AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Delord-Philippe (Traducteur)
EAN : 9782253056584
406 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/1991)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Voici le premier volume d'une œuvre épique immense, Le Chant de la Terre, qui décrit comment, dans un avenir très éloigné, un être vraiment cosmique, Starquin, fut involontairement piégé par les hommes et comment il parvint à se libérer, dans certains possibles, en changeant le cours de l'histoire. La Fille, Zozula le Cuidador et Manuel l'Humain sauvage devaient jouer un rôle décisif dans cette libération en explorant à bord de la Locomotive le Pays des Rêves Perdus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
maltese
  07 mars 2011
Attention: il s'agit bien ici du premier acte du "Chant de la Terre" mais il convient de rappeler qu'un roman le précède, ouverture à cette formidable saga, "La Grande Course de chars à voiles".
Le présent livre se compose de deux parties: tout d'abord les présentations de trois personnages, la Fille, Zozula et Manuel, qui vont être amenés à se rencontrer pour former la Triade. Celle-ci partira alors dans une quête destinée à délivrer le dieu Starquin du piège dans lequel il est emprisonné, quête dont les protagonistes ne savent pas grand chose.
Même si chaque volume du cycle peut se lire indépendamment, la lecture de l'ensemble est fortement conseillée tant chaque roman réserve son lot de surprise et de beautés.
Michael Coney glisse dans la trame principale de nombreux contes et légendes qui viennent étoffer une histoire qui se déroule dans un très lointain futur après que l'humanité ait subie de nombreuses mutations.
L'auteur fait preuve d'une imagination délirante et multiplie les trouvailles pour développer au final un univers très personnel, teinté de poésie, à mi-chemin entre science-fiction et fantasy.
Les histoires d'individus viennent se mêler et construire la grande histoire de l'homme, et Coney n'a pas sont pareil pour traiter à la fois du divin et du "terrestre", pour mettre sur un même pied d'égalité le microcosmique et le macrocosmique.
Une oeuvre vertigineuse à la richesse surprenante, qui n'est pas sans rappeler "Les seigneurs de l'Instrumentalité" de Cordwainer Smith (même si je trouve le "Chant de la Terre" plus abordable).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Acr0
  14 août 2009
Voici un deuxième tome tout aussi incroyable que le premier. Nous plongeons dans cet univers qui semble infini pour s'approcher au plus près des différentes races et personnages qui l'habitent. Nous partons à l'aventure avec la Triade tout en apprenant les légendes. Ce livre est d'une très grande richesse et la première difficulté d'immersion passée, c'est un véritable bonheur littéraire de SF qui s'ouvre à nous !
(chronique complète sur le blog)
Lien : http://livrement.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Acr0Acr0   23 novembre 2012
Polysitiens, Parangons, Humains Sauvages, Vrais Humains, néoténites, Peuple de Rêve... On à a peine concevoir l'extrême diversité des espèces et variétés humaines développées au cours de l'histoire - surtout à l'époque actuelle, lorsque tant de ces variétés ont disparu.
Il y eu la Première Espèces : fruit de l'union du singe et du Parangon, connue comme l'Homme Primitif.
Puis, il y eut la Seconde Espèce, répartie en trois variétés :
Vrais Humains,
Humains Sauvages, adaptés à un air pauvre en oxygène,
Polysitiens, adaptés à un air riche en oxygène.
et la Troisième Espèce, les Spécialistes, en variétés innombrables.
Ensuite, il y eut la Quatrième Espèce, représentée par deux variétés, dont la première était des néoténites. Ce n'est ni le lieu ni le moment de parler de la deuxième de ces espèces, car le Chant de la Terre se doit de garder un certain mystère.
Et, finalement, il y eut la Cinquième Espèce que Manuel et Zozula connaissent sous le nom de Vites.
Telles étaient les formes de l'Homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acr0Acr0   23 novembre 2012
Et les Vites pleuraient.
Assis à demi estompés, ils clignaient des paupières à qui mieux mieux, et c'était étrange de voir les larmes ruisseler sur ces gueules évanescentes tout comme des larmes normales, juste aussi lentes et régulières. Les Vites étaient assis là à vieillir, sacrifiant leurs quelques précieuses heures de vie à la contemplation du chef-d’œuvre de Manuel, dont la beauté les faisait sangloter. Et pourtant - tel est le propre de l'art - ils n'étaient pas satisfaits. L'un d'eux, qui tentait de communiquer avec Manuel, leva la main. Pour cette femelle d'âge mûr, parler était un véritable supplice : chaque syllabe prononcée lui coûtait subjectivement un mois. Mais son message parvint au garçon. Pour la première fois, une Vite avait parlé. Elle en mourut, emportée au seuil de la vieillesse par une maladie inconnue qui évolua en deux secondes. Elle avait dit : il y faut plus d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acr0Acr0   23 novembre 2012
Dans le Grand-Loin, il y a un arbre qui s'appelle l' "Hydre Phare", et qui s'étend sur mille kilomètres à travers l'espace, si énorme que sa seule masse suffit à affecter l'orbite de sa planète. Je veux que tu imagines le Temps encore plus immense que l'Hydre Phare. Chaque branche, chaque brindille, représente une possibilité où ta vie future peut inscrire son cours ou un autre, selon ce que tu fais, ou ce que d'autres font. Les possibilités sont infinies, et chacune d'entre elles s'appelle une "aléapiste".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acr0Acr0   23 novembre 2012
L'Arc-en-Ciel : ce répertoire organico-mécanico-électronique, raisonné et planétaire de l'intelligence et du savoir humain
Commenter  J’apprécie          00
Acr0Acr0   23 novembre 2012
Venez entendre parler de la Trinité, au légendaire renom, Le Vieillard et l'Artiste et la Fille-Sans-Nom !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3239 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre