AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020980692
566 pages
Seuil (13/10/2011)
3.93/5   7 notes
Résumé :
En ce début de XXIe siècle, la rumeur enfle en Occident : les hommes ne seraient plus des hommes, des « vrais ». De ce malaise dans la part masculine de la civilisation, la virilité reste un indicateur crucial. Car c'est bien sur cet idéal de force physique et de puissance sexuelle, de maîtrise et de courage que s'est historiquement construit dans la culture ce qui passe pour la « nature » de l'homme. Et demeure le socle de la domination masculine.

Or... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
DOGONColas
  02 août 2017
Dernier volume de l'Histoire de la virilité, il s'agit ici d'observer et d'interpréter les troubles et hantises qui redéfinissent la virilité telle qu'entendue au XIXe siècle. le XXe siècle est ici capital, le modèle traditionnel de la virilité est en mutation quasi-permanente en raison de la Première Guerre mondiale, du machinisme, de la décolonisation, du chômage et des avancées sociales (sexologie, avancées des droits pour les femmes, redéfinition de l'autorité paternelle notamment). Bref le modèle viril traditionnel est moribond et cherche à se redéfinir, parfois de manière caricaturale sous les régimes fascistes, parfois remodelée dans le sport et le cinéma.
L'ouvrage publié en 2011 ne propose évidemment pas de modèle viril pour l'aube du XXIe siècle, aussi ouvrons nous-mêmes les yeux et cherchons à savoir si les hantises du XXe siècle sur la question de la virilité, des masculinités, trouveront une fin.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
DOGONColasDOGONColas   24 juillet 2017
L'histoire des violences masculines ne doit pas se réduire à un long catalogue de violences positivement subies par leurs victimes. Nous l'avons vu, progressivement, la légitimité de tels actes s'est réduite, les femmes se sont peu à peu protégées et ont résisté à leur conjoint.
L'appel aux voisins, à la famille n'était pas toujours vain, le départ avec ou sans les enfants offrait non seulement une fuite mais un moyen de pression montrant aux yeux de tous l'incapacité du mari à assumer son rôle de chef de famille. Enfin, dans le tête-à-tête conjugal, les coups n'étaient pas toujours à sens unique et, si la force était le plus souvent du côté du mari, certaines femmes n'hésitaient pas à riposter. Dans les affaires d’homicide conjugaux, les meurtrières ne sont pas absentes, dans un quart des cas, le meurtrier était une femme, jalouse, voulant se débarrasser d'un mari encombrant à l'aide d'un amant, ou désireuse de mettre fin à un long calvaire d'injures, d'humiliations et de violences.

Défenses et ripostes féminines - Fabrice Virgili
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DOGONColasDOGONColas   24 juillet 2017
En même temps qu'il existait une violence masculine acceptée, car comprise comme la possibilité pour un homme de faire respecter ses prérogatives, c'est-à-dire son pouvoir sur l'autre sexe, la société française paraissait de plus en plus sensible à des manifestations d'une violence devenue à ses yeux condamnable et illégitime. Au cours d'un lent processus d'émancipation des femmes et d'équilibrage des rôles et des pouvoirs, l'exercice de la violence conjugale devait s'enfermer dans le secret de la sphère privée, au risque de faire paraître son auteur pour un homme dont la brutalité révélait une inquiétude sur sa propre virilité.
"Le conjoint n'agit pas pour contrôler mais pour exercer le contrôle". Cette remarque de la démographe Maryse Jaspard pose le problème de la finalité de la violence conjugale, qui ne serait pas infligée contre l'autre, pour assurer sa domination, mais bien pour soi, pour s'assurer de son pouvoir, de sa virilité, pour se prouver sa puissance.

Les violences condamnées du désordre viril - Fabrice Virgili
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DOGONColasDOGONColas   26 juillet 2017
La conformité des jouets pour garçons aux standards de la virilité résulte probablement moins d'une stratégie consciente que des pesanteurs du conformisme social et du désir des enfants de mimer la vie adulte pour s'en attribuer, de façon imaginaire, les qualités, les compétences et les expériences. Enfin, il n'est pas assuré que les usages des jouets aient toujours été aussi différenciés que la stratégie commerciale des fabricants et des distributeurs le laisse supposer. Dans les cas de fratries mixtes, par exemple, les enfants ont pu échanger, partager ou se transmettre des jeux communément attribués à l'autre sexe. Il reste que, sans être explicitement conçus comme des outils d'initiation à la virilité, les jouets pour garçons contribuent fortement à entretenir les stéréotypes dominants et, dans une mesure qui demeure impossible à évaluer réellement, participent à l'intériorisation de l'habitus viril par les enfants mâles.

La famille - Arnaud Baubérot
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DOGONColasDOGONColas   24 juillet 2017
Bien que le foyer ait connu de profonds mutations de la fin du XIXe siècle aux années 1970 (urbanisation, développement des zones pavillonnaires, agrandissement des logement ouvriers, résorption de l'habitat insalubre), il demeura globalement le domaine de la "maîtresse de maison". Si le mari était bien le chef de famille, le territoire domestique appartenait à son épouse. Ce partage inégal entre sphère publique et sphère privée n'empêchait pas de nombreux hommes d'éprouver le besoin d'affirmer aussi leur puissance à la maison. Tout en délaissant la gestion de la vie domestique, ils en conservaient le contrôle économique et financier. L'on comprend alors que le domicile ait été à la fois le terrain privilégié, mais aussi l'enjeu de la violence conjugale. S'y déroulaient des disputes au milieu desquelles le mobilier et les objets devenaient autant de projectiles et d'armes à l'usage des protagonistes.

L'argent, l'alcool et la maison - Fabrice Virgili
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DOGONColasDOGONColas   01 août 2017
À partir du début des années 1990 surgit avec force dans les quartiers dit difficiles le thème de la violence urbaine. Au cœur de cette violence, à la fois réelle et fantasmée, une culture virile - incarnée dans la figure des "lascars" -, présentée comme exclusivement "agressive" à l'image du film "La Haine" de Mathieu Kassovitz, sorti sur les écrans en 1995. On glisse alors du thème récurrent de l'insécurité, produit conjugué de la délinquance juvénile (tags, vols, incendies de voiture, violences en milieu scolaire...) et d'une certain "culture de l'émeute" symbolisée par les "gangs", à celui de l'impossible intégration. Au cœur de ce débat, prend forme la figure extrêmement racialisée et sexualisée du "garçon arabe" qui, dès ce moment, personnifie dans la société française le summum de la violence : verbale (à travers le rap notamment), urbaine (comme le montrent les émeutes d'octobre et novembre 2005) et sexuelle (la question des viols collectifs, les "tournantes" commis dans les caves; les assassinats de jeunes femmes dans les quartiers; la violence homophobe censée montrer le caractère hyper-hétérosexuel de ces jeunes...). Cette culture virile, associée au "primitivisme et à la violence des mœurs", à la sauvagerie sexuelle" et au "fanatisme religieux", insérée dans une société masculine présentée comme "archaïque" et "barbare", boucle la boucle de ce long parcours entamé avec la Grande Guerre en 1914-1918.

Virilités coloniales et post-coloniales - Christelle Taraud
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Alain Corbin (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Corbin
Alain Corbin vous présente son ouvrage "La rafale et le zéphyr : histoire des manières d'éprouver et de rêver le vent" aux éditions Fayard. Entretien avec Guillaume Hanotin.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2509740/alain-corbin-la-rafale-et-le-zephyr-histoire-des-manieres-d-eprouver-et-de-rever-le-vent
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : virilitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2480 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre