AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791028104962
Éditeur : Bragelonne (15/01/2020)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.18/5 (sur 49 notes)
Résumé :
La saga épique à l'origine de la série Netflix The Last Kingdom

Servir ou régner ?

Alors que la bataille pour l'Angleterre fait rage, Uhtred, guerrier, païen et ennemi juré des Vikings, se trouve à la croisée des chemins. Même si on lui a offert une couronne, il reste un homme de parole. Une parole qu'il a donnée au roi Alfred le Grand, qui rêve d'une Angleterre délivrée du joug des Vikings.

Alors quand son souverain lui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
menlab
  09 mai 2020
Il s'agit d'une saga épique donc romancée, l'auteur lui-même écrit avoir pris quelques libertés trèès flagrantes en fin de tome 4, mais très vite étouffées dans l'oeuf, le contraire n'aurait eu aucun sens. Donc, Uhtred est Bruce Willis et j'aime bien Bruce Willis, il gagne tout le temps. C'est le rôle de certains livres de nous sortir de notre quotidien sans héros badasse genre film américain, surtout en ce moment. En 4ème de couverture du T4 Uhtred est dit ennemi juré des Vikings alors qu'il aime les Danes et leur façon de voir la vie, ne cesse de le répéter dans l'ouvrage, son frère de coeur, sa compagne et nombre de ses amis sont Danes. C'est parce qu'ayant fait allégeance (ça c'est pas malin) au roi Alfred, il les combat, bien que fort maltraité par le roi sous prétexte qu'il n'est pas chrétien, influencé comme il l'est (ou pas d'ailleurs, sachant bien manipuler) par sa horde de frocs noirs. Et ne dites pas de corbeaux, ceux-ci étaient les messagers d'Odin. Pourquoi ne rompt-il pas ses serments comme nombre de Danes? Parce qu'il faut un minimum suivre L Histoire.
Il aurait été très utile d'avoir une carte, plus précise que celle en début d'ouvrage, du Wessex et de l'embouchure de la Temse (pour le T4), ainsi qu'un index des noms de cités et cours d'eau avec correspondances actuelles.
J'ai été un peu perdue dans la.es grossesse.s d'Aethelflaed, qui un moment se voit comme celle de Gisela, puis n'aurait jamais existé quelques mois après pour seulement se deviner encore plus tard. Dommage, mais l'auteur est un homme^^.

Et donc, quid du reste de la vie d'Uhtred qui nous la narre une fois vieux ("très" âgé)? C'est tout? Et Bebbanburg? Qu'est devenu Wulfhere (pas l'évêque, l'ealdorman)? Je ne sais si Guthred a réellement existé mais il me laisse perplexe.
J'ai passé un très bon moment avec ces personnages, certains récurrents "ah tiens il est encore là lui?" Quelques morts inutiles, je dirais pour faire plus réaliste?^^ (non je ne citerai pas, mais l'avant dernier) et des vraiment sympas. Les affreux "méchants" sont il est vrai assez caricaturaux, autant que dans les films américains. Pour le reste il est assez dans l'air du temps d'apprécier les danes mais pas les chrétiens. L'Histoire a fait gagner les chrétiens et l'humain reste un humain. Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BITOU
  13 décembre 2013
Auteur incontournable de romans historiques. « Les Histoires Saxonnes » en particulier sont un modèle du genre sur l'époque IX° siècle en Angleterre, (Affrontements saxons-vikings). A lire dans l'ordre pour la cohérence de la saga (4 Tomes). Mention également pour sa « Trilogie sur « La quête du Graal » (3 tomes) sur la pèriode de la guerre de Cent ans (XIV° siècle) avec l'évocation des nombreux affrontements entre armées Anglaise et Française. A lire sans réserve, en particulier l'évocation et la narration de la bataille De Crécy. Toute son oeuvre, loin s'en faut, n'est pas traduite en français et les livres qui le sont, sont trés difficiles à trouver, souvent épuisés chez l'éditeur et forts chers d'occasion…… quand on les trouve. Mais alors insans hésiter, la dépense mérite d'être faite. Bref je suis un fan….. INCONDITIONNEL!!!!!!!
Commenter  J’apprécie          20
JunoR
  05 janvier 2019
La saga continue et nous présente un nouveau bon tome. On s'amuse bien, c'est intéressant, bien mené du point de vue narratif et le niveau littéraire est assez bon.
Je déplore un manque de plus en plus flagrant de crédibilité du personnage principal... Sur tous les fronts, il remporte tout, gagne toujours et ça devient lassant. Je me demande combien de tomes l'auteur va encore continuer ainsi.
Je déplore également l'absence d'un lexique des lieux et personnage qui fait de plus en plus cruellement défaut.
Mais tout de même, je dois bien admettre que malgré ces défauts, le livre est bon et divertissant.
Commenter  J’apprécie          20
colibri26000
  22 juin 2010
C'est mon premier de cet auteur! Les descriptions sont parfaite! j'ai lu ce livre sans vraiment savoir a quoi m'attendre et j'ai su seulement après l'avoir fini que le personnage principal avait vécu dans d'autre livre avant celui-ci! Coeur sensible s'abstenir! Les faits historiques sont merveilleux a découvrir.
Commenter  J’apprécie          20
London16
  20 juillet 2015
Quatrième tome de cette saga épique qu'on dévore une fois commencée. La difficulté de trouver certains volumes de Bernard Cornwell permet en quelque sorte de profiter plus longtemps de chaque livre. Après l'avoir découvert avec la trilogie du Roi Arthur, c'est avec encore plus de plaisir que je retrouve l'auteur dans ce qui est à mon sens l'une des ses plus grandes réussites.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
TakateruTakateru   11 février 2013
Puis, j'empoignai le cadavre et le hissai sur le banc. L'un des enfants ne pleurait pas. Un garçon d'une dizaine d'années qui me fixait, bouche bée, et me rappelait celui que j'étais à son âge. Que percevait-il ? Un homme de métal, car j'avais rabattu les plaques de mon casque mes joues. On voit moins bien ainsi, mais on parait plus redoutable. Et cet enfant observait un homme de haute taille au visage d'acier, qui arpentait le navire, vêtu de mailles et ensanglanté. J'ôtai mon casque et libérai mes cheveux avant de le lui lancer. (...)
-Celle de vous, dis-je aux femmes qui veut tuer celui qui l'a violée, qu'elle le fasse ! Je donnai mon épée à deux femmes qui voulaient vengeance et massacrèrent leurs victimes. L'une frappa plusieurs fois, l'autre déchiqueta, et les deux hommes moururent lentement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
London16London16   20 juillet 2015
L'amour est chose dangereuse.

Il avance masqué et change nos vies. Je croyais aimer Mildrith, mais c'était du désir que j'avais pris pour de l'amour. Le désir est une illusion qui bouleverse nos vies au point que rien n'existe plus hormis celle que l'on pense aimer, et en proie à ce sortilège nous tuons pour l'aimée, nous lui donnons tout. Puis quand nous avons eu ce que nous voulions, nous découvrons que ce n'est qu'une illusion et qu'il n'y a rien.

Le désir est un voyage vers nulle part, vers une contrée vide, mais certains hommes aiment tout simplement voyager sans souci de leur destination.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JunoRJunoR   26 décembre 2018
Il devait faire froid cette nuit-là. Le fleuve en crue avait envahi les fossés dans les champs et laissé de la glace, mais je ne me rappelle pas ce froid. Je me souviens de l'impatience. J'effleurai de nouveau mon épée, qui me sembla frémir. Parfois, je me disais que la lame chantait. C'était un chant délicat, presque inaudible, celui de la lame qui appelle le sang : le chant de l'épée.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Bernard Cornwell (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Cornwell
Vidéo de Bernard Cornwell
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'aigle de Sharpe - Bernard Cornwell

Le petit nom de Sharpe est ?

William
Richard
John

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Les aventures de Sharpe : L'aigle de Sharpe de Bernard CornwellCréer un quiz sur ce livre