son cerveau.
Les TDI (troubles dissociatifs de l'identité) sont le thème central du livre et "l'intrigue" de ce thriller psychologique se déroule à travers les bribes des souvenirs que les différents caractères, hébergés par Angie, distillent au fur et à mesure.
Après le premier court chapitre, le lecteur à compris que Angie a connu la séquestration et que son subconscient refoule son terrible et douloureux vécu. Dès lors, ce ne sont ni le "qui", ni le "quoi" qui importent puisque le lecteur devine aisément, et malgré la dysmnésie d'Angie, ce que cette dernière à dû vivre, mais plutôt comment elle va (ré)devenir une personne entière et non fragmentée.
C'est bien le style d'écriture de l'auteur (simple, direct, peu de descriptions, beaucoup de dialogues) qui hypnotise le lecteur... or, ce style détient aussi ceci de dérangeant qu'on a l'impression de lire un livre pour grands ados...renforcé par le fait qu'une grande partie de l'histoire se passe autour le collège que Angie à (trop ?) rapidement réintégré.
N'ayant aucune connaissance en psychologie, je trouve néanmoins que la thérapie d'Angie avance avec trop de célérité... admettons que c'est pour la trame de l'histoire... ce n'est cependant pas très crédible...tout comme ce "détail" (d'importance !), que le médecin-expert à l'hôpital aurait dû déceler pendant l'examen, et qui est dévoilé dans le texte comme l'ultime saisissement...sauf pour le lecteur avisé.
Je regrette également que l'auteur qui, d'après la 4ème de couverture, "a fait de nombreuses recherches sur les troubles dissociatifs..." n'a révélé aucune de ces sources dans une petite bibliographie, p.e.
Sinon, oui ! j'ai apprécié ce thriller. La preuve en est que dans le dernier tiers du livre, quand l'histoire connaît une subite accélération, je me suis surprise à sentir mon coeur battre plus vite !
Je remercie donc Babelio et les Presses de la Cité de m'avoir permis de visiter les méandres de l'esprit...des esprits (!) d'Angela.
(Livre déjà paru en 2013 chez France Loisirs sous le titre "Angie, 13 ans, disparue...")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          630
nameless
  20 mai 2020
Premier roman de Liz Coley, qui choisit comme thème les troubles dissociatifs de l'identité, exploite cette idée à travers l'histoire d'Angela, jeune fille de 13 ans, volatilisée d'un camp de vacances et qui sonne chez ses parents 3 ans plus tard, sans rien se souvenir de ce qui s'est passé dans l'intervalle. Il s'agit d'un livre qui se lit rapidement, à l'écriture nerveuse, à la syntaxe simple, aux dialogues envahissants, qui ne s'embarrasse pas de longues descriptions. L'auteure a tout misé sur l'action, sur le suspens, deux effets qu'elle maîtrise correctement.

Cependant, quelques petits détails m'ont fait tiquer. C'est avec une simplicité étonnante qu'elle résume la complexité psychiatrique des troubles dissociatifs de l'identité comme s'il s'agissait d'une affection courante, qui se soigne grâce à une thérapie musclée, aussi aisément et rapidement qu'un banal rhume. Dans la postface, Liz Coley dit pourtant avoir effectué des recherches approfondies sur cette maladie, le doute est permis. J'ai également pensé lors de cette lecture que les retrouvailles entre Angela et ses parents sont survolées et peu crédibles. Peu de détails nous sont livrés sur ce qu'ont vécu papa et maman durant ces 3 années sans leur fille (maman est enceinte lorsque sa fille aînée réapparaît), et ils l'accueillent comme si elle arrivait pour prendre son goûter laissé sur la table de la cuisine quelques heures plus tôt. Angela réintègre très aisément sa vie passée, reprend le chemin de son établissement scolaire sans que soient évoquées ses années de scolarité perdues au point que l'on peut se demander si elle n'a pas suivi des cours par correspondance durant sa séquestration. Une certaine nébulosité voile les connexions entre les divers personnages.

Enfin et surtout, j'ai été mal à l'aise, lors de la description complaisante et douteuse des examens médicaux subis par Angela à son retour. L'avalanche de détails inutiles relève du voyeurisme et n'apporte rien à la compréhension de l'histoire ni à la résolution de l'énigme. Au total, un roman vif, rapide constituant un premier essai réussi, qui reste pourtant à transformer, après la correction de quelques petites imperfections. C'est mon avis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          472
Ziliz
  24 février 2018
Angela est partie en camp de scoutisme à 13 ans, elle en est revenue à 16 ! Quel chemin buissonnier a-t-elle pris pour rentrer ? Elle n'en sait absolument rien, ces trois années se sont effacées de sa mémoire. Enfin, plus ou moins... Son corps garde les stigmates de sa vie oubliée. Une partie est donc déchiffrable rapidement par des médecins légistes. Pour le reste, seuls des psys peuvent aider Angela à éveiller les souvenirs enfouis, et c'est beaucoup plus ardu. La jeune fille a surmonté ses traumatismes en érigeant de solides barrières. La renaissance va être longue et douloureuse...
Enième thriller sur une disparition d'enfant/ado, ou plutôt, ici, sur le retour parmi les proches et sur la résilience.
Le processus de refoulement présenté est très spectaculaire, semblant même flirter avec le fantastique, mais ce phénomène existe réellement, comme l'explique l'auteur en fin d'ouvrage.
J'ai trouvé l'intrigue longue et je me suis parfois perdue parmi les personnages, les thérapies, les meurtres symboliques et les 'retours'.
J'aurais préféré que l'évolution des relations familiales soit plus développée (comme dans 'Perdue et retrouvée', Cat Clarke). Il y a des changements incompréhensibles entre Angela et ses parents, comme si l'auteur se dispensait d'explications et brûlait des étapes.
Certains 'détails' peuvent faire bondir.
Quelques rebondissements réveillent l'histoire mais surprennent sans doute davantage Angela et ses proches que le lecteur.
/!\ Attention, vous avez peut-être déjà lu ce thriller sous son titre initial 'Angie, 13 ans, disparue...'.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
kuroineko
  28 février 2018
Bonne pioche avec Ecoute-nous. S'il débute comme un polar classique, avec enlèvement d'une ado de treize ans lors d'un camp scout, il se poursuit sur un plan tout à fait différent et surprenant.
A son retour chez elle, Angie a l'impression qu'il s'est passé très peu de temps. Sauf qu'elle apprend qu'elle est portée disparue depuis déjà trois années. Coup dur au moral car elle ne se souvient de rien. Ne se reconnaît plus dans les miroir. Et les relations avec ses parents se révèlent difficiles aux entournures. Mais s'il n'y avait que ça...
Très vite, le roman prend une tournure psychologique. J'ai découvert grâce à lui ce que l'esprit peut mettre en oeuvre comme mécanisme de survie pour endurer des événements traumatisants. Ça paraît à peine croyable; et pourtant. J'ai beaucoup apprécié cette lecture à la fois palpitante et enrichissante sur le plan des connaissances.L'auteure réussit à nous faire entrer dans la tête d'Angie... ce qui mérite le détour. On ressent d'autant mieux le désarroi et les incompréhensions de la jeune fille face à sa situation pour le moins singulière.
Si vous aimez ce qui triture les méninges et les puzzles intérieurs, ce livre est fait pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Ichirin-No-Hana
  19 avril 2018
Alors qu'elle a seulement 13 ans et qu'elle profite d'un camp de scouts avec ses amis, Angela se fait enlever et disparait pendant trois ans. Totalement amnésique, la jeune fille devenue adolescente, réapparaît subitement. Avec l'aide de ses parents, des policiers et également de psychologues, Angela tentera de récupérer sa mémoire et de se soigner, car les moments de flou et d'amnésie ponctuelle (où, pour son entourage, la jeune fille a un comportement très étrange, totalement différents de sa personnalité, dans ces moments-là) continue encore aujourd'hui.
Ecoute-nous (précédemment publié sous le nom « Angie, 13 ans, disparue… ») est un thriller psychologique oppressant et très dur à lâcher tant il est prenant. L'ambiance générale est malsaine, tous les personnages (même les parents) semblant cacher des secrets et leurs réactions semblent toujours étranges. Plus on avance dans le récit, plus les secrets se révèlent. On commence petit à petit à entrevoir les choses et on a presque envie d'arrêter le roman tant le tout est choquant. Au moment où on pense avoir une vision globale de l'horreur, l'auteure en rajoute une couche. Malgré tout, je n'ai pas trouvé que le roman en faisait trop car tous ses événements expliquent la chose centrale du roman : l'amnésie et le comportement étrange de la jeune fille. Car cette « maladie » doit s'expliquer. On avance dans l'intrigue en même temps qu'Angela et c'est à travers un regard totalement perdu d'une enfant dans un corps d'adolescente que nous découvrons les véritables enjeux.
Ecoute-nous est un roman qu'une amie m'a prêté. Je ne savais rien de ce récit et je pense qu'il est important de le découvrir sans trop en savoir. le roman est dur émotionnellement mais l'auteure, malgré une intrigue de départ déjà vu mille fois, apporte un élément non négligeable que je vous laisse découvrir. Assez casse-gueule, l'auteure appréhende parfaitement cette chose en nous dévoilant petit à petit et en nous l'expliquant. Bref, un thriller psychologique que j'ai trouvé de qualité et qui a réussi à me captiver mais surtout à me faire frémir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
WindvaanWindvaan   06 avril 2014
La voix de l'enfant était aiguë, douce et essoufflée. [...]
- Voici mon histoire. J'ai peur de la raconter. Il m'a fait promettre de ne rien dire. Les gens qui tiennent pas leurs promesses, ils vont en enfer, d'après lui, et ils grillent pour l'éternité. Moi, j'ai pas envie de griller pour l'éternité... Il m'a montré comme ça fait mal, avec une allumette, et il a dit : C'est seulement une allumette. Imagine tout un monde de flammes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
ZilizZiliz   22 février 2018
- Je serai juste à côté, ma bichette. Juste à côté...
Comme la porte [du cabinet] se refermait avec un déclic, Angela eut l'impression d'avoir moins de seize ans - et même moins de treize. Sept... ? Elle aurait voulu que sa mère revienne lui tenir la main, lui dire que ce serait vite fini. Elle aurait voulu que sa mère lui rappelle de penser à prendre un autocollant en sortant, ou propose d'aller déguster une glace, ensuite. Autant de petites choses qui rendaient supportables les visites chez le médecin - la gêne d'avoir à se déshabiller, la sensation de froid dans la pièce, la crainte des piqûres...
(p. 37)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
ladesiderienneladesiderienne   24 septembre 2013
- Angel ?
Papa avait parlé dans un souffle. Il se tenait sur le palier, pétrifié. Ses cheveux noirs étaient devenus tout gris. Ses yeux mouillés de larmes semblaient avoir cent ans.
Le cœur d'Angie se mit à battre très vite et ses pieds la démangèrent comme s'ils avaient envie de détaler.
- Vous me foutez les boules...
- Nous, on te ... ?
De nouveau, ce rire hystérique.
- Angie, où... où étais-tu passée ?
- Quelle question... ! répondit Angie
Elle en avait des crampes à l'estomac.
- Je campais avec les scouts...
Cette façon de la manger du regard, c'était très gênant.
- Oui, je campais, répéta-t-elle, plus fermement.
Son père se mit à descendre l'escalier.
- Tu campais, répéta-t-il à son tour. Tu campais ?
Sa voix monta dans les aigus.
- Pendant trois ans ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
ZilizZiliz   23 février 2018
- Je contiens des multitudes, déclara Mme Strang à l'ensemble de la classe. [...] Savez-vous ce que Walt Whitman entendait par là ? C'est à la fin de 'Chant de moi-même', que vous êtes censés avoir lu hier. Qui veut prendre la parole ?
[...]
- Je crois que Whitman veut dire qu'il sent en lui la présence de ses ancêtres, toute la lignée dont il est issu. Mais aussi qu'il contient le monde d'aujourd'hui, toute la création, parce qu'il en fait partie, qu'il est relié à ce monde et ainsi de suite...
(p. 128-129)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
ladesiderienneladesiderienne   24 septembre 2013
Quand elle était partie camper, elle était une enfant normale, une fillette de sitcom ou d'émission tous publics. Aujourd'hui, elle était devenue à son corps défendant la vedette d'un épisode d'une série policière bien trash. On était en train de réécrire le script de sa vie. Sans sa permission.
Commenter  J’apprécie          100

autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Liz Coley (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1911 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..