AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Maryvonne Ssossé (Traducteur)
EAN : 9782264040657
448 pages
10-18 (20/10/2005)
3.33/5   121 notes
Résumé :
Conte new age et acidulé, Girlfriend dans le coma dynamite l'American Way of Life version fin de siècle. Karen Ann McNeil, adolescente et extralucide, tombe dans le coma à la fin des seventies pour se réveiller dix-sept ans plus tard. Et que découvre-t-elle ? A l'Est, les Russes ne sont plus nos ennemis, à l'Ouest, l'amour est devenu mortel et, partout, sa génération sombre dans un vaste gouffre existentiel. Même Richard, son petit ami, a suivi une bien mauvaise dir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Bunee
  30 mai 2008
Douglas Coupland a été remarqué notamment pour "Génération X" et "Toutes les familles sont psychotiques". Je ne l'avais jamais encore lu, et entre deux trains je me suis dit que c'était l'occasion révée (ces temps-ci je ne sors que très rarement des librairies les mains vides).
Embrasser un regard critique sur la désillusion, la recherche des idéaux inhérente à la jeunesse, et la volonté de briser les façades sociales.
Karen, 17 ans, est une adolescente comme les autres, enfin presque. Son régime lui a un peu détraqué le cerveau et du coup, au bout de deux valium et deux vodka, elle entre dans un profond coma, abandonnant aisni son univers sans histoire.
Ses amis et son petit ami vont donc devoir continuer sans elle une vie dont ils ne saisissent pas le sens. Mais 17 ans plus tard elle recouvre la conscience. Un esprit de 17 ans dans un corps de 34 ans, devant assimiler la chute du mur de Berlin (On pense ici vaguement à Good bye Lenine), la propagation du sida, les innovations technologiques et toute autre mutation sociale (omniprésence des impératifs d'efficacité et de rapidité, par exemple).
(...)
http://lelabo.blogspot.com/2005/12/douglas-coupland-girlfriend-dans-le.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
summerday
  20 avril 2011
Tout commence dans une ambiance new wave hallucinée, en 1977. Karen et Richard viennent de faire l'amour. Ils rejoignent des amis à une soirée. Tout le monde boit et fume. Quelques heures avant de rejoindre les autres Karen avait eu de drôles de propos, des histoires de visions et de fin du monde. Soudain Karen s'endort et ne se réveille pas. Elle est dans un coma profond.
Et alors que plus personne n'y croyait Karen se réveille dix-sept ans plus tard! Elle s'était endormie en adolescente rêveuse et se réveille femme. Difficile de découvrir tout ce qui s'est déroulé dans le monde durant toutes ces années, et encore plus de se confronter aux anciens amis et amours qui sont tombés dans le système et dont le mode de vie diffère de leurs souhaits de l'époque.
Et puis les visions sont toujours présentes...
Je crois que la lecture en anglais a été plus difficile que prévue et certains détails m'ont sans doute manqué, ce qui peut être la cause d'une légère déception vis à vis de ce roman. Une sorte de réserve sur l'ensemble, bien que j'ai trouvé l'histoire et la narration très originales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MaxSco
  25 septembre 2012
On est loin de Marc Lévy (j'abuse peut-être parce que je n'ai jamais rien lu de lui mais il me semble qu'un de ses produits, sorti à la même époque, reprenait le thème de ce roman de Coupland !)... A la fin des années 70, une jeune fille tombe... et passe 17 ans dans le coma. Elle était enceinte, on a fait naître son enfant. Elle se réveille et c'est la découverte d'un monde qu'elle ne reconnait plus. Ses amis ne sont plus les mêmes, leur vie est triste, dénuée de sens. Leurs idéaux semblent perdus à jamais.
C'est une quête d'authenticité que va faire cette jeune femme. Personnage omniprésent, Jared, ami mort d'une leucémie à l'âge de... 17 ans, sera la rédemption.
A la fois fantastique, nourri d'une réflexion sur l'être humain et sa complexité, dénonçant le formatage de notre société de consommation à outrance, ce roman est un petit bijou.
Commenter  J’apprécie          40
davem
  14 août 2017
Dans les années 70, Karen et Richard, deux adolescents de Vancouver font l'amour. le soir même Karen tombe dans un coma profond et de plus, on apprend qu'elle est enceinte. Pour Richard et ses amis le monde ne sera plus jamais tout à fait pareil.
Voilà un roman qui m'a un peu laissé perplexe. J'ai lu quelque part qu'on reproche à l'auteur son côté brouillon, son manque de structure, je ne peux que confirmer, le côté déjanté du roman ne peut cacher un côté bordélique désarçonnant. le thème, la génération dorée et superficielle des années 70 et 80 et leur perte de repère, d'idéaux, est abordé sous un angle singulier avec des passages (la troisième partie) quasi mystique. Malgré cela, j'ai bien reconnu cette génération qui est aussi la mienne et si la fin du roman se veut porteuse d'espoir, je ne suis pas certain de partager cet optimisme.
Roman foutraque et déjanté sur une génération en perte de repères. Il y a du bon, mais le chaos omniprésent rend la lecture un peu fastidieuse.
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaire
  13 mars 2017
Suivant la lignée de son oeuvre, Douglas Coupland dépeint de nouveau une société typique des années 70-90, avec son lot de clichés, de modes, de personnalités, d'idéaux et de désillusions, dans un style tout à fait juste et fort à propos, qui colle à la peau et aux moeurs. Avec subtilité et une bonne dose d'ironie tragique, il force cette fois à se confronter à notre manque d'ambition, à notre perte d'espoir dans l'avenir, à notre course effrénée à la personnalité, à la reconnaissance. Et surtout, sa plume retransmet incroyablement bien les évènements marquants de ces dernières décennies, avec l'avènement de la technologie, l'arrivée de nouveaux maux de société, le manque de temps et de loisirs, etc. Quelqu'un qui tomberait dans le coma à la fin des années 70 peut-il comprendre le monde du début des années 2000 ?
Avec la force et la puissance d'un deus ex machina plutôt incongru et tournant à la dérision, l'auteur appuie bien fort sur ce qui fait mal, sur les travers de la société moderne, et invite le lecteur à grandement reconsidérer sa vie, son rapport au monde, ses rêves, ses objectifs, son impact personnel et son envie de changer le monde. Presque New Age sans l'être véritablement, plutôt comme une farce, cette histoire est sans doute un des chefs d'oeuvre de Douglas Coupland, qui dépasse de loin Génération X dans ses propos, et qui est tout aussi comique que Toutes les familles sont psychotiques, avec cet air d'apocalypse furieuse déjà vue dans Joueur_1.
(voire la critique intégrale sur le blog)
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
MeroMero   29 mai 2013
J’ai eu si peu de temps pour profiter du monde, pense-t-elle, et voilà que c’est déjà bientôt fini. Je ne veux pas vivre dans ce que le monde va devenir. J’aspire à quitter mon corps. J’aspire à quitter cette existence vite et proprement, disparaître comme si je tombais dans un puits de mine. Je veux gravir une montagne, n’importe laquelle, et laisser le monde derrière moi. Et quand j’aurai atteint le sommet, me transformer en morceau de soleil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MeroMero   29 mai 2013
Tout le monde rentre chez soi ? Pensent-ils être à l’abri là-bas ? Ou leur maison ne représente-t-elle qu’un lieu familier ? Qu’est-ce qu’ils espèrent trouver au bout de la route qui leur permet de croire qu’ils seront en sécurité ? Qu’est-ce qui les rend si forts ?
Commenter  J’apprécie          20
MeroMero   29 mai 2013
J’aurais voulu dormir pour toujours. Ce n’est pas la même chose que la mort, mais c’est la seule manière que nous ayons d’échapper au temps. C’est cela qui nous différencie des autres créatures du monde. Nous avons conscience du temps. Et nous avons le choix.
Commenter  J’apprécie          20
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   13 mars 2017
Le train avait défilé au-dessus de nous pendant cinq minutes. Et si nous mourrions maintenant ? De quoi auraient été faites nos vies ? Et nos ambitions ? Que cherchions-nous ? L'argent ? Non, aucun d'entre nous se semblait avoir de motivations financières. Le bonheur ? Nous étions bien trop jeunes pour savoir ce que c'était. La liberté ? Peut-être. Un des principes primordiaux qui gouvernait notre existence voulait qu'une liberté infinie aboutisse à la constitution d'une société d'individus uniques et fascinants. L'échec de cette théorie aurait entraîné l'échec de notre devoir sociétal. Notre jeunesse exigeait que sa vie ait un sens. Je rêvais de me consacrer à quelque chose, mais à quoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MeroMero   29 mai 2013
La vie continuera pour nous tous. Nous devrons ramper, trébucher, nous tomberons peut-être. Mais nous serons forts. Nous brillerons haut et clair. Nous passerons toujours la ligne de but.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Douglas Coupland (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Douglas Coupland
Le choix des libraires vous emmène à Auxerre, à la rencontre de Grégoire Courtois qui anime avec passion la Librairie Obliques !
Voici ses conseils : le livre nécessaire : Platon, "Gorgias" (Flammarion) le livre pour une soirée confinée : Ken Kesey, "Et quelques fois j'ai comme une grande idée" (Monsieur Toussaint Louverture) le livre antidépresseur : Douglas Coupland, "La pire personne. Au monde." (Au diable vauvert) le livre clique et collecte : Hoai Huong Nguyen, "Sous le ciel qui brûle" (Éditions Viviane Hamy).
Retrouvez l'émission en intégralité ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4113 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre