AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266260197
Éditeur : Pocket (11/02/2016)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 156 notes)
Résumé :
Art et Gen s'aiment et forment un couple heureux. En apparence du moins, car depuis la mort de leur fille Beth – emportée à la naissance huit ans plus tôt –, le chagrin et la douleur rongent Gen et l'empêchent d'avoir un autre enfant.
Quand un matin une inconnue sonne à leur porte, annonçant sans préambule à Gen que leur fille est bien vivante, la jeune femme décide de la croire. Seule contre tous...
Gen va dès lors tout tenter pour découvrir la véri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (59) Voir plus Ajouter une critique
AgatheDumaurier
  06 mars 2017
Dans la série n'importe quoi ma bonne dame...
Gen - genre qui se trouve trop négligée mais dont tout le monde est amoureux sans qu'elle comprenne pourquoi - a vécu un drame avec son époux Art ( sexy entrepreneur, la quarantaine, très aisé ) il y a huit ans : leur fille Beth est morte à la naissance. Depuis, ils essaient d'avoir un autre enfant, mais cela ne fonctionne pas, d'autant plus que Gen ne parvient pas réellement à oublier Beth...Mais un matin...Une femme vient sonner chez Gen ( qui ne fait pas les trois huit à l'usine, hein, ce serait pas trop glam...) (même si elle est en jean survêt trop négligée Gen) pour lui annoncer que non non non son enfant n'est pas morte à la naissance on lui a menti....Gen, sans trop savoir pourquoi, et nous non plus, est sure que la dame a raison, sûre sûre sûre...Alors que tout le monde lui dit que c'est dingue...Tout le monde...Sauf Lorcan...Qu'elle vient de rencontrer, un ami de son mari...Trop beau trop beau, et qui la dévore des yeux, elle en est gênée, alors qu'elle est en jean, trop négligée...Il la croit comme ça, boum...Et commence l'enquête...
Donc grrrrooos clichés, personnages totalement loufoques, incohérences et invraisemblances en pagaille, un final, oh là là ! Et encore un second effet kiss cool après le final qui laisse présager qu'il faudra parler de Kévin d'ici peu...
Deux étoiles parce que ça se lit, que le début n'est pas si mal jusqu'à ce que l'auteure, visiblement, pète une durite ...C'est dur de rester sur la ligne, c'est la difficulté du genre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          385
iris29
  16 mars 2016
Gen est mariée à Art qui dirige une société ultra prospère. Tout irait pour le mieux, si 8 ans auparavant , Gen n'avait pas accouché d'une enfant mort-née. Depuis , elle erre à la dérive , tombant un peu plus bas à chaque tentative de FIV infructueuse , malgré le soutien indéfectible de son mari .
Mais un matin , une inconnue se présente à sa porte et lui affirme que son enfant est toujours vivant . Ce n'est autre que la soeur d'une infirmière présente lors de l'accouchement , décédée depuis . Elle est formelle : le bébé a été kidnappé .
Alors que Gen ,animée par un fol espoir, retrouve un peu d'énergie, tout son entourage (à commencer par son mari) , la prend pour une folle et voudrait qu'elle aille consulter un psy.
Et même ,quand survient la mort accidentelle de cette femme ( celle qui avait sonné à sa porte) , personne ne tique .
Que feriez vous à la place de Gen ? A qui faire confiance ? A qui confier ses doutes ?
C'est un thriller psychologique que j'ai commencé avec l'envie d'une lecture légère , comme un souffle printanier . [ Hier, il faisait un temps magnifique , et le début du roman était assez noir et plombant ] . Gen est une héroïne très désespérée , et j'ai ressenti toute sa peine .
Et puis très vite, j'ai été happée par le suspens , au point de ne plus voir le soleil briller ,complètement omnubilée par cette histoire . Et puis , et puis ... très vite j'ai deviné la fin . Et ça , ça me plait "moyen". J'aime être surprise avec ce genre littéraire .
( J'ai résisté au geste de tourner les pages très vite, pour vérifier )... Une fin que j'ai trouvée un peu tarabiscotée , tout comme la personne qui accompagne Gen dans son enquête ,dont la présence et les raisons ne me paraissent pas très crédibles .
Une histoire qui pour moi a très bien fonctionné au 2/3, mais peut-être que pour vous cela "le fera" totalement...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
BlackKat
  07 juin 2016
Il n'y a pas loin entre la déraison et l'instinct maternel irrationnel lorsqu'une femme doit faire le deuil de son enfant…
Gen est une femme qui aurait tout pour vivre agréablement: un mari, une belle maison. Seulement la pression exercée par son époux pour avoir un enfant lui pourrit la vie. 8 ans. 8 ans que son bébé, sa petite fille, Beth, est morte. 8 ans qu'elle souffre ou survit. Et quand une inconnue, Lucy O'Donnel, vient lui annoncer que Beth est vivante, qu'on la lui a enlevée à la naissance, elle n'aura de cesse de la retrouver, envers et contre tout et tous.
Surtout lorsqu'elle apprend le décès brutal, « accidentel » de Lucy.
Si le démarrage est un peu lent pour installer ce climat de dépression lourde et lancinante qui paralyse Gen, le rythme s'accélère au fur et à mesure qu'elle avance dans son enquête et dévoile peu à peu la conspiration machiavélique dont elle est victime.
J'ai beaucoup aimé ce personnage de femme…
La bataille pour son enfant, sa chair et son sang… une mère qui se dépasse, se surpasse et dépasse toutes les limites est un sujet que j'adore … l'amour qu'on éprouve pour son enfant est tellement puissant, magique et unique…
On s'attend à du « déjà-vu » lorsqu'on aborde le sujet de la disparition d'un enfant mais l'intrigue est originale et bien trouvée, elle ne se dévoile pas trop aisément. C'est un thriller qui tient en haleine jusqu'au bout même si le suspens est tout relatif. Et des retournements de situation apportent un rythme énergique à cette poursuite de la vérité.
Le secret de famille est abject! Peut-on même parler de famille? L'argent peut-il tout acheter?
Où puiser le courage quand tous vous tourne le dos?
Les personnages secondaires sont intéressants mais j'ai grandement préféré Lorcan, « ami » de longue date d'Art, l'époux de Gen. Parce que son implication auprès de la jeune femme ne tient pas seulement à l'attirance qu'il éprouve pour elle, il a des comptes personnels à régler avec Art et l'image de la réussite lisse et honorable qu'il affiche.
Gen est aveuglée par sa maternité, totalement focalisée par sa quête, mais accepte l'aide de Lorcan et celle de Bernard, le mari de Lucy, inconsolable de sa mort.
Elle ne pense pas à « l'après », elle veut juste retrouver son enfant…
Gen a enfanté dans son sang il y a 8 ans et c'est dans le sang des autres qu'elle se retrouvera…
Mais obtiendra-t-elle pour autant la délivrance tant souhaitée?
Et quand on lit les toutes dernières pages, on est bien loin de l'happy end attendu!
Cette fin est géniale car elle détone, elle surprend par la manipulation psychologique que ce drame a provoqué… Je ne peux en dire plus… tant pis pour vous!
Cette fin appelle une suite… à moins que le sadisme de l'auteur ne nous laisse indéfiniment dans le doute du futur!
Un très bon moment de lecture avec Sophie McKenzie que je retrouverai plus tard avec Apelle-moi!
Et puis… une suite, please! Une suite!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Cristina21
  17 avril 2016
Traumatisée par la perte de son enfant, Geniver veut croire qu'elle a été victime d'une machination. En menant sa propre enquête pour découvrir la vérité, elle va se mettre en danger. Que s'est-il passé réellement ? Un bon thriller psychologique qui se lit facilement et rapidement. La tension monte crescendo. le suspense et les découvertes qui se succèdent maintiennent le lecteur en haleine qui tourne les pages avec frénésie.
Le dénouement et la fin sont déconcertants. Et l'épilogue avec ces 2 dernières pages qui font froid dans le dos… Surtout n'ayez pas la curiosité de les lire avant de commencer ce roman, vous gâcheriez votre plaisir de lecture. Finalement, le titre du livre est-il pour Geniver qui n'a jamais oublié son enfant ou
Commenter  J’apprécie          180
Gaoulette
  07 février 2017
Un roman suspense à la limite du thriller que j'avais depuis un bail dans ma pal et sorti dans le cadre challenge. Et bien je crois que c'est au challenge et à ses organisatrices que je devrais remercier car je serais passée à côté d'une histoire tragique et franchement bien ficelée.
Gen mariée depuis 14 ans a perdu sa fille mort-née. Elle est l'épouse d'un riche homme d'affaire Art et depuis la perte de sa fille Beth elle déprime et n'arrive plus à tomber enceinte. Elle enchaine FIV et n'arrive pas à avancer. Un jour sa vie bascule et une femme lui annonce que sa fille est encore vivante et aujourd'hui elle 8 ans. Gen envers et contre tous va faire ses recherches malgré les protestations de son mari, sa belle-soeur et sa meilleure amie.
Alors d'abord où l'auteure m'a intrigué c'est durant la narration de Gen, une personne masculine parle (au passé ? qui c'est ? un enfant on est sûr mais un vrai mystère). Pendant un long moment on est à l'écoute des perpétuels questionnements de Gen et sa naïveté (long passage qui m'ont agacé). Elle est là et n'arrive pas à avancer ou à bousculer tout sur son passage pour trouver des réponses. Dès les départ et cela est facile j'ai eu des soupçons mais je voulais connaitre le fin mot. D'ailleurs j'étais complétement à côté de la plaque sur mes raisons.
Et puis heureusement que Sophie McKenzie donne un coup de peps à l'anniversaire d'Art et intègre un personnage qui va relancer le roman et donner son côté addictif. Car oui moi aussi je voulais savoir si Beth était vivante ou non et surtout pourquoi avoir fait subir une telle atrocité à une mère.
Et puis le roman prend du rythme et j'ai refusé de le lâcher. A un moment donné j'ai aussi soupçonné une autre hypothèse dont je ne me suis pas trompée. Mais le pourquoi du comment m'a donné envie de vomir. L'auteur nous choque dans toute sa splendeur et on est face à l'horreur. J'en dis pas plus pour ne pas spoiler.
Pauvre Gen, j'avais envie de hurler avec elle!
Et là où Sophie Mckenzie nous donne le coup de grâce c'est l'explication de sa double narration : les passages mystères et nous laisse sans voix. Et du coup le titre prend toute sa valeur et j'ai compris à qui il était destiné.
Une agréable surprise grâce à l'arrivé du personnage de Lorcan qui donne un peu plus de peps au roman qui prend du temps à venir. Un final explosif. Un récit touchant et interpellera toutes mamans. Je me ferais une joie de relire cette auteure londonienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Harmo81Harmo81   30 août 2013
J'étais restée protrée des jours durant, jusque bien après l'enterrement et les résultats des tests. Puis, lentement, insidieusement, le chagrin m'avait envahie. Un monstre qui me combattait de l'intérieur, où personne, ni Art, ni Hen, ni ma mère ne pouvait m'aider à me défendre. Et, avec le chagrin, la colère. La fureur déraisonnable contre des gens tout à fait gentils qui avaient des bébés et des femmes bien intentionnées qui essayaient de me témoigner leur empathie en me parlant de leur fausses couches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lailasamburulailasamburu   14 décembre 2013
Avec le temps, j’ai compris que le mariage est ainsi – une succession de jours ordinaires passés à avancer tant bien que mal en faisant des compromis, ponctués par d’autres où on est presque tenté de s’en aller, et enfin ces rares, ces délicieux moments où la force du lien qui nous unit efface tout le reste.
Commenter  J’apprécie          130
iris29iris29   15 mars 2016
Art est intelligent . Habile . Et habité par une ambition sans bornes . Maman l'a compris tout de suite quand elle l'a rencontré..."Celui -là, il va faire des étincelles, avait-elle déclaré en m'adressant ce sourire ironique bien à elle . Fais attention à ne pas te brûler les doigts en essayant de suivre ."
Commenter  J’apprécie          110
mamansand72mamansand72   17 février 2016
Un silence se fait. Quelque chose bascule entre nous. Je devine que l’aide que m’offre Lorcan, si généreuse soit-elle, a des motivations qui m’échappent, mais qui doivent avoir un rapport avec son passé commun avec Art.
- Tu lui en veux de t’avoir renvoyé de Loxley Benson, n’est-ce pas ?
Lorcan me regarde, avec un embarras mêlé de défi.
- Ce n’est pas si simple.
Un autre silence s’installe entre nous. Je suis tentée de lui demander ce qu’il veut dire par là, mais je sens qu’il changera de sujet si j’essaie.
Je peux toujours envoyer un texto à Art plus tard, prétexter que je retrouve une amie en ville ce soir. De toute façon, il est probable que je serai à la maison avant lui. Je regarde les arbres flous derrière la vitre. Je sais que je devrais me sentir coupable, qu’essayer de retrouver le Dr Rodriguez signifie que je ne fais pas vraiment confiance à mon mari….que, de quelque manière qu’on voie les choses, mentir à l’institut et projeter de mentir à Art est mal. Mais je ne me sens pas coupable.
Ce n’est pas seulement à cause de tous les doutes et soupçons qui se bousculent dans ma tête. Il y a aussi une partie de moi qui, même si j’hésite à l’admettre, est séduite par Lorcan. Sa présence me donne l’impression que tout est possible. Me libère au lieu de me peser. Brusquement, l’envie d’écrire autrefois familière me démange. Peut-être que cela, aussi, sera possible quand je saurai la vérité.
Une fois à Oxford, nous trouvons sans peine la maternité Fair Angel. Le bâtiment - un mariage de style gothique victorien et d’ultracontemporain en verre et brique - correspond en tout point à mes souvenirs. La poignée est en laiton rutilante de la porte d’entrée me fait frissonner.
C’est en ce lieu que ma fille est morte.
Ou qu’elle m’a été volée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mamansand72mamansand72   17 février 2016
L’homme me repousse et s’enfuit, la clé à la main. Un instant, je reste paralysé sur place. Quand il tourne à droite, j’expulse enfin l’air qui était resté coincé dans mes poumons, dans une sorte de gémissement. Je me force à me ressaisir : Lorcan est à deux pas, il m’attend. Il faut que je le rejoigne. Je m’oblige à traverser la route. J’avance lentement, un pas prudent après l’autre. Au coin de la rue, Lorcan est adossé à son Audi. Il se précipite vers moi.
- Gen, que s’est-il passé ? Qu’a dit Art ?
J’ouvre la bouche, mais je ne peux pas parler.
- Gen ?répète-t-il d’un ton pressant. Ça va ?
Je secoue la tête.
- Monte.
Il met un bras autour de mes épaules et me guide vers le siège passager. Je remarque que mes mains tremblent toujours et je les enfonce dans mes poches.
- Art a tout nié en bloc. Il voulait voir le film mais je suis partie et un type - une sorte de géant - m’a agressée dans la rue.
Les doigts de Lorcan se raidissent sur le volant.
- Bon sang ! Ça va ?
Je continue, d’une voix assourdie par la peur.
- Ce n’était pas un hasard. Il savait qui j’étais. Il a pris la clé et m’a menacée.
- Qu’est-ce qu’il a dit ?
Je lui raconte tout, le cerveau en ébullition, essayant d’assembler les pièces d’un puzzle.
- Gen, c’est grave, murmure Lorcan, les traits tendus. Rodriguez a dû envoyer cet homme, ce qui signifie qu’il sait ce que nous avons pris et qu’il nous surveille… ou alors …
Je reste silencieuse. Il veut dire : ou alors, c’est Art qui l’a envoyé. En aurait-il eu le temps ? Je ne peux pas répondre. Je suis à peine capable de réfléchir.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Appelle-moi" de Sophie Mckenzie.

Avec qui Will a-t-il trompé sa femme ?

Becky
Catrina
Martha
Livy
Julia

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Appelle-moi de Sophie McKenzieCréer un quiz sur ce livre
.. ..